Pneumonie virale

ÔĽŅ
Pneumonie virale

Pneumonie

Une pneumopathie est une pathologie du tissu pulmonaire. √Čtymologiquement, il s'agit d'une maladie (-pathie) des poumons (pneumo-) ou pneumopathique au sens g√©n√©ral du terme. Commun√©ment, le terme est souvent utilis√© pour d√©signer une infection des poumons.

La pneumonie est une inflammation des poumons causée le plus souvent par une infection ou, rarement, par un agent irritant chimique ou physique. Ce terme désigne les infections pulmonaires dues à des bactéries, des virus, des germes atypiques, des mycoses ou d'autres parasites.

La pneumonie peut atteindre des personnes de tout √Ęge, mais le plus grand risque concerne les jeunes enfants, les personnes √Ęg√©es, et les patients immunod√©ficients. Pour traiter les pneumonies, on utilise souvent des agents antimicrobiens.

Sommaire

Epidiémiologie

Selon les différents établissements de santé, l'incidence des pneumonies en France serait de 400-600.000 nouveaux cas par an.

√Čtiologie

Les √©tiologies sont nombreuses et vari√©es, et diverses sources peuvent additionner leurs effets :

  • Infection bact√©rienne ou virale, les plus fr√©quentes (80 √† 90 %). Les germes les plus souvent retrouv√©s, sont, par ordre d√©croissant, le Streptococcus pneumoniae, l'Haemophilus influenzae, Legionella pneumophila, Mycoplasma pneumoniae et le virus Influenzae A.
  • Les pneumopathies atypiques (10 √† 20 %) : Mycoplasma pneumoniae, Legionella pneumophila et Chlamydiae pneumoniae
  • Exceptionnellement, pneumopathie des √©leveurs d'oiseaux, post radique, lipidique, parasitaire, immunologique, tuberculeuse‚Ķ
  • L'air pollu√©, notamment par les v√©hicules, est aussi un facteur de risque et d'aggravation des pneumonies. Un exc√®s significatif de mort par pneumonie a √©t√© constat√© au Royaume-Uni, chez des Britanniques plus expos√©s aux √©missions de pots d'√©chappement (surmortalit√© mesur√©e en croisant les donn√©es de pollution et les autres causes de d√©c√®s observ√©es et attendues pour 352 collectivit√©s locales anglaises de 1996 √† 2004) ; les pneumonies, mais aussi les maladies cardiaques et les cancers de l'estomac ont pu √™tre statistiquement corr√©l√©es √† certaines √©missions polluantes, au tabagisme et/ou √† une consommation √©lev√©e d‚Äôalcool. Les morts par pneumonie √©taient le plus fortement corr√©lables aux fum√©es d‚Äô√©chappement des v√©hicules (avec √©galement une surmortalit√© par d'autres maladies pulmonaires et cardites rhumatismales). Selon cette √©tude, le taux de mortalit√© annuel li√© √† la pollution dans ces 352 collectivit√©s est comparable √† celui entra√ģn√© par le smog de Londres de 1952 (¬ęgreat London smog¬Ľ)[1], bien que les manifestations de la pollution ne soient plus aujourd'hui aussi visibles. Les nanoparticules des √©chappements pourraient √™tre aujourd'hui en cause, alors que les suies l'√©taient sans doute dans les ann√©es 1950 et depuis l'av√®nement du charbon au XIXe si√®cle.
  • Les Pneumonies Acquises sous Ventilation M√©canique ou PAVM (souvent Infection nosocomiale) sont contract√©es chez des patients d√©pendant d'un respirateur, g√©n√©ralement intub√©s ou trach√©otomis√©s de r√©animation. Multifactorielles, ces pneumonies r√©sultent de l'inhalation du contenu gastrique et/ou oropharyng√©e via le ballonnet de la sonde trach√©ale ou canule.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur :

  • la clinique ;
  • la radiographie de thorax, de face et de profil ;
  • le bilan sanguin, √† la recherche de signe de sepsis ;
  • l'examen cytobact√©riologique des crachats (ECBC) √©ventuellement dans certains cas.

Sémiologie chez l'adulte

Les signes cliniques suivants sont à rechercher en suspicion de pneumonie (conférence de consensus 2006)

  • Toux
  • Dyspn√©e
  • Douleur lat√©rothoracique
  • Expectorations
  • Fi√®vre
  • Polypn√©e
  • Impression de gravit√©
  • Matit√© localis√©e
  • Foyer de cr√©pitants

Chez la personne √Ęg√©e, la s√©miologie peut √™tre plus fruste : confusion, tachypn√©e, dyspn√©e, aggravation de pathologie pr√©existante.

Elle donne une forte fièvre, une grande fatigue et cela dure au minimum pendant 7 jours.
La maladie se caract√©rise par l'accumulation de pus et de s√©cr√©tions dans les alv√©oles pulmonaires. Ces derni√®res ne peuvent plus assurer de mani√®re optimale l'oxyg√©nation du sang. Ce manque d'oxyg√©nation du sang peut entra√ģner un dysfonctionnement ou m√™me la mort des cellules.

Signes permettant d'√©liminer une pneumonie aigu√ę communautaire

  • Selon la conf√©rence de consensus 2006, l'association des 3 signes suivants permet d'√©liminer le diagnostic de Pneumonie Aigu√ę Communautaire (PAC), c'est la valeur pr√©dictive n√©gative :

1. Fr√©quence cardiaque < 100/min 2. Fr√©quence respiratoire < 30/min 3. Temp√©rature centrale < 37,9¬įC

Examens complémentaires

Selon la conférence de consensus 2006

  • Radiographie de thorax de face, profil

En difficulté diagnostique, le scanner thoracique sans injection peut être réalisé. L'angioscanner thoracique permet d'éliminer l'embolie pulmonaire

Autres examens réalisables (consensus 2006)

  • Antig√®ne urinaire du Streptoccocus pneumoniae. Sensibilit√© de 77-89% en bact√©ri√©mie, 44-64% sans bact√©ri√©mie. Les faux positifs sont rares chez l'adulte
  • Antig√®ne urinaire de la l√©gionellose. 80% des Pneumonies Aigu√ęs Communautaires √† L√©gionelle s√©rotype 1 excr√®tent cet antig√®ne apr√®s 1 √† 3 jours, et peut durer 1 an. La sensibilit√© du test est de 86%, sp√©cificit√© 93%

Traitement

Un traitement de fond par antibioth√©rapie est n√©cessaire, sauf en cas d'infection virale. En ce qui concerne les effets secondaires, un r√©gime di√©t√©tique (pour certaines personnes peut-√™tre), de l'oxyg√©noth√©rapie et des calmants (toux) peuvent √™tre prescrits, des s√©ances de kin√©sith√©rapie afin d'aider le ¬ę malade ¬Ľ √† mieux respirer. La position assise est mieux adapt√©e : en effet, couch√©, il est difficile de s'oxyg√©ner.

PAC non sévère en ambulatoire

  • Origine virale. Chez personne √† risque. Neuraminidase dans les 48h suivant le d√©but des sympt√īmes
  • Origine bact√©rienne. Aucun examen microbiologique n'est recommand√©. Le traitement est probabiliste.

Patient sans comorbidité

Amoxycilline 1g x 3/J PO (per os) ou pristinamycine 1g x 3/J PO ou télithromycine 800 mg/J PO

Patient avec comorbidité

Augmentin 1g x 3/J PO

Patient √Ęg√© en institution

Augmentin 1g x 3/J PO ou ceftriaxone 1g/J IM/IV/SC ou FQAP (levofloxacine 500 mg/J PO ou moxifloxacine 400 mg/J PO)

Ces traitements nécessitent une réévaluation clinique au 2e-3e jour

En absence de défervescence thermique et d'aggravation, un macrolide sera ajouté au traitement, ou la substance sera remplacée par les substances alternatives proposées ci-dessus

PAC non s√©v√®re √† l'h√īpital

Pas d'examens microbiologiques réalisés

Arguments pour le pneumocoque

Amoxycilline 1g x 3/J PO/IV

Pas d'arguments pour le pneumocoque

Patient sans comorbidité

Amoxycilline 1g x 3/J PO/IV ou pristinamycine 1g x 3/J PO ou télithromycine 800 mg/J PO

Patient √Ęg√© et/ou comorbidit√©

Augmentin 1g x 3/J PO/IV ou céfotaxime 1g x 3/J IV ou ceftriaxone 1g/J IV ou FQAP (levofloxacine 500mg x1-2/J PO ou moxifloxacine 400 mg/J PO)

Complications

Autres pneumopathies

[...]

Notes et références

  1. ‚ÜĎ ¬ęAtmospheric pollutants and mortalities in English local authority areas¬Ľ, E G Knox; Journal of epidemiology and community health

Sources

Voir aussi

Articles connexes

Wiktprintable without text.svg

Voir ¬ę pneumonie ¬Ľ sur le Wiktionnaire.

Liens externes

  • Portail de la m√©decine Portail de la m√©decine

Ce document provient de ¬ę Pneumonie ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pneumonie virale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pneumonie atypique ‚ÄĒ Coronavirus, agent causal du SRAS. La pneumonie atypique (aussi appel√©e pneumopathie atypique), est une maladie hautement infectieuse provenant du virus SARS CoV de la famille des coronavirus. Elle se caract√©rise par un syndrome respiratoire aigu ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Pneumonie ‚ÄĒ Streptococcus pneumoniae Une pneumopathie est une maladie du tissu pulmonaire. √Čtymologiquement, il s agit d une maladie ( pathie) des poumons (pneumo ) ou pneumopathique au sens g√©n√©ral du terme. Commun√©ment, le terme est souvent utilis√© pour… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Pneumonie ‚ÄĒ Bei der Lungenentz√ľndung oder Pneumonie handelt es sich um eine akute oder chronische Entz√ľndung des Lungengewebes. Sie wird meist durch eine Infektion mit Bakterien, Viren oder Pilzen verursacht, selten auch toxisch durch Inhalation giftiger… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Virale Infektion ‚ÄĒ Unter einer Virusinfektion versteht man das aktive oder passive Eindringen von Viren in einen Organismus wie Pflanze, Tier oder Mensch und deren Vermehrung dort. Die in der Regel darauf folgende Reaktion des Organismus kann sich in einer… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Hepatite virale ‚ÄĒ H√©patite virale Les h√©patites virales regroupent les infections provoqu√©es par des virus se d√©veloppant aux d√©pens du tissu h√©patique. Les virus, une fois inocul√©s √† l organisme, infectent alors pr√©f√©rentiellement les cellules du foie aussi… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • H√©patite virale ‚ÄĒ Pour les h√©patites non virales, voir H√©patite. Pour les maladies professionnelles, voir H√©patites virales (maladie professionnelle). H√©patite virale Classification et ressources ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Interstitielle Pneumonie ‚ÄĒ Bei der Lungenentz√ľndung oder Pneumonie handelt es sich um eine akute oder chronische Entz√ľndung des Lungengewebes. Sie wird meist durch eine Infektion mit Bakterien, Viren oder Pilzen verursacht, selten auch toxisch durch Inhalation giftiger… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Pneumopathie atypique ‚ÄĒ Pneumonie atypique Coronavirus, agent causal du SRAS. La pneumonie atypique (aussi appel√©e pneumopathie atypique), est une maladie hautement infectieuse provenant du virus SARS CoV de la famille des coronavirus. Elle se caract√©rise par un… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • SRAS ‚ÄĒ Pneumonie atypique Coronavirus, agent causal du SRAS. La pneumonie atypique (aussi appel√©e pneumopathie atypique), est une maladie hautement infectieuse provenant du virus SARS CoV de la famille des coronavirus. Elle se caract√©rise par un… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Severe acute respiratory syndrome ‚ÄĒ Pneumonie atypique Coronavirus, agent causal du SRAS. La pneumonie atypique (aussi appel√©e pneumopathie atypique), est une maladie hautement infectieuse provenant du virus SARS CoV de la famille des coronavirus. Elle se caract√©rise par un… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.