Riyad


Riyad

24° 42′ 42″ N 46° 43′ 27″ E / 24.711667, 46.724167

Riyad
(ar) رياض
Riyad, de nuit
Riyad, de nuit
Administration
Pays Drapeau d'Arabie saoudite Arabie saoudite
Province Riyad
Maire Abdul Aziz ibn 'Ayyaf Al Migrin
Géographie
Coordonnées 24° 42′ 42″ Nord
       46° 43′ 27″ Est
/ 24.711667, 46.724167
Superficie 155 400 ha = 1 554 km2
Démographie
Population 4 200 000 hab.
Densité 2 702,7 hab./km2
Localisation
Saudi Arabia location map.svg
City locator 11.svg
Riyad
Internet
Site de la ville Site officiel

Riyad (en arabe : رياض ar-Riyāḍ) est la capitale du royaume d’Arabie saoudite. Elle est située au centre de la péninsule arabique sur un large plateau, le Nejd. Elle s’étend sur 1 554 km², et compte 4 200 000 habitants ce qui en fait la ville la plus peuplée du pays.

Sommaire

Situation

La capitale saoudienne se trouve dans le « couloir central » de développement, avec Buraydah et Al Kharj, dans la province éponyme.

Les deux autres zones de population du pays se situent autour de Djeddah et la Mecque sur la mer Rouge, et autour d’Al-Hufuf et Dhahran sur le golfe Persique).

Histoire

Origine

Aux temps préislamiques, le campement localisé sur le site s’appelait Hajar. Il se trouvait au confluent de plusieurs rivières (désormais des oueds) et où l’eau souterraine était facilement accessible. Le site était connu pour ses dattes et ses vergers. Le nom de la ville (Riyad parfois transcrit Ryad ou Riyadh), comme celui du riad (Maroc) marocain, dérive du pluriel de rawdhah (روضة jardin en arabe). Il concerna d’abord certaines parties du campement où les vergers prédominaient, puis vint à être utilisé graduellement pour l’ensemble du site.

Premier Royaume Saoudien

À la fin du XVIIIe siècle, Riyad faisait partie du premier État saoudien, dont la capitale était Diriyah aujourd'hui banlieue de Riyadh. Né de l'alliance entre Mohammed ibn Abd al-Wahhab un imam fondamentaliste pronant le retour à la base de l'islam pur et de Mohammed ben Saoud, prince de Dariya, le rassemblement des tribus du Nejd prit le contrôle de Riyad en 1773 qui tomba sous la coupe de ces forces salafistes. Ce fondamentalisme islamiste se propagea alors et les tribus du Nejd détruisirent les sépultures d'imams chiites en Irak et mirent à sac la Mecque en 1806 qui était jusqu'alors ottomane de rite musulman soufi. L’Empire ottoman ne tarda pas à réagir sous l'impulsion d'Ibrahim Pacha en libèrant les villes saintes et en détruisant en 1818 Diriyah. Le petit-fils d'ab del Wahab fut fusillé par ses propres troupes et l'imam Abdullah ibn Saud fut décapité à Istanbul et sa tête jetée dans le Bosphore.

Second Royaume Saoudien

Turki ibn Abdallah al Saoud parvint lui à se réfugier auprès des bédouins dans le désert et à échapper à la deportation. Il mena alors une révolte contre les troupes occupantes en 1821 et établit la capitale de sa tribu à Riyad. La ville devint alors la capitale du deuxième royaume saoudien. En 1871, suite à une querelle de succession, Saud ibn Faisal prit le contrôle du pouvoir sur son frère Abdallah. Après la mort de Saud, Abd al-Rahman son autre frère lui succéda, mais Abdallah revint un an plus tard en le faisant abdiquer. Rancuniers, les enfants de Saoud décidèrent en 1887 de capturer Abdallah. En échange de faire libérer Abdullah, l'Emir d'Hail, Al Rachid, devint alors le gouverneur de Riyadh.

Période Al Rashid

L'Emir décida de mettre fin au royaume saoudien. En 1891, la Maison des Al Saoud fut défaite à la bataille de Mulayda dans la région de Qassim. Les Al Rashid, étaient soutenus par leur allié l'Empire Ottoman qui restait ennemi des Sauds. La Maison des Saud est alors obligée de s'exiler au Koweït, alors protegé par la Grande-Bretagne ennemie de la Turquie. Riyadh devient donc gérée par les Al Rachid plus libéraux que les Saoud.

Troisième Royaume Saoudien

La Grande-Bretagne souhaitant limiter l'influence ottomane dans la péninsule arabique fournit alors des fusils aux Saoud qui doivent reprendre le contrôle de leurs terres spoliées par les Al Rashid. Riyadh fut conquise en 1902 par Abd al-Aziz ben Abd al-Rahman Al Saoud. Puis avec l'appui des américains l'ensemble de l'Arabie actuelle est conquise et les Ashemites sont expulsés du Hijaz. Il finit par établir un nouveau royaume d’Arabie saoudite en 1932 dont Riyadh est la capitale. Le wahabisme est de nouveau imposé à l'ensemble du territoire et Riyadh en est le centre. Pour cette raison, les représentations diplomatiques des autres pays restèrent à Djeddah, ville plus ouverte, jusqu’en 1982, la cour royale résidant au Palais d'Al-Yamamah, dans la banlieue ouest de la ville.
Ces dernières trente années, Riyadh a connu un essor très rapide suite à la captation de la rente pétrolière qui a provoqué un boom dans le pays. La population de la ville a crû très rapidement.

Climat

Riyad connaît un climat désertique avec des précipitations annuelles de 114 mm concentrées en mars-avril. La saison sèche, qui s'étend de juin à septembre, est marquée par des températures estivales dépassant très souvent 45 °C. Les tempêtes de sable sont surtout violentes en hiver. La ville reçoit quelques précipitations quelques jours par an. Cinq barrages gardent le trop-plein. On a construit 96 puits, ainsi qu’une conduite de 467 km apportant de l’eau désalinisée depuis le golfe Persique.

Riyad
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 18 20 25 29 33 38 41 41 35 28 24 18 29,2
Précipitations (mm) 15 6 33 31 9 0 0 0 0 1 7 12 114
Source : Weatherbase


Qualité de vie

D'après une étude d'ORC Worldwide pour Businessweek[1], la ville a été élue 3e pire capitale dans le monde. Outre la répression politique et la limitation des droits, le climat (températures sèches et chaudes en été, tempêtes de sable en hiver), l'absence de culture et de loisirs (pas de cinémas, de bars, de théâtres, de musique), les restrictions sur les visas, la tenue vestimentaire, la nourriture et l'alcool, la menace terroriste et la multiplication des check points, la vie pour les femmes y est particulièrement difficile et enfreindre les règles de la morale religieuse y est particulièrement dangereux.

Population

Graphique décrivant l'évolution de la population de Riyad de 1862 à 2020
  • 1862 — 7 500
  • 1935 — 30 000
  • 1960 — 150 000
  • 1970 — 370 000
  • 1972 — 500 000
  • 1974 — 650 000
  • 1988 — 1 500 000
  • 1990 — 2 000 000
  • 1997 — 2 800 000
  • 2007 — 4 200 000
  • 2020 — 8 900 000 (estimation)

Entre 1974 et 1992, la population de Riyad a crû de 8,2 % par an en moyenne.

Administration

La ville est divisée en 15 municipalités, auxquels est adjoint un quartier diplomatique, sous le contrôle de la municipalité centrale et de l’autorité de développement de Riyad, présidée par le gouverneur de la province, qui est actuellement le Prince Salman bin Abdul-Aziz Al Saoud. Ces municipalités sont aujourd'hui :

  • Al-Shemaysi
  • Irqah
  • Al-Ma'athar
  • Al-Olayya
  • Al-Aziziyya
  • Al-Malaz
  • Al-Selayy
  • Nemar
  • Al-Neseem
  • Al-Shifa
  • Al-'Urayja
  • Al-Bat'ha
  • Al-Ha'ir
  • Al-Rawdha
  • Al-Shimal (« Le Nord »)

Quartiers

Batha

Ce quartier correspond au centre historique de Riyadh qui a été profondément rénové et réhabilité pour perpétuer la mémoire de la famille régnante Al Saoud. Il y existe également le Souk réputé pour ses bijoux en or. C'est également dans ce quartier vivant qu'ont lieu les exécutions en place publique au sabre les vendredis matins.

Thalia

Thalia signifie en arabe la désalinisation, car dans cette rue se trouve le siège de la societé de désalinisation de l'eau. Thalia Street est toutes proportions gardées « les Champs-Elysées de Riyadh ». En effet, elle est l'une des seules rues disposant de larges trottoirs que les piétons peuvent emprunter la nuit lorsque le soleil ne brûle plus. Les troncs des palmiers au centre de l'avenue sont recouverts de guirlandes électriques qui donnent un air de fête malgré le peu d'animations. Des contrôles de police jalonnent l'avenue le soir pour réfrener les pulsions agressives des conducteurs d'automobiles.

Hai as safarat (quartier diplomatique)

Le D. Q. (pour Diplomatic Quarter - prononcer « dikiou » ) est le quartier diplomatique de la ville. Sur la route de Jeddah et de La Mecque, il est clôturé par une enceinte et on y accède par trois checkpoints, mis en place pour protéger les différentes ambassades, ainsi que les diplomates y résidant, des attaques terroristes. Dans ce quartier on trouve donc les ambassades et résidences des personnels d'ambassade, une station d'essence, plusieurs petits centres commerciaux, une mosquée, des écoles, un centre sportif et même un centre équestre. Les Saoudiens n'ont pas accès à ce quartier sans raison valable et tout individu passant le checkpoint doit montrer ses documents d'identité et peut être fouillé (sauf personnel diplomatique).
Dans ce quartier se tiennent les soirées diplomatiques.

Édifices notables

Parmi les constructions importantes de la ville, on peut noter :

  • la Faisaliah Tower, tour de 267 m de hauteur conçue par l'architecte britannique Norman Foster. Elle a une forme pyramidale bien particulière avec un globe de verre à son sommet dans lequel se trouve un restaurant avec une vue panoramique sur la ville. Un centre commercial réservé aux familles et interdit aux hommes seuls[réf. nécessaire] se trouve au pied de la tour. Elle est le premier gratte-ciel construit dans le royaume.
  • la Kingdom Tower (Tour du Royaume en français, Al Mamlaka en arabe) culmine à 302 m ; en forme de décapsuleur planté dans le sol, au sommet se trouve un pont panoramique. Un centre commercial se trouve également au pied de la tour. Une agression au jet de pierre par des jeunes saoudiens en Hummer contre des femmes occidentales se trouvant à l'entrée y a été signalée en 2010, sans que les services de sécurité interviennent.[réf. nécessaire]
  • l'aéroport international du roi Khaled,
  • le stade international du Roi-Fahd,
  • les palais Al Masmak, Sahah Al Hukom et Qasr-al-Hukm.
  • Le centre International de Conférence du roi Abdelaziz situé près du DQ (quartier diplomatique) est un palais en style néo classique arabisant avec un dôme similaire au Panthéon et des toits rappelant ceux de l'Opéra Garnier de Paris.

Éducation

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Riyad de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RIYAD — RIY ド Capitale de l’Arabie Saoudite, située dans une zone d’oasis au cœur du Nedj. Centre du mouvement réformiste et puritain musulman du wahh bisme, Riy ボ ou Riyadh devint au XIXe siècle la capitale de l’émirat du Nejd détenu par les Saoudites… …   Encyclopédie Universelle

  • Riyad — Riyad, Riyadh → Riad …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Riyad — o Riad Ciudad (pob., 1992: 2.776.096 hab.), capital de Arabia Saudita. Situada en el centro–este del país, fue escogida como capital de la dinastía saudí en 1824. Siguió siendo el centro del gobierno saudita hasta 1881, fecha en que la familia… …   Enciclopedia Universal

  • Riyad — Provenance. Prénom d origine arabe. Signifie: bassin d eau Histoire. Depuis maintenant quatorze siècles, la plupart des musulmans, de par le monde, qu ils soient asiatiques, africains, européens ou américains, ont à coeur de choisir pour leurs… …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons

  • RİYAD — Ot aramak …   Yeni Lügat Türkçe Sözlük

  • Riyad Pasha — (1835 or 1836–1911) was an Egyptian statesman. His name can also be spelled Riaz Pasha and Riyāḍ Bāshā (Arabic: رياض باشا‎). He served as Prime Minister of Egypt three times during his career. His first term was between September 21, 1879 and… …   Wikipedia

  • Riyad Bil Mohammed Tahir Nasseri — Born July 8, 1966(1966 07 08) Gafsa, Tunisia Detained at Guantanamo ISN 510 Charge(s) No charge (held in extrajudicial detention) …   Wikipedia

  • Riyad el Solh — Riyad es Solh A statue of Riad as Solh stands in Beirut s Downtown district Riyad es Solh (رياض الصلح) est né en 1894 et est mort assassiné le 17 juillet 1951. Il a été le premier des premiers ministres du Liban de 1943 à 1945, après l indépe …   Wikipédia en Français

  • Riyad es-solh — A statue of Riad as Solh stands in Beirut s Downtown district Riyad es Solh (رياض الصلح) est né en 1894 et est mort assassiné le 17 juillet 1951. Il a été le premier des premiers ministres du Liban de 1943 à 1945, après l indépe …   Wikipédia en Français

  • Riyad-us-Salihin — Riyad as Salihin (arabisch ‏رياض الصالحين‎ ; „Gärten der Tugendhaften“) ist eine Sammlung von Hadithen (Aussagen und Lebensweisen des Propheten Muhammad) und ist das beliebteste Buch von Imam an Nawawi (1233 1278). Insgesamt enthält Riyad as… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.