Rupert Murdoch


Rupert Murdoch
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murdoch.
Rupert Murdoch
Rupert Murdoch (2011)
Rupert Murdoch (2011)

Nom de naissance Keith Rupert Murdoch
Naissance 11 mars 1931 (1931-03-11) (80 ans)
Melbourne, Victoria, Australie
Nationalité Drapeau de l'Australie Australien
Drapeau des États-Unis Américain
Profession Homme d'affaires
Activité principale CEO de News Corporation
Conjoint Wendi Deng (depuis 1999)
Enfant Prudence Murdoch (1958), Elisabeth Murdoch (1968), Lachlan Murdoch (1971), James Murdoch (1972), Grace Murdoch (2001), Chloe Murdoch (2003)

Keith Rupert Murdoch est un homme d'affaires australo-américain, né le 11 mars 1931 à Melbourne, en Australie. Il est l'actionnaire majoritaire de News Corporation, l'un des plus grands groupes médiatiques du monde. En 2010, il est classé 13e personnalité la plus puissante du monde et 117e fortune mondiale par la revue Forbes[1].

Sommaire

Biographie

Il est écossais par le sang, son clan, les Murdoch, est une branche des MacDonald. Son père était un simple journaliste qui se maria avec Elysabeth Joy Greene, issue d’une riche famille de juifs orthodoxes irlandais, son père devint un influent éditeur de journaux grâce à sa belle famille. Rupert Murdoch fut néanmoins élevé dans le christianisme protestant.[2][réf. insuffisante].

Le jeune Keith Rupert fut instruit à l'école privée Geelong en Australie. Il fut poussé par son père à étudier le programme PPE (Philosophie, Politique, Economie) à l'Université d'Oxford et il commença sa carrière en Australie à Melbourne, où il prit la tête d'un empire de presse familial construit dans les années 1920 autour du Sydney Morning Herald, les deux principaux quotidiens du pays. Bâtisseur de la partie australienne de cet empire, son père Sir Keith Murdoch était l'ami personnel du premier ministre australien Joseph Lyons et le soutien de son prédécesseur Billy Hughes.

Sa mère, née Elisabeth Joy Greene, est de descendance écossaise et est la troisième fille de Rupert Greene et de Grace De Lancey Forth.

En 1985, il devient citoyen des États-Unis pour des raisons d’affaires (la législation de l'époque ne permettait qu'aux citoyens américains de posséder une station de télévision).

Murdoch possède un véritable empire médiatique d'ampleur globale, qui a crû dans les années 1980 et 1990, comprenant de nombreux sites Internet - IGN Entertainment, AskMen, Rotten Tomatoes - un grand nombre de journaux, dont le New York Post aux États-Unis et The Times au Royaume-Uni. Il possède également un réseau de télévision incluant la chaîne Fox News.

Propriétaire du site communautaire MySpace, Rupert Murdoch l'a acquis durant l'été 2005 contre 580 millions de dollars. Après avoir été estimé jusqu'à 12,3 milliards de dollars d'après L'Expansion[3] le site accuse une forte diminution de fréquentation depuis quelques années et sa valeur aurait chuté aux alentours de 100 millions de dollars, en 2011 MySpace a été vendu 35 millions de dollars à Specific Media[4] . Fin juillet 2007, Rupert Murdoch rachète le Wall Street Journal pour 5 milliards de dollars US.

De nombreuses critiques ont été émises à propos de la ligne éditoriale des journaux et des chaînes de télévision du groupe, jugée conservatrice voire ultra-conservatrice. Le professeur Roy Greenslade, dans une tribune du journal anglais Guardian Unlimited, souligna que les 175 journaux de Murdoch à travers le monde avaient soutenu l'invasion de l'Irak par les États-Unis avec des titres provocateurs. Le Sun proféra même des injures contre le président Chirac, qui y est traité de "ver[5]".

Aux États-Unis, Murdoch a des affinités avec le parti républicain et les néo-conservateurs. En Grande-Bretagne, Murdoch a soutenu le parti travailliste de Tony Blair durant une dizaine d'années[6], avant de se rallier à David Cameron en 2010[7].

Murdoch est également un eurosceptique convaincu. En Irlande, sa presse locale a mené une campagne contre le Traité de Lisbonne[8] alors qu'en Grande-Bretagne, elle réclame à Gordon Brown un référendum aux côtés de l'opposition conservatrice[9].

Impliqué dans plusieurs œuvres caritatives, il est récipiendaire de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand[10].

Vie privée

Murdoch a été marié trois fois. En 1956, il épouse Patricia Booker, une hôtesse de l'air originaire de Melbourne avec qui il a eu son premier enfant, une fille appelée Prudence, née en 1958. Rupert Murdoch et Patricia ont divorcé en 1967.

En 1967, Murdoch a épousé Anna Torv, une journaliste d'origine écossaise travaillant pour son journal The Daily Telegraph de Sydney (ne doit pas être confondue avec l'actrice Anna Torv de la série Fringe qui porte le même nom ; l'actrice est sa nièce). Au cours de son mariage avec Anna Torv, une catholique, Murdoch a été fait chevalier de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand, une décoration accordée par le Vatican.

Torv et Murdoch ont eu trois enfants : Élisabeth Murdoch (née à Sydney le 22 août 1968), Lachlan Murdoch (né à Londres le 8 septembre 1971) et James Murdoch, (né à Wimbledon le 13 décembre 1972). Anna et Rupert ont divorcé en juin 1999. Anna Murdoch a remporté le prix du plus grand divorce de l'histoire en recevant 1,7 milliard de dollars d'actifs et 110 millions de dollars en liquidité[11].

Dix-sept jours après son divorce, le 25 juin 1999, Murdoch, alors âgé de 68 ans, épouse Wendi Deng, d'origine chinoise et âgée de 30 ans, récemment diplômée de la Yale School of Management, nouvelle vice-présidente de STAR TV, et surtout ex-volleyballeuse de haut vol[12].

Rupert Murdoch a deux enfants avec Deng : Grace Helen (née à New York le 19 novembre 2001) et Chloé (née à New York le 17 juillet 2003).

Journaux

Rupert Murdoch au Forum économique mondial de Davos, en 2007.
Australie
  • The Australian
    • The Weekend Australian
  • The Hobart Mercury
  • The Northern Territory News (Darwin, Australie)
  • The Daily Telegraph (Sydney)
    • The Sunday Telegraph
  • Sportsman
  • The Herald Sun
    • Sunday Herald Sun
  • The Herald And Weekly Times Ltd
  • The Courier-Mail (Brisbane)
    • The Sunday Mail (Brisbane)
  • The Gold Coast Bulletin
  • Adelaide Advertiser
  • Cumberland Newspaper Group (20 titres dans la région de Sydney)
    • Parramatta Advertiser
    • Blacktown Advocate
    • Canterbury Express
    • Fairfield Advance
    • Hornsby Advocate
    • Macarthur Chronicle
    • North Shore Times
    • Inner-West Weekly
    • Mosman Daily
    • The Glebe
    • Mt Druitt Standard
    • Hills Shire Times
    • Express Advocate
    • Northern District Times
    • Liverpool Leader
    • Lake Macguire News
    • Penrith Press
  • Leader Newspaper Group (30 titres à Melbourne)
  • Cairns Post Group (42%)
  • North Queensland Newspaper Group
  • Townsville Bulletin
  • Quest Community Newspapers (17 titres à Brisbane)
  • Centralian Advocate
  • The Suburban
  • Treasure Islander
  • Derwent Valley Gazette (Tasmania)
  • Sunday Mail
  • Messenger Press Group
  • Sunday Times (Perth)
Royaume-Uni
États-Unis

Entreprises

Sports

Dans la culture populaire

Dans la série Les Simpson, Monsieur Burns, après avoir échoué à posséder l'empire médiatique de Springfield dit qu'il est impossible d'en posséder tous les médias, à moins de s'appeler Rupert Murdoch.

Liens externes

Sources

  1. Forbes.com
  2. Michael Wolff, The Man Who Owns the News: Inside the Secret World of Rupert Murdoch, Hardcover, page ?
  3. « Rupert Murdoch échangerait MySpace contre 25% de Yahoo »
  4. « MySpace bradé 35 millions de dollars à Specific Media »
  5. « Their master's voice », article du Guardian Unlimited
  6. Murdoch, le Tycoon des médias, sur lesechos.fr.
  7. Des interviews pièges déstabilisent la coalition britannique sur lemonde.fr du 22.12.2010
  8. « L'euroscepticisme irlandais nourri par la presse de Murdoch », article du Monde.fr, 13 juin 2008.
  9. « La tentation du non », article de L'Express.fr, 9 juin 2008.
  10. « Rupert Murdoch's Papal Award Raises Protests », Catholic World News
  11. (en)« Divorce Has a Hefty Price Tag for Celebrities, Billionaires » de Nathalie Tadena et Momo Zhou publié le 20 août 2009 sur le site d'ABC News
  12. Jean-Frédéric Tronche, VIDEO. Murdoch : Billions dollars Wendi, Le Figaro, 20 juillet 2011

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rupert Murdoch de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rupert Murdoch — Keith R. Murdoch (2011) …   Wikipedia Español

  • Rupert Murdoch — (2011) Keith Rupert Murdoch (* 11. März 1931 in Melbourne, Australien) ist ein US amerikanischer Medienunternehmer[1][2] australische …   Deutsch Wikipedia

  • Rupert Murdoch — Infobox Celebrity name = Keith Rupert Murdoch caption = Rupert Murdoch, August 2006 birth date = birth date and age|df=yes|1931|3|11 birth place = Melbourne, Australia occupation = Chairman and CEO, News Corporation networth = gain$8.3 Billion [… …   Wikipedia

  • Rupert Murdoch — Keith Rupert Murdoch (11 de marzo, 1931 ), magnate estadounidense nacido en Australia es director y principal accionista de News Corporation (que engloba por ejemplo los periódicos The Sun y The Times o los conglomerados de cadenas vía satelite… …   Enciclopedia Universal

  • Rupert Murdoch — noun United States publisher (born in Australia in 1931) • Syn: ↑Murdoch, ↑Keith Rupert Murdoch • Regions: ↑Australia, ↑Commonwealth of Australia • Instance Hypernyms: ↑publisher …   Useful english dictionary

  • Rupert Murdoch — ➡ Murdoch (II) * * * …   Universalium

  • Rupert Murdoch — …   Википедия

  • Rupert Murdoch — n. (born 1931) Australian born American media mogul that lives in England (owns newspapers, television networks, telecommunications and film companies) …   English contemporary dictionary

  • Keith Rupert Murdoch — Rupert Murdoch Pour les articles homonymes, voir Murdoch. Rupert Murdoch en août 2006. Keith Rupert Murdoch (né le 11 mars …   Wikipédia en Français

  • Keith Rupert Murdoch — noun United States publisher (born in Australia in 1931) • Syn: ↑Murdoch, ↑Rupert Murdoch • Regions: ↑Australia, ↑Commonwealth of Australia • Instance Hypernyms: ↑publisher …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.