Prudence (vertu)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prudence.
La Prudence, représentation du gisant de François II de Bretagne

La prudence (en grec phronêsis, en latin prudentia) est un concept de la philosophie grecque qui a trouvé sa définition théorique la plus aboutie dans la philosophie d'Aristote. La phronêsis est ensuite devenue un concept central de la philosophie morale et politique, et la première des quatre vertus cardinales chez les Chrétiens.

Sommaire

La phronêsis dans la philosophie grecque

Étymologiquement, la phronêsis (φρόνησις) désigne l'acte de penser[1]. Selon le philologue allemand Werner Jaeger (Paideia, 1933), c'est Héraclite d'Éphèse qui le premier a utilisé le concept de prudence en philosophie, la mettant au même rang que la sagesse (sophia, σοφία.)[2]

Le moment aristotélicien

La prudence chez les stoïciens

La prudence chez les Chrétiens

La notion de prudence dans la philosophie morale et politique de l'époque moderne

Spinoza et la prudence

L'Aufklärung et la critique de la notion de prudence

Actualité de la notion de prudence

Bibliographie

Auteurs anciens

Études modernes

Références

  1. Cf. Gill Delannoy, Éloge de la prudence, p.20, note 4.
  2. G. Delannoy, op. cit., p.20.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Prudence (vertu) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PRUDENCE — PRUDENCE, lat. AURELIUS PRUDENTIUS CLEMENS (348 env. env. 410) Né à Calagurris (Calahorra), en Espagne, il eut une brillante carrière juridique et politique; deux fois gouverneur de province en Espagne, il exerça de hautes fonctions à la cour de… …   Encyclopédie Universelle

  • VERTU — L’exigence de vertu s’ancre dans le désir de trouver une loi qui rendrait la répétition possible. Mais conquérir l’impassibilité, est ce devenir un dieu ou son servile imitateur? est ce promouvoir la vie ou bien l’étouffer? est ce conquérir le… …   Encyclopédie Universelle

  • prudence — PRUDENCE. s. f. Vertu par laquelle on discerne ce qu il faut suivre, & ce qu il faut éviter dans la conduite de la vie. La prudence est une des quatre Vertus Cardinales. agir avec prudence. se conduire avec prudence. la prudence doit estre la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Prudence excessive — Prudence Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Vertu — La Vertu d après une sculpture de la cathédrale de Sens. Gravure de Viollet le Duc Le mot vertu vient du mot latin virtus, lui même dérivé du mot vir, d où nous viennent les mots « viril » et « virilité ». Tandis que vir sert… …   Wikipédia en Français

  • Vertu surnaturelle — Vertus catholiques La Justice, Jost Amman, XVIe siècle La théologie scolastique chrétienne définit sept vertus codifiées au Moyen Âge : trois Vertus théologales (ayant Dieu pour objet : cf. I Co 13,13)  …   Wikipédia en Français

  • prudence — (pru dan s ) s. f. Vertu qui fait connaître et pratiquer ce qui convient dans la conduite de la vie. •   Et c est toujours prudence en un péril funeste D offrir une moitié pour conserver le reste, CORN. Tois. d or, I, 2. •   La sagesse est dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Vertu cardinale — Vertus cardinales Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • VERTU — SECTION PREMIÈRE.     On dit de Marcus Brutus qu avant de se tuer il prononça ces paroles: O vertu ! j ai cru que tu étais quelque chose; mais tu n es qu un vain fantôme !     Tu avais raison, Brutus, si tu mettais la vertu à être chef de parti… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • PRUDENCE — s. f. Vertu qui fait apercevoir et éviter les dangers et les fautes, qui fait connaître et pratiquer ce qui est convenable dans la conduite de la vie. Agir, se conduire avec prudence. La prudence doit être la règle de toutes les actions. Il n y a …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.