Point de montage

ÔĽŅ
Point de montage

En informatique, un point de montage est un répertoire à partir duquel sont accessibles les données se trouvant sous forme d'un système de fichiers sur une partition de disque dur ou un périphérique.

Sommaire

Une notion Unix

La notion de point de montage appara√ģt surtout dans les syst√®mes Unix : en effet, dans un syst√®me Windows, les p√©riph√©riques de stockage de donn√©es et les partitions sont affich√©s comme des lecteurs ind√©pendants en haut de leur propre arborescence. Sous Unix, en revanche, ils sont inclus dans l'arborescence, car Unix traite aussi les partitions et p√©riph√©riques de stockage comme des fichiers.

Si l'on consid√®re par exemple un syst√®me comprenant :
  • une partition de disque dur o√Ļ est install√© le syst√®me (Windows ou Unix) ;
  • une partition de disque dur o√Ļ se trouvent les donn√©es des utilisateurs ;
  • un lecteur de disquette.
Sous Windows, on acc√©dera alors √† ces donn√©es de mani√®re s√©par√©e :
  • C: : partition syst√®me du disque dur ;
  • D: : partition utilisateur du disque dur ;
  • A: : disquette (acc√®s-type : A:\chemin\fichier).
Sous Unix, l'acc√®s se fera √† partir de la racine / :
  • / : premi√®re partition syst√®me du disque dur ;
  • /home : partition utilisateur du disque dur ;
  • /mnt/floppy : disquette (acc√®s-type : /mnt/floppy/chemin/fichier).

Plusieurs op√©rations y sont possibles, comme pour tout syst√®me de fichiers. Mais deux sont imp√©ratives : le montage (pour pouvoir l'utiliser) et le d√©montage. Le d√©montage ne peut s'effectuer qu'apr√®s que toutes les op√©rations en cours avec la partition concern√©e soient termin√©es. Ceci est valable aussi bien pour Unix que pour Windows.

Exemple sous Windows : On branche une cl√© USB, on √©crit un gros fichier dessus, le temps d'√©criture sera non n√©gligeable et si on clique sur l'ic√īne pour la d√©connecter, on obtiendra un message d'erreur indiquant que l'op√©ration n'est pas possible pour le moment et qu'il faudra la renouveler ult√©rieurement.

Si l'on coupe (physiquement) l'acc√®s au p√©riph√©rique alors que l'on n'a pas d√©mont√©, on aura :

  • une incoh√©rence syst√®me lorsque l'on acc√©dera de nouveau √† ce syst√®me de fichier (exemple : on √©jecte physiquement un CD-ROM et on en injecte un autre diff√©rent, sans en informer le syst√®me),
  • un tr√®s gros risque de corruption du syst√®me de fichiers associ√© (sauf s'il est journalis√©), voire risque de destruction physique partielle du m√©dia dans le cas d'une m√©moire flash[1].

√Čvidemment, si l'on arr√™te proprement le syst√®me d'exploitation, celui-ci prendra soin de d√©monter correctement tout ce qui est mont√©.

Montage et démontage sous Unix

Lorsque les donn√©es sont accessibles √† partir d'un point de montage, on dit que la partition ou le p√©riph√©rique sont mont√©s. Dans les syst√®mes Unix, le point de montage par d√©faut est /mnt ou /media (ou /Volumes dans le cas de Mac OS X). Par exemple, une disquette sera g√©n√©ralement mont√©e en /mnt/fd0 et un CD-ROM en /mnt/cdrom ou /media/cdrom. Le point de montage par d√©faut des p√©riph√©riques est sp√©cifi√© dans un fichier de configuration syst√®me : /etc/fstab (sous Linux, /etc/vfstab sous Solaris).

La commande Unix permettant de monter des répertoires est mount. La commande inverse, qui démonte, est umount (et non unmount).

Montage

La commande mount permet de relier une partition ou un périphérique à un répertoire, répertoire par lequel les données présentes sur la partition ou le périphérique sont accessibles.

Pour monter un p√©riph√©rique ou une partition avec la commande mount, il faut indiquer :

  • le type du syst√®me de fichiers par l'option -t
  • le fichier sp√©cial repr√©sentant le p√©riph√©rique ou la partition (g√©n√©ralement /dev/*) ;
  • le r√©pertoire de montage.

Par exemple, la commande ci-dessous permet de lire un CD-ROM en montant le périphérique /dev/cdrom (cédérom) sur /media/cdrom en indiquant que le système de fichier est ISO 9660

mount -t iso9660 /dev/cdrom /media/cdrom

Certaines indications peuvent √™tre omises lorsqu'elles sont sp√©cifi√©es dans le fichier de configuration listant les points de montage par d√©faut (/etc/fstab sous Linux, /etc/vfstab sous Solaris...). On peut omettre le type de syst√®me de fichiers si la version de mount utilis√©e est assez ¬ę intelligente ¬Ľ. Par contre, m√™me en l'indiquant, on ne pourra jamais monter un syst√®me de fichiers que le noyau Unix ne sait pas g√©rer (parce qu'il n'a pas √©t√© configur√© pour l'utiliser par exemple).

Lorsque le montage a r√©ussi, une mise √† jour est effectu√©e dans un fichier syst√®me recensant les montages en cours (fichier /etc/mtab sous Linux, /etc/mnttab sous Solaris). L'option -n de mount permet d'√©viter cette mise √† jour dans des cas bien particuliers o√Ļ le montage √©chouerait pour cette raison (si l'on travaille sur un syst√®me de fichier chroot√© en lecture seule par exemple).

On peut √©galement sous les Unix modernes monter des fichiers qui constituent un syst√®me de fichiers √† eux-seuls (loopback), gr√Ęce √† l'option -loop (sous Linux, pour Solaris il n'y a pas d'option particuli√®re, mais il faut passer auparavant par la commande lofiadm). Ceci est particuli√®rement utile dans le cas d'images repr√©sentant des disquettes, CD-ROM, DVD. Les commandes dd et mkisofs peuvent aider √† fabriquer de tels fichiers.

Il est possible, sous certaines configurations, de monter (recouvrement total ou partiel) par dessus d'autres systèmes déjà montés.

De m√™me, en utilisant le syst√®me NFS (type de syst√®me de fichier transitant par le r√©seau), il peut √™tre possible de voir un syst√®me de fichiers mont√© par NFS sur le syst√®me que l'on monte par NFS (r√©-export), mais c'est plut√īt rare.

Démontage

Pour d√©monter une partition ou un p√©riph√©rique, il faut utiliser la commande umount. Par exemple :

umount /media/cdrom

Le d√©montage ne marche que si la partition n'est pas utilis√©e, √† savoir :

  • aucun fichier n'est en train d'√™tre lu ou √©crit sur la partition ;
  • aucun processus n'a son r√©pertoire de travail sur la partition.

Si le d√©montage est refus√©, on peut utiliser la commande fuser pour savoir quels processus l'utilisent. Par exemple (si le d√©montage de /media/cdrom est refus√©) :

fuser /media/cdrom

Lorsque le démontage a eu lieu, le fichier /etc/mtab (Linux) ou /etc/mnttab (Solaris) est mis à jour.

Points de montage standards sous Unix

Le disque dur est g√©n√©ralement divis√© en plusieurs partitions qui sont mont√©es au d√©marrage de l'ordinateur. Un exemple typique :

  • / (partition racine) : contient les √©l√©ments fondamentaux du syst√®me ;
  • /usr : contient le reste du syst√®me ;
  • /home : contient les r√©pertoires des utilisateurs (dits home directories) ;
  • /tmp : contient les fichiers et r√©pertoires temporaires (interm√©diaires de calcul, par exemple).

Voir également

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Point de montage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • point de montage ‚ÄĒ ‚óŹ loc. m. ‚ĖļGESTFICH r√©pertoire dans lequel une partition ou un p√©riph√©rique est attach√© (voir monter). D√®s lors, il suffit de pr√©fixer les noms de fichiers par le point de montage pour y acc√©der de fa√ßon transparente ‚Ķ   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Montage (homonymie) ‚ÄĒ Sur les autres projets Wikimedia : ¬ę Montage (homonymie) ¬Ľ, sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. D une mani√®re g√©n√©rale, le mot… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Montage en union ‚ÄĒ Union mount Un union mount (approximativement traduisible par un montage en union) est un point de montage permettant de r√©unir plusieurs syst√®mes de fichiers en un seul virtuel. G√©n√©ralement l un des deux syst√®mes de fichier est mont√© en lecture ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Montage ‚ÄĒ may refer to: Filmmaking Montage (filmmaking), a technique which uses rapid editing, special effects and music to present compressed narrative information Soviet montage theory in the 1920s Other Montage (TV series), Documentary television series ‚Ķ   Wikipedia

  • Montage (Yen Town Band album) ‚ÄĒ Montage Studio album by Yen Town Band (Chara) Released September 16, 1996 ‚Ķ   Wikipedia

  • Montage en √©toile ‚ÄĒ ‚óŹ Montage en √©toile mode de groupement de syst√®mes polyphas√©s consistant √† relier en un point commun l une des extr√©mit√©s des phases, les autres extr√©mit√©s √©tant reli√©es aux diff√©rents fils du r√©seau. (Le point commun s appelle point neutre.) ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Point (unite) ‚ÄĒ Point (unit√©) Pour les articles homonymes, voir point. Le point est une ancienne unit√© de longueur (cf. pied du Roi) qui vaut g√©n√©ralement 1/1728 pied, soit environ 0,188 mm. Le pied est donc divis√© en 12 pouces, eux m√™mes divis√©s en 12 lignes de ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Point pica ‚ÄĒ Point (unit√©) Pour les articles homonymes, voir point. Le point est une ancienne unit√© de longueur (cf. pied du Roi) qui vaut g√©n√©ralement 1/1728 pied, soit environ 0,188 mm. Le pied est donc divis√© en 12 pouces, eux m√™mes divis√©s en 12 lignes de ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Point typographique ‚ÄĒ Point (unit√©) Pour les articles homonymes, voir point. Le point est une ancienne unit√© de longueur (cf. pied du Roi) qui vaut g√©n√©ralement 1/1728 pied, soit environ 0,188 mm. Le pied est donc divis√© en 12 pouces, eux m√™mes divis√©s en 12 lignes de ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Point limite zero ‚ÄĒ Point limite z√©ro Point limite z√©ro R√©alisation Richard C. Sarafian Acteurs principaux Barry Newman Cleavon Little Dean Jagger Victoria Medlin Sc√©nario Malcolm Hart Guillermo Cain Musique Jimmy Bowen Photographie John A. Alonzo ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.