Riga

ÔĽŅ
Riga
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riga (homonymie).
Riga
Blason de Riga
Héraldique

Rigas mozaika.png
Administration
Pays Drapeau de Lettonie Lettonie
Rajons Riga (Lielpilseta)
Maire Nils UŇ°akovs (Centre de l'harmonie)
Géographie
Coordonn√©es 56¬į 56‚Ä≤ 56‚Ä≥ Nord
       24¬į 06‚Ä≤ 23‚Ä≥ Est
/ 56.948889, 24.106389
Superficie 30 717 ha = 307,17 km2
Démographie
Population 727 800 hab.
Densit√© 2 369,4 hab./km2
Localisation
Latvia location map.svg
City locator 14.svg
Riga

Riga (en letton Rńęga) est la capitale de la Lettonie. Construite sur la mer Baltique au fond du golfe de Riga, dans lequel se jette la Daugava, c'est un centre industriel, commercial, culturel et financier majeur de la r√©gion.

Riga vu par le satellite Spot.

Sommaire

Population

Riga est la plus grande ville des √Čtats baltes mais sa population (les Riganais ou Rigois) continue de d√©cro√ģtre rapidement. Le d√©clin d√©mographique est particuli√®rement √©vident depuis 1991 et le d√©part de nombreux russophones en raison du positionnement politique letton jusqu'en 1998 (nouvelles lois sur la naturalisation[1]) et l'incapacit√© du pays √† augmenter son taux de f√©condit√©. Cependant, la ville conna√ģt un fort taux d'immigration interne au pays qui n'est pas r√©percut√© dans les chiffres √† cause du syst√®me d'enregistrement qui est une d√©marche personnelle que beaucoup ne font pas.

La population de Riga en 2007 est de 727 578 et, selon les donn√©es de 2007 est compos√©e de[2].:

√Ä titre de comparaison, sur l'ensemble du pays, 59 % sont des Lettons natifs, 28,3 % sont Russes, 3,7 % Bi√©lorusses, 2,5 % Ukrainiens, 2,4 % Polonais, 1,4 Lituaniens et les 2,7 % restants sont compos√©s d'autres nationalit√©s.

La plupart des Lettons sont des protestants luthériens, tandis que la majorité des Russes sont orthodoxes. Il y a 18 églises luthériennes à Riga, 15 églises orthodoxes, 10 églises catholiques et une maison de prières de Vieux-Croyants.

Un tableau récapitulatif de l'évolution de la population à Riga.

Année Population
1767 19 500
1800 29 500
1840 60 000
1867 102 600
1881 169 300
1897 282 200
1913 517 500
1920 185 100[3]
1930 377 900
1940 353 800
Année Population
1941 335 200
1945 228 200[4]
1950 482 300
1955 566 900
1959 580 400
1965 665 200
1970 731 800
1975 795 600
1979 835 500
1987 900 300
Année Population
1990 909 135
1991 900 455
1992 889 741
1993 863 657
1994 843 552
1995 824 988
1996 810 172
1997 797 947
1998 786 612
1999 776 008
Année Population
2000 764 329
2001 756 627
2002 747 157
2003 739 232
2004 735 241
2005 731 762
2006 727 578
2007 722 485
2008 717 371
2009 715 978

Historique

Riga, d√©but XXe si√®cle.

La particularit√© de Riga est l'origine diverse de sa population. Elle n'a √©t√© mono-ethnique que de sa fondation au XIIIe si√®cle jusqu'au XVIIe, o√Ļ elle √©tait exclusivement peupl√©e de germano-baltes qui ont laiss√© leur empreinte dans tous les monuments historiques de la ville, tandis que l'administration municipale et eccl√©siastique demeura germanophone jusqu'√† la veille de la Premi√®re Guerre mondiale. Les Lettons √©taient quant √† eux ruraux. Riga √©tait, m√™me sous les dominations polonaise, su√©doise et russe, un √ģlot germanophone peupl√©e de germano-baltes, avec une forte minorit√© juive s'exprimant en yiddish ou en allemand. Au XVIIIe si√®cle, les Russes l√®veront les barri√®res de peuplement impos√©es par la municipalit√© et commenceront √† s'y installer, ainsi que les Lettons. Au XIXe si√®cle, la population de ce qui √©tait la troisi√®me ville de l'Empire sera de plus en plus bigarr√©e (Germano-baltes, Lettons, Russes, Polonais, Bi√©lorusses, Juifs). Apr√®s le d√©part en masse des germanophones, les germano-baltes, au XXe si√®cle, l'extermination des Juifs pendant l'occupation allemande, et finalement l'arriv√©e de populations sovi√©tiques vari√©es, apr√®s la Seconde Guerre mondiale, le caract√®re multi-ethnique de la ville perdura (vers 1950, 60% √©taient de langue lettonne et 40% russophones).

Cependant l'indépendance de 1991 imposera des restrictions de naturalisations, sur des critères ethnolinguistiques la refusant aux russophones, posant aujourd'hui un problème ethnique spécial pour un pays de l'Union européenne.

Climat

La vieille ville de Riga sous la neige.

Riga possède un climat tempéré de type continental. Les hivers sont froids et les étés assez chauds. Les pluies sont modérées, l'été étant la saison la plus arrosée. La neige recouvre le sol en moyenne 91 jours par an.

  • Temp√©rature record la plus froide : -34,9 ¬įC (f√©v. 1956)
  • Temp√©rature record la plus chaude : 34,1 ¬įC (juil. 2002)
  • Nombre moyen de jours avec de la neige dans l'ann√©e : 80
  • Nombre moyen de jours de pluie dans l'ann√©e : 158
  • Nombre moyen de jours avec de l'orage dans l'ann√©e : 21
  • Nombre moyen de jours avec temp√™te de neige dans l'ann√©e : 14
Relevé météorologique de Riga
mois jan. f√©v. mar. avr. mai jui. jui. ao√Ľ. sep. oct. nov. d√©c. ann√©e
Temp√©rature minimale moyenne (¬įC) -5,4 -5,5 -2,2 1,4 6,8 10,1 12,5 12,1 7,7 4,1 0,5 -3,6 3,2
Temp√©rature moyenne (¬įC) -3,5 -3,4 0,1 5,0 11,6 15,3 17,2 16,5 11,8 7,1 2,3 -1,5 6,5
Temp√©rature maximale moyenne (¬įC) 0,1 0,1 5,1 9,6 17,1 20,2 21,9 21,2 16,0 10,5 5,0 1,1 10,7
Précipitations (mm) 35 25 31 39 43 68 82 84 81 60 59 48 655
Source : Le climat √† Riga (en ¬įC et mm, moyennes mensuelles). Voir site : Pogoda.ru.net


√Čtymologie

Le nom de la ville tiendrait de celui d'un bras (Ridzene, terme √©quivalent au slave reka d√©signant un ¬ę fleuve ¬Ľ) de la Daugava, aujourd'hui disparu, isolant une √ģle sur laquelle fut b√Ętie la ville. Une autre hypoth√®se est celle d'une parent√© avec le vieux mot lituanien ringi signifiant ¬ę sinuosit√© ¬Ľ [5].

Histoire

Depuis le XIe si√®cle des villages de Lives et de Lettes, peupl√©s par des artisans, des p√™cheurs et des marchands sont √©tablis sur les bords de la rivi√®re Ridzene. La ville doit son nom √† cette rivi√®re qui se jette dans la Daugava. Le port ‚ÄĒ situ√© √† l'embouchure de la Daugava ‚ÄĒ attirait aussi bien des marchands allemands, toujours √† la recherche de nouvelles voies commerciales, que des crois√©s occidentaux qui cherchaient √† convertir les peuples baltes au christianisme.

La ville est mentionn√©e pour la premi√®re fois, dans un √©crit, en 1198, mais elle a √©t√© fond√©e officiellement en 1201, par Albert de Buxhoeveden, √©v√™que de Livonie et fondateur de l'ordre des chevaliers porte-glaives, sur une √ģle fluviale form√©e par un bras de la Daugava. D√®s lors des colons allemands viendront en masse, les germano-baltes qui feront eux aussi la sp√©cificit√© de la ville, avec leurs √©glises, leurs commerces, etc. jusqu'√† la Premi√®re Guerre mondiale. Au XIIIe si√®cle on construit √† l'int√©rieur des murs de la ville le ch√Ęteau du Ma√ģtre de Ordre de Livonie, une cath√©drale et des √©glises, un h√ītel de ville, les Maisons des guildes des artisans et marchands. Entr√©e dans la ligue hans√©atique en 1282, Riga sera au fil des si√®cles victime de l'instabilit√© politique des pays baltes : elle est conquise successivement par les Polonais (1561), les Su√©dois (1621), les Russes (1710, apr√®s un √©chec en 1656) qui en font la capitale du Gouvernement de Livonie. Elle est assi√©g√©e en vain, en 1812, par les troupes fran√ßaises et prussiennes de Napol√©on Ier. L'histoire de Riga se confond √† partir de 1919 avec celle de la Lettonie.

Les anciens remparts de la ville sont d√©truits au milieu du XIXe si√®cle et la construction de la nouvelle ville d√©marre. Au d√©but du XXe si√®cle, une ceinture de boulevards est am√©nag√©e autour du Vieux Riga (Vecriga), avec des parcs, des espaces verts et des immeubles Art nouveau, construits en particulier par Mikha√Įl Eisenstein. Ces changements ont √©galement touch√© les anciens faubourgs.

Lorsque la R√©publique de Lettonie d√©clare son ind√©pendance, le 18 novembre 1918, Riga devient la capitale du pays. L'expansion de la ville s'acc√©l√®re et les rues prennent de nouveaux noms lettons. Pendant le rattachement du pays √† l'URSS (1945-1991), Riga est la capitale de la R√©publique socialiste sovi√©tique de Lettonie. La R√©publique de Lettonie retrouve son ind√©pendance le 21 ao√Ľt 1991 et Riga redevient la capitale du nouvel √Čtat ind√©pendant.

Gr√Ęce √† la plus forte concentration de b√Ętiments de style Art Nouveau en Europe, le centre historique de Riga a √©t√© inclus, en 1997, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, ce qui permet la pr√©servation pr√©sente et future de la vieille ville.

Activité économique

Saules Akmens (la pierre solaire, l'immeuble √† gauche) et le pont VanŇ°u.

L'activit√© √©conomique et les loisirs se sont significativement d√©velopp√©s ces derni√®res ann√©es, en raison d'une am√©lioration des infrastructures. Rńęga, en tant que ville portuaire, est devenue un point cl√© o√Ļ transitent de plus en plus de biens et de personnes, avec des liaisons maritimes r√©guli√®res avec Stockholm, Kiel et L√ľbeck. Le trafic a√©rien a doubl√© entre 1993 et 2004, gr√Ęce √† la modernisation de l'A√©roport international de Riga, qui est le plus grand a√©roport des √Čtats baltes.

La plupart des institutions financières lettones sont localisées à Riga, à l'instar de la Banque de Lettonie. Les échanges commerciaux à travers Riga sont en augmentation ces dernières années, surtout depuis l'entrée de la Lettonie dans l'Union européenne, le 1er mai 2004. Riga génère à elle seule la moitié de la production industrielle de la Lettonie et met l'accent sur les services publics, le secteur financier, l'agro-alimentaire, le textile, l'édition.

Monuments à visiter

La Maison des Têtes Noires (devant, sur la place, une statue de Roland de Roncevaux, dotée d’une fontaine d’eau potable).

Célébrités nées à Riga

Célébrités décédées à Riga

Culture

Médias

Riga est le siège de l'hebdomadaire de langue anglaise The Baltic Times, qui traite de l'actualité dans les trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) et dans les pays voisins.

Jumelages

La ville de Riga est jumel√©e avec[6] :

Transports

Réseau Inter-urbain

Riga est desservie par un a√©roport et une liaison a√©rienne directe existe vers de nombreuses grandes villes d'Europe gr√Ęce √† Air Baltic.

Une liaison en car permet de rejoindre Tallinn au nord en Estonie et Vilnius au sud en Lituanie. De plus, de nombreuses liaisons permettent de se rendre dans la plupart des régions de Lettonie.

La gare ferroviaire est directement reliée aux grandes villes de Lettonie ainsi qu'à certaines plus petites, Saint-Pétersbourg et Moscou.

Un projet de métro a été lancé à l'époque soviétique, mais il a été avorté. Des alternatives au métro sont étudiées pour faciliter la circulation et désengorger les artères de cette ville aux dimensions de métropole.

Réseau urbain

Le réseau urbain de transport en commun est très développé et dessert tous les points de la ville. Il est composé de plusieurs lignes de tramway, de trolleybus ou de bus.

Les taxis sont nombreux à Riga (les prix sont maintenant clairement affichés sur leurs portières).

Galerie de photos

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. ‚ÜĎ Citoyennet√© en Lettonie.
  2. ‚ÜĎ [1]
  3. ‚ÜĎ D√©clin massif de la population apr√®s la Premi√®re Guerre mondiale.
  4. ‚ÜĎ D√©clin de la population apr√®s la Seconde Guerre mondiale et les d√©portations.
  5. ‚ÜĎ Dictionnaire des noms de lieux ‚Äď Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  6. ‚ÜĎ Riga's Twin Cities

Liens internes

Liens externes

Précédée par Capitale européenne de la culture 2014
EU Insignia.svg
Suivie par
Drapeau de la Slovaquie KoŇ°ice
Drapeau de la France Marseille
Lettonie Riga
Drapeau de la Suède Umeå
Drapeau de la Belgique Mons
Drapeau de la R√©publique tch√®que candidats:Ostrava et PlzeŇą



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Riga de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Riga ‚ÄĒ Rńęga (dt.: Riga) ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Rńęga ‚ÄĒ (dt.: Riga) ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Rńęga ‚ÄĒ Riga Pour les articles homonymes, voir Riga (homonymie). Riga ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Riga ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Rńęga Riga Bandera ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • RIGA ‚ÄĒ (Lettish Riga), Baltic port, capital of Latvia; under Russian rule from 1710 to 1917, capital of Livonia (Livland); 1944‚Äď1991 in the Latvian S.S.R. The first documentary evidence of Jews in Riga ‚Äď the record of a sale of merchandise to a Jew… ‚Ķ   Encyclopedia of Judaism

  • Riga ‚ÄĒ Riga, Hauptstadt des russ. Gouv. Livland, an beiden Ufern der D√ľna, √ľber die eine 250 m lange Schiffbr√ľcke und eine Eisenbahnbr√ľcke f√ľhren, liegt 11 km von ihrer M√ľndung in den Rigaer Busen und an den Eisenbahnlinien R. Orel, R. Petersburg, R.… ‚Ķ   Meyers Gro√ües Konversations-Lexikon

  • RIGA ‚ÄĒ Capitale de la Lettonie, Riga √©tait, sous le r√©gime sovi√©tique, la plus peupl√©e des cit√©s du littoral balte, exception faite de Leningrad. Fond√©e en 1201 par l‚Äô√©v√™que de Livonie, Albert de Buxh√∂vden, pr√®s des bouches de la Dvina occidentale,… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Riga GP ‚ÄĒ Riga Grand Prix Riga Grand Prix Informations Nom Riga Grand Prix Pays  Lettonie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Riga ‚ÄĒ es una ciudad situada a orillas del mar B√°ltico, en la desembocadura del r√≠o Duina (en let√≥n Daugava), Riga es la capital de Letonia, adem√°s de puerto regional y centro industrial. La poblaci√≥n de la ciudad ha ca√≠do desde la independencia de… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • rigńÉ ‚ÄĒ R√ćGńā, rigi, s.m. 1. (√ģnv.) Rege. 2. Carte de joc cu figura regelui; popńÉ, crai. ‚Äď Din ngr. r√≠ghas. Trimis de IoanSoleriu, 13.09.2007. Sursa: DEX 98 ÔĽŅ R√ćGńā s. v. popńÉ. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime ÔĽŅ R√ćGńā s. v. cap √ģncoron ‚Ķ   Dic»õionar Rom√Ęn

  • riga ‚ÄĒ s.f. [dal longob. rńęga¬†]. 1. [sottile segmento rettilineo segnato su una superficie: tracciare una r.¬†] ‚Ė∂‚óĬ†linea, rigo. 2. [linea che segna la spartizione dei capelli: portare la r. in mezzo¬†] ‚Ė∂‚óĬ†(non com.) divisa, partizione, scriminatura. 3. a ‚Ķ   Enciclopedia Italiana


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.