Realite


Realite

Réalité

Le mot réalité désigne le caractère de ce qui existe effectivement, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé ou fictif.[1] Les questions que pose ce concept sont fondamentales pour la science et la philosophie.

On distingue classiquement la réalité :

  • de l'apparence et de l'illusion
  • du possible
  • du relatif

Wiktprintable without text.svg

Voir « réalité » sur le Wiktionnaire.

Sommaire

Étymologie

L'étymologie renvoie au latin res, la chose.

Réalité : Essence et Sensible

Pour les philosophes de l'Antiquité, la réalité est manifeste dans deux mondes : celui des essences, et celui du sensible.

La réalité du monde des Essences est en particulier le domaine de la métaphysique et des religions.

Pour Platon, il faut dépasser l'apparence sensible, fugace et changeante des choses, pour accéder au monde des Idées, qui fonde tout ce qui existe dans le monde sensible, et en permet la connaissance. L'apparence sensible est donc une forme d'illusion, en tout cas d'imperfection de l'archétype parfait. Mais Kant, considère que la réalité pour l'homme n'est rien d'autre que celle qui lui apparait, sa manifestation sensible ; elle est donc d'ordre phénoménal. Du coup, du fait de cette dissociation, la réalité n'est pas la vérité.

La Réalité selon les religions

Religions monothéistes

Réalité sensible

Une réponse spontanée à la question de savoir ce qui correspond à la réalité est : ce qui est perçu par les sens, donc ce que l'on voit, ce que l'on touche, etc.

Cette définition aboutit à un paradoxe en ce qui concerne les rêves. Les rêves n'étant pas perçus par l'un des cinq sens, ils ne sont pas dans la réalité sensible. Cependant, les rêves font partie du réel et marquent la mémoire autant que des situations perçues par les sens. Par conséquent, les rêves sont des phénomènes réels en dehors de la réalité sensible.

Une théorie, nommé solipsisme, de J. Hamburger [réf. nécessaire], émet l'hypothèse qu'il n'y aurait pour le sujet pensant d'autre réalité que lui-même.

La réalité dans les sciences

Max Planck

La question de savoir ce qu'est une table en réalité ne présente aucun sens. Il en va de même ainsi de toutes les notions physiques. L'ensemble du monde qui nous entoure ne constitue rien d'autre que la totalité des expériences que nous en avons. Sans elles, le monde extérieur n'a aucune signification. Toute question se rapportant au monde extérieur qui ne se fonde pas en quelque manière sur une expérience, une observation, est déclarée absurde et rejetée comme telle.[2] Par conséquent la couleur rouge est la réalité pour le voyant et n'est pas la réalité pour l'aveugle. La notion de réalité dépendant des expériences vécues, elle est donc nécessairement variable en fonction des individus.

Richard Dawkins

Richard Dawkins estime qu'on peut définir la réalité comme ce qui vous riposte quand on donne un coup de pied dedans (« Reality is what can kick back »). C'est selon lui le seul critère qui permette de la distinguer sans discussion possible de l'illusion.

Cette définition particulière a pour effet de définir par exemple comme réelles :

  • La réalité virtuelle (ce qui justifie d'ailleurs l'emploi du terme de « réalité »)
  • Les nombres premiers; en effet, aucune décision arbitraire ne peut empêcher un nombre premier de l'être, ni deux personnes qui n'ont jamais communiqué ensemble et vivent sur deux continents différents de découvrir les mêmes sans jamais s'être concertés.

Cette position est voisine de celle de l'écrivain Philip K. Dick pour qui « la réalité, c'est ce qui continue à s'imposer à vous quand vous cessez d'y croire ».

Le réel en psychanalyse

Article détaillé : Réel symbolique imaginaire.

La psychanalyse étudie une « réalité psychique » associé à l'appareil psychique: elle donne le statut de réalité à l'esprit et l'étudie tout comme un lieu ou un appareil, composé de différents phénomènes, systèmes ou instances. Sigmund Freud compara par exemple cette réalité à une ville réunissant anciens monuments et bâtiments modernes. La psychanalyse ne discrédite cependant pas l'idée d'une « réalité extérieure » ; il s'agit en fait de redonner sa place au psychique.[réf. nécessaire] La notion de relativité de la réalité est également étudié par René Laforgue dans un ouvrage du même nom.

Pour Jacques Lacan, le réel est ce qui fait objection au savoir. Ainsi, la démarche de connaissance consiste à investiguer le réel pour bâtir un savoir qui constitue notre réalité. Le réel s'impose donc au sujet et est caractérisé par l'inquiétante étrangeté (Unheimlich). La réalité, quant à elle, relève de la dimension imaginaire.

En 1981, l'ouvrage collectif intitulé l'invention de la réalité présente ce qu'est le ressentis de la réalité, et explique également comment il peut évoluer. Cette exploration rigoureuse est établie sous la direction de Paul Watzlawick, psychanalyste Jungien de formation qui a lui-même écrit sur le sujet en 1976 la réalité de la réalité.

La notion de réalité dans le constructivisme

La réalité peut donc est être considéré comme une expérience relative a celui qui l'appréhende. C'est le principe du constructivisme qui s'oppose donc au réalisme. La connaissance ne permet pas dans cette logique d'accéder a une vision "plus vraie" des choses, mais c'est une donnée, une réalité en soi, celle de l'expérience de ce qui est. Dans le constructivisme la réalité est donc une construction de l'esprit, et elle reste toujours relative a celui qui la perçoit comme une réalité.

Edgar Morin préfère parler de co-constructivisme pour éviter l'image d'une réalité issue d'une construction exclusivement mentale. Il exprime ainsi une « collaboration du monde extérieur et de notre esprit pour construire la réalité ».


Citations

  • « Ma main se sent touchée aussi bien qu’elle touche. Réel veut dire cela, rien de plus », Paul Valery, Mon Faust, Œuvres Pléiade, Tome 2

Notes et références

  1. Larousse encyclopédique en deux volumes - 1994-2003 p.1310
  2. Max Planck, L'image du monde dans la physique contemporaine

Bibliographie

Voir aussi

Corps (entité) | Corps humain | Espace | Existence | Idéalisme | Métaphysique | Fiction, Objectivité | Ontologie | Perception | Phénomène | Réalisme | Réalité virtuelle | Soi | Subjectivité | Temps | Constructivisme | Évidentialité (linguistique)| Que sait-on vraiment de la réalité !?


Liens externes

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
Ce document provient de « R%C3%A9alit%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Realite de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RÉALITÉ — Le mot «réalité» désigne ce qui existe effectivement: une réalité, c’est une chose qui est, la réalité, c’est l’ensemble des choses qui sont. Or la notion d’être, ou d’existence (en ce qui concerne les choses, ces deux termes ne sont pas à… …   Encyclopédie Universelle

  • realité — Realité. s. f. Existence effective. La realité de l estre. la realité du Corps de Nostre Seigneur au saint Sacrement de l Autel; ou absolument, La realité. la realité d un payement. Il signifie aussi, Chose réelle. On ne vous offre pas des choses …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Réalité — Le mot réalité (du latin res, la chose) désigne le caractère de ce qui existe effectivement, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé ou fictif[1]. Inventé par Duns Scot au XIIIe siècle, ce concept philosophique a intégré le langage courant …   Wikipédia en Français

  • réalité — (ré a li té) s. f. 1°   Existence réelle, caractère réel, chose réelle. •   Nous avons beau enfler nos conceptions au delà des espaces imaginables, nous n enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses, PASC. Pens. I, 1, édit. HAVET …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Réalité —          GIRAUDOUX (Jean)     Bio express : Écrivain français (1882 1944)     «Le droit est la plus puissante des écoles de l imagination. Jamais poète n a interprété la nature aussi librement qu un juriste la réalité.»     Source : La Guerre de… …   Dictionnaire des citations politiques

  • RÉALITÉ — s. f. Existence effective, chose réelle. La réalité du corps de Notre Seigneur au saint sacrement de l autel. La réalité d un payement. L imagination va toujours au delà de la réalité. Ce n est pas une fiction, c est une réalité. On ne vous offre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉALITÉ — n. f. Existence effective. La réalité du corps de Notre Seigneur au Saint Sacrement de l’autel. La réalité d’un paiement. Il signifie aussi Ce qui existe effectivement, chose réelle. L’imagination va toujours au delà de la réalité. Ce n’est pas… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • realite — is., Fr. réalité Gerçek, gerçeklik Bir meseleyle karşılaştı mı realiteleri göremez. O. S. Orhon …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • réalité — tikrovė statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. reality vok. Realität, f; Wirklichkeit, f rus. действительность, f pranc. réalité, f …   Fizikos terminų žodynas

  • réalité — nf. réalitâ (Albanais.001, Villards Thônes). A1) en réalité, aussi : pe de vré (Arvillard), ê vré <en vrai>, pè to (vo) dire <pour tout (vous) dire = à dire vrai> (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.