Prix du Quai des Orfevres


Prix du Quai des Orfevres

Prix du Quai des Orfèvres

Le Prix du Quai des Orfèvres a été fondé en 1946 par Jacques Catineau, personnalité du monde de la publicité et ami de la Police et de la Magistrature. Il récompense un manuscrit inédit de roman policier écrit par un écrivain de langue française.

Le jury, composé d'une vingtaine de membres -- policiers, magistrats, journalistes -- est présidé par le directeur de la Police Judiciaire (PJ) de la Préfecture de Police de Paris (actuellement Christian Flaesch), sise au célèbre 36 Quai des Orfèvres à Paris. Les quelques 80 manuscrits reçus en moyenne chaque année par le Secrétaire général du Prix du Quai des Orfèvres font l'objet d'une double sélection, d'abord par le Secrétaire du Prix (M. Éric de Saint Perier, 18 route de Normandie 28260 Berchères-sur-Vesgre), puis par le comité de lecture de l'éditeur composé d'une vingtaine de policiers, magistrats et journalistes spécialisés. Parmi les membres du jury 2008, on trouve entre autres M. André Bossard (Secrétaire général honoraire d¹Interpol), M. Olivier Foll et Claude Cancès (Directeurs honoraires de la Police judiciaire), M.Yves Bot (Avocat Général près la Cour de Justice de la Communauté Européenne), M. Frédéric Péchenard (Directeur Général de la Police Nationale), Mme Martine Monteil (Directeur central de la Police Judiciaire), M. Bruno Cotte (Président de la Chambre Criminelle de la Cour de cassation), M. Patrick Riou (Inspecteur général de la Police nationale) ou encore Paul Lefevre (Chroniqueur judiciaire de France 2) et Franz-Olivier Giesbert (PDG du magazine Le Point).

Les quelque six manuscrits restant habituellement dans la sélection finale sont alors soumis anonymement aux jurés qui votent à bulletins secrets courant septembre. Pour désigner le lauréat, le jury se détermine d'une part sur la qualité littéraire du texte, d'autre part sur le réalisme de l'histoire en matière de fonctionnement de la police et de la justice française. Le roman primé est ensuite publié par une grande maison d'édition (SEPE de 1946 à 1949, Hachette de 1951 à 1965, puis Fayard depuis 1966) avec un tirage minimal de 50.000 exemplaires. La proclamation du Prix du Quai des Orfèvres a lieu généralement en même temps que la sortie du livre en librairie, vers la mi-novembre, lors d'un coktail de Presse organisé par le Préfet de police (actuellement M. Michel Gaudin) au siège de la PJ.

Lauréats du prix du Quai des Orfèvres

Prix non décerné en 1950, 1955, 1961 et 1973

  • 1946 : Jacques Lever, pour Le Singe rouge
  • 1947 : Jean Le Hallier, pour Un certain monsieur
  • 1948 : Yves Fougères, pour Nuit et brouillard
  • 1949 : Francis Didelot, pour L'Assassin au clair de lune
  • 1951 : Maurice Debroka, pour Opération Magali
  • 1952 : Saint Gilles (pseudonyme de Georges-Jean Arnaud), pour Ne tirez pas sur l'inspecteur
  • 1953 : Cécil Saint-Laurent (pseudonyme de Jacques Laurent), pour Sophie et le crime
  • 1954 : Alain Serdac, pour Sans effusion de sang
  • 1956 : Noël Calef, pour Échec au porteur
  • 1957 : Louis C. Thomas, pour Poison d'Avril
  • 1958 : André Gillois, pour 125, rue Montmartre
  • 1959 : Jean Marcillac, pour On ne tue pas pour s'amuser
  • 1960 : Colonel Remy, pour Le Monocle noir
  • 1962 : Micheline Sandrel, pour Dix millions de témoins
  • 1963 : Roland Pidoux, pour On y va patron
  • 1964 : Jean-François Vignat, pour Vertige en eau profonde
  • 1965 : Paul Drieux, pour Archives interdites
  • 1966 : Julien Clay, pour Du sang sur le grand livre
  • 1967 : H.L Dugal, pour La Porte d'or
  • 1968 : Bernard-Paul Lallier, pour Le Saut de l'ange
  • 1969 : Christian Charrière, pour Dites-le avec des fleurs
  • 1970 : Henry Chardot, pour le Crime du vendredi saint
  • 1971 : André Friederich, pour Un mur de 500 briques
  • 1972 : Pierre-Martin Perrault, pour Trop c'est trop
  • 1974 : Michel Ressi, pour La Mort du bois de Saint-Ixe
  • 1975 : Bernard Matignon, pour Une mort qui fait du bruit
  • 1976 : Serge Montigny, pour Une fleur pour mourir
  • 1977 : Jacquemard-Sénécal, pour Le Crime de la maison Gründ
  • 1978 : Pierre Magnan, pour Le Sang des Atrides
  • 1979 : Julien Vartet, pour Le Déjeuner interrompu
  • 1980 : Denis Lacombe, pour Dans le creux de la main
  • 1981 : Michel Dansel, pour De la part de Barbara
  • 1982 : Hélène Pasquier, pour Coup double
  • 1983 : Maurice Périsset, pour Périls en la demeure
  • 1984 : Jean Lamborelle, pour On écrase bien les vipères
  • 1985 : Roger Labrusse, pour Les Crimes du Bon Dieu
  • 1986 : Michel de Roy, pour Sûreté urbaine
  • 1987 : Nicole Buffetault, pour Le Mystère des petits lavoirs
  • 1988 : Yves Fougères, pour Un agent très secret
  • 1989 : Godefroy Hofer, pour Plongée de nuit
  • 1990 : Suzanne Le Vigueloux, pour La Mort au noir
  • 1991 : Frédéric Hoé, pour Crimes en trompe l'œil
  • 1992 : Louis-Marie Brezac, pour Razzia sur l'antique
  • 1993 : Gérard Delteil, pour Pièces détachées
  • 1994 : Jean-Louis Viot, pour Une belle garce
  • 1995 : Michel Gastine, pour Quai de la Rapée
  • 1996 : Gilbert Schlogel, pour Rage de flic
  • 1997 : Roger Le Taillanter, pour Heures d'angoisse
  • 1998 : Michel Sibra, pour La Danse du soleil
  • 1999 : André Delabarre, pour Du sang sur les roses
  • 2000 : André Arnaud, pour Pierres de sang
  • 2001 : Guy Langlois, pour Le fond de l'âme effraie
  • 2002 : André Klopmann, pour Crève l'écran
  • 2003 : Jérôme Jarrige, pour Le bandit n'était pas manchot
  • 2004 : Sylvie M. Jema, pour Les Sarments d'Hippocrate
  • 2005 : Jules Grasset, pour Les Violons du diable
  • 2006 : Christelle Maurin, pour L'Ombre du soleil
  • 2007 : Frédérique Molay, pour La 7e femme
  • 2008 : P.J. Lambert, pour Le vengeur des catacombes
  • 2009 : Christophe Guillaumot, pour Chasse à l'homme

Liens internes

Liens externes


  • Portail du polar Portail du polar
Ce document provient de « Prix du Quai des Orf%C3%A8vres ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Prix du Quai des Orfevres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Prix du quai des orfèvres — Le Prix du Quai des Orfèvres a été fondé en 1946 par Jacques Catineau, personnalité du monde de la publicité et ami de la Police et de la Magistrature. Il récompense un manuscrit inédit de roman policier écrit par un écrivain de langue française …   Wikipédia en Français

  • Prix du Quai des Orfèvres — Der Prix du Quai des Orfèvres (dt.: „Preis des Quai des Orfèvres“) ist ein französischer Literaturpreis, der 1946 von dem Verleger Jacques Catineau ins Leben gerufen wurde. Catineau, der u. a. Kontakte zur Polizei und hohen Beamten unterhielt,… …   Deutsch Wikipedia

  • Prix du Quai des Orfèvres — Le prix du Quai des Orfèvres a été fondé en 1946 par Jacques Catineau, personnalité du monde de la publicité et ami de la Police et de la Magistrature. Il récompense un manuscrit inédit de roman policier écrit par un écrivain de langue française …   Wikipédia en Français

  • Prix du Quai des Orfevres — Der Prix du Quai des Orfèvres (dt.: „Preis des Quai des Orfèvres“) ist ein französischer Literaturpreis, der 1946 von dem Verleger Jacques Catineau ins Leben gerufen wurde. Catineau, der u. a. Kontakte zur Polizei und hohen Beamten unterhielt,… …   Deutsch Wikipedia

  • Quai des Orfevres — Quai des Orfèvres 1er arrt …   Wikipédia en Français

  • Quai des orfèvres — 1er arrt …   Wikipédia en Français

  • Quai des Orfevres — Quai des Orfèvres steht für: den Sitz der Pariser Kriminalpolizei (36 Quai des Orfèvres) Prix du Quai des Orfèvres, französischer Literaturpreis den Originaltitel eines Spielfilms von Henri Georges Clouzot; siehe Unter falschem Verdacht (1947)… …   Deutsch Wikipedia

  • Quai des Orfèvres — bezeichnet: Quai des Orfèvres, eine Straße und ein Dock entlang der Seine auf der Île de la Cité im 1. Arrondissement von Paris 36, quai des Orfèvres, den Sitz der Pariser Kriminalpolizei Prix du Quai des Orfèvres, einen französischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Quai des Orfèvres — « Quai des Orfèvres » redirige ici. Pour les autres significations, voir Quai des Orfèvres (homonymie). Cet article possède un paronyme, voir : Le Guet des orfèvres …   Wikipédia en Français

  • Quai des Orfèvres (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le quai des Orfèvres peut faire référence : au quai des Orfèvres, voie de circulation située le long de la Seine sur l’île de la Cité à Paris ;… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.