Rene Just Hauy

ÔĽŅ
Rene Just Hauy

Ren√© Just Ha√ľy

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ha√ľy.
Ren√© Just Ha√ľy

L'abb√© Ren√© Just Ha√ľy, n√© le 28 f√©vrier 1743 √† Saint-Just-en-Chauss√©e dans l'Oise et mort le 3 juin 1822 √† Paris, est un min√©ralogiste fran√ßais, fondateur, avec Jean-Baptiste Rom√© de L'Isle de la cristallographie g√©om√©trique.

Sommaire

Biographie

Fils d'un tisserand, il est le fr√®re de Valentin Ha√ľy, qui consacra sa vie aux aveugles. Apr√®s des √©tudes √† Paris, il est ordonn√© pr√™tre en 1770. Il devient r√©gent au coll√®ge du Cardinal Lemoine o√Ļ il se lie d'amiti√© avec Charles Lhomond. Ce dernier lui ayant fait d√©couvrir la botanique, ils fr√©quentent le Jardin des plantes, o√Ļ Ha√ľy suit les cours du naturaliste Daubenton. Ha√ľy se consacre d√®s lors √† la science et, apr√®s avoir communiqu√© √† Daubenton certaines de ses d√©couvertes sur la forme cristalline des min√©raux, il est admis, presque √† l'unanimit√©, √† l'Acad√©mie des sciences comme associ√©-botaniste, en 1783. Les d√©monstrations qu'il donne dans son tr√®s humble logis du coll√®ge sont suivies avec un grand int√©r√™t par Pierre-Simon Laplace, Joseph-Louis Lagrange, Antoine Lavoisier, Claude Louis Berthollet et Antoine Fran√ßois, comte de Fourcroy. Il compte, parmi ses √©l√®ves, √Čtienne Geoffroy Saint-Hilaire.

Apr√®s vingt ans d'enseignement, il prend sa retraite. Il refusera, durant la R√©volution, de pr√™ter serment √† la Constitution. Priv√© de sa faible pension, il est arr√™t√© comme pr√™tre r√©fractaire en ao√Ľt 1792. C'est gr√Ęce √† l'action √©nergique de son √©l√®ve, √Čtienne Geoffroy Saint-Hilaire, et des scientifiques de l'Acad√©mie comme du Jardin des plantes, qu'il sera extrait de sa prison, encore que R. J. Ha√ľy refusait de la quitter au pr√©texte que d'autres pr√™tres y demeuraient prisonniers. Quelques jours plus tard, ceux-ci furent massacr√©s.

Redevable, il prendra, sans succ√®s -ni suite f√Ęcheuse √† cette √©poque- la d√©fense d'Antoine Lavoisier.

La Convention puis le Directoire lui confient diff√©rentes charges. Ha√ľy est notamment membre de la commission des poids et mesures (1793), puis devient professeur de physique √† l'√Čcole normale de l'an III (1794), enfin conservateur des collections et professeur de cristallographie √† l'√Čcole des mines (1795). Il entre √† l'Institut de France la m√™me ann√©e. Il enseigne la min√©ralogie au Mus√©um national d'histoire naturelle √† partir de 1800, en remplacement de D√©odat Gratet de Dolomieu, d'abord temporairement puis, √† la mort de ce dernier, d√©finitivement. En 1808, il devient enseignant √† l'√Čcole normale sup√©rieure, puis obtiendra le titre de chanoine honoraire de Notre-Dame de Paris et la chaire de min√©ralogie (1809), cr√©√©e pour lui, √† la facult√© des sciences de Paris. C'est son adjoint, Alexandre Brongniart, qui assurera la plupart des cours de cette derni√®re fonction.

A la Restauration, la ¬ę mansu√©tude ¬Ľ r√©volutionnaire (il n'a toujours pas pr√™t√© serment √† la religion r√©form√©e, il est sorti des ge√īles r√©volutionnaire juste avant l'ex√©cution de ses cod√©tenus, il ne sera pas inqui√©t√© pour sa prise de position en d√©fendant Lavoisier‚Ķ) le rend suspect. Il sera priv√© de la plupart de se moyens d'existence jusqu'√† sa mort, en 1822, des suites d'une chute dans sa chambre. Il repose au cimeti√®re du P√®re-Lachaise √† Paris.

Travaux

En 1793, il détermine, en collaboration avec Antoine Lavoisier, la valeur de la nouvelle unité de masse, connue sous le nom de kilogramme[1], pour la Commission des poids et mesures de l'Académie des sciences.

Ha√ľy montra que la forme des cristaux r√©sultait de l'empilement de petits volumes de mati√®re qu'il nommait mol√©cules int√©grantes, et dont son √©l√®ve, Gabriel Delafosse d√©duira la notion de maille en 1840. Gr√Ęce √† ces travaux, Ha√ľy parvient √† d√©finir l‚Äôesp√®ce min√©rale.

Partant du principe, d√©couvert en 1817 avec le spath d'Islande, et d'autres donn√©es, que tous les min√©raux peuvent acqu√©rir la propri√©t√© √©lectrique et afin d'√©tablir des crit√®res de d√©termination de chacun d'entre eux, R.J.Ha√ľy se pencha sur la nature de l'√©lectricit√© et sa quantit√©, d√©velopp√©es par plusieurs moyens : la pression, en comprimant le min√©ral entre deux doigts ; le frottement (ph√©nom√®ne de tribo√©lectricit√©) et la chaleur (ph√©nom√®ne de pyro√©lectricit√©).

Pour ses recherches, R.J. Ha√ľy a imagin√© et d√©crit de petits appareils qu'il a nomm√©s √©lectroscopes permettant de d√©finir l'√©lectricit√© cr√©√©e, vitr√©e ou r√©sineuse, selon l'acceptation de l'√©poque (√©tablie par DUFAY et NOLLET)[2].

Ha√ľy enrichit consid√©rablement les collections du Mus√©um gr√Ęce √† des dons, des √©changes et des achats. Sa collection personnelle de min√©raux a √©t√© acquise par un britannique avant d'√™tre rachet√©e par le Mus√©um en 1848.

Espèces minérales décrites

On lui doit la description de nombreuses esp√®ces min√©rales :

Liste partielle des publications

Les travaux disponibles au format PDF sur le site de la Biblioth√®que Nationale de France sont indiqu√©s par ¬ę BNF ¬Ľ.

  • Essai d'une th√©orie sur la structure des crystaux (1784) BNF
  • Exposition raisonn√© de la th√©orie de l'√©lectricit√© et du magn√©tisme, d'apr√®s les principes d'√Üpinus (1787) BNF
  • De la structure consid√©r√©e comme caract√®re distinctif des min√©raux (1793)
  • Exposition abr√©g√© de la th√©orie de la structure des cristaux (1793) BNF
  • Extrait d'un trait√© √©l√©mentaire de min√©ralogie (1797)
  • Trait√© de min√©ralogie (5 vols, 1801) BNF: Tome 1 Tome 2 Tome 3 Tome 4 Tome 5
  • Trait√© √©l√©mentaire de physique (2 vol. 1803, 1806)
  • Tableau comparatif des r√©sultats de la cristallographie, et de l'analyse chimique relativement √† la classification des min√©raux (1809) BNF
  • Trait√© des pierres pr√©cieuses (1817) BNF
  • Trait√© de cristallographie (2 vols, 1822)

Il écrit de nombreux articles pour divers journaux scientifiques. Il publie notamment dans le Journal de physique et les Annales du Museum d'Histoire naturelle.

Hommages

S√©pulture de Ren√©-Just Ha√ľy et de son fr√®re, Valentin Ha√ľy, au cimeti√®re du P√®re-Lachaise √† Paris.
  • √Ä Saint-Just-en-Chauss√©e, sa ville natale, on peut voir une statue qui lui est d√©di√©e, ainsi qu'√† son fr√®re, Valentin Ha√ľy. Ren√©-Just Ha√ľy y est repr√©sent√© en train d'√©tudier des min√©raux. La mention ¬ę La ville de Saint-Just-en-Chauss√©e √† ses deux illustres enfants. Monument √©lev√© par souscription ¬Ľ y est appos√©e. La statue se trouve place Ren√©-Benoist, face √† la mairie.
  • Dans cette m√™me ville, une rue porte son nom, la rue Ren√©-Just-Ha√ľy.
  • Le min√©ralogiste Danois Bruun-Neergaard, T. C. en 1807 lui a d√©di√© une esp√®ce min√©rale : ha√ľyne.


Il est inhum√©, en compagnie de son fr√®re, Valentin Ha√ľy, au cimeti√®re du P√®re-Lachaise, √† Paris.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Paul Mazliak, La Biologie au si√®cle des Lumi√®res, √Čditions Vuibert/Adapt-SNES, Paris, mars 2006, 480 p., broch√©, 17 x 24 cm (ISBN 2-7117-7193-8), p. 357.
  2. ‚ÜĎ Min√©ralogie usuelle, par M. DRAPIEZ, √©dition DE MALHER ET Cie. Paris 1826

Source

  • Philippe Jaussaud & √Čdouard R. Brygoo (2004). Du Jardin au Mus√©um en 516 biographies. Mus√©um national d‚Äôhistoire naturelle de Paris : 630 p. (ISBN 2-85653-565-8)
  • Christine Blondel, ¬ę Ha√ľy et l'√©lectricit√© : de la d√©monstration spectacle √† la diffusion d'une science newtonienne ¬Ľ, dans Revue d'histoire des sciences, vol. 50, 1997, p. 265-282 [texte int√©gral] 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Pr√©c√©d√© par Ren√© Just Ha√ľy Suivi par
premier titulaire
Chaire de minéralogie de la Faculté des sciences de Paris
François Sulpice Beudant
  • Portail des min√©raux et roches Portail des min√©raux et roches
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail de la physique Portail de la physique
Ce document provient de ¬ę Ren%C3%A9 Just Ha%C3%BCy ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rene Just Hauy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ren√©-Just Ha√ľy ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Ha√ľy. Ren√© Just Ha√ľy L abb√© Ren√© Just Ha√ľy, n√© le 28 f√©vrier 1743 √† ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Rene Just Ha√ľy ‚ÄĒ Ren√© Just Ha√ľy. Ren√© Just Ha√ľy (* 28. Februar 1743 in Saint Just en Chauss√©e an der Oise; ‚Ć 3. Juni 1822 in Paris) war ein franz√∂sischer Mineraloge. Nach ihm ist ein Mineral, der Ha√ľyn benannt. Er beschrieb das Symmetriegesetz der… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ren√© Just Ha√ľy ‚ÄĒ Ren√© Just Ha√ľy. Abate Ha√ľy o Ren√© Just Ha√ľy (28 de febrero de 1743 3 de junio de 1822). Mineralogista nacido en Francia considerado el fundador de la cristalograf√≠a. El nombre de Abate Ha√ľy se debe a que era can√≥nigo honorario de Notre Dame de… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Rene-Just Hauy ‚ÄĒ ¬†¬†¬†¬†Ren√© Just Ha√ľy ¬†¬†¬†¬†‚Ć Catholic Encyclopedia ‚Ėļ Ren√© Just Ha√ľy ¬†¬†¬†¬†Mineralogist; b. at Saint Just (Oise), 28 Feb., 1743; d. at Paris, 3 June, 1822. His father was a poor weaver and he owed his early education to the monks of the… ‚Ķ   Catholic encyclopedia

  • Ren√© Just Ha√ľy ‚ÄĒ (pronounced|a…•i; February 28, 1743 in Saint Just en Chauss√©e (Oise) ndash; June 3, 1822 in Paris) was a French mineralogist, commonly styled the Abb√© Ha√ľy after he was made an honorary canon of Notre Dame.BiographyHa√ľy was born at Saint Just en… ‚Ķ   Wikipedia

  • Ren√©-Just Ha√ľy ‚ÄĒ Ren√© Just Ha√ľy. Ren√© Just Ha√ľy (* 28. Februar 1743 in Saint Just en Chauss√©e an der Oise; ‚Ć 3. Juni 1822 in Paris) war ein franz√∂sischer Mineraloge. Nach ihm ist ein Mineral, der Ha√ľyn benannt. Er beschrieb das Symmetriegesetz der Kristallogra ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ren√© Just Ha√ľy ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Ha√ľy. Ren√© Just Ha√ľy L abb√© Ren√© Just Ha√ľy, n√© le 28 f√©vrier 1743 √† Saint Just en Chauss√©e dans l Oi ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ha√ľy, Ren√©-Just ‚ÄĒ ‚ÄĘ Mineralogist; b. at Saint Just (Oise), 28 Feb., 1743; d. at Paris, 3 June, 1822 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 ‚Ķ   Catholic encyclopedia

  • Ha√ľy , Ren√© Just ‚ÄĒ (1743‚Äď1822) French mineralogist Ha√ľy, whose father was a poor clothworker, was born in St. Just in France. His interest in church music attracted the attention of the prior of the abbey, who soon recognized Ha√ľy s intelligence and arranged for… ‚Ķ   Scientists

  • Ha√ľy, Ren√©-Just ‚ÄĒ born Feb. 28, 1743, Saint Just en Chauss√©e, France died June 1, 1822, Paris French mineralogist, one of the founders of the science of crystallography. He studied theology and was a professor at the Coll√®ge de Navarra for 21 years. He became a… ‚Ķ   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.