Pietro da Cortona


Pietro da Cortona

Pierre de Cortone

Portrait du pape Urbain VIII

Pierre de Cortone (en italien : Pietro da Cortona, de son vrai nom Pietro Berrettini) (Cortona, 1er novembre 1596 - Rome, 16 mai 1669) est un peintre et un architecte italien du baroque commençant.

On connaît surtout son travail dans le domaine des fresques décoratives et de la peinture.

Sous le pontificat d'Urbain VIII (dont il fit un portrait), il fut l'un des principaux architectes opérant à Rome, avec le Bernin et Borromini.

Sommaire

Débuts

Le Martyre de saint Laurent.

Il arrive à Rome en 1612 et étudie les grands maîtres (Raphaël, Annibal Carrache) et copie les antiques. Il débute sa carrière au service de la famille Sacchetti qui lui confie en 1623 le chantier de la villa du Pigneto.

Au palais Sacchetti, il rencontre le Cavalier Marin et le cardinal Mafeo Barberini, futur Urbain VIII, qui devient son protecteur. Par son intermédiaire, il obtient sa première grande commande de peinture, le cycle de décors à fresque de l'église Sainte-Bibiane à Rome (1624-1626), dont la façade a été réalisé par le Bernin. Le succès qu’il rencontre lui ouvre une carrière active : en 1629, il peint l’Enlèvement des Sabines qui devient le manifeste de la peinture baroque romaine.

En 1633-1639, il exécute pour le pape Urbain VIII sa fresque la plus célèbre : la Gloire des Barberini, qui orne le plafond du grand salon du palais Barberini à Rome. Ce décor peint est aussi appelé le Triomphe de la Divine Providence. Il s’agit d’une allégorie de la Providence et du pouvoir divin des Barberini. Cette grande fresque est mouvementée, abonde de personnages vus dans une contre-plongée extrême (sotto in su), qui caractérise ses effets illusionnistes.

Il deviendra principe (prince) de l'Accademia di San Luca de Rome.

Principales réalisations architecturales

Il faut citer l'église dei Santi Luca e Martina près du Forum (finie en 1664, la forme en croix grecque de cette église lui est due), l'embellisement notable de l'extérieur de Notre-Dame-de-la-Paix (1656-1667) et la façade (avec une loggia surprenante) de Santa Maria in Via Lata (vers 1660).

C'est lui qui fait les plans de Castel Gandolfo tel qu'il est aujourd'hui, le Casino al Pigneto del Marchese Sacchetti et la Villa Pigneto Sacchetti près d'Ostie.

Planches d'anatomie

Avant de devenir célèbre comme architecte, Pietro dessina des planches anatomiques qui ne sont publiées qu'un siècle après sa mort en 1741. Les planches de Tabulae anatomicae ont été sans doute composées vers 1618. Les poses dramatiques et finement etudiées sont dans le style des autres artistes du genre de la Renaissance et du baroque, mais sont particulièrement expressives.

Quelques œuvres dans les musées

  • Musée Fesch d'Ajaccio, autoportrait
  • Musée des Beaux-Arts de Lyon, César remet Cléopâtre sur le trône d’Egypte, (~1637)
  • Boston, Museum of Fine Art  : Madonna col Bambino e santi,
  • Cambridge, Fitzwilliam Museum  : Vocazione di Pietro e Andrea (1626-1630)
  • Cortona, chiesa di Santa Chiara  : Pietà (1620-1625), Museo dell'Accademia Etrusca  : Madonna e santi (1626)
  • Détroit, Institute of Arts  : San Gerolamo penitente
  • Palazzo Pitti de Florence : Santa Martina rifiuta di adorare gli dei.
  • Fort Worth, Kimbell Art Museum : Madonna col Bambino e santa Martina (1645)
  • Frascati, Villa Arrigoni : fresque (1616)
  • Londres, National Gallery : Santa Cecilia e un angelo
  • Madrid, Museo del Prado : Natività
  • Munich, Alte Pinakotek : Riposo durante la fuga in Egitto
  • Oxford, Asmolean Museum : Semiramide si accinge a placare la rivolta di Babilonia
  • Musée du Louvre, Paris :
    • Discussione di Giacobbe e Labano (1630-1635)
    • Madonna col Bambino e santa Martina
    • Romolo e Remo trovati dal pastore Faustolo
    • Venere appare ad Enea.
  • À Rome :
    • Basilique Saint-Pierre de Rome, Cappella del Santissimo Sacramento : Pala della Trinità (1628-1631)
    • Basilica di Santa Bibiana, chapelle à droite de l'abside, Santa Dafrosa (1624-1626)
    • Église San Carlo ai Catinari : San Carlo Borromeo porta in processione il Sacro Chiodo (1667)
    • chiesa di San Lorenzo in Miranda : Martirio di san Lorenzo (1626)
    • chiesa di San Salvatore in Lauro : Natività di Cristo.
    • chiesa di Sant'Ivo alla Sapienza : Sant'Ivo, Leone, Pantaleone, Luca e Caterina d'Alessandria in Gloria di angeli, olio, terminata da Giovanni Ventura Borghesi (1661)
    • chiesa di Santa Maria della Concezione : Anania ridà la vista a san Paolo (1631)
    • chiesa Nuova, stucs et fresques du plafond, Trionfo della Trinità de la coupole (1647-1651), Profeti (1657-1660), Angeli con gli strumenti della Passione de la voûte, L'Assunta de l'abside
    • Galerie Borghese : Ritratto di Marcello Sacchetti
    • Galleria Colonna : Resurrezione di Cristo
    • Galleria dell'Accademia di San Luca : Galatea
    • Galleria Nazionale d'Arte Antica du palais Barberini : Angelo custode.
    • Galleria Pallavicini : Riposo nella fuga in Egitto.
    • Museo di Roma : Ritratto di Urbano VIII.
    • Palazzi Vaticani, Appartamento Borgia, Cappella di Urbano VIII : stucchi dorati e affreschi; appartamtno di Giulio II e Leone X, affreschi con episodi religiosi, 1635.
    • Palais Barberini : affresco col Trionfo della Divina Provvidenza, 1639.
    • Palazzo dei Conservatori al Campidoglio, Appartamento dei Conservatori : affresco con Vittoria di Alessandro su Dario, Sala dei Trionfi
    • Palais du Quirinal, Sala del Balcone : fresque de la Partenza e Trionfo di David
    • Palazzo Mattei di Giove, Galleria : Storie di Salomone, fresques (1622-1623)
    • Palazzo Pamphilj a Piazza Navona : fresque du salon de la Storie di Enea (1651-1654)
    • Palazzo Sacchetti già Chigi, galleria : fresques (1627-1629)
    • Pinacoteca Capitolina : Madonna col Bambino, Ratto delle Sabine, Sacrificio di Polissena, Trionfo di Bacco, Veduta di Allumiere
  • Rennes, Musée des beaux-arts : Madonna col Bambino e santa Martina
  • Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg : Cristo appare alla Maddalena, Martirio di santo Stefano.
  • Sarasota, Ringling Museum : Agar e l'angelo.
  • Vienne, Kunsthistoriches Museum : Ritorno di Agar da Abramo, San Paolo è guarito da Anania.

Liens externes

Sources

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Commons-logo.svg

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la peinture Portail de la peinture
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du XVIIe siècle Portail du XVIIe siècle
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Pierre de Cortone ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pietro da Cortona de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pietro da Cortona — Pietro da Cortona, byname of Pietro Berrettini (November 1 1596 May 16, 1669) was an Italian artist and architect of High Baroque. He is best known for painting fresco ceilings, a pursuit in which he had ample competition in the Rome of his day,… …   Wikipedia

  • Pietro da Cortona — Saltar a navegación, búsqueda Pietro da Cortona Retrato del papa Urbano VIII Nombre real Pietro Berettini Nacimiento 1 de noviem …   Wikipedia Español

  • Pietro da Cortona — (Pietro Berrettini da Cortona; Cortona, 1596 Roma, 1669), pintor y arquitecto italiano. Es una de las personalidades más significativas del Barroco romano. Hacia 1624 empezó a trabajar para la familia Barberini, para la que pintó El triunfo de la …   Enciclopedia Universal

  • Pietro da Cortona — Pietro da Cortona,   eigentlich Pietro Berrettini, italienischer Maler und Baumeister, * Cortona 1. 11. 1596, ✝ Rom 16. 5. 1669; tätig in Rom und Florenz, Vertreter des römischen Hochbarock. Seine illusionistische Wand und Deckenmalerei setzt den …   Universal-Lexikon

  • Pietro da Cortona — Allegorie der Flora, 1638 Pietro da Cortona (* 1. November 1596 in Cortona; † 16. Mai 1669 in Rom) war ein bedeutender Baumeister und Maler des römischen Hochbaro …   Deutsch Wikipedia

  • Pietro da Cortona — orig. Pietro Berrettini born Nov. 1, 1596, Cortona, Tuscany died May 16, 1669, Rome, Papal States Italian painter, architect, and decorator. The son of a stonemason, he was apprenticed to a painter in Florence. His first major work, a series of… …   Universalium

  • Pietro da Cortona — soprannome di Berrettini, Pietro …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Пьетро да Кортона (Pietro da Cortona) — (настоящее имя Пьетро Берреттини, Pietro Berrettini) (1596—1669), итальянский живописец и архитектор. Мастер иллюзионистических росписей (плафон палаццо Барберини в Риме, 1633—39), отличающихся характерными для зрелого барокко бурной… …   Большой Энциклопедический словарь

  • Cortona —   Comune   Città di Cortona …   Wikipedia

  • Cortona — Saltar a navegación, búsqueda Cortona Escudo …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.