Plante

ÔĽŅ
Plante
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plante (homonymie).
Aide à la lecture d'une taxobox Plantes
 Diversité des plantes
Diversité des plantes
Classification classique
Domaine Eukaryota
Sous-domaine Bikonta
Règne
Plantae
Haeckel, 1866
Synonymes
Classification phylogénétique
Position :

Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des √™tres multicellulaires √† la base de la cha√ģne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou r√®gne) des Eucaryotes. Elles sont, avec les autres v√©g√©taux l'objet d'√©tude de la botanique. Le nombre est difficile √† d√©terminer, mais √† la date de 2010, il existerait entre 300 000 et 315 000 esp√®ces de plantes connues, dont la grande majorit√©, entre 260 000 et 290 000, seraient spermatophytes[1].

Sommaire

Classification

Les plantes sont l'un des deux groupes dans lequel les esp√®ces vivantes sont traditionnellement divis√©e ; l'autre groupe √©tant les animaux. La division remonte aux environs du temps d'Aristote (384 av. J-C ‚Äď 322 av. J-C) qui diff√©renciait les plantes, celles-ci ne bougeant pas, et les animaux souvent en mouvement pour attraper leurs proies. Beaucoup plus tard, lorsque Linnaeus (1707‚Äď1778) cr√©e la base du syst√®me moderne de classification scientifique, ces deux groupes deviennent des r√®gnes, v√©g√©tal et animal. Depuis, un bon nombre de plantes n'ont toujours pas √©t√© classifi√© dans le r√®gle v√©g√©tal.

Hors des contextes scientifiques, le terme de "plante" implique une association de certaines caractéristiques, comme étant notamment multicellulaires[2].

La soixante dix-neuvi√®me classification connue est l'Ňďuvre de Th√©ophraste (370-285 av. J.-C.) qui classa 480 plantes selon leur port (arbre, arbuste ou lierres) et certaines caract√©ristiques clorales. Au XXIe si√®cle, des botanistes, notamment les fr√®res Jean et Gaspard Bauhin, vont entamer une r√©flexion sur le classement des plantes[3]. Ils cherchent √† √©tablir des groupes naturels de plantes √† partir de leur ressemblance. En effet la d√©couverte de nouvelles plantes rendait un nouveau classement n√©cessaire. Il faut savoir que jusqu'alors, les plantes √©taient class√©es en fonction de leur taille, du lieu o√Ļ elles poussaient ou de leur ressemblance.

John Ray (1628-1705), naturaliste anglais, propose d'√©tablir un nouveau syst√®me de classification ayant pour fondement le plus grand nombre possible de caract√®res de la fleur, du fruit ou de la feuille[4]. Puis, Pierre Magnol (1638-1715), inventeur du terme famille, r√©pertorie 76 familles de plantes. Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708) √©tablit un classement des v√©g√©taux suivant la structure des fleurs et introduit les notions d'esp√®ce et de genre. Enfin, Carl von Linn√© (1805-1878), botaniste du roi de Su√®de, codifie la nomenclature binominale des v√©g√©taux et des animaux. Ce syst√®me utilise deux noms en latin : le premier indique le genre et le second, l'esp√®ce de la plante ou de l'animal. En revanche, son ¬ę syst√®me sexuel ¬Ľ bas√© sur le nombre d'√©tamines, ne fait pas progresser la classification des plantes.

Voir aussi la liste des Botanistes.

Caractéristiques principales

Principales caractéristiques des plantes
Types de plante Caractéristiques générales
Archaeplastida Photosynthèse, chlorophylle.
‚Ēú‚ĒÄo
‚ĒĒ‚ĒÄo
Algues rouges
Chlorobionta (ou organismes verts[5])
‚Ēú‚ĒÄo
‚ĒĒ‚ĒÄo
Algues vertes
Plantes

Adaptation à la gravité, archégones, embryon végétal.
‚Ēú‚ĒÄo
‚ĒĒ‚ĒÄo
Mousses
Plantes vasculaires
Fausses racines.
Vaisseaux conduisant la sève, lignine, feuilles à nervures.
‚Ēú‚ĒÄo
‚ĒĒ‚ĒÄo
Prêles, fougères…
Plantes à graines

√Čmancipation de la reproduction aquatique, graines.
‚Ēú‚ĒÄo
‚ĒĒ‚ĒÄo
Gymnospermes
Plantes à fleurs

Fleurs, protection des graines dans des fruits.
  • Les v√©g√©taux sont des organismes autotrophes, c'est-√†-dire qu'ils produisent leur propre mati√®re organique √† partir de sels min√©raux puis√©s dans le sol et de dioxyde de carbone, assimil√© par les feuilles gr√Ęce √† l'√©nergie solaire : c'est le m√©canisme de photosynth√®se. Ils lui doivent, par le biais de la chlorophylle contenue dans les chloroplastes, la couleur verte des plantes.
  • Les v√©g√©taux sont des organismes fix√©s au sol par leurs racines (mais il y a des exceptions), ce qui les rend tr√®s d√©pendants des conditions de leur environnement ; cet √©tat est li√© √† la nature cellulosique des parois cellulaires, aux tissus de soutien de la plante (collenchyme et scl√©renchyme) et √† certaines mol√©cules particuli√®res comme la lignine qui rend les tissus rigides.
  • Les v√©g√©taux sont des organismes peu diff√©renci√©s. Il existe peu de types de tissus ou d'organes diff√©renci√©s, ce qui entra√ģne des propri√©t√©s particuli√®res : une diminution potentiellement ind√©finie, une capacit√© de r√©g√©n√©ration importante (d'o√Ļ la possibilit√© de multiplication v√©g√©tative).
  • Les plantes ont besoin de diff√©rents √©l√©ments rassembl√©s pour survivre et pousser. Le premier est la lumi√®re, utile pour le processus de photosynth√®se, qui apporte de l'√©nergie. Ensuite viennent l'eau et la terre d'o√Ļ sont tir√©s les nutriments, et l'air dont elles extraient le dioxyde de carbone, permettant √©galement la photosynth√®se. Les conditions exactes varient selon le type de plante. Les v√©g√©taux sont des organismes qui appartiennent au r√®gne v√©g√©tal, alors que les plantes sont, parmi les v√©g√©taux, les organismes qui poss√®dent des racines et une partie a√©rienne.

Algues

Algue verte de l'Ňďuvre d'Ernst Haeckel, intitul√©e Kunstformen der Natur, 1904.
Article d√©taill√© : Algue.

En classification classique, traditionnellement, seules les algues vertes, ou Chlorophytes, étaient considérées comme plantes, et ne formaient donc pas un sous-règne. La classification des autres algues dans le règne des plantes est une introduction de la classification scientifique amorcée depuis le XIXe siècle. Auparavant, elles ont été classées de façon variable avec les protistes. Les progrès dans la recherche de la phylogénie change encore les choses, puisque certaines classes disparaissent et que des rapprochements morphologiquement étonnants s'opèrent dans la classification.

Bryophytes

Article d√©taill√© : Bryophyte.

En classification classique ou traditionnelle, le sous-r√®gne des Bryophytes (Bryophyta lato sensu) comprend trois divisions (ou embranchements) ou de v√©g√©taux terrestres non vasculaires : la division des H√©paticophytes (Hepaticophyta) : 6 000 esp√®ces de plantes h√©patiques ; la division des Anthoc√©rotophytes (Anthocerotophyta) : 100 esp√®ces d‚Äôanthoc√©rotes ; et la division des Bryophytes (Bryophyta stricto sensu) : 9 500 esp√®ces de mousses.

Végétaux vasculaires

Article d√©taill√© : V√©g√©tal vasculaire.

Le sous-r√®gne des Trach√©obiontes (Tracheobionta ou Tracheophyta) est compos√©, selon une classification traditionnelle :

Les chiffres montrent la domination qu’exercent aujourd’hui les Angiospermes (Magnoliophyta) parmi les plantes.

Physiologie

Phylogénétique

Voir les articles Archaeplastida (classification phylogénétique) et Chlorophyta (classification phylogénétique).

Tailles et types

Une grande division est souvent faite entre les plantes herbacées et les plantes ligneuses (celles qui forment du bois).

Environnement

Climat

Il existe des plantes presque partout sur la terre - dans le désert, sous l'eau, dans les forêts tropicales et même dans l'Arctique. Toutefois, leur répartition à la surface de la terre est en fonction des conditions climatiques. Ainsi, pour rendre compte des principaux groupes de végétaux, un climatologue et botaniste allemand, Köppen a établi une classification des climats. Cette classification, publiée pour la première fois en 1901, et remaniée à plusieurs reprises depuis, est la plus ancienne et la plus connue.

La classification de Köppen comprend cinq groupes de climats eux-mêmes divisés en cinq types climatiques. Le contour de chaque groupe correspond à la satisfaction d'un critère lié à la température de l'air ou combinant à la fois la température de l'air et le niveau des précipitations.

  • Les plantes des r√©gions tropicales

La zone tropicale s'√©tend de part et d'autre de l'√©quateur entre le tropique du Cancer (23¬į 27' de latitude nord) et le tropique du Capricorne (23¬į 27' de latitude sud). Elle repr√©sente l'une des grandes zones climatiques n√©es de la circulation g√©n√©rale de l'atmosph√®re et de son d√©placement saisonnier. Cette zone couvre environ 45 % de la surface globale des for√™ts. La temp√©rature moyenne du mois le plus froid est sup√©rieure √† + 18 degr√©s Celsius. La v√©g√©tation correspondante est la for√™t tropicale ou la savane.

  • Plantes des r√©gions s√®ches et d√©sertiques

Essentiellement caract√©ris√© par la pr√©sence d'arbustes et d'herbes qui se sont adapt√©s √† l'environnement d√©sertique et qui, par un syst√®me de racines souterraines peu profond mais √©tendu √† proximit√© de la surface (fascicul√©), arrivent √† r√©colter une quantit√© d'eau suffisante √† leur croissance. La v√©g√©tation est tr√®s peu d√©velopp√©e et recouvre peu d'espace. Les esp√®ces sont appel√©es x√©rophytes (du grec xero = sec, et phytos = plante), il existe des cactus, des plantes √† cuticule √©paisse pour limiter l'√©vapotranspiration, des plantes en coussinets, des succulentes (exemple famille des Crassulass√©es, dont le Sedum ou la joubarbe). La plupart des plantes chlorophyliennes de ces r√©gions fonctionnent gr√Ęce √† la photosynth√®se en C4.

  • Plantes des r√©gions temp√©r√©es

En Europe, cette for√™t s'√©tend de la for√™t bor√©ale √† la for√™t m√©diterran√©enne (entre 40¬į et 55¬į nord). Le r√©gime thermique est mod√©r√© avec en hiver un peu de gel sur la partie sup√©rieure des sols, et un √©t√© mod√©r√©ment chaud. Il existe trois esp√®ces dominantes.

  • Plantes des r√©gions froides ou subarctiques

Il existe deux grands types de v√©g√©tation en milieu polaire et subpolaire incluant la toundra, situ√©e entre 55¬į et 70¬į nord, une v√©g√©tation domin√©e par les herbes et les mousses, souvent associ√©es √† divers arbustes. C'est une formation v√©g√©tale continue et basse avec l'absence d'arbres √† cause d'un sol gel√© en profondeur en permanence, le perg√©lisol (temp√©rature inf√©rieure √† 0 ¬įC). L'absence d'arbres est aussi due √† un raccourcissement de la p√©riode de v√©g√©tation (l'√©t√© ne dure parfois qu'un √† deux mois) ; et la ta√Įga, une for√™t bor√©ale de grands conif√®res, typique de la Sib√©rie et du Canada. Les hivers sont plus longs et plus rigoureux et les mois d'√©t√© sont plus chauds (temp√©rature sup√©rieure √† 10 ¬įC). Cela devrait repr√©senter la limite entre la ta√Įga et la toundra. Le sous-bois est constitu√© de plusieurs conif√®res √† aiguilles et de foug√®res. Dans l'h√©misph√®re sud, cette formation v√©g√©tale est plus r√©duite (dans les √ģles de l'Antarctique, la toundra en touffes domine la r√©gion).

  • Plantes des r√©gions polaires
  • Plantes des r√©gions de hautes montagnes

Types biologiques

Article d√©taill√© : Syst√®me de Raunki√¶r.

La classification des types biologique, selon Christen Christiansen Raunki√¶r, est une classification √©cologique, qui classe les plantes selon la mani√®re dont elles prot√®gent leurs bourgeons √† la mauvaise saison (froide ou s√®che) ; elle distingue cinq groupes ou types biologiques de v√©g√©taux :

  • Phan√©rophytes : ce sont essentiellement les arbres, arbustes et arbrisseaux, dont les bourgeons sont situ√©s en haut d'une tige ; les feuilles tombent ou non et les zones les plus sensibles (m√©rist√®mes) sont prot√©g√©es par des structures temporaires de r√©sistance : les bourgeons ;
  • chamaephytes, ce sont des plantes basses dont les bourgeons sont proches du sol ; les feuilles tombent ou non, les bourgeons les plus bas b√©n√©ficient de la protection de la neige ;
  • cryptophytes ou g√©ophytes, ces plantes passent la mauvaise saison prot√©g√©es dans le sol, la partie a√©rienne meurt ; ce sont les plantes √† bulbe, √† rhizome et √† tubercule ;
  • th√©rophytes, ce sont les plantes annuelles, qui disparaissent pendant la mauvaise saison et survivent sous la forme de graines ;
  • h√©micryptophytes, strat√©gie mixte qui combine celles des g√©ophytes et des cham√©phytes ; ce sont souvent des plantes √† rosette.

Grands types d'organisation

Il existe, selon leur degr√© de diff√©renciation, quatre grands types d'organisation incluant les thallophytes, plantes vivant en milieux humides, caract√©ris√©es par un thalle, appareil v√©g√©tatif peu diff√©renci√© en forme de lame - algues ; les bryophytes : ce sont les mousses et les h√©patiques, dont l‚Äôappareil v√©g√©tatif commence √† se diff√©rencier en tige et feuille. Ils constituent une nouvelle √©tape vers le passage de la vie aquatique √† la vie terrestre ; les tracheophyta (anciennement appel√©es cormophytes ou ¬ę v√©g√©taux sup√©rieurs ¬Ľ) : ce sont les plantes vasculaires ou plantes √† racines (rhizophytes), qui comprennent les pt√©ridophytes (foug√®res) et les spermaphytes (plantes √† graines). L‚Äôappareil v√©g√©tatif est maintenant bien diff√©renci√© en racine, tige, feuille et surtout vaisseaux conducteurs de s√®ve (phlo√®me et xyl√®me). C‚Äôest gr√Ęce √† ces vaisseaux conducteurs et √† leur port dress√© et rigide (par synth√®se de la cellulose dans l‚Äôespace intercellulaire de ces vaisseaux, pour la construction d‚Äôun squelette de bois) que ces plantes sont adapt√©es au milieu terrestre.

Maladies végétales

Les maladies végétales s'explorent par la pathologie végétale.

Références

  1. ‚ÜĎ (en) Numbers of threatened species by major groups of organisms (1996‚Äď2010), 2010
  2. ‚ÜĎ (en) plant - Definition from the Merriam-Webster Online Dictionary. Consult√© le 25 mars 2009
  3. ‚ÜĎ Jean Bauhin et Gaspard Bauhin sur Botanique.org, 17 avril 2006. Consult√© le 26 septembre 2011
  4. ‚ÜĎ (en) John Ray, naturalist, his life and works, University Press, 1950 
  5. ‚ÜĎ Bruno de Reviers, Biologie et phylog√©nie des algues, vol. 2 : tome 2, Paris, Belin, 2003 [d√©tail de l‚Äô√©dition]  page 8 : ¬ę Chlorobionta Bremer, 1985 (organismes verts) = Viridiplantae Cavalier-Smith, 1981 (plantes vertes). Les algues vertes n'√©tant pas des plantes (elles ne sont pas plant√©es dans un substrat), le terme Chlorobionta para√ģt pr√©f√©rable. ¬Ľ

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Plante de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • plante ‚ÄĒ PLANTE. s. f. Corps vegetable, qui tire sa nourriture & son accroissement de la terre par le moyen des racines qu il pousse. Sous le nom de plante on comprend les arbres & toutes sortes de vegetaux. Plante ligneuse. plante boiseuse. plante… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Plante ‚ÄĒ or Plant√© can refer to*Plant√© (crater), a crater on the Moon named after Gaston Plant√© *Ar√©na Jacques Plante, sports arena in Shawinigan, Quebec, Canada;People:*Alex Plante *Bill Plante *Cam Plante *Dan Plante *David Plante *Derek Plante *Francis ‚Ķ   Wikipedia

  • plant√© ‚ÄĒ plant√©, √©e (plan t√©, t√©e) part. pass√© de planter. 1¬į¬†¬†¬†Mis en terre pour prendre et pousser, en parlant des v√©g√©taux. ‚Äʬ†¬†¬†Tous ses bords sont couverts de saules non plant√©s, BOILEAU √Čp√ģtre VI. 2¬į¬†¬†¬†Il se dit d un terrain o√Ļ il y a des arbres.… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • Plante ‚ÄĒ oder Plant√© ist der Familienname folgender Personen: Ada May Plante (1875‚Äď1950), australische Malerin David Plante (* 1940), US amerikanischer Schriftsteller Derek Plante (* 1971), US amerikanischer Eishockeyspieler Francis Plant√© (1839‚Äď1934),… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • plante ‚ÄĒ Plante, c est le brin d estoc soit d une herbe ou d un arbre, Planta, Plante aussi, c est une vigne nouvellement plant√©e, de marcottes ou crossetes, Nouelletum, Telles vignes appelle on aussi jeunes plantes, les deux ou trois premieres ann√©es,… ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • plante ‚ÄĒ (De plantarse). m. Protesta colectiva, con abandono de su cometido habitual, de personas que viven agrupadas bajo una misma autoridad o trabajan en com√ļn, para exigir o rechazar en√©rgicamente algo. Plante en una c√°rcel, en una f√°brica. dar un… ‚Ķ   Diccionario de la lengua espa√Īola

  • Plante ‚ÄĒ Sans doute une variante ou une forme erron√©e de Plant√© (voir ce nom) ‚Ķ   Noms de famille

  • plant√© ‚ÄĒ de quelque chose, Aucuns escrivent Plent√©, et semble qu il vienne de Plenitudo, ou bien de Plenitas, comme si nous disions Plent√© pour Plenit√©, Hubertas, Feracitas, Copia. Les fruicts viennent √† grande plant√©, Huberant fructus ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • plante ‚ÄĒ PLANTE: Gu√©rit toujours les parties du corps humain auxquelles elle ressemble ‚Ķ   Dictionnaire des id√©es re√ßues

  • Plant√© ‚ÄĒ Fr√©quent dans le Sud Ouest (32, 64), c est un toponyme √©voquant une plantation d arbres ou de vigne ‚Ķ   Noms de famille

  • plant√© ‚ÄĒ Plant√©, [plant]√©e. part ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.