Pete Townshend

ÔĽŅ
Pete Townshend
Pete Townshend
Pete Townshend en 1974.
Pete Townshend en 1974.

Surnom Bijou Drains
Nom Peter Dennis Blandford Townshend
Naissance 19 mai 1945 (1945-05-19) (66 ans)
Chiswick (Royaume-Uni)
Genre musical rock
Instruments guitare, basse, harmonica, batterie, claviers, banjo, accordéon, etc.
Ann√©es d'activit√© depuis 1962
Labels Track, Polydor, Atlantic, Atco, Decca, Rykodisc
Site officiel petetownshend.co.uk

Entourage The Who

Peter Dennis Blandford Townshend plus commun√©ment appel√© Pete Townshend n√© le 19 mai 1945 √† Chiswick (Londres), est un guitariste et un auteur-compositeur de rock britannique. Il est plus connu en tant que membre des Who. En 2003, le magazine Rolling Stone l'a class√© 50e meilleur guitariste de tous les temps[1].

Il fut dans les années 60, avec Jeff Beck, Syd Barrett, Eric Clapton et Jimi Hendrix, par son jeu de scène et son style musical, l'un des guitaristes les plus novateurs du rock. Compositeur de la plupart des chansons des Who, il fut l'un des premiers guitaristes à utiliser des effets comme le larsen et les power chords dans un style qui préfigurera le hard rock et le punk. Pete Townshend a été aussi le premier à placer des boucles sonores de synthétiseurs sur des morceaux de rock (album Who's Next en 1971) et à écrire des opéras rock (la chanson A Quick One, While He's Away en 1966, préfigurant Tommy en 1969). Il s'est aussi rendu célèbre en brisant ses guitares sur scène.

Musicien accompli, Pete Townshend sait aussi jouer du piano, du banjo, de la basse, de la batterie et même de l'accordéon, et s'est parfois enregistré à ces instruments sur certains titres de ses albums solo ou des Who.

Sommaire

Biographie

N√© dans une famille de musiciens (son p√®re, Cliff[2], est saxophoniste dans le groupe The Squadronaires et sa m√®re chanteuse), Pete Townshend montre sa fascination pour la musique d√®s son plus jeune √Ęge. Il d√©couvre tr√®s t√īt le rock 'n' roll am√©ricain (selon sa m√®re, il avait vu de nombreuses fois le film de 1956 : Rock around the clock), et se fait offrir sa premi√®re guitare par sa grand-m√®re √† l'√Ęge de 12 ans. Il aura d'ailleurs t√īt fait de la d√©truire contre un amplificateur, afin de produire un fuckin' sound, importunant sa grand-m√®re d√©j√† d√©rang√©e par le son produit par l'instrument lui-m√™me.[r√©f. n√©cessaire]

Carrière avec les Who

Article d√©taill√© : The Who.
Pino Palladino, Pete Townshend et Roger Daltrey en 2004.

En 1961, Townshend entre au Ealing Art College, et, un an plus tard, avec son camarade de classe John Entwistle, il fonde leur premier groupe : The Confederates, un duo de Dixieland avec Townshend au banjo et Entwistle au cor. √Ä partir de l√†, ils rejoignent The Detours, un groupe de skiffle dirig√© par un ouvrier m√©tallurgiste, Roger Daltrey, qui, avec l'arriv√©e de Keith Moon pour batteur, sous l'influence de Townshend, se transforme en The Who. Peu apr√®s, ils passent sous la coupe du publicitaire Peter Meaden qui les convainc de transformer leur nom en The High Numbers pour leur donner une identit√© plus mods. Apr√®s avoir sorti un single (Zoo Suit), ils l√Ęchent Meaden et signent avec deux nouveaux managers, Chris Stamp et Kit Lambert, et rebaptisent une nouvelle et derni√®re fois le groupe en The Who.

Les premiers titres que Townshend √©crit pour les Who, dont I Can't Explain, Pictures of Lily, Substitute et My Generation marient un sens de l'ironie dans les paroles avec une musique ravageuse et m√™me parfois grossi√®re. Cette combinaison deviendra la marque de fabrique du groupe, dont le style de rock amplifi√© sera promu sous le nom de ¬ę Maximum R&B ¬Ľ.

Au final, Townshend reste le principal compositeur des Who, écrivant plus de cent chansons pour les dix albums studio du groupe. Une des réalisations les plus reconnues est Tommy, pour laquelle le terme d'opéra rock est inventé avec son utilisation pionnière du feedback et son introduction du synthétiseur comme un instrument de rock.

Du milieu des années 1980 jusqu'à aujourd'hui, Townshend participe à une succession de rassemblements et de concerts d'adieux avec les membres encore vivants des Who, notamment une tournée en 2002 qui continue malgré la mort de John Entwistle (remplacé par Pino Palladino).

En février 2006, une tournée mondiale majeure se déroule pour la sortie de Endless Wire, leur premier album depuis 1982.

Carrière solo

En parall√®le de son travail avec les Who, Townshend r√©alise sporadiquement des albums solo. Entre 1969 et 1971, Townshend, associ√© √† d'autres d√©vots de Meher Baba, enregistre trois albums, qui rencontrent peu de succ√®s, d√©di√©s au yoga : I Am, Happy Birthday et With Love. En r√©ponse √† l'√©norme contrebande de ceux-ci, il compile ses travaux les plus fameux (ainsi qu'Evolution, une collaboration avec Ronnie Lane) et sort Who Came First en 1972, son premier disque solo produit par une major. Ce disque rencontre un succ√®s mitig√© et comprend des d√©mos de chansons des Who ainsi qu'un √©talage de ses talents de guitariste acoustique.

Il collabore avec son ami et bassiste de The Faces Ronnie Lane, √©galement disciple de Meher Baba, sur le double album Rough Mix de 1977. La v√©ritable perc√©e de Townshend en tant qu'artiste solo a lieu apr√®s la mort du batteur des Who Keith Moon, gr√Ęce √† son album Empty Glass en 1980, qui comprend le hit Let My Love Open the Door. Ce disque est suivi en 1982 par All the Best Cowboys Have Chinese Eyes, qui inclut le tube radio Slit Skirts.

Durant le reste des années 1980 jusqu'au début des années 1990, Townshend expérimente encore dans l'opéra rock et dans les albums-concepts, en sortant plusieurs disques basés sur des histoires incluant White City: A Novel (1985), The Iron Man: The Musical by Pete Townshend (1989) et Psychoderelict (1993).

Townshend a aussi la chance de jouer avec son idole Hank Marvin pour les sessions du rockestra de Paul McCartney, ainsi qu'avec d'autres musiciens de rock respectés tels que David Gilmour, John Bonham et Ronnie Lane.

Townshend enregistre aussi plusieurs albums live, dont un avec Deep End, un supergroupe qu'il monte pour ne réaliser que deux concerts et un passage dans l'émission télé The Tube, afin de récolter des fonds pour aider les toxicomanes.

En 1984, Townshend publie un recueil de nouvelles intitulé Horse's Neck. Il déclare également qu'il s'est mis à l'écriture de son autobiographie. En 1993, Des MacAnuff et lui écrivent et réalisent l'adaptation pour Broadway de l'album des Who Tommy, ainsi qu'une comédie musicale qui rencontre moins de succès basée sur son album solo The Iron Man, inspiré du livre de Ted Hughes. MacAnuff et Townshend co-produisent aussi le film d'animation The Iron Giant (1999), également basé sur l'histoire de Hughes.

Vie privée

Pete Townshend chantant avec un casque audio à Rock Werchter 2006.

Pete Townshend rencontre Karen Astley (fille du compositeur Ted Astley) alors qu'il est en école d'art et se marie avec elle en 1968. Le couple se sépare en 1994 et divorce en 2000. Ils ont trois enfants, Emma (née en 1969), qui est elle-même compositeur-interprète, Aminta (née en 1971) et Joseph (né en 1989). Depuis plusieurs années, Townshend refuse de confirmer ou de nier les rumeurs selon lesquelles il serait bisexuel. Townshend vit aujourd'hui avec son amie de longue date, la musicienne Rachel Fuller, à Richmond, en Angleterre.

Pete Townshend semble avoir souffert d'agressions sexuelles pendant son enfance par sa tante, qui avait coutume de se promener nue dans la rue. Au niveau du public, ceci semble √™tre une cl√© importante pour la lecture de Tommy. Le petit gar√ßon martyris√©, enferm√© dans son secret, est peut-√™tre une image transpos√©e du guitariste enfant. Il a √©galement souffert de son apparence physique. Sa grande taille (plus d'un m√®tre quatre-vingt) et son nez ont √©t√© la sources de brimades, m√™me Roger Daltrey l'a d√©sign√©, √† l'√©poque des Detours, comme un ¬ę nez sur un b√Ęton ¬Ľ (¬ę as a nose on a stick ¬Ľ)[3]. Pete Townshend a notamment d√©clar√© ¬ę les Who n'auraient pas exist√© sans [mon] fichu tarin ! ¬Ľ. Il a en outre, du fait de sa grande timidit√©, des difficult√©s √† communiquer avec ses semblables. Ce qui est √† l'origine de ce besoin de trouver une violente catharsis dans le Rock and Roll. Ces th√®mes sont d'ailleurs tr√®s souvent abord√©s dans les paroles des chansons des Who.

Par ailleurs, le 13 janvier 2003, Pete Townshend est arrêté pour avoir consulté un site Internet exposant des images pédophiles. Pour sa défense, après avoir reconnu qu'il avait utilisé sa carte de crédit pour payer l'accès à ce site, il a expliqué effectuer des recherches pour une sorte de mémoire expliquant la facilité avec laquelle les images pédophiles circulaient sur le Net. Sur quatorze ordinateurs saisis à son domicile par Scotland Yard, aucun disque dur n'a livré d'images à caractères pédophiles ou la trace d'autres visites sur ce genre de sites.

Selon un communiqu√© de la police britannique :

¬ę Apr√®s quatre mois d'investigation par des officiers du groupe de protection de l'enfance de Scotland Yard, il est √©tabli que M. Townshend n'√©tait pas en possession d'une quelconque image t√©l√©charg√©e √† caract√®re p√©dophile[4]. ¬Ľ

À cause de ce fait divers les Who ne jouent plus I'm a Boy en concert.

Townshend a également commencé en septembre 2005 la publication d'une histoire semi-autobiographique The Boy Who Heard Music à la manière d'un feuilleton sur son blog. Le blog s'est arrêté en octobre 2006, comme annoncé sur le site web de Pete Townshend[5].

Problèmes d'audition

Suite à une exposition intensive à une musique assourdissante en concert avec une cathédrale d'amplis Hiwatt et en studio (en utilisant des casques audio pendant des heures), Townshend souffre de surdité partielle et d'acouphène.

L'un des exemples les plus marquants des excès des Who eut lieu lors d'un concert dans les années 1970 lorsque le niveau sonore fut mesuré à 120 dB à 40 m de la scène. Il se peut également qu'une part de son état soit lié à une prestation mémorable dans le Smothers Brothers Comedy Hour en 1967, durant laquelle Keith Moon actionna, sur My Generation, une large quantité d'explosifs placés à l'intérieur de sa batterie alors que Townshend se tenait à proximité.

En 1989, Townshend fut l'un des premiers rockers à apporter son soutien à l'association H.E.A.R. (Hearing Education and Awareness for Rockers) [6].

Caractéristiques

Guitare Gibson EDS 1275 de Pete Townshend - Hard Rock Cafe, San Francisco.
Pete Townshend en décembre 2005.

Personnage timide et poli dans la vie de tous les jours, Pete Townshend entre sur sc√®ne dans ce qu'il d√©crit lui-m√™me comme un √©tat second, bondissant √† travers le plateau √† des hauteurs invraisemblables, fracassant guitare et amplis √† la fin des concerts et n'h√©sitant pas √† agresser √† coups d'instrument tout imprudent qui tenterait d'interrompre le spectacle ! Le premier cas de smashing guitar[7] fut un accident. Lors d'un concert au Railway Hotel √† Harrow en 1964, Pete aurait heurt√© avec sa guitare le plafond particuli√®rement bas de la salle et bris√© sa six-cordes. De rage, il aurait par la suite achev√© de d√©molir son instrument devenu inutilisable. Loin de d√©cevoir le public, l'√©v√©nement (qui avait pourtant √©court√© le set du groupe) rendit la foule hyst√©rique[8]. D√©truire leurs instruments sur sc√®ne devint alors un rituel des performances des Who (fortement encourag√© par leurs managers Kit Lambert et Chris Stamp). Townshend, toujours tr√®s prolixe en interview, rapprochera plus tard ces ¬ę singeries ¬Ľ des th√©ories de l'artiste Gustav Metzger sur l'art auto-destructif, auxquelles il avait √©t√© confront√© en √©cole d'art. Townshend se fait donc conna√ģtre pour son jeu de sc√®ne, perturbant souvent les concerts avec de tr√®s longues intros de chansons, balan√ßant son bras droit contre les cordes de sa guitare en faisant de grands moulinets[9] tout en sautant en l'air en faisant le grand √©cart.

Townshend a aussi d√©montr√© un prodigieux talent √† la guitare qui fait de lui une r√©f√©rence, d√©veloppant un style unique combinant des aspects de guitare lead et rythmique alli√©s √† un m√©lange caract√©ristique de d√©sinvolture et de finesse. Auteur de la grande majorit√© des chansons du groupe, Pete Townshend concentre dans sa personne nombre de paradoxes : Pionnier du feedback et des accords de puissance, grande inspiration des punks, il est √©galement √† l'origine de concepts abhorr√©s par ces m√™mes punks, tels que les op√©ra rock. Townshend a, durant toute sa carri√®re, revisit√© les techniques de narration des albums et reste le musicien le plus associ√© au genre de l'op√©ra rock.

Un grand nombre de titres ont vu aussi Townshend jouer du piano, du clavier, ou bien du synthétiseur. Les Who firent également appel à des invités tels que Nicky Hopkins ou Chris Stainton.

Influences

Influences musicales

Meher Baba.

Parmi les guitaristes ayant le plus influencé Pete Townshend, on retrouve Link Wray, John Lee Hooker, Bo Diddley et Hank Marvin de Cliff Richard and The Shadows, le premier guitar hero britannique.

Pete Townshend, par son utilisation du feedback, des power chords et son jeu de scène a lui aussi inspiré de nombreux guitaristes de rock, notamment Jimi Hendrix. Ce dernier avait été particulièrement impressionné par les concerts des Who et de Cream auquel il avait assisté lors de son arrivée en Angleterre en 1966.

Influences spirituelles

Townshend fut un disciple du gourou religieux indien Meher Baba, qui m√©langeait des √©l√©ments de soufisme, v√©danta et √©coles mystiques. Les enseignements de Baba furent une source majeure d'inspiration de beaucoup de ses travaux, incluant Tommy, et le projet inachev√© des Who LifeHouse. La chanson des Who Baba O'Riley, √©crite au d√©part pour Lifehouse et figurant finalement sur l'album Who's Next, fut d'ailleurs intitul√©e ainsi en hommage √† Meher Baba et au compositeur minimaliste Terry Riley. Bien que les enseignements de Baba imposassent l'abstinence de drogue, Townshend eut plusieurs proc√®s publics pour toxicomanie, et fr√īla la mort en 1981 suite √† une overdose d'h√©ro√Įne.

Matériel

Au début des Who, Pete Townshend utilisait de nombreuses guitares de marques différentes, notamment des Fender Stratocaster, Fender Telecaster, des Danelectro ainsi que des Gibson ES-335 dont beaucoup ne survivront pas le temps d'un concert. Il utilisait aussi très souvent une Rickenbacker Rose Morris, que l'on voit dans certains de leurs passages télévisés ou de leurs clips (notamment The Kids Are Alright).

À partir de 1968, il utilise de manière presque exclusive des guitares Gibson SG que l'on voit notamment lors de leur passage au Rock and Roll Circus en 1968, à Woodstock en 1969 et à l'Ile de Wight en 1970. À partir de 1972, comme la production des SG Special cesse, il se tourne vers les Gibson Les Paul Deluxe, dont il possèdera plusieurs modèles (numérotés) souvent destinés à la scène et souvent modifiés pour obtenir une sonorité particulière. À partir de 1979 et jusqu'en 1982, ce sont surtout des Schecter/Giffin Telecaster qu'il utilise sur scène. Néanmoins, il reste un guitariste non exclusif d'une marque puisqu'on le voit lors de la décennie suivante revenir à des modèles comme les Fender Stratocaster notamment la Signature Eric Clapton. Il a aussi joué sur des Gretsch, Guild ou Takamine.

Au niveau des amplificateurs, Townshend a souvent utilisé des Hiwatt entre 1970 et 1980 lors des concerts des Who, mais aussi des Fender.

Discographie

Albums réalisés avec The Who

Article d√©taill√© : Discographie des Who.

Discographie solo

Albums studio

En concert

  • 1999 : A Benefit for Maryville Academy
  • 2000 : Live: The Fillmore
  • 2000 : Live: The Empire
  • 2001 : Live: Sadler's Wells
  • 2002 : Live: La Jolla

Compilations

Notes et références

  1. ‚ÜĎ The 100 Greatest Guitarists of All Time, Rolling Stone, Le 27/08/2003. Consult√© le 18/04/2008
  2. ‚ÜĎ Photographies l√©gend√©es de Cliff Townshend par Pete Townshend
  3. ‚ÜĎ Biographie de Pete Townshend sur TheWho.net [lire en ligne]
  4. ‚ÜĎ Who star cautioned over child porn, article sur CNN.com du 19 d√©cembre 2003 [lire en ligne]
  5. ‚ÜĎ M√™me si ce blog existe toujours, celui-ci appartient √† un autre utilisateur et ce qui s'y trouve n'a aucun lien avec les travaux de Pete Townshend
  6. ‚ÜĎ L'objectif de cette association est d'informer des dangers d'une exposition durable et r√©p√©t√©e √† des volumes sonores √©lev√©s, en particulier chez les musiciens.
  7. ‚ÜĎ Smashing guitar : action qui consiste √† d√©truire ses instruments sur sc√®ne, pendant un concert.
  8. ‚ÜĎ http://www.thewho.com/index.php?module=history
  9. ‚ÜĎ Pourtant, il affirme qu'il a piqu√© cet effet de sc√®ne √† Keith Richards.

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pete Townshend de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pete Townshend ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Pete Townshend Festival Rock Werchter (2006) Informaci√≥n personal Nombre re ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Pete Townshend ‚ÄĒ in Bonn, 2006 Peter Dennis Blandford Townshend (* 19. Mai 1945 in Chiswick, London) ist ein britischer Musiker und Kopf der Rockband The Who. Er verfasste den Gro√üteil der Songs der Gruppe, spielt auf den Alben E Gitarre, gelegentlich auch… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Pete Townshend ‚ÄĒ Infobox musical artist Name = Pete Townshend Img capt = Birth name = Peter Dennis Blandford Townshend Born = Birth date and age|1945|05|19|df=yes London, England Instrument = Guitar, Vocals, Bass, Harmonica, Drums, Keyboards, Banjo Background =… ‚Ķ   Wikipedia

  • Pete Townshend ‚ÄĒ ‚Ķ   –í–ł–ļ–ł–Ņ–Ķ–ī–ł—Ź

  • Pete Townshend ‚ÄĒ (born 1945) British rock and roll musician, singer and songwriter for the rock band The Who ‚Ķ   English contemporary dictionary

  • Pete Townshend discography ‚ÄĒ The following is a discography of solo albums released by UK rock musician/singer songwriter Pete Townshend.tudio albums* Who Came First (1972) * Rough Mix (with Ronnie Lane) (1977) * Empty Glass (1980) * All the Best Cowboys Have Chinese Eyes… ‚Ķ   Wikipedia

  • The Iron Man: The Musical by Pete Townshend ‚ÄĒ Album par Pete Townshend Sortie 27 juin 1989 11 juillet 2006 (ressortie) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • A Celebration: The Music of Pete Townshend and The Who ‚ÄĒ Cover to the Compact Disc edition of the album Live album by Roger Daltrey Released 1994 ‚Ķ   Wikipedia

  • I Am (Pete Townshend album) ‚ÄĒ Infobox Album | Name = I Am Type = studio Artist = Pete Townshend Released = 1972 Recorded = United Kingdom Genre = Rock Length = Label = Universal Spiritual League/Eel Pie Producer = Pete Townshend Reviews = *… ‚Ķ   Wikipedia

  • Scoop (Pete Townshend) ‚ÄĒ Scoop Kompilationsalbum von Pete Townshend Ver√∂ffentlichung 1983 Label ATCO Format ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.