Provencheres-sur-Fave

ÔĽŅ
Provencheres-sur-Fave

Provenchères-sur-Fave

Provenchères-sur-Fave

Rue principale
Rue principale

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Vosges
Arrondissement Saint-Dié-des-Vosges
Canton Provenchères-sur-Fave
Code Insee abr. 88361
Code postal 88490
Maire
Mandat en cours
François Schmuck
2008 - 2014
Intercommunalité Communauté de communes
de la Fave
Démographie
Population 844 hab. (2006)
Densité 116 hab./km²
Gentilé Provenchérois(es)
Géographie
Coordonn√©es 48¬į 18‚Ä≤ 28‚Ä≥ Nord
       7¬į 04‚Ä≤ 46‚Ä≥ Est
/ 48.3077777778, 7.07944444444
Altitudes mini. 393 m ‚ÄĒ maxi. 651 m
Superficie 7,27 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Provenchères-sur-Fave est une commune française, située dans le département des Vosges et la région Lorraine.

Ses habitants sont appelés les Provenchérois.

Il y a homonymie partielle avec la commune de Provenchères-lès-Darney du même département.

Sommaire

Géographie et toponymie

Comme son nom actuel l'indique, la commune est située à gauche de la rivière de la Fave, un affluent droit de la Meurthe qui localement se grossit des ruisseaux de Saint-Catherine, de la Petite-Fosse et de la Goutte.

Situation

Les sommets voisins sont relativement √©loign√©s et leurs buttes sommitales de gr√®s triasiques, couvertes de r√©sineux, se d√©tachent particuli√®rement bien √† l'horizon : la montagne Ormont culmine plus √† l'ouest √† 900 m d'altitude au Sapin Sec mais laisse une pointe avanc√©e, le Spitzemberg √† 640 m qui a autrefois port√© un ch√Ęteau d'observation, contr√īlant la vall√©e, la m√™me bande de terrains gr√©seux a laiss√© plus loin la borne isol√©e du Voyemont √† 793 m et le petit plateau sur√©lev√© du Climont √† 965 m vers le nord-est. Toutefois le territoire communal qui s'√©tend entre des collines prolongeant le Spitzemberg et la vall√©e de la Fave ne culmine qu'√† 651 m√®tres d'altitude, au-dessus du hameau des Truches pr√®s du vieux chemin rejoignant le vieux p√®lerinage de la Grande Fosse.

Travers√©e par la RN 420, le village de Provench√®res est distant de 16 km de Saint-Di√©-des-Vosges et de 78 km de Strasbourg par le col de Saales. Le canton est inclus en totalit√© dans le parc r√©gional des Ballons.

La population se répartit entre le village de Provenchères et les hameaux dont Brafosse.

Toponymie

Provench√®res-sur-Fave, peut √™tre identifi√©e au ¬ę Pervincaria ¬Ľ dans le latin des grimoires du XIIIe si√®cle, Provencheriae, Provench√®res, puis Provench√®res-en-Vosges au XIXe si√®cle, [1].

Histoire

Le lieu est assur√©ment connu comme un centre d'une grande paroisse au XIIIe si√®cle. Au d√©but du XIIIe si√®cle, le seigneur Drouin, homme fort du ban de Provench√®res, a rassembl√© en une seule entit√© paroissiale les multiples communaut√©s ou seigneuries qui existaient sur les territoires actuels du Beulay, de Provench√®res, de La Petite-Fosse et de La Grande-Fosse, mais aussi apparemment Colroy, Lusse, Lesseux et Combrimont.

Temps anciens

√Ä cette √©poque, il est √©vident que l'entit√© paroissiale en gestation d√©pend du Val de Saint-Di√©. Pourtant au VIIe si√®cle, les flancs au nord de l'Ormont, du Spitzemberg et des collines qui les prolongent √† l'orient appartiennent au ban de Gondelbert, centr√© √† La Grande Fosse. Les b√©n√©dictins de Senones, install√©s tardivement au XIe si√®cle, n'ont apparemment jamais pris le contr√īle de la totalit√© du ban saint Gondelbert qu'ils revendiquent par √©crit, mais qui s'√©tait profond√©ment morcel√© au tournant du mill√©naire en un grand nombre de bans, formations politiques de taille modeste. Ainsi Sa√Ęles, Spitzemberg, Provench√®res, Ban-de-Sapt, Senones... promus centres de ban veulent jouer un r√īle politique. L'√©miettement du pouvoir politique local a favoris√© des mainmises et √©changes r√©p√©t√©s du duc de Lorraine, avou√©s de Moyenmoutier et Saint-Di√© ainsi que des tractations pr√©varicantes d'officiers ducaux, v√©ritables fonctionnaires rapaces.
Une partie des terres de Provench√®res, assur√©ment mises au valeur d√®s les premiers si√®cles de l'√®re chr√©tienne, ont √©t√© d√®s le Xe si√®cle rattach√©es au domaine du monast√®re de Saint-Di√©, alors simple succursale de Moyenmoutier. C'est ainsi, que par int√©r√™t ducal ou local, le cŇďur du ban primitif de Gondelbert a √©t√© int√©gr√© au XIe si√®cle, sous la seigneurie spirituelle du grand ban de Saint-Di√©. M√™me l'abbaye de Beaupr√©, puis celle de Bongard, charg√©es successivement de g√©rer le domaine de La Grande Fosse et peut-√™tre de restaurer une grandeur perdue au ban primitif de Gondelbert a accept√© d'embl√©e la supr√©matie du monast√®re de Saint-Di√©, lui-m√™me contr√īl√© par le prestigieux monast√®re b√©n√©dictin de Moyenmoutier.

Attestant, semble-t-il, un bon rendement du terroir agricole sur la paroisse de Provench√®res, les revenus en bleds prennent une place de premier choix dans les importants comptes de la coll√©giale saint Di√©. Les terres capitulaires de Provench√®res semblent faire jeu √©gal avec celles de Mandray. Les chanoines de Saint-Di√© y sont apparemment les principaux seigneurs au XIIIe et XIVe si√®cles. Aussi n'est-ce pas √©tonnant que la l√©gende rapporte que le village s'est construit sur des terrains d√©frich√©s par les moines de Saint-Di√© au VIIe si√®cle. Devenus les seigneurs principaux au XIIIe si√®cle, les puissants chanoines, seigneurs et financiers, ont survaloris√© l'h√©ro√Įque t√Ęche de pr√©d√©cesseurs imaginaires, qui ne peuvent que leur avoir l√©gu√© l√©gitimement ce riche patrimoine. Apr√®s la rapide d√©pression des ann√©es 1350-1390, la population cro√ģt lentement jusqu'au XVIe si√®cle, elle peut √™tre estim√©e a minima entre 400 et 500 habitants.

Temps modernes

Les guerres du milieu du XVIIe si√®cle et les invasions des Su√©dois, alli√©s aux Fran√ßais pendant la guerre de Trente Ans, amen√®rent la famine et la peste : il y eut beaucoup de morts et de d√©parts, peu de naissances pendant plusieurs d√©cennies. Vers 1660, les six gros hameaux de la paroisse de Provench√®res comptent plus de soixante grandes familles, la plupart fort appauvries. En 1700, la paroisse de Provench√®res avait environ 180 feux ou foyers fiscaux. Elle a probablement compt√© entre 800 et 900 habitants dans les ann√©es 1760.

Démographie historique d'une commune

√Čvolution d√©mographique
(Source : Statistiques du d√©partement des Vosges)
1801 1830 1840 1846 1849 1859 1863 1877 1880 1887
449 560 706 741 713 693 810 ? 935 ?

En 1839 et 1840, le maire et l'adjoint se nomment respectivement Cendre et Fade. En 1846 et 1848, Saint-Dizier et Joly. En 1859, Saint-Dizier et Fade.

Promue chef-lieu de canton après l'annexion d'Alsace-Lorraine

Avant la guerre de 1870, Provenchères-en-Vosges n'est qu'une commune du canton de Saales. L'annexion de l'Alsace-Lorraine dissèque le canton de Saales arbitrairement de part en part de la ligne de crête, la commune séparée de son chef-lieu est promue à la tête du canton résiduel. Elle a pris le nom actuel de Provenchères-sur-Fave par un décret de 1881.

En 1877, Provenchères compte 935 habitants, à la grande joie du maire Gaire et de son adjoint Gérard. Un receveur des douanes Gressot, aidé de son commis Watelet surveille la nouvelle frontière.

Provenchères-sur-Fave fut très éprouvée durant les deux conflits mondiaux et a été décorée des Croix de Guerre 14-18 et 39-45.

Blason Blasonnement
√Čcartel√© aux 1 et 4 d'argent √† une t√™te d'ours de sable, lampass√©e de gueules ; aux 2 et 3 fasc√© contrefasc√© d'or et d'azur de trois pi√®ces.
Commentaires : Ce sont les armes de la famille Dolmaire de Provench√®res, famille anoblie en 1632 en la personne de Jean Dolmaire, √©cuyer et garde des sceaux √† Saint-Di√©.

Patrimoine

  • √Čglise Sainte-Catherine, de fondation romane, reconstruite au d√©but du XVIIIe si√®cle. Tour du XIIe si√®cle sur√©lev√©e et coiff√©e d'un bulbe en 1712. Le bulbe a √©t√© construit par des charpentiers polonais, amen√©s par Stanislas 1er, roi de Pologne et Duc de Lorraine.
  • Chapelle Saint Gondelbert, cach√©e au cŇďur de la for√™t.

√Čconomie

  • En 1867, sur 727 hectares, 309 √©taient en labours, 162 en pr√©s, 175 en bois, 11 en jardins, vergers, chenevi√®res et 1 en friches. Les cultures principales √©taient le bl√©, l'avoine et la pomme de terre. On y trouvait un tissage m√©canique avec 664 m√©tiers et 150 ouvriers. Les principaux commerces √©taient le bois de construction et le vin.
Grande Rue à Provenchères

Démographie

√Čvolution d√©mographique (Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
706 728 761 685 733 755 844
Nombre retenu √† partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
Depuis ... François Schmuck Retraité de l'enseignement
Léopold Humbert
Adrien Mathis
René Durand
Armand Miclot
Données à dater et à compléter.

Le canton de Provench√®res-sur-Fave compte 7 communes pour un total de 2 415 habitants : Le Beulay, Colroy-la-Grande, La Grande-Fosse, Lubine, Lusse, La Petite-Fosse et Provench√®res-sur-Fave. Il co√Įncide avec la Communaut√© de communes de la Fave.

Bibliographie

  • Essais sur Provench√®res-sur-Fave √† travers les √Ęges, La Voivre, Imprimerie Claudel, 1985.

Lien interne

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Ce toponyme proviendrait, selon l'√©rudit Dom Calmet, du nom latin proventus, signifiant terre de rapport. Les linguistes ou les sp√©cialistes de toponymie, qui d√©c√®lent des traces ind√©niables d'une occupation dense au Bas-Empire, non exempte d'un important h√©ritage gaulois, restent fort sceptiques sur les interpr√©tations latines de l'abb√© de Senones
  2. ‚ÜĎ Provench√®res-sur-Fave sur le site de l'Insee

Liens externes

  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail des Vosges Portail des Vosges
Ce document provient de ¬ę Provench%C3%A8res-sur-Fave ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Provencheres-sur-Fave de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Provench√®res-sur-fave ‚ÄĒ Rue principale D√©tail Administration ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Provench√®res sur Fave Escudo ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ is a village and commune in the Vosges d√©partement of northeastern France.ee also*Communes of the Vosges department ‚Ķ   Wikipedia

  • Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Provench√®res et Fave (homonymie). 48¬į 18‚Ä≤ 28‚Ä≥ N 7¬į& ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Gare de Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Provench√®res et Fave (homonymie). Provench√®res sur Fave La gare de Provench√®res sur Fave, c√īt√© place ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Canton de Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ 48¬į 18‚Ä≤ 31‚Ä≥ N 7¬į 04‚Ä≤ 09‚Ä≥ E / 48.3087, 7.06919 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Canton De Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ Administration Pays France R√©gion Lorraine D√©partement Vosges Arrondissement Saint Di√© des Vosges Code cantonal 88 20 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Canton de Provencheres-sur-Fave ‚ÄĒ Canton de Provench√®res sur Fave Canton de Provench√®res sur Fave Administration Pays France R√©gion Lorraine D√©partement Vosges Arrondissement Saint Di√© des Vosges Code cantonal 88 20 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Canton de provench√®res-sur-fave ‚ÄĒ Administration Pays France R√©gion Lorraine D√©partement Vosges Arrondissement Saint Di√© des Vosges Code cantonal 88 20 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Kanton Provench√®res-sur-Fave ‚ÄĒ Region Lothringen D√©partement Vosges Arrondissement Saint Di√© des Vosges Hauptort Provench√®res sur Fave Einwohner 2.450 (1. Jan. 2008) ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.