Rythme (solfege)

ÔĽŅ
Rythme (solfege)

Rythme (solfège)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rythme (homonymie).

Le rythme est, en musique, ce qui détermine la durée des notes les unes par rapport aux autres. Le rythme, la mélodie, le tempo et la nuance sont les quatre principaux éléments factuels permettant de caractériser une phrase musicale donnée.

Sommaire

Théorie et codification

Lorsque les dur√©es qui composent un rythme sont sans aucun rapport entre elles, on dit qu'on a affaire √† un rythme libre. Si au contraire, ces dur√©es sont li√©es par un rapport de proportion permettant de quantifier les valeurs musicales ‚ÄĒ par exemple, une dur√©e vaut le triple d'une autre, ou encore, la moiti√© d'une troisi√®me, etc. ‚ÄĒ on dit qu'on a affaire √† un rythme √† dur√©es proportionnelles.

Certains théoriciens parlent dans ce cas de rythmique. La rythmique permet de définir les formes et les formules servant à codifier le rythme musical. La rythmique de la musique occidentale s'appuie sur la traditionnelle représentation des figures de notes et de silences.

Pendant une longue période, la musique occidentale chantée a utilisé un rythme libre calqué le plus souvent sur le rythme du texte chanté, et dont le chant grégorien est l'exemple type. Un tel rythme présente l'avantage de n'avoir besoin d'aucun procédé particulier de notation.

A partir du XIIe si√®cle se d√©veloppe la polyphonie, technique musicale propre √† la musique occidentale consistant √† utiliser simultan√©ment des sons de hauteurs diff√©rentes. Le rythme musical a alors n√©cessit√© une repr√©sentation graphique pr√©cise des diff√©rentes dur√©es. C'est ainsi que le rythme musical est devenu ¬ę rythme √† dur√©es proportionnelles ¬Ľ, puis, plus pr√©cis√©ment, ¬ę rythme m√©trique ¬Ľ, c'est-√†-dire, ¬ę rythme mesur√© ¬Ľ.

Lorsque l'on parle d'un rythme, il s'agit d'une br√®ve cellule rythmique. L'expression ¬ę le rythme noire-point√©e-croche de cette phrase ¬Ľ sert √† d√©signer les deux notes cons√©cutives de ladite phrase ayant pour dur√©es respectives une noire point√©e et une croche.

Notons cependant qu'il ne faut pas associer syst√©matiquement le concept de rythme mesur√© √† celui de mesure. D'une part, les rythmes mesur√©s ne sont pas tous des rythmes √† dur√©es proportionnelles : par exemple, le rythme du r√©citatif, quoique bel et bien mesur√© sur le papier, √©chappe dans la pratique √† toute rigidit√© m√©trique. D'autre part, les rythmes √† dur√©es proportionnelles ne sont pas n√©cessairement mesur√©s, en d'autres termes, certains d'entre eux peuvent √™tre not√©s sans barres de mesure : c'est le cas par exemple, de bon nombre de partitions ant√©rieures au XVIIe si√®cle.

Par opposition au solf√®ge m√©lodique, le solf√®ge rythmique ne s'int√©resse qu'au d√©coupage temporel d'une s√©quence rythmique ex√©cut√©e par un ou plusieurs instruments ‚ÄĒ g√©n√©ralement des percussions, mais aussi d'autres instruments non m√©lodiques.

Les termes d'indication de rythme

Comme souvent en matière de solfège, un grand nombre de ces termes sont des mots italiens ou calqués sur l'italien.

Termes concernant la quantification du rythme

Rythme binaire
Rythme ternaire

Termes concernant les variations de rythme

  • A battuta (¬ę √† la mesure ¬Ľ), ou A tempo (¬ę au tempo ¬Ľ) indique le retour au rythme pr√©c√©dent apr√®s un passage libre ad libitum ou a piacere. On dit aussi misurato.

Termes indiquant la suspension du tempo :

- Ad Libitum  : √† volont√©
- A piacere  : √† plaisir
- Ritenuto  : retenu
- Rubato  : sans rigueur
- Senza tempo  : sans mesure

Voir aussi

Bibliographie

Pierre Lusson, "Bibliographie du rythme", Mezura n¬į45, Cahiers de po√©tique compar√©e Publications Langues'O, 2001.

Jacques Roubaud, "T.R.A.(M,m) (question d'une po√©tique formelle, I)" - th√©orie du rythme abstrait -, Mezura n¬į24, Cahiers de po√©tique compar√©e Publications Langues'O, 1990.

A. Danhauser, "Théorie de la Musique", page 46, Edition revue et aumentée, 1996.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
  • Portail de la musique Portail de la musique
Ce document provient de ¬ę Rythme (solf%C3%A8ge) ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rythme (solfege) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rythme (solf√®ge) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Rythme (homonymie). Le rythme est, en musique, ce qui d√©termine la dur√©e des notes les unes par rapport aux autres. Dans la musique occidentale (musique savante) , il est quantifi√© par une horloge interne ou… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solf√®ge et rythme ‚ÄĒ Rythme (solf√®ge) Pour les articles homonymes, voir Rythme (homonymie). Le rythme est, en musique, ce qui d√©termine la dur√©e des notes les unes par rapport aux autres. Le rythme, la m√©lodie, le tempo et la nuance sont les quatre principaux… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solfege ‚ÄĒ Solf√®ge Dans la musique occidentale, le solf√®ge (ou formation musicale) est l √©tude des √©l√©ments permettant de lire, √©crire, jouer ou chanter une partition. Le but ultime du solf√®ge est de pouvoir entendre une Ňďuvre musicale, son orchestration et ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solfege et interpretation musicale ‚ÄĒ Solf√®ge et interpr√©tation musicale Pour le musicien interpr√®te, l ex√©cution d un crescendo, d un trille, d un phras√© particulier, etc., exige autant de soin que celle d un contre ut ou d une figure rythmique difficile. Le fait que cet article… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solf√®ge et interpr√©taion musicale ‚ÄĒ Solf√®ge et interpr√©tation musicale Pour le musicien interpr√®te, l ex√©cution d un crescendo, d un trille, d un phras√© particulier, etc., exige autant de soin que celle d un contre ut ou d une figure rythmique difficile. Le fait que cet article… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solfege et intonation ‚ÄĒ Solf√®ge et intonation Deuxi√®me √©l√©ment fondamental de la musique et du solf√®ge, l intonation permet essentiellement d appr√©cier les fr√©quences ou hauteur des sons. Contrairement au rythme, l intonation est une notion sp√©cifiquement musicale. Tout ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solf√®ge ‚ÄĒ Dans la musique occidentale, le solf√®ge (ou formation musicale) est l √©tude des √©l√©ments permettant de lire, √©crire, jouer ou chanter une partition. Le but ultime du solf√®ge est de pouvoir entendre une Ňďuvre musicale, son orchestration et son… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solf√®ge et interpr√©tation musicale ‚ÄĒ Pour le musicien interpr√®te, l ex√©cution d un crescendo, d un trille, d un phras√© particulier, etc., exige autant de soin que celle d un contre ut ou d une figure rythmique difficile. Le fait que cet article rassemble, autour du th√®me de l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Rythme ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Rythme (homonymie). Un rythme est induit par la perception compl√©mentaire de la r√©p√©tition d un ph√©nom√®ne, et d une structure, quelle que soit l origine, naturelle ou artificielle, de ce ph√©nom√®ne. Le rythme n… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Solf√®ge et intonation ‚ÄĒ Deuxi√®me √©l√©ment fondamental de la musique et du solf√®ge, l intonation permet essentiellement d appr√©cier les fr√©quences ou hauteur des sons, l oreille appr√©ciant les rapports entre deux sons diff√©rents . Contrairement au rythme, l intonation est ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.