Robert Knolles


Robert Knolles
Blason Robert Knolles.svg Robert Knolles
Naissance 1325
Comté de Cheshire
Décès 15 août 1407 (à 83 ans)
Sculthorpe
Origine England Arms 1340.svg Anglais
Allégeance England Arms 1340.svg Royaume d'Angleterre
COA fr BRE.svg Duché de Bretagne
Grade Capitaine
Conflits Guerre de Cent Ans
Guerre de Succession de Bretagne
Faits d'armes Combat des Trente
Bataille d'Auray
Bataille de Nájera

Robert Knowles ou Knolles ou Kanolle (1325-1407), est une personnalité militaire anglaise considéré comme l'un des grands capitaines de la guerre de Succession de Bretagne et du début de la guerre de Cent Ans.

Sommaire

Biographie

Les débuts

Né dans le Cheshire, il fait ses premières armes à l'occasion de la guerre de Succession de Bretagne, prenant parti pour le duc Jean IV contre le prétendant Charles de Blois, que favorise le roi de France. En 1351, il participe au Combat des Trente au cours duquel il est vaincu et capturé.

Libéré après une rançon, Robert Knolles réussit en 1355 à s'emparer du château de l'île d'Yeu. Au printemps 1356, il seconde Henri de Lancastre, lors de sa chevauchée à travers la Normandie pour rejoindre le Prince Noir en Poitou. L'ost de Jean II les fait cependant reculer. Knolles parvient tout de même, avec sa troupe, à prendre Domfront.

Après la bataille de Poitiers, il se met au service de Charles II de Navarre lors de sa tentative de prise du pouvoir en 1358. Il s'empare de Châteauneuf-Val-de-Bargis. Un an après, à la tête de 2 000 à 3 000 Anglo-Gascons, il ravage la vallée de la Loire, assiège et met à sac Auxerre le 10 mars 1359[1] et se rend même jusqu'en Bourgogne. En l'an 1359, Robert Knolles occupe Cusset puis Saint-Pourçain[2]. Mais il doit fuir devant l’armée des nobles bourbonnais, auvergnats et foréziens[3]. C'est au cours de cette chevauchée qu'il se gagne sa réputation de personnage cruel et sans scrupule.

1360-1370

Après le traité de Brétigny (1360), il retourne en Bretagne et assiste à nouveau Jean IV dans sa lutte pour la possession du duché. Robert Knolles s'empare de Ménétréol-sous-Sancerre en 1361 mais échoue devant Sancerre. En septembre 1364, il remporte la bataille d'Auray. Charles de Blois est massacré pendant le combat et Bertrand du Guesclin, son principal capitaine, est capturé. Dès lors, la mainmise de Jean IV sur le duché est assurée et confirmée par le roi Charles V au Traité de Guérande du 12 avril 1365.

En 1367, il accompagne le Prince Noir et John Chandos en Castille où ils remportent la bataille de Najera contre Henri II de Castille et Bertrand du Guesclin, de nouveau capturé. En 1369, il assiste le Prince Noir, malade, en Aquitaine. En 1370, la guerre contre la France reprend. Édouard III le met à la tête d'une armée. En juillet, il débarque à Calais avec 3 000 hommes dans le but de reprendre possession du royaume. Cette conquête se transforme en raid de pillages, saccages, exactions. Incapable de prendre les villes, Knolles se contente de brûler les campagnes. Il attaque sans succès Arras, Reims, Troyes puis revient vers Paris où quelques faubourgs éloignés sont incendiés. Charles V, en roi prudent, se contente de le laisser passer. La chevauchée fait beaucoup de ravages mais la reconquête n'a pas lieu. Il subit même une franche défaite, infligée par du Guesclin, à Pontvallain[4] et en Champagne (1371-1372)[5].

Knolles retourne alors en Bretagne où il fait face à une mutinerie de certains de ses hommes, fatigués de se battre pour un maigre butin. Il abandonne alors la partie et se réfugie dans son château de Derval que lui a offert Jean IV, qui l'avait lui-même pris de force à la Maison de Rougé.

Fin de carrière

En 1373, il sort de sa retraite pour aider Jean IV, de nouveau en lutte contre Charles V. Le temps des victoires est cependant passé. Du Guesclin parvient à conquérir une grande partie du duché et Knolles doit rentrer en Angleterre. En 1377, il est l'un des commandants de la flotte envoyée contre les Espagnols. En 1380, sous les ordres de Thomas de Gloucester, comte d'Essex et de Buckingham, il reprend cependant pied en Bretagne et aide Jean IV à reconquérir son duché. Le chef de guerre termine sa carrière sur une bonne note. En 1381, à la demande du nouveau roi Richard II, il sortira de nouveau de sa retraite pour mater la révolte populaire menée par Wat Tyler.

Robert Knolles a dédié une grande partie de sa fortune à des œuvres de charité : construction d'un collège et d'une aumônerie à Pontefract, fondation d'un hôpital anglais à Rome, restauration des églises de Sculthorpe et de Harpley.

Il meurt à Sculthorpe dans le Norfolk le 15 août 1407.

Annexes

Notes et références

  1. www.veron-yonne.net/yonne.htm
  2. Robert Knolles, dit Canolles ou Robin Quanole, vint assiéger Saint-Pourçain où s'était fortifié Thomas de La Marche, Lieutenant du duc de Bourbon dans tous les païs gouvernés par iceluy. Le Capitaine anglais s'y cassa les dents et, en représailles, fit ravager ce célèbre vignoble (cf. Marcellin Bourdet, 1900, Thomas de la Marche, Bâtard de France et ses aventures (1318 – 1361), Riom).
  3. Auvergne/Bourbonnais/Velay (987 - 1497) - Histoire Généalogie - La vie et la mémoire des hommes
  4. SAUMUR AU COEUR DES COMBATS
  5. la guerre de cent ans entre les Anglais et les Français, avec Jeanne d'Arc

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Knolles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Knolles — Sir Robert Knolles ( c. 1325 1407) was an important English soldier of the Hundred Years War, [Anon.] (1911)] who, operating with the tacit support of the Crown, succeeded in taking the only two major French cities, other than Calais and Poitiers …   Wikipedia

  • Robert Knoll — Robert Knolles Robert Knolles ou Knowles Naissance 1325 Comté de Cheshire Décès 15 août 1407 (à 83 ans) Sculthorpe Origine …   Wikipédia en Français

  • Robert Knolle — Robert Knolles Robert Knolles ou Knowles Naissance 1325 Comté de Cheshire Décès 15 août 1407 (à 83 ans) Sculthorpe Origine …   Wikipédia en Français

  • Robert Knollys — may refer to:*Robert Knolles, also known as Knollys, (c. 1325 1407) English soldier of the Hundred Years War *Robert Knollys (courtier), also known as Knolles, (d. 1521) English courtier in the service of Henry VII and Henry VIII of England …   Wikipedia

  • Robert II de Sille — Robert II de Sillé Robert II de Sillé, seigneur de Sillé. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références 3 Voir aussi 4 Source // …   Wikipédia en Français

  • Robert de sancerre — († entre 1371 et 1402), chevalier, capitaine d une compagnie de gendarmes, seigneur de Menetou, fils du comte Louis II et de Béatrix [1] et frère du comte Jean III et de Louis de Sancerre, Connétable de France [2] …   Wikipédia en Français

  • Robert II de Sillé — Robert II de Sillé, seigneur de Sillé. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références 3 Voir aussi 4 Source Biograp …   Wikipédia en Français

  • Robert Knoles — Robert Knowles Robert Knowles (1317 1407), est un chef de guerre anglais commandant des compagnies de mercenaires au cours de la Guerre de Cent Ans. En 1358, il entre dans Châteauneuf Val de Bargis. En 1359, il occupe Cusse puis Saint Pourçain… …   Wikipédia en Français

  • Robert Le Macon — Robert Le Maçon « Homme bien plus prudent et sage clerc » Robert Le Maçon ou le Masson, né vers 1365 à Château du Loir en Sarthe, et mort le 28 janvier 1443 à Trèves, est chancelier de France sous Charles VII et protecteur de Jeanne d… …   Wikipédia en Français

  • Robert de Sancerre — († entre 1371 et 1402), chevalier, capitaine d une compagnie de gendarmes, seigneur de Menetou, fils du comte Louis II et de Béatrix [1] et frère du comte Jean III et de Louis de Sancerre, Connétable de France [2] …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.