Ron Francis

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francis.

Ron Francis

Accéder aux informations sur cette image nommée Ron Francis.jpg.
Surnom Captain Class[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 1er mars 1963,
Sault Ste. Marie (Canada)
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 91 kg (200 lb)
Entraîneur adjoint
Équipe LNH Hurricanes de la Caroline
Activité 2008aujourd'hui
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la gauche
A joué pour Whalers de Hartford (LNH)
Penguins de Pittsburgh (LNH)
Hurricanes de la Caroline (LNH)
Maple Leafs de Toronto (LNH)
Repêc. LNH 4e choix au total, 1981
Whalers de Hartford
Carrière pro. 19812004

Temple de la renommée 2007

Ronald « Ron » Michael Francis Junior (né le 1er mars 1963 à Sault Ste. Marie ville de la province de l’Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey. Il remporte au cours de sa carrière la Coupe Stanley à deux reprises avec les Penguins de Pittsburgh en 1991 et 1992. Connu également pour son état d’esprit, il remporte à trois reprises le trophée Lady Byng et voit son maillot frappé du numéro 10 retiré par les Hurricanes de la Caroline en 2006. Il est admis au temple de la renommée du hockey en 2007 et occupe le poste de directeur général adjoint de la franchise des Hurricanes. Depuis début décembre 2008, il est le nouvel assistant entraîneur de la franchise.

Sommaire

Biographie

Carrière en club

Ses débuts

Francis débute le hockey à l'âge de trois ans et, comme pour de nombreux Canadiens, son quotidien est marqué par le hockey sur glace. Grandement encouragé et accompagné par son père, il va alors commencer à comprendre l'importance égale de marquer un but et d'empêcher l'adversaire d'en inscrire. Il rêve alors de la Ligue nationale de hockey et de la Coupe Stanley[2].

Il débute sa carrière junior en jouant pour les Greyhounds de Sault Ste. Marie de sa ville natale dans Ligue de hockey de l'Ontario en 1980. En tant que recrue de l'équipe, il inscrit 69 points en 64 matchs et a donc une moyenne supérieure à un point par match. Choisi dès la fin de sa première saison lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey, il va jouer encore 25 matchs avec l'équipe de sa ville dans la LHO avant de faire ses débuts dans la LNH avec les Whalers de Hartford. Il sera par la suite intronisé au sein du temple interne de l'équipe des Greyhounds comme membre d'honneur[3] puis son numéro, le 10, est retiré par l'équipe junior[4].

Avec les Whalers

Photo de l'intérieur du Hartford Civic Center avec au premier plan, la bannière de champion de la division Adams 1986-87 des Whalers de Hartford et les 6 maillots retirés de ces mêmes Whalers : de gauche à droite, les numéros 19, 11, 10, 9, 5 et 2.
Les bannières accrochées au plafond de l'Hartford Civic Center.

En 1981, les Whalers de Hartford en sont à leur troisième saison dans la Ligue nationale de hockey, après avoir été créés en 1972 dans l'Association mondiale de hockey. Les Whalers ont alors les yeux rivés sur Bobby Carpenter, jeune joueur qui évolue encore en High School. Mais les Capitals de Washington le choisissant en tant que troisième choix, les Whalers vont alors se rabattre sur un joueur plus discret, Ron Francis, afin d'essayer de combler le départ à la retraite de Gordie Howe[5].

En 1986, il est promu capitaine de l'équipe et mène son équipe, pour la première fois depuis son entrée dans la LNH, aux séries éliminatoires. Après avoir passé les Nordiques de Québec en trois matchs lors du premier tour, les Whalers chutent au deuxième tour contre les Canadiens de Montréal et en sept matchs. En 1987, alors que la ville accueille le 38e match des Étoiles, l'équipe parvient une nouvelle fois à se qualifier pour les séries 1987 en finissant à la première place de la division. Mais encore une fois, les espoirs des joueurs de Francis s'arrêtent tôt, l'équipe perdant cette fois au premier tour des séries.

Au total, il reste dix ans au sein de la franchise, où il sera le capitaine pendant plus de cinq saisons et restera le meilleur buteur, passeur et pointeur ainsi que le joueur qui aura participé au plus de matchs - 714 matchs pour 264 buts et 557 passes. Il quitte la franchise suite à un différend avec les dirigeants. Eddie Johnston, le directeur général, et Rick Ley, entraîneur pour la saison 1990-91, le tiennent alors responsable de la mauvaise passe de l'équipe. Ley décide alors de retirer le titre de capitaine à Ron Francis. Il lui annonce la nouvelle en tête à tête dans son bureau et demande de ne pas divulguer les raisons aux autres joueurs. Finalement, les rumeurs commençant à circuler, Francis décide d'expliquer les réelles motivation de sa direction[6].

L'histoire entre les Whalers et Francis prend fin le 4 mars 1991 au cours d'un échange impliquant Grant Jennings, Ulf Samuelsson et Francis contre John Cullen, Jeff Parker et Zarley Zalapski, tous les trois joueurs des Penguins de Pittsburgh[7].

Avec les Penguins

Photo des bannières de champion 1991 des Penguins de Pittsburgh.
Les bannières accrochées dans le Mellon Arena et commémorant les titres de 1991.

Les Penguins, sérieux prétendants à la Coupe Stanley, vont pouvoir aligner Ron Francis en tant que centre de la deuxième ligne offensive, la première contenant Mario Lemieux et la troisième Jaromír Jágr[8]. Francis vient donc apporter de la puissance et du talent dans une équipe déjà bien lotie offensivement.

Au total dans sa carrière, il aura partagé pendant douze ans la chambre de Ulf Samuelsson. Après les matchs avec les Whalers ils avaient l'habitude de parler de leur rêve de remporter une Coupe Stanley et quelque temps après être arrivés à Pittsburgh, les deux joueurs se rendent alors compte que leur rêve est alors totalement réalisable[2]. À l'issue du mois de mars et de la saison régulière, les Penguins sont pour la première fois de leur histoire en tête de leur division et vont pouvoir participer aux séries éliminatoires[9]. Les Penguins parviennent à se hisser en finale de la Coupe Stanley en perdant à chaque fois le premier match des séries disputées contre les Devils du New Jersey, les Capitals de Washington et enfin les Bruins de Boston. Ils retrouvent en finale les North Stars du Minnesota, perdent le premier match mais finalement remportent leur première Coupe sur le score de 4 matchs à 2.

Lors de la saison suivante, les Penguins vont une fois de plus se qualifier pour les séries et Francis finit la saison avec seulement 54 points. Il manque le début de la saison n'arrivant pas à s'entendre avec les dirigeants de la franchise sur son contrat. Finalement, le contrat est signé fin octobre et représente un salaire de 4,1 millions de dollars sur cinq saisons[6]. Francis est un joueur essentiel de son équipe tout au long des séries et plus particulièrement lors du quatrième match du deuxième tour. Les Penguins sont alors opposés aux Rangers de New York et viennent de perdre leur capitaine et meneur Mario Lemieux sur un coup de crosse d'Adam Graves[10]. Francis, épaulé par Jágr et Kevin Stevens, va être le héros de la soirée en inscrivant un tour du chapeau dont un but depuis la ligne bleue et son troisième en prolongation[11]. Au final, les Penguins remportent leur deuxième Coupe Stanley en battant en finale les Blackhawks de Chicago en quatre matchs nets. Avec 19 passes décisives, Ron Francis est le meilleur Penguins dans cet exercice[12].

Photo de Mario Lemieux dans la tenue des Penguins de Pittsburgh.
Mario Lemieux, capitaine des Penguins et de Francis pendant des années.

En 1992-93, il joue l'intégralité des 84 matchs de l'équipe lors de la saison régulière et atteint la barre des 100 points pour la deuxième fois de sa carrière, la première sous les couleurs de Pittsburgh. Malgré tout, les Penguins sont éliminés au deuxième tour des séries par les Islanders de New York. Le 28 octobre 1993, alors que les Penguins sont entraînés par l'ancien directeur des Whalers, Eddie Johnston, Ron Francis inscrit le 1 000e point de sa carrière contre les Nordiques de Québec[13]. Lemieux est diminué par la maladie et les Penguins chutent au premier tour des séries contre les Capitals de Washington.

La saison 1994-95 est écourtée par une grève et seulement 48 matchs sont joués. Ron Francis est nommé capitaine de l'équipe, en l'absence de Lemieux qui préfère prendre une année sabbatique[14]. Au cours de cette saison, il finit avec un total de +30[15] et il remporte alors le trophée Plus Alka-Seltzer. Il remporte également le trophée Frank J. Selke récompensant le travail défensif d'un attaquant[16] et le trophée Lady Byng pour son comportement exemplaire sur la glace[17].

Francis connaît sa meilleure saison en 1995-96, saison où il a atteint les 119 points avec 92 passes. Il décroche ainsi son plus haut total personnel de points et son total de passes égale celui de Lemieux. À l'issue de la saison, les joueurs de Pittsburgh briguent toutes les premières places du classement des pointeurs : Lemieux est premier avec 161 points (meilleur buteur, passeur et pointeur), Jaromír Jágr deuxième avec 149 points et Ron Francis en quatrième position[18]. Le 26 décembre, il inscrit son 1 200e point dans la LNH contre les Sabres de Buffalo mais les Penguins n'iront pas jusqu'au bout perdant en finale de conférence contre les Panthers de la Floride[19].

En 1996-97, Francis finit à la neuvième place du classement des pointeurs de la saison et le 29 mars, il inscrit son 400e but en carrière contre les Kings de Los Angeles[20]. Encore une fois, les Penguins perdent rapidement en série, 4 matchs à 1 contre les Flyers de Philadelphie lors du premier tour. Mario Lemieux, de plus en plus fatigué par le jeu décide de mettre fin à sa carrière après la série contre les Flyers[21]. Pour sa dernière saison dans la LNH avec les Penguins, Francis endosse de nouveau le rôle de capitaine de l'équipe[14], réalise sa 1 000e passe décisive contre les Flyers en mars[22] et remporte le deuxième trophée Lady Byng de sa carrière[17]. Malgré ses performances, les Penguins perdent une nouvelle fois au premier tour des séries, 4-2 contre les Canadiens de Montréal et les dirigeants pensent que Francis, âgé de 35 ans, commence à perdre de son talent et ils préfèrent ne pas prolonger son contrat. Il se retrouve donc dans une position où il peut faire un choix et après sept saisons avec les Penguins, il prend la direction des Hurricanes de la Caroline, qui est en réalité la même franchise que sa première franchise professionnelle : les Whalers de Hartford qui ont déménagé et changé de nom en 1997[8].

Avec les Hurricanes

Photo de Erik Cole dans la tenue des Hurricanes de la Caroline.
Erik Cole coéquipier de Francis pour sa dernière saison dans la LNH.

Ron Francis signe donc son nouveau contrat avec les Hurricanes en juillet. Il choisit alors les Hurricanes car parmi les trois équipes lui proposant de les rejoindre, elle est celle qui lui offre le meilleur contrat. Finalement avant que l'accord soit finalisé entre le joueur et la franchise, une autre franchise viendra s'aligner sur l'offre des Hurricanes mais Francis, s'étant déjà renseigné sur la ville de Raleigh et de son environnement, préfère choisir le défi de s'installer dans une ville peu tournée historiquement vers le hockey. Le choix du cadre de vie pour sa femme et ses trois enfants rentre alors également en ligne de compte[2].

Il finit la saison 1998-99 avec un total de 52 points en 82 matchs (quatrième pointeur de l'équipe). L'équipe est éliminée au premier tour des séries par les Bruins de Boston. Keith Primeau, alors capitaine, quitte l'équipe pour rejoindre les Flyers et le 1er octobre 1999, Ron Francis devient le troisième capitaine de l'équipe. Il est alors assisté de Gary Roberts et Glen Wesley[23]. Le 6 décembre 2000, il joue son 900e match de carrière avec les Hurricanes (y compris les matchs joués avec les Whalers) et marque ce soir-là en réalisant sa 1 100e passe décisive dans la LNH[24].

Meilleur compteur de l'équipe en 1999-2000, 2001-02 et deuxième en 2000-01, il conduit son équipe en finale de la Coupe Stanley en 2002. Les Hurricanes sont éliminés par les Red Wings de Détroit sur le score de 4 matchs à 1. Francis reçoit tout de même cette année-là son troisième trophée Lady Bynd[17] ainsi que le trophée King Clancy pour son implication aussi bien sur la glace qu'en dehors des patinoires[25].

Francis termine sa carrière en réalisant un bref passage au sein des Maple Leafs de Toronto. Il est échangé au début du mois de mars 2004 par les Hurricanes sur un choix de sa part : alors âgé de 41 ans, il souhaite jouer une dernière fois les séries de la Coupe Stanley et les Hurricanes le laissent partir en retour d'un choix de quatrième ronde en 2005. Finalement Toronto perd au deuxième tour des séries contre les Flyers de Philadelphie. Il décide de ne pas jouer la saison 2004-05, annulée pour la LNH, dans une autre ligue et finalement, le 14 septembre 2005, avant le début de la saison 2005-06, il annonce qu'il préfère prendre sa retraite[26].

Après carrière

Il décide de rejoindre la direction des Hurricanes en novembre 2006 en tant que directeur de la formation des joueurs[7]. Son maillot portant le numéro 10 est élevé dans l’ancienne patinoire des Whalers (Hartford Civic Center) le 6 janvier 2006 et le numéro est retiré par les Hurricanes le 28 janvier 2006[27]. Le 10 octobre 2007, Jim Rutherford, Chief executive officer des Hurricanes, annonce que Ron Francis devient le nouveau directeur général adjoint de la franchise tout en gardant son poste de responsable dans la formation des joueurs[28].

Le 12 novembre 2007, il est le premier joueur des Hurricanes à être admis au Temple de la renommée du hockey. Il fait alors partie de la même « promotion » que Scott Stevens, Al MacInnis, Mark Messier et de Jim Gregory[29].

En décembre 2008, la direction des Hurricanes décide de se séparer de Peter Laviolette pour remettre en place l'ancien entraîneur, Paul Maurice. Ron Francis prend alors le poste d'assistant entraîneur de l'équipe[30].

Carrière internationale

Francis n'aura été sélectionné que pour une seule compétition internationale officielle avec l'équipe du Canada. Il participe ainsi au championnat du monde de 1985 qui se joue alors en Tchécoslovaquie à Prague. L'équipe finit à la deuxième place du classement général derrière les joueurs locaux. Il remporte alors son unique médaille d'argent aux côtés de Mario Lemieux[31].

Francis aura joué au total les dix matchs de son pays pour deux buts, cinq passes et deux minutes de pénalités[32].

Vie privée

Il est le fils de Lorita et de Ronald Senior, ce dernier ayant dû prendre en charge financièrement très tôt ses deux sœurs et sa mère[2]. Ron a un frère cadet de 21 mois atteint de déficience intellectuelle, Rick[33], ce dernier ayant participé aux jeux olympiques spéciaux et remporté plusieurs médailles[6].

Dès le début de sa carrière junior, Ron Francis commence à suivre le mouvement des jeux Olympiques spéciaux et lorsqu'il arrive à Pittsburgh, il met en place le programme nommé « Ron Francis Night Out program », programme de sortie permettant à des enfants de l'hôpital ainsi que leur famille d'aller voir les Penguins jouer des matchs à Pittsburgh[34]. Amené en limousine dans la patinoire, l'ensemble de la famille est alors convié à manger dans la suite de Ron Francis, ce dernier venant passer du temps avec la famille à l'issue du match. Ron Francis a également mis en place ce programme à Raleigh suite à son transfert en 1998.

Marié à Mary Lou, ils vivent actuellement à Raleigh avec leurs trois enfants : Kaitlyn, née en 1991, Michael, né en 1993, et Connor, né en 1997[35].

Son cousin Mike Liut a également joué dans la LNH[36].

Statistiques en carrière

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires[37]
PJ B A Pts Pun PJ B A Pts Pun
1980-81 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 64 26 43 69 33          
1981-82 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 25 18 30 48 46          
1981-82 Whalers de Hartford LNH 59 25 43 68 51          
1982-83 Whalers de Hartford LNH 79 31 59 90 60          
1983-84 Whalers de Hartford LNH 72 23 60 83 45          
1984-85 Whalers de Hartford LNH 80 24 57 81 66          
1985-86 Whalers de Hartford LNH 53 24 53 77 24 10 1 2 3 4
1986-87 Whalers de Hartford LNH 75 30 63 93 45 6 2 2 4 6
1987-88 Whalers de Hartford LNH 80 25 50 75 87 6 2 5 7 2
1988-89 Whalers de Hartford LNH 69 29 48 77 36 4 0 2 2 0
1989-90 Whalers de Hartford LNH 80 32 69 101 73 7 3 3 6 8
1990-91 Whalers de Hartford LNH 67 21 55 76 51          
Penguins de Pittsburgh LNH 14 2 9 11 21 24 7 10 17 24
1991-92 Penguins de Pittsburgh LNH 70 21 33 54 30 21 8 19 27 6
1992-93 Penguins de Pittsburgh LNH 84 24 76 100 68 12 6 11 17 19
1993-94 Penguins de Pittsburgh LNH 82 27 66 93 62 6 0 2 2 6
1994-95 Penguins de Pittsburgh LNH 44 11 48 59 18 12 6 13 19 4
1995-96 Penguins de Pittsburgh LNH 77 27 92 119 56 11 3 6 9 4
1996-97 Penguins de Pittsburgh LNH 81 27 63 90 20 5 1 2 3 2
1997-98 Penguins de Pittsburgh LNH 81 25 62 87 20 6 1 5 6 2
1998-99 Hurricanes de la Caroline LNH 82 21 31 52 34 3 0 1 1 0
1999-00 Hurricanes de la Caroline LNH 78 23 50 73 18          
2000-01 Hurricanes de la Caroline LNH 82 15 50 65 32 3 0 0 0 0
2001-02 Hurricanes de la Caroline LNH 80 27 50 77 18 23 6 10 16 6
2002-03 Hurricanes de la Caroline LNH 82 22 35 57 30          
2003-04 Hurricanes de la Caroline LNH 68 10 20 30 14          
Maple Leafs de Toronto LNH 12 3 7 10 0 12 0 4 4 2
Totaux LNH 1 731 549 1 249 1 798 979 171 46 97 143 95

Trophées et honneurs personnels

Il met fin à sa carrière après 23 saisons dans la LNH. Il figure parmi les joueurs avec plus de 500 buts dans la LNH et parmi ceux avec plus de 1 000 points. Deuxième meilleur passeur de l'histoire de la LNH derrière Wayne Gretzky, avec 1 249 aides, il aura remporté de nombreux trophées et aura été honoré aussi bien dans la LNH qu'au sein des franchises pour lesquelles il aura joué[35].

Trophées d'équipe

Avec les Whalers

En 1985, il prend la suite de Mark Johnson en tant que capitaine et quittera le poste peu de temps avant son départ pour Pittsburgh, en raison de mauvaise entente avec la direction de l'équipe[6]. Le jour de son transfert des Whalers pour rejoindre les Penguins, il est le meilleur pointeur, buteur, passeur de l'équipe ainsi que le joueur ayant le plus joué de matchs avec l'équipe, que ce soit dans la LNH mais également du temps où l'équipe évoluait dans l'Association mondiale de hockey. Il finit sa carrière avec en 714 matchs 264 buts, 557 passes pour un total de 821 points[38].

Il possède également un grand nombre de records avec les Whalers :

  • le plus grand nombre de buts en supériorité numérique (83),
  • le plus grand nombre de tours du chapeau (9),
  • le plus grand nombre de saisons avec au minimum 20 buts (10 saisons qui furent en plus consécutives),
  • le plus grand nombre de passes décisives sur une saison (69 en 1989-90),
  • le plus grand nombre de passes pour un joueur dans sa première année (43 en 1981-82),
  • sur un match : le plus grand nombre de buts (4 buts en décembre 1984, record partagé avec Jordy Douglas), de passes (6 aides en mai 1987) et le plus grand nombre de points (6 points, performance réalisée une fois par Paul Lawless et deux fois par Francis).

Son maillot frappé du numéro 10 a été élevé dans les chevrons du Hartford Civic Center en janvier 2006[39].

Avec les Penguins

Il est le capitaine des Penguins au cours de la saison écourtée de la LNH de 1994-95 alors que Mario Lemieux, capitaine habituel de la franchise, manque la saison sur blessure. À son retour au jeu, Lemieux reprend son poste de capitaine. Francis sera de nouveau capitaine de l'équipe en 1997-98 suite à l'arrêt de Lemieux. Rejoignant les Hurricanes, Francis laisse la place à Jaromír Jágr[14].

Il est également mis en avant par de nombreux trophées internes aux Penguins :

Derrière Mario Lemieux et ses 915 matchs, il est le dixième joueur ayant disputé le plus de matchs avec l'équipe (533). Il est également le huitième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe avec 164 buts (premier Lemieux avec 690 buts), le troisième passeur de l'équipe (449 contre 1 033 par Lemieux) et le quatrième meilleur pointeur de l'équipe : 613 points derrière Lemieux avec 1 723, Jágr 1 079 et Rick Kehoe 636 points[47].

Avec les Hurricanes

Lors de sa deuxième saison avec les Hurricanes, il devient le capitaine de l'équipe et ne perdra le titre que suite à son départ pour sa dernière saison professionnelle avec les Maple Leafs en 2004.

Au début de la saison 2007-08, il représente pour la franchise[48] :

  • le quatrième joueur avec le plus grand nombre de matchs - 472 apparitions contre 650 pour Glen Wesley, joueur toujours en activité avec les Hurricanes.
  • le deuxième pointeur avec 354 points derrière Jeff O'Neill et ses 359 points. Cette deuxième place ne tiend pas la saison, Rod Brind'Amour commençant la saison avec un total de 352 points en tant que troisième meilleur pointeur de l'équipe.
  • le meilleur passeur de l'équipe avec 236 aides. Ce record ne tiendra pas non plus la saison 2007-08, Brind'Amour ayant réalisé 222 aides avant octobre 2007.
  • le quatrième meilleur buteur de l'histoire avec 118 buts en carrière. Il va sûrement être dépassé par Erik Cole et ses 107 buts avant fin 2008 pour la quatrième place de l'histoire des Hurricanes.

Trophées et honneurs de la LNH

Précédé par Ron Francis Suivi par

Scott Stevens
Trophée +/- de la LNH
1995

Vladimir Konstantinov

Sergueï Fiodorov
Trophée Frank J. Selke
1995

Sergueï Fiodorov

Wayne Gretzky
Paul Kariya
Joe Sakic
Trophée Lady Byng
1995
1998
2002

Paul Kariya
Wayne Gretzky
Aleksandr Moguilny

Shjon Podein
Trophée King Clancy
2002

Brendan Shanahan

Références

  1. (en) Liste des surnoms des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net.
  2. a, b, c et d (en) Entretien avec Ron Francis à l'occasion de son admission au temple de la renommée en 2007, article sur http://hurricanes.nhl.com/.
  3. (en) Biographie de Ron Francis sur http://www.soogreyhounds.com/.
  4. (en) Numéros retirés par les Greyhounds sur http://www.soogreyhounds.com.
  5. (en) Biographie de Ron Francis sur http://www.hartfordwhalers.org/.
  6. a, b, c et d (en) Biographie de Francis sur http://www.hockeydraftcentral.com/.
  7. a et b (en) Biographie de Ron Francis sur http://hurricanes.nhl.com/
  8. a et b (en) Article retraçant la carrière de Francis, à l'occasion de son accès au temple de la renommée, sur http://www.legendsofhockey.net/.
  9. (en) Effectif des Penguins de 1990-91 sur http://www.hockeydb.com
  10. (en) Grandes dates de la carrière de Mario Lemieux sur http://sports.espn.go.com/.
  11. Starkey, « Tales from the Pittsburgh Penguins », p. 119.
  12. (en) Effectif des Penguins de 1991-92 sur http://www.hockeydb.com
  13. (en) Récapitulatif de la saison 1993-94 des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  14. a, b et c (en) Liste des capitaines des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net.
  15. Le ratio +/- d'un joueur est calculé en comptant +1 si le joueur est sur la glace au moment où son équipe marque un but, sans être en supériorité numérique, et -1 s'il est sur la glace au moment où son équipe encaisse un but, sans être en infériorité numérique.
  16. (en) Liste des récipiendaires du trophée Frank J. Selke sur http://www.nhl.com/.
  17. a, b et c (en) Liste des récipiendaires du trophée Lady Byng sur http://www.nhl.com/.
  18. (en) Statistiques des meneurs lors de la saison 1995-96 de la LNH sur http://www.hockeydb.com/.
  19. (en) Récapitulatif de la saison 1995-96 des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  20. (en) Récapitulatif de la saison 1996-97 des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  21. Starkey, « Tales from the Pittsburgh Penguins », p. 130.
  22. (en) Récapitulatif de la saison 1997-98 des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  23. (en) Francis capitaine des Hurricanes, article sur http://hurricanes.nhl.com/.
  24. (en) Ron Francis, simply the best, article sur http://hurricanes.nhl.com/.
  25. (en) Liste des récipiendaires du trophée Clancy sur http://www.nhl.com/.
  26. (en) Francis annonce sa retraite, article sur http://www.nhl.com/.
  27. (en) Soirée d'au revoir des Hurricanes à Ron Francis, article sur http://hurricanes.nhl.com/
  28. (en) Francis nouveau directeur général adjoint des Hurricanes, article sur http://hurricanes.nhl.com/.
  29. (en) Francis admis en 2007 au temple de la renommée du hockey, article sur http://penguins.nhl.com.
  30. (en) Maurice nouvel entraîneur, Francis assistant, article sur http://hurricanes.nhl.com.
  31. (fr) Résultat du championnat du monde 1985 sur http://www.hockeyarchives.info/.
  32. (en) Fiche de carrière sur http://www.legendsofhockey.net.
  33. (en) Article sur Ron Francis sur http://www.canoe.ca/.
  34. (en) Article sur l'engagement de Francis sur http://www.thehockeynews.com/.
  35. a et b (en) Article sur Ron Francis sur http://www.newsobserver.com/.
  36. (en) Parenté avec Mike Liut sur www.hockeydraftcentral.com.
  37. (en) Ron Francis hockey statistics & profile sur The Internet Hockey Database.
  38. (en) Liste des records individuels de la franchise des Whalers sur http://www.whalershockey.com.
  39. (en) Biographie sur http://www.trustatlantic.com/.
  40. (en) Liste des meilleurs joueurs des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net
  41. (en) Liste des meilleurs joueurs des Penguins selon les joueurs de l'équipe sur http://www.pittsburghhockey.net/
  42. (en) Récipiendaires du Booster club award des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net
  43. (en) Liste des joueurs des Penguins les plus persévérants sur http://www.pittsburghhockey.net
  44. (en) Liste des récipiendaires du trophée Unsung Hero Award des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  45. (en) Récipiendaire du trophée Bob Johson Memorial "Badger Bob" Award des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  46. (en) Liste des joueurs récompensés par le trophée Edward J. DeBartolo Community Service Award sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  47. (en) Détail des meilleurs joueurs des Penguins sur le site officiel.
  48. (en) Liste des records des Hurricanes sur http://hurricanes.nhl.com/.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt., 2006 (ISBN 1-58261-199-8)

Liens externes

Cet article est reconnu comme « article de qualité » depuis sa version du 24 février 2008 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ron Francis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ron Francis — Kanada Ron Francis Personenbezogene Informationen Geburtsdatum 1. März …   Deutsch Wikipedia

  • Ron Francis — Infobox Ice Hockey Player image size = 180px position = Centre played for = Hartford Whalers Pittsburgh Penguins Carolina Hurricanes Toronto Maple Leafs shot = Left height ft = 6 height in = 3 weight lb = 200 nationality = CAN birth date = birth… …   Wikipedia

  • Ron Francis — …   Википедия

  • Ron Francis (American football) — NFL player ImageWidth = 150px Name=Ron Francis |DateOfBirth=Birth date and age|1964|4|7|mf=y Birthplace= La Marque, TX DateOfDeath= College=Baylor Position=Cornerback DraftedYear=1987 DraftedRound=2 DraftedPick=39 Awards= Honors= Records= Retired …   Wikipedia

  • Ron (Vorname) — Ron ist ein männlicher Vorname und eine Abkürzung von Ronald, Ronny oder Ronnie. Bekannte Namensträger Ron Arad (* 1951), britischer Industriedesigner und Architekt Ron Arad (Pilot) (* 1958), Waffensystemoffizier der israelischen Luftwaffe Ron… …   Deutsch Wikipedia

  • Francis — ist als eine Variante von Franciscus ein männlicher und weiblicher Vorname lateinischer Herkunft[1][2], der auch als Familienname vorkommt. Eine Kurzform des Vornamens ist Fran. Inhaltsverzeichnis 1 Namensträger 1.1 …   Deutsch Wikipedia

  • Francis — Infobox Given Name Revised name = Francis imagesize= caption= pronunciation= gender = Male/Female mealoserLight Bringer region = origin = Latin related names = Franciscus footnotes = Francis is an English and Scottish first name and a surname… …   Wikipedia

  • Francis — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Francis est un prénom masculin issu du latin médiéval Franciscus. C est l équivalent anglais de François. C est également en français une variante bien… …   Wikipédia en Français

  • Ron Perlman — Saltar a navegación, búsqueda Ron Perlman Nombre real Ronald Francis Perlman Nacimiento 13 de abril de 1950 (59 años) …   Wikipedia Español

  • Francis Picabia — Francis Marie Martinez de Picabia, né le 22 janvier 1879 à Paris et mort le 30 novembre 1953 dans la même ville, est un peintre, graphiste et écrivain proche des mouvements Dada et surréaliste. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.