Royaume de Singasari

ÔĽŅ
Royaume de Singasari

Royaume de Singasari
Kerajaan Singhasari (id)

Karajan Singhasari (jv)

1222 ‚Äď 1292

Informations générales
Capitale Singosari
Histoire et évènements
1222 Fondation
1275 Expédition contre le Malayu
1292 Invasion chinoise et révolte du Kediri
Rois
(1er) 1222-1227 Ken Arok
(Der) 1254-1292 Kertanegara

Entit√©s pr√©c√©dentes :

Entit√©s suivantes :

Cet article fait partie de la série
Histoire de l'Indonésie
History of Indonesia-fr.png
Voir aussi :
Chronologie de l'histoire indonésienne
Préhistoire
Premiers royaumes
Royaume de Tarumanagara (358-723)
Sriwijaya (VIIe si√®cle au XIIIe si√®cle)
Sailendra (VIIIe si√®cle au IXe si√®cle)
Royaume de Sunda (669-1579)
Royaume de Mataram (752‚Äď1045)
Royaume de Kediri (1045‚Äď1221)
Royaume de Singasari (1222‚Äď1292)
Majapahit (1293‚Äď1500)
Essor des états musulmans
Expansion de l'Islam (XIIIe si√®cle au XVIIe si√®cle)
Sultanat de Malacca (1400‚Äď1511)
Sultanat de Demak (1475‚Äď1518)
Sultanat d'Aceh (1496‚Äď1903)
Sultanat de Banten (1526‚Äď1813)
Sultanat de Mataram (XVIe si√®cle au XVIIIe si√®cle)
Colonisation européenne
Colonisation portugaise (1512‚Äď1850)
Cie n√©erlandaise des Indes orientales (1602‚Äď1800)
Indes orientales n√©erlandaises (1800‚Äď1942)
√Čmergence de l'Indon√©sie
Nationalisme indon√©sien (1899‚Äď1942)
Occupation japonaise (1942‚Äď45)
Indépendance de l'Indonésie (1945)
R√©volution indon√©sienne (1945‚Äď1950)
Indonésie indépendante
D√©mocratie lib√©rale en Indon√©sie (1950‚Äď1957)
¬ę D√©mocratie dirig√©e ¬Ľ (1957‚Äď1965)
Mouvement du 30 septembre 1965 (1965‚Äď1966)
Dictature de Soeharto (1966‚Äď1998)
Transition démocratique (1998 à nos jours)
Modifier ce modèle

Le royaume de Singasari (graphie pr√©f√©r√©e par les historiens, mais la prononciation est plus proche de singosari) √©tait un royaume situ√© dans l'est de l'√ģle de Java entre 1222 et 1292.

Ce royaume a succ√©d√© au royaume de Kediri comme royaume dominant dans l'est de l'√ģle de Java.

Sommaire

Historique

Le royaume de Singasari avait sa capitale √† 2 km au nord de la ville actuelle de Singosari. Son histoire a pu √™tre reconstitu√©e gr√Ęce notamment √† des inscriptions en vieux-javanais, √† deux po√®mes √©piques, le Nagarakertagama (√©crit en vieux-javanais en 1365 par le po√®te de cour Prapanca sous le r√®gne du roi Hayam Wuruk de Majapahit) et le Pararaton ou "Livre des Rois" (√©crit en moyen-javanais, donc sans doute au XVIe si√®cle), et √† des annales chinoises, le Yuan Shi.

Statue du bodhisattva Amoghapasa Lokesvara de la p√©riode Singasari, Museum f√ľr Indische Kunst, Berlin

Le Pararaton décrit la généalogie des rois de Singasari et Majapahit. D'après lui, Singasari est fondé en 1222 par un certain Ken Arok, personnage d'origine obscure qui renverse le roi Kertajaya de Kediri. Il prend alors le nom de règne de Rajasa.

Le roi le plus important de Singasari est le 5e et dernier, Kertanegara, qui a régné de 1254 à 1292. Le Nagarakertagama énumère les "contrées tributaires" de Majapahit qui ont été conquises par ce roi. Outre Bali, Madura et Sunda, la liste va de Pahang sur la péninsule Malaise à "Gurun" dans les Moluques, en passant par Malayu (Jambi) à Sumatra et "Bakulapura" à Bornéo.

En réalité, le territoire de Singasari consistait en la vallée amont du fleuve Brantas, autour de la ville actuelle de Malang et au pied du volcan Arjuno. La liste ci-dessus a été rédigée plus de 70 ans après la fin de Singasari. En outre, elle désigne des régions qui n'étaient pas "tributaires" de Majapahit mais faisaient partie d'un réseau commercial dont Majapahit était le centre.

Les rois de Singasari d√©veloppent l'agriculture mais ne perdent pas de vue le commerce ext√©rieur. Le Zhufan zhi, un rapport r√©dig√© au milieu du XIIIe si√®cle par un inspecteur des douanes du sud de la Chine, insiste sur la richesse de Java, les nombreux produits de son agriculture, la qualit√© de ses soieries, l'abondance de ses √©pices. Les marchands chinois y faisaient de tels b√©n√©fices qu'ils sortaient en contrebande de la monnaie de cuivre chinoise pour se procurer du poivre. Ce rapport mentionne aussi des noms de lieux dont certains semblent √™tre dans les Moluques, car les Javanais proposaient aux marchands √©trangers de la muscade.

Le Nagarakertagama cite une exp√©dition contre le royaume de Malayu en 1275. On a effectivement retrouv√© dans le centre de Sumatra une statue portant une inscription dat√©e de 1286 qui pr√©cise que cette statue est un pr√©sent de Kertanegara au "peuple de Malayu et son roi". Il faut toutefois prendre avec pr√©caution la liste des conqu√™tes, r√©dig√©e un si√®cle apr√®s l'√©poque o√Ļ elles sont cens√©es avoir √©t√© r√©alis√©es.

Cette exp√©dition contre Sumatra d√©sorganise l'√©quilibre qui s'√©tait √©tabli au cours des si√®cles pr√©c√©dents avec l'h√©g√©monie de la cit√©-√Čtat de Sriwijaya, qui avait de bonnes relations avec la Chine. La puissance montante de Java, plus proche des Moluques, risquait d'en faire la plaque tournante du commerce des √©pices. En outre, la Chine voyait d'un mauvais Ňďil la sortie ill√©gale de monnaie de cuivre indispensable au fonctionnement de sa propre √©conomie, d'autant plus que Java avait une r√©putation de th√©saurisateur. La Chine de Kubilai Khan avait toutes les raisons de vouloir mener une exp√©dition contre Java.

La tradition javanaise raconte diff√©remment les choses. Selon elle, Kubilai envoie des √©missaires √† Singasari pour lui r√©clamer un tribut. Kertanagara refuse, fait couper le nez de l'√©missaire chinois et le renvoie √† son ma√ģtre. Ce qui est certain, c'est que Kubilai envoie en 1292 une exp√©dition punitive contre Singasari. La flotte, compos√©e de 1 000 navires et 20 000 hommes, joue de malchance. Elle essuie un typhon d√®s son d√©part, se voit refuser le ravitaillement pr√©vu au Champa (centre de l'actuel Vietnam) et atteint la c√īte nord de Java d√©moralis√©e, de nombreux soldats souffrant de faim et de dysenterie.

Cette m√™me ann√©e Jayakatwang, prince de Kediri et vassal de Singasari, se r√©volte. La r√©bellion entra√ģne la mort de Kertanegara. Un prince de Singasari, Raden Wijaya, saisit l'occasion de ce d√©barquement pour s'allier aux Sino-Mongols et r√©primer la r√©bellion. Puis Wijaya les force √† rembarquer. Au passage, les Sino-Mongols ont pu piller Kediri et rapporter un butin important, dont une grande quantit√© de monnaie de cuivre chinoise. Wijaya fonde un nouveau royaume, Majapahit, et prend le nom de r√®gne de Kertarajasa Jayawardhana.

A l'époque du roi Hayam Wuruk de Majapahit (règne 1350-89), Singasari n'est plus qu'un nagara (province) dont l'administration est confiée à Kertawardhana, père du roi.

Voir la suite : Majapahit

Les rois de Singasari

Le Nagarakertagama donne la liste des rois de Singasari suivants :

  • Rangga Rajasa Sang Girinathaputra (1222 - 1227) ;
  • Anusapati (1227 - 1248) ;
  • Wisnuwardhana (1248 - 1254) ;
  • Kertanagara (1254 - 1292).

Voir aussi

Bibliographie

  • Lombard, Denys, Le carrefour javanais (3 vol.), Editions de l'EHESS, 1990
  • Ricklefs, M. C., A History of Modern Indonesia since c. 1300, Stanford University Press, 1993

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Royaume de Singasari de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Royaume de Kediri ‚ÄĒ Kerajaan Kadiri (id) Karajan Pangjalu (jv) 1045 ‚Äď 1222 1292 ‚Äď 1293 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Singasari ‚ÄĒ Royaume de Singasari Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie Voir aussi : Chronologie de l histoire indon√©sienne Pr√©histoire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de Tarumanagara ‚ÄĒ IVe si√®cle ‚Äď VIIe si√®cle Le royaume de Tarumanagara ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de Sonde ‚ÄĒ Royaume de Sunda Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie Voir aussi : Chronologie de l histoire indon√©sienne Pr√©histoire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de la Sonde ‚ÄĒ Royaume de Sunda Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie Voir aussi : Chronologie de l histoire indon√©sienne Pr√©histoire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de Mataram (deuxi√®me) ‚ÄĒ Royaume de Mataram Pour les articles homonymes, voir Mataram. Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de Mataram (premier) ‚ÄĒ Royaume de Mataram Pour les articles homonymes, voir Mataram. Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de Sunda ‚ÄĒ Kerajaan Sunda (id) Kerajaan Sunda Galuh (ms 932 ‚Äď 1030 Les royaumes de Sunda et de Galuh ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de mataram ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Mataram. Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Royaume de tarumanagara ‚ÄĒ Cet article fait partie de la s√©rie Histoire de l Indon√©sie Voir aussi : Chronologie de l histoire indon√©sienne Pr√©histoire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.