Regine Chopinot

Régine Chopinot

Régine Chopinot, née en 1952, à Fort-de-l'Eau, en Algérie, est une danseuse et chorégraphe française de danse contemporaine.

Sommaire

Biographie

Attirée dès son plus jeune âge par l'art chorégraphique, Régine Chopinot étudie la danse classique, puis découvre la danse contemporaine avec Marie Zighera en 1974. Elle va ensuite enseigner sur les pentes de la Croix-Rousse (Véronique Ros de la Grange a été une de ses élèves) et fonder à Lyon, en janvier 1978 - époque durant laquelle la jeune danse française est en ébullition créative - , sa propre compagnie, la « Compagnie du Grèbe », associant danseurs, comédiens et musiciens. Elle signe alors ses premières chorégraphies. Trois ans plus tard, elle reçoit le deuxième prix au Concours chorégraphique international de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) pour la pièce « Halley's Comet » (1981).

Ses créations suivantes, Délices et Via, font entrer le multimédia et le cinéma dans le monde de la danse et utilisent de nouvelles techniques d’éclairage. Pour la création de Délices, (1983), Régine Chopinot rencontre le couturier Jean-Paul Gaultier. Les deux artistes vont par la suite continuer à travailler ensemble pendant 10 ans, pour Le Défilé (1985), K.O.K. (1988), Ana (1990) "St Georges" (1991)et Façade (1993)[1].

En 1986, Régine Chopinot est nommée directrice du Centre chorégraphique national de Poitou-Charentes à La Rochelle, qui devient en 1993, le « Ballet Atlantique-Régine Chopinot » (BARC). Au départ, elle a choisi La Rochelle parce que c'était un endroit où il lui était donné de pouvoir travailler, « un espace ouvert sur la mer, sans limite, sans barrière, où l'on peut se projeter loin et c’est une sensation fondamentale pour un artiste en recherche ».

Régine Chopinot, perturbatrice et indisciplinée, dynamite toutes les conventions de son art. La plupart des cinquante pièces chorégraphiques qu'elle a créées depuis 1978 sont nées de la collaboration avec des artistes plasticiens comme Andy Goldsworthy, Jean Le Gac ou Jean-Michel Bruyère, des musiciens comme Tôn-Thât Tiêt ou Bernard Lubat. De 1983 à 1993, le couturier Jean-Paul Gautier a conçu les costumes de tous ses spectacles.

Il est difficile de définir un unique fil conducteur dans la totalité de son œuvre chorégraphique, vaste et volontairement multiforme. Après les pièces riches en couleur de ses débuts où dominèrent l’humour et la provocation esthétique, la deuxième moitié des années 90 se caractérisa par une méditation sur la nature et l’essence de l’être humain. En 2002, Chair-Obscur, pièce composée pour six danseurs, marqua le début d’une nouvelle phase de travail explorant les méandres de la vie et de la mort, du temps et de la mémoire, tout en dissolvant peu à peu la forme chorégraphique.

En 2004, W.H.A continua ce chemin de manière sensible, six interprètes déconstruisant temps et espace dans une débauche euphorique d’énergie.

Le 2 mars 2006, elle crée, à la chapelle Fromentin, à La Rochelle, O.C.C.C, qui vient clôre ce « Triptyque de la Fin des Temps », une vaste remise en cause de la création chorégraphique à travers une mise en crise volontaire des notions générales de temps, de mémoire et de construction. Les conditions successives du triptyque accompagnent et traduisent les évolutions de la chorégraphe engagée dans une hypothèse de travail expérimental, comme le précise Rosita Boisseau dans la critique du spectacle qu'elle a publiée dans Le Monde le 14 mars 2006 : « Ayant déçu tous les pronostics, craintes et espoirs eschatologiques, une fin des temps n'aurait-elle pas pu avoir lieu déjà, mais sans qu'il y ait eu moyen immédiat de le savoir ? Ne pourrait-elle pas être advenue sans engager la disparition de l'existence, mais seulement celle de la vie humaine, de la vie en ce qu'elle a d'humaine ? C'est-à-dire, avoir été une fin des temps à la lettre : une disparition du temps, la disparition du passé et du futur, de l'expérience et du devenir ». O.C.C.C. envisage le présent, comme dernier des temps, comme temps restant toujours déjà fini, un présent sempiternel et effondré, dans lequel nous serions à « rester » seulement, sans origine et sans but, dans la raréfaction de la relation et, probablement, tous peu à peu ré-animalisés. À moins que nous trouvions là une fois de plus et malgré l'extrémité de la circonstance, le moyen de garder mouvant le mouvement de la relation, cet enroulement perpétuel de l'Un au déroulement infini de l'Autre et dont l'irréductibilité seule, maintient l'homme dans l'humain ?[2]

Parallèlement à son travail de chorégraphe, Régine Chopinot collabore en tant qu’interprète avec des artistes dont l’univers lui est proche, comme le chorégraphe Alain Buffard (Wall dancin' - Wall fuckin’ - (2003), Mauvais Genre - (2004) ), le duo de performeurs sud-africains Elu et Steven Cohen (I wouldn’t be seen dead in that, créé avec la compagnie du BARC en 2003).

La présentation de son spectacle La danse du temps lors du festival Hué 2000, a permis de mettre en place un projet avec des danseurs vietnamiens dans le cadre d’une collaboration avec l’école supérieure de danse du Viêt Nam et l’Opéra-Ballet de Hanoï. Depuis 2002, Régine Chopinot travaille régulièrement avec onze danseurs vietnamiens qui sont venus travailler neuf mois à La Rochelle. L’un des objectifs de cette collaboration du BARC avec le Viêt Nam est l’ouverture d’un centre de danse contemporaine au Viêt Nam. Ce partenariat lui permet de former des danseurs et de créer des spectacles. En 2002, elle créa la pièce Anh Mat avec des danseurs vietnamiens pour le Festival d’Hué. En 2004, elle y présente Giap Than, une nouvelle création avec les mêmes interprètes vietnamiens, qui allie une écriture chorégraphique précise et des espaces d’improvisation.

Chronologie des créations de Régine Chopinot

  • Jardin de pierres (1978)
  • Ma Grand’mère Hippocampe (1878)
  • Pierre dans l'eau (1979)
  • L’Origine des poissons (1979)
  • Reflux (1979)
  • À Réaction (1980)
  • Halley’s Comet (1981)
  • Appel d’Air (1981)
  • Grand Écart (1982)
  • Simone Popinot, (1982)
  • Swim One (1982)
  • Délices (1983), Création chorégraphique pour 8 danseurs et comédiens
  • Via (1984), Création chorégraphique pour 5 danseurs
  • Les Rats (1984), Création chorégraphique pour les danseurs du Groupe de Recherche Chorégraphique de l’Opéra de Paris (GRCOP)
  • Rude Raid (1984), Vidéo, 13 minutes. Réalisation et décor Marc Caro
  • Fred le Bordel (1985), Création chorégraphique pour 4 danseurs
  • Rossignol (1985), Création chorégraphique pour 9 danseurs au Centre national de danse contemporaine d'Angers, costumes de Jean-Paul Gaultier
  • Le Défilé (1985), Création chorégraphique pour 16 danseurs, comédiens et mannequins
  • A la Rochelle, il n’y a pas que des pucelles … (1986), Création chorégraphique pour 9 danseurs
  • Gustave (1987), film 35 mm, 6 minutes, réalisé par Régine Chopinot
  • K.O.K. (1988), Création chorégraphique pour 4 danseurs, un comédien, une chanteuse et un pianiste
  • Transport (1989), Création chorégraphique pour 4 danseurs
  • Ana (1990), Création chorégraphique pour 19 danseurs
  • Saint-Georges (1991), Création chorégraphique pour 12 danseurs
  • Façade (1993), Création chorégraphique pour 11 danseurs, un récitant et un orchestre
  • Soli – Bach (1994), Création chorégraphique pour 10 danseurs. Vêtements choisis dans les collections de Jean-Paul Gaultier
  • Végétal (1995), Création chorégraphique pour 15 danseurs, décor d’Andy Goldsworthy)
  • Colonne (1997)
  • Paroles du Feu (1997)
  • Les Quatre Saisons (1998)
  • Chant de lune (1999)
  • La Danse du temps (1999)
  • Trans(E) (2000)
  • Moi Monstre (2000)
  • Chair-Obscur, (2002)
  • Le Sentiment océanique (2002)
  • Non, nouvelle version de Chant de lune (2003)
  • W.H.A.(Warning Hazardous Area) (2004), Création chorégraphique pour 10 danseurs. Vêtements choisis parmi les costumes réalisés par Jean-Paul Gaultier pour les ballets antérieurs
  • Les Garagistes (2005)
  • O.C.C.C, (2006)
  • Cornucopiae (2008)

Bibliographie

  • Régine Chopinot par Rosita Boisseau aux éd. Armand Colin, 1990.
  • Jean Paul Gaultier / Régine Chopinot - Le Défilé, sous la direction d'Olivier Saillard, Paris, Les Arts Décoratifs, 2007 (ISBN 2916914005)

Références et notes

Liens externes

  • Portail de la danse Portail de la danse
Ce document provient de « R%C3%A9gine Chopinot ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Regine Chopinot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Régine Chopinot — Naissance  1952 Fort de l Eau en Algérie française Activité principale Chorégraphe, danseuse Style Danse contemporaine Lieux d activité La Rochelle Années d activité …   Wikipédia en Français

  • Regine Chopinot — Régine Chopinot (* 1952 in Fort de l’Eau, Algerien) ist eine französische Tänzerin und Choreographin. Die Entwicklung des zeitgenössischen Tanzes hat sie von Frankreich aus seit Ende der 70er Jahre wesentlich beeinflusst. Ihr facettenreiches Werk …   Deutsch Wikipedia

  • Régine Chopinot — (* 1952 in Fort de l’Eau, Algerien) ist eine französische Tänzerin und Choreographin. Die Entwicklung des zeitgenössischen Tanzes hat sie von Frankreich aus seit Ende der 70er Jahre wesentlich beeinflusst. Ihr facettenreiches Werk ist erfolgreich …   Deutsch Wikipedia

  • Chopinot — Régine Chopinot (* 1952 in Fort de l’Eau, Algerien) ist eine französische Tänzerin und Choreographin. Die Entwicklung des zeitgenössischen Tanzes hat sie von Frankreich aus seit Ende der 70er Jahre wesentlich beeinflusst. Ihr facettenreiches Werk …   Deutsch Wikipedia

  • Claude Hudelot — (né le 20 juillet 1942 à Chanceaux, en Côte d’Or) est un sinologue, un historien de la Chine contemporaine, un producteur de radio (France Culture), un réalisateur de documentaires pour la télévision et un commissaire d’exposition… …   Wikipédia en Français

  • Didier Deschamps (danseur) — Pour les articles homonymes, voir Deschamps. Didier Deschamps Naissance  1954 Lyon Activité principale Chorégraphe, danseur, pédagogue Style …   Wikipédia en Français

  • Jean-Paul Gaultier — Pour les articles homonymes, voir Gaultier. Jean Paul Gaultier …   Wikipédia en Français

  • Jean Paul Gaultier — Pour les articles homonymes, voir Gaultier. Jean Paul Gaultier …   Wikipédia en Français

  • Philippe Decouflé — en 2006 Naissance 22 octobre 1961 …   Wikipédia en Français

  • Geraldine Laurent — Géraldine Laurent (* 1975 in Niort) ist eine französische Jazz Saxophonistin (Alt). Géraldine Laurent; 2006 Laurent begann als Tochter eines Musiklehrers früh mit klassischem Klavier und begann mit 13 Jahren Saxophon zu lernen. Sie besuchte das… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.