Arnaud De Cervole

ÔĽŅ
Arnaud De Cervole

Arnaud de Cervole

Arnaud de Cervole (vers 1300 dans le P√©rigord - 25 mai 1366) dit l'Archipr√™tre fut un c√©l√®bre chef mercenaire dans les grandes compagnies au XIVe si√®cle et un audacieux partisan fran√ßais.

Biographie

Fils cadet de la famille des seigneurs de Cervole dans l'actuel Lot-et-Garonne, il entre dans le clerg√©. Il n'avait comme seul patrimoine, quoique s√©culier, que l'archipr√™t√© de V√©lines (√©v√™ch√© de P√©rigueux) qui est poss√©d√© par Arnaud de Cervole √† titre h√©r√©ditaire. Il en percevait les revenus, comme la√Įc au titre de l'inf√©odation, comme seigneur temporel des droits utiles d'un archipr√™tr√©. En 1347, reconnu clerc indigne, son b√©n√©fice lui est retir√©. Il commence alors une carri√®re de brigandage dans la r√©gion de Bordeaux.

Par ailleurs, Arnaud de Cervole se marie avec Jeanne de Ch√Ęteauvillain, veuve d‚ÄôHugues de Vienne. Elle √©pousera en troisi√®mes noces Enguerran d‚ÄôEudin apr√®s la mort d'Arnaud, assassin√© en mai 1366 par un de ses soudoyers. Il portait les titres suivants au moment de sa mort : Seigneur de Ch√Ęteauvillain, Archipr√™tre de V√©lines, Sire de Ch√Ęteauneuf-sur-Charente, Seigneur de Concressan et de Leuroux.

On peut admettre que notre archipr√™tre fut un brigand, mais seulement dans le sens m√©di√©val du mot, c‚Äôest-√†-dire en tant qu'homme de guerre, nous dirions aujourd'hui soldat (brigand venant de brigandine, sorte de plates ou armures du torse en cuir bouilli ou petites plaques de fer). S'il fut, personne ne peut le nier, un "voleur pilleur et robleur", c'est √† l'imitation de tous les gens de guerre de l'√©poque, tels Du Guesclin ou Jean Chandos. Son ascension fulgurante, malgr√© son √©tat de petite noblesse, a √©tonn√© ses contemporains ; ses succ√®s √©taient d√Ľ principalement √† son √©tat de chef de compagnie. voir l'√©tude biographique √©crite par l'historien Aim√© Cherest "l'archipr√™tre, √©pisodes de la guerre de cent ans au XIVe si√®cle" Paris 1879. ainsi que l'√©tude de Guigue "les tard-venus en Lyonnais, Forez et Beaujolais".

La guerre de Cent Ans lui permet de s'enrichir et d'accumuler des titres. Le roi lui donne la seigneurie de Ch√Ęteauneuf-sur-Charente en 1354, le nomme capitaine de Beaumont-le-Roger et chambellan de France.

D√®s 1355, il est chevalier, vassal du roi et touche une pension en √©change de certaines "besognes secr√®tes". Il participe en 1356 √† la bataille de Poitiers, o√Ļ il est fait prisonnier et discr√®tement lib√©r√©. Il l√®ve, apr√®s la bataille de Poitiers, plusieurs compagnies de Routiers, ravage la Provence en 1357-1358[1], ran√ßonne le pape √† Avignon et pille la Bourgogne. L‚Äôann√©e suivante, le conseil du roi lui confie la garde du Berry. Il devient administrateur de la baronnie de Gra√ßay, seigneur de Levroux.

En 1359, le Dauphin Charles l'attire √† son service mais, apr√®s la paix de Br√©tigny (1360), Cervole rassemble de nouveau ses Routiers, part ravager la Bourgogne et force le comte de Nevers √† traiter avec lui. Il revient ensuite combattre pour le roi Charles V, qui lui donne le titre de chambellan : il a repouss√© les Tard-Venus.

La lutte contre les compagnies est l'un des enjeux majeurs du retour de Jean le Bon. Ce dernier tente d'utiliser les unes contres les Autres. Ainsi, 1363, Philippe de Bourgogne prend √† son service Arnaud de Cervole dit l'archipr√™tre, dont il est parrain du premier fils[2]. Cette strat√©gie se r√©v√®le d√©sastreuse et se termine par la d√©faite de Brignais ou les troupes lev√©es par le roi sont mises en d√©route par les compagnies en partie du fait de la trahison de l'archipr√™tre. Ce dernier r√©cidive √† la bataille de Cocherel, o√Ļ il n√©gocie avec les Navarrais puis quitte le champ de bataille en pr√©textant une reconnaissance[3]. Philippe le Hardi doit employer toute sa science de la diplomatie pour calmer la col√®re de Charles V.

En 1365, le duc de Bourgogne lui propose de conduire les grandes compagnies en croisade contre les turcs en Hongrie (pour faire sortir les compagnies du royaume de France). La croisade a le soutien du Pape qui cherche à se débarrasser des compagnies qui présente dans le couloir rhodanien asphyxient Avignon et celui de l'empereur Charles IV qui soutient ainsi son Neveu Charles V. L'archiprêtre part avec une armée qui ne dépasse pas Strasbourg mais ravage la Lorraine, les Vosges et les bords du Rhin[4]!

Au d√©but de 1366, il s‚Äôenr√īle dans la croisade qu‚Äôorganisait Am√©d√©e VI comte de Savoie. Il rassemble ses gens et se met en route. Le 25 mai 1366, il est tu√© par un de ses soldats alors que son arm√©e campe pr√®s de M√Ęcon, avant de passer la Sa√īne[4].

Notes

  1. ‚ÜĎ Les bandes de Routiers, conduites par Arnaud de Cervola dit l'Archipr√™tre sont appel√©es par les comtes des Baux. Elles franchissent le Rh√īne le 13 juillet 1357 et ne repartent de Provence qu'en octobre 1358. D√®s le 1er octobre 1357, pour lutter contre ces Routiers, le s√©n√©chal de Provence fait appel au comte d'Armagnac qui am√®ne mille sergents entre Arles et Tarascon. Leur intervention est aussi terrible que celle des Routiers.
  2. ‚ÜĎ Fran√ßoise Autrand, Charles V, Fayard 1994, p. 499
  3. ‚ÜĎ Fran√ßoise Autrand, Charles V, Fayard 1994, p. 500
  4. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ Fran√ßoise Autrand, Charles V, Fayard 1994, p. 501

Bibliographie

  • Consulter la biographie (rare) d'Aim√© Cherest : L'Archipr√™tre, √©pisodes de la guerre de cent ans au XIVe si√®cle, √©d. Claudin, Paris 1879.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte refl√®te le savoir actuel sur ce th√®me, si les sources sont cit√©es, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont √† l'encontre des r√®gles de neutralit√© de Wikip√©dia.
  • Portail de l‚Äôhistoire militaire Portail de l‚Äôhistoire militaire
Ce document provient de ¬ę Arnaud de Cervole ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arnaud De Cervole de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arnaud de Cervole ‚ÄĒ (vers 1300 dans le P√©rigord 25 mai 1366) dit l Archipr√™tre fut un c√©l√®bre chef mercenaire dans les grandes compagnies au XIVe si√®cle et un audacieux partisan fran√ßais. Biographie Fils cadet de la famille des seigneurs de Cervole dans l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Arnaud de Cervole ‚ÄĒ (* 1300; ‚Ć 1366), genannt ‚Äěder Erzpriester‚Äú, war einer der ber√ľchtigtsten franz√∂sischen Briganten w√§hrend des Hundertj√§hrigen Krieges. Leben Cervole wurde um das Jahr 1300 in der N√§he von P√©rigord als Sohn eines Adeligen geboren. Seine… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Arnaud de Cervole ‚ÄĒ Arnaud de Cervole, also de Cervolles , de Cervolle , Arnaut de Cervole or Arnold of Cervoles ( c. 1300 25 May, 1366), known as l Archipr√™tre (The Archpriest), was a French mercenary soldier during the Hundred Years War.He was born in Lot et… ‚Ķ   Wikipedia

  • Cervole ‚ÄĒ Arnaud de Cervole (* 1300; ‚Ć 1366), genannt der Erzpriester , war einer der ber√ľchtigsten franz√∂sischen Briganten w√§hrend des Hundertj√§hrigen Krieges. Leben Cervole wurde um das Jahr 1300 in der N√§he von P√©rigord als Sohn eines Adeligen geboren.… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Arnaud ‚ÄĒ steht f√ľr: eine franz√∂sische Variante des Vornamens Arnold Rivi√®re Arnaud, Fluss zur Ungava Bay in Nunavik, Qu√©bec, Kanada Arnaud ist der Name folgender Personen: Arnaud de Toroge (auch Arnau de Torroja oder Arnold von Toroga; um 1105‚Äď1184), ab… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Arnaud Guillaume De Barbazan ‚ÄĒ Arnault Guilhem de Barbazan Pour les articles homonymes, voir Barbazan (homonymie). Arnault Guilhem de Barbazan Surnom Le chevalier sans reproches Naissance 1360 Barbazan Dessus ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Barbazan, Arnaud Guillaume, seigneur de ‚ÄĒ Arnault Guilhem de Barbazan Pour les articles homonymes, voir Barbazan (homonymie). Arnault Guilhem de Barbazan Surnom Le chevalier sans reproches Naissance 1360 Barbazan Dessus ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Compa√Ī√≠a Libre ‚ÄĒ En 1362, las Grandes Compa√Ī√≠as vencen al ej√©rcito del rey de Francia en la batalla de Brignais. Las grandes compa√Ī√≠as (en ingl√©s free companies: compa√Ī√≠a libre) eran ej√©rcitos de mercenarios de la Baja Edad Media y del Renacimiento, que actuaban… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Grandes Compagnies ‚ÄĒ Les compagnies de mercenaires recrut√©es durant la guerre de Cent Ans, priv√©es d employeurs pendant les p√©riodes de paix, se regroupaient en bandes appel√©es Grandes Compagnies, et vivaient au d√©triment des populations. Ces mercenaires √©taient… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Grandes compagnies ‚ÄĒ Les compagnies de mercenaires recrut√©es durant la guerre de Cent Ans, priv√©es d employeurs pendant les p√©riodes de paix, se regroupaient en bandes appel√©es grandes compagnies, et vivaient au d√©triment des populations. Ces mercenaires √©taient… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.