Periandre


Periandre

Périandre

Buste de Périandre, copie d'un original du IVe siècle av. J.-C., musée Pio-Clementino

Périandre fut le second tyran de la cité de Corinthe, fils du tyran Cypsélos.

Il succéda à son père en 627. Il améliora les ports de Corinthe, encouragea les arts et le commerce, et construisit la première rampe sur l'isthme appelée le diolkos (ou dromos) qui permettait aux navires de passer du golfe de Corinthe au golfe Saronique et d'éviter de contourner tout le Péloponnèse (le canal de Corinthe ne fut achevé qu'au XIXe siècle). L'argent gagné grâce à cette voie permit à Périandre de supprimer les impôts à Corinthe.

Il conquit et s'empara de la cité d'Épidaure à l'est de Corinthe, puis de Corcyre, et y exila son fils Lycophron quand celui-ci lui reprocha la mort de sa mère, refusant de régner avec le meurtrier de sa mère.

Il tenta plus tard de se réconcilier avec Lycophron et celui-ci accepta de revenir à Corinthe sous condition que Périandre vienne s'occuper de la colonie. Les habitants de Corcyre assassinèrent alors Lycophron ; Périandre mourut peu après.

Périandre aurait commencé comme un tyran plus modéré que son père mais finit par représenter le modèle du tyran cruel chez Hérodote et Aristote. Selon une histoire, il aurait fait demander au tyran Thrasybule de Milet ce qu'il devait faire et celui-ci aurait répondu seulement en abattant les têtes des germes de blé, sans dire un mot. Périandre comprit qu'il devait éliminer les aristocrates, comme les Bacchiades, qui pouvaient menacer son pouvoir. Il s'appuya sur la plèbe contre la noblesse et entreprit des répressions violentes.

On raconte qu'il envoya à Alyatte, roi de Lydie,trois cents jeunes gens des plus grandes familles de Corcyre, colonie de Corinthe,les deux cités ne cessant d'être en désaccord malgré leur parenté,pour en faire des eunuques, mais qu'ils furent "sauvés" par les Samiens, lors d'une escale dans leur île du navire qui les transportait. Il aurait projeté sa femme Melissa , fille de Proclès, le tyran d'Épidaure, lors d'une dispute, d'où la débilité de Cypsélos le Jeune, et plus tard l'aurait tuée à coups de pierre dans un accès de colère à cause d'une fausse accusation. Il aurait ensuite institué un culte autour du fantôme de Mélissa.

Il aurait régné 40 ans, jusqu'en 585; son fils Lycophron était mort ; son autre fils, Cypsélos le Jeune, était stupide. Psammétique, fils de Gordias (sans rapport avec le pharaon du même nom) lui succéda.

Périandre était souvent mis dans les listes des Sept sages de Grèce pour certains de ses proverbes, même si Platon s'indignait qu'on confonde son intelligence avec de la Sagesse.

Sources

Bibliographie

Voir aussi

Commons-logo.svg

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
Ce document provient de « P%C3%A9riandre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Periandre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Périandre — (VIIe VIe s. av. J. C.) tyran de Corinthe (627 à 585 av. J. C.), qui fut un des Sept Sages …   Encyclopédie Universelle

  • Périandre — Buste de Périandre, copie d un original du IVe siècle av. J.‑C., musée Pio Clementino Périandre fut le second tyran de la cité de Corinthe, fils du tyran Cypsélos. Il succéda à son père en 627. Il amé …   Wikipédia en Français

  • Lycophron de Corinthe — Pour les articles homonymes, voir Lycophron (homonymie). Lycophron de Corinthe est l un des fils du tyran Périandre qui régnait à Corinthe au VIIe siècle av. J.‑C. Il est le fils de Périandre et de son épouse. Lycophron est mentionné… …   Wikipédia en Français

  • Sept Sages de la Grèce — Sept sages (politique)  Ne doit pas être confondu avec Sept Sages (mythologie). Les Sept sages de Grèce (οἱ ἑπτά σοφοί, vers 620 550 av. J. C.) était le titre donné par la tradition grecque à sept anciens hommes politiques, législateurs ou… …   Wikipédia en Français

  • Sept sage — Sept sages (politique)  Ne doit pas être confondu avec Sept Sages (mythologie). Les Sept sages de Grèce (οἱ ἑπτά σοφοί, vers 620 550 av. J. C.) était le titre donné par la tradition grecque à sept anciens hommes politiques, législateurs ou… …   Wikipédia en Français

  • Sept sages (politique) —  Ne doit pas être confondu avec Sept Sages (mythologie) ni Sept sages (philosophie). Les Sept sages de Grèce (οἱ ἑπτά σοφοί, vers 620 550 av. J. C.) était le titre donné par la tradition grecque à sept anciens hommes politiques, législateurs …   Wikipédia en Français

  • -627 — Années : 630 629 628   627  626 625 624 Décennies : 650 640 630   620  610 600 590 Siècles : VIIIe siècle av. J.‑C …   Wikipédia en Français

  • Arion de Méthymne — Pour les articles homonymes, voir Arion. William Bouguereau, Arion montant un …   Wikipédia en Français

  • Liturgie (Athènes) — Liturgie (Grèce antique)  Cet article concerne l obligation fiscale pesant sur les riches en Grèce antique. Pour le sens religieux du terme, voir liturgie …   Wikipédia en Français

  • Liturgie (Grèce antique) — Cet article concerne l obligation fiscale pesant sur les riches en Grèce antique. Pour le sens religieux du terme, voir liturgie. D …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.