Roselyne Bosch

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bosch.

Roselyne Bosch, connue aussi comme Rose Bosch, est une productrice, réalisatrice et scénariste française.

Sommaire

Biographie

Fille d'un réfugié politique catalan et d'une Avignonnaise d'origine italienne, Rose Bosch grandit en Provence. À vingt ans, elle s'installe à Paris pour terminer des études de sémiologie. Mais une double vocation pour le journalisme puis le cinéma la conduit au Point, ou Claude Imbert l'engage après une période ou elle collabore en tant que pigiste. D'abord journaliste société, puis grand reporter, et pendant quatorze ans, Rose Bosch couvre des sujets tels que : famine dans le Nordeste du Brésil, inondations au Bangladesh, terrorisme basque, camps de réfugiés sur la frontière khméro-thaïlandaise, d'Érythrée ou d'Éthiopie, répression à Cuba...

Christophe Colomb

Article détaillé : 1492 : Christophe Colomb.

En 1987, c'est lors d'un reportage à Séville, que Rose Bosch, entreprend l'écriture d'une biographie cinématographique sur le navigateur génois Christophe Colomb. Des Archives générales des Indes jusqu'à la Library of Congress de Washington, elle conduit pendant quatre ans une enquête sur ce personnage controversé. De cette enquête surgit - en 1991 - un script, 1492, Conquest of Paradise, rédigé en anglais. Alain/Ilan Goldman, compagnon de Rose Bosch, en devient le producteur. C'est sa première production cinématographique et, pour Rose Bosch, son premier script.

À Londres, lors d'une interview avec Sting sur les Indiens d'Amazonie, le chanteur anglais lui apprend que Ridley Scott s'intéresse lui aussi à Colomb. Le script est envoyé au réalisateur britannique qui prépare Thelma et Louise. Il accepte de le tourner. Alain Goldman et Rose Bosch fondent alors Légende, société de production française qui a produit à ce jour une vingtaine de longs métrages. Avec Ridley Scott, Bosch et Goldman fondent une « joint-venture ». Le film demeure à ce jour la plus grosse production jamais produite indépendamment des studios (53 millions de dollars en 1991). En 1991, le film est prévendu dans le monde, Paramount investissant 13 millions de dollars pour les droits nord-américains, Gaumont faisant l'acquisition des droits français. Le film sort aux États-Unis en 1992 sur 2 500 écrans. La sortie mondiale du film coïncidera avec le 500e anniversaire de la découverte de l'Amérique, soit le 12 octobre 1992.

En France, Gaumont avance sa date de sortie du mercredi au lundi afin de coïncider avec la célébration. Le film est un succès. Ailleurs, le film connait un grand retentissement. Ridley Scott est l'invité de Barbara Walters aux États-Unis, et Time Magazine consacre une couverture. Si le film n'est pas un hit au box-office aux États-Unis, il totalise en France près de 4 millions d'entrées. Il reçoit deux nominations aux Oscars l'année suivante. Il est écarté des nominations aux Césars en raison de la langue anglaise. À ce jour[Quand ?], près de 30 millions de spectateurs l'ont vu en salle dans le monde. Une réédition en DVD fournit l'occasion à Ridley Scott de remanier le montage de ce film de deux heures dix-sept.

Autres films

À partir de 1993, Rose Bosch continue d'écrire des scénarios ou adaptations, tandis qu'Alain (Ilan) Goldman produit. Aux États-Unis, un accord avec Sydney Pollack permet à R. Bosch de développer l'adaptation d'un roman de Georges Simenon, En cas de Malheur, qui avait fait l'objet d'un film avec Jean Gabin et Brigitte Bardot. Le décès de Steven, fils de Pollack, dans un crash aérien met un terme au développement, et le projet est rapatrié en France (où il sortira en 1998, sous le titre En Plein Cœur, par Pierre Jolivet, avec Gérard Lanvin et Carole Bouquet). Bosch écrit alors le script original de Animal, thriller génétique sur la violence. Son enquête sur la neurobiologie de l'agressivité la conduit de Harvard, au Danemark. Suivent d'autres développements, avec notamment le réalisateur Paul Verhoeven, qui avait apprécié le scénario de 1492, et auquel Rose Bosch propose une biographie de Raspoutine, un vieux projet de Légende. Mais le projet n'aboutit pas et Alain Goldman le met en production dès la fin de La Rafle, avec Rose Bosch à la mise en scène de son propre scénario.

En 1998 sort Bimboland, d'Ariel Zeitoun, parodie au sujet du revers du féminisme, avec Gérard Depardieu, Judith Godrèche, et l'alors débutant Dany Boon. Tout en poursuivant ses recherches sur la génétique et sur Raspoutine, Rose Bosch écrit l'adaptation du thriller anglais de Marcelle Bernstein (Body and Soul). Il sera mis en scène par Graham Guit, avec de nouveau Gérard Depardieu, Carmen Maura, et Élodie Bouchez, sous le titre Le Pacte du silence. Il sort en 2003.

En 2004, R. Bosch passe à la mise en scène du thriller génétique Animal, tourné avec une distribution anglaise (Andreas Wilson, Ed Stoppard, David Birkin, Juliette Rylance). Malgré un succès public très modeste, le film sera recevra les prix du Meilleur film et du Meilleur scénario au Festival International du Film fantastique qui se tient en 2006 à Porto et regroupe douze festivals européens de genre. En sélection officielle dans la catégorie « Meilleure première œuvre » au festival international du film de Chicago, le film obtient le Prix du public, tout comme au Hollywood Film Festival et au Festival international du film de Helsinki la même année.

La Rafle

Article détaillé : La Rafle.

En 2005, Ilan Goldman et R. Bosch se lancent dans la réalisation d'un projet auquel ils songent depuis dix ans sur la Rafle du Vel d'Hiv. La famille d'Alain Goldman, originaire de la Butte Montmartre, a échappé à cette Rafle massive de juillet 1942. Cette expérience, ainsi que les témoins encore vivants de cette page sombre de l'Histoire, inspirent à R. Bosch le script de La Rafle, qui réunit en 2009 en Hongrie et à Paris, où il est tourné, Jean Reno, Gad Elmaleh, Mélanie Laurent, Sylvie Testud, et Catherine Allegret. Produit par Gaumont, le film est vendu dans le monde. En France, il totalise près de trois millions d'entrées, se plaçant en septième position des films de l'année. Il reste quatre semaines d'affilée en tête des ventes de DVD. Il reçoit divers prix tels que Meilleur film au Festival International du Film de Washington en octobre 2010, ainsi que le prix du Senato Romano 2010, et le Prix de la Presse étrangère à Paris. Il sort aux États-Unis courant 2011, ainsi qu'en Australie, au Japon, en Pologne et en Angleterre.

En France, dès sa sortie, le film fait événement en rappelant des faits particulièrement pénibles - la déportation des Juifs de France, en particulier de 4 051 enfants, âgés de 2 à 15 ans. À cette occasion, l'ex-président Jacques Chirac prend la plume dans Le Journal du Dimanche, qui consacre deux pages au film. Hommes et femmes politiques à droite comme à gauche organisent sa projection (Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn, Bernard Kouchner, Ségolène Royal, Jean-François Copé, Simone Veil...). France 2 consacre un « prime-time » à l'événement, conviant l'équipe du film, témoins, politiciens, historiens et psychiatres autour d'un débat de deux heures assorti d'images d'archives et d'extraits du film. Paris Match consacre dix pages au film, autour de l'enfant évadé, héros de La Rafle, Joseph Weismann. Le Nouvel Observateur consacrera au film sa couverture, et Jean Daniel, ancien compagnon de Charles de Gaulle, son édito : « J’ai vu le film « la Rafle » et j’ai pleuré. Ensuite, je me suis dit que c’était une fiction et ces larmes m’ont gêné. À tort, car d’autres fictions m’ont ému et celle-ci représente la réalité. Il s’agit, on le sait, du film de Rose Bosch qui rapporte l’un des plus tragiques épisodes de la France de Vichy. [...] Je confesse ici que, pour ma part, ayant servi dans les Forces Françaises Libres et devant à De Gaulle de n’avoir jamais désespéré de la France, j’ai longtemps estimé que la repentance ne s’imposait pas puisque ceux qui s’étaient rendu coupables de complicité avec le génocide n’étaient plus français, au moins selon la morale gaulliste. J’ai attendu tout ce temps et ce film pour estimer que j’avais tort. »[1]

Projets

Rose Bosch avait prévu de tourner en Russie et en République tchèque durant le premier semestre 2011 avec Jean Reno le film Raspoutine, (Rasputin the Healer), produit par Légende Production, un film biographique en anglais, russe et français[2]. Le tournage a été ajourné et la sortie en salles est reportée à 2012[3].

Vie personnelle

Rentrés en France en 1995, Alain Goldman et Rose Bosch se marient et fondent une famille. Leurs fils jumeaux naissent en 2000.

Controverse

En septembre 2010, à l'occasion de la sortie du DVD de La Rafle, en réponse aux attaques de certains critiques, reprochant au film d'être « intentionnellement » tire-larme, la réalisatrice indignée donne un entretien à la revue Les Années Laser où elle déclare :

« On pleure pendant La Rafle parce que… on ne peut que pleurer. Sauf si on est un « enfant gâté » de l’époque, sauf si on se délecte du cynisme au cinéma, sauf si on considère que les émotions humaines sont une abomination ou une faiblesse. C’est du reste ce que pensait Hitler : que les émotions sont de la sensiblerie. »

Un premier blog anonyme se déclarant « anti-sioniste » reprend l'interview, ajoutant des termes tels que « nazi », que la réalisatrice n'a jamais prononcés et faisant une relecture tronquée de l'interview. Dans la foulée, Les Inrockuptibles notamment, reprennent le tout. Après protestations de nombreux internautes et spectateurs soutenant le film, Les Inrocks , sous la plume du critique Jean-Baptiste Morain reconnaissent « avoir commis une petite erreur », et retirent le titre, puis quelques semaines plus tard, la page web incriminée. Rose Bosch dépose plainte contre les sites impliqués auprès de la BRDP (février 2011), après constat de l'existence des pages, des faux titres, et des sites injurieux. Une commission rogatoire est en cours (mars 2011).

En janvier 2011, sur AlloCiné, en compagnie de Alain Goldman, son époux, Rose Bosch revient sur ces évènements, expliquant avoir simplement souhaité « mettre en garde contre le déferlement de cynisme et le recul de l'émotion » : « [dans l'interview d'origine] Je réagissais [aux accusations de faire de] la « shoah-business ». À des réflexions comme « On veut encore nous faire pleurer sur la Shoah, est-ce qu’on ne l’a pas déjà assez fait ? » ». Dans cette entretien donné à Yoann Sardet, R. Bosch dit être navrée, que le web devienne « La plus vaste boite à lettres anonymes et à rumeurs du monde. À l’heure actuelle, la mode est au sarcasme, à « l’équarrissage », au dénigrement, à la malveillance et même à la parano… Et cela dépasse très, très largement le monde du cinéma, ou même celui de la culture. La désillusion sur le monde est telle que toute initiative (artistique) est désormais « suspecte » de ne pas être sincère. Et moi, en gros, je suis convaincue que l’émotion partagée, et avant tout, la « compassion », c’est à peu près la seule chance qui nous reste en tant qu’espèce de ne pas nous auto-détruire »[4]. Citant une couverture de L'Express datant d'octobre 2011 (soit deux mois après le début de cette polémique) et consacrée, précisément, aux effets pervers du « recul de compassion » dans nos sociétés, R. Bosch relève les résultats de l'extrême-droite en France[5] ; « Il ne s’agissait pas », ajoute Rose Bosch, « d’aimer ou ne pas aimer le film. Ce n'était pas le sujet de mon indignation, mais bien ce cynisme qui fait tâche d'huile et conduit tout droit aux extrêmes. »

Filmographie

En tant que réalisatrice

En tant que scénariste

Prix et nominations

Pour Animal :

Pour La Rafle :

  • 2010 : Prix de la Mémoire 2010, par l'APE, Association de la Presse étrangère
  • 2010 : Prix du Sénat romain au Festival du film de Giffoni
  • 2010 : Prix du public, Festival du film de Giffoni
  • 2010 : Audience Award, International Film Festival of Washington
  • 2010 : Cinemania, Montréal, sélection officielle[6]
  • 2010 : Festival international du Film de Haugesund, Norvège, sélection officielle
  • 2011 : Audience Award, New York Jewish Film Festival
  • 2011 : Audience Award, International Atlanta Film Festival
  • 2011 : Zakhor, Prix de la Mémoire[7]
  • 2011 : Festival international du Film de Sofia, sélection officielle
  • 2011 : The Alliance Française Film Festival, Australie, sélection officielle. catégorie « When cinema seizes History »
  • 2011 : Rendez-vous avec le cinéma français, Londres, Édimbourg[8]

Notes et références

  1. Le choc d'un film - Jean Daniel, Le Nouvel Observateur, 10 mars 2010
  2. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18600707.html
  3. http://www.purepeople.com/media/l-affiche-du-film-raspoutine-avec-jean_m532331
  4. De "La Rafle" à "Raspoutine" - AlloCiné, 31 janvier 2011
  5. En janvier 2011 Marine Le Pen rassemblait 20 % des intentions de votes, et un sondage datant de mars 2011 paru dans Le Parisien assurait Marine Le Pen d'une présence au premier tour des présidentielles.
  6. http://www.cinemaniafilmfestival.com/main/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&product_id=91&category_id=8&option=com_virtuemart&Itemid=4&lang=fr
  7. http://www.zakhor.fr/
  8. http://www.unifrance.org/actualites/5965/rendez-vous-avec-le-cinema-francais-a-londres-et-edimbourg

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roselyne Bosch de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bosch — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Pour consulter un article plus général,… …   Wikipédia en Français

  • Bosch, Roselyne —    From 1982 to 1984, she was a freelance journalist for Le Point, then a reporter for the same weekly magazine (1986 1991). She wrote several episodes of TV series (1995 Hôtel de Police) and screenplays for cinema (1992 1492: Conquest of… …   Encyclopedia of French film directors

  • La Rafle (film, 2010) — Pour les articles homonymes, voir La Rafle. La Rafle Données clés Réalisation Roselyne Bosch Scénario Roselyne Bosch Acteurs principaux Mélanie Lau …   Wikipédia en Français

  • Ilan Goldman — (* 1961 in Paris als Alain Goldman) ist ein französisch israelischer Filmproduzent. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 Herkunft und Jugend 1.2 Berufliche Laufbahn …   Deutsch Wikipedia

  • 1492 : Christophe Colomb — Pour les articles homonymes, voir Christophe Colomb (homonymie). 1492 : Christophe Colomb Données clés Titre original 1492: Conquest of Paradise Réalisation Ridley Scott Scénario …   Wikipédia en Français

  • La rafle — Hugo Leverdez en el papel de Jo Weismann Título La rafle Ficha técnica Dire …   Wikipedia Español

  • 1492, Christophe Colomb — 1492 : Christophe Colomb (film) Pour les articles homonymes, voir 1492 (homonymie). 1492 : Christophe Colomb est un film britanno franco espagnol réalisé par Ridley Scott, sorti en 1992 pour célébrer le 500e anniversaire de la découverte de… …   Wikipédia en Français

  • 1492: Christophe Colomb — 1492 : Christophe Colomb (film) Pour les articles homonymes, voir 1492 (homonymie). 1492 : Christophe Colomb est un film britanno franco espagnol réalisé par Ridley Scott, sorti en 1992 pour célébrer le 500e anniversaire de la découverte de… …   Wikipédia en Français

  • 1492 (film) — 1492 : Christophe Colomb (film) Pour les articles homonymes, voir 1492 (homonymie). 1492 : Christophe Colomb est un film britanno franco espagnol réalisé par Ridley Scott, sorti en 1992 pour célébrer le 500e anniversaire de la découverte de… …   Wikipédia en Français

  • 1492 : Christophe Colomb (film) — Pour les articles homonymes, voir 1492 (homonymie). 1492 : Christophe Colomb est un film britanno franco espagnol réalisé par Ridley Scott, sorti en 1992 pour célébrer le 500e anniversaire de la découverte de l Amérique par l explorateur… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.