Paul Lafargue


Paul Lafargue
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafargue.
Paul Lafargue
Paul Lafargue profil.jpg
Naissance 15 janvier 1842
Santiago de Cuba (Cuba)
Décès 25 novembre 1911
Draveil (France)
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession philosophe

Paul Lafargue (Santiago de Cuba, le 15 janvier 1842 - Draveil, Essonne, le 25 novembre 1911[1]) est un socialiste français, inspiré notamment par Proudhon et, surtout, par Karl Marx.

Sommaire

La vie

Laura Marx, épouse de Paul Lafargue.

Les Lafargue regagnent la France en 1851 ; le jeune Paul est alors âgé de neuf ans.
Il suit des études secondaires à Bordeaux, dont est originaire son père François Lafargue, puis des études de médecine à la faculté de médecine de Paris, où il fait connaissance avec Proudhon.
Suite à une déclaration au premier congrès international des étudiants qui a lieu à Liège, en octobre 1865, et dans laquelle il émet le souhait de voir disparaître les rubans tricolores au profit de la seule couleur rouge, il est exclu à vie de l'université de Paris.
Il émigre à Londres où il rencontre Friedrich Engels et Karl Marx (en février 1865), dont il épouse la fille, Laura, en 1868.

La Première Internationale

Il rentre alors en France où il devient membre de la Première Internationale. Dès 1866, il est élu au conseil général de l'Internationale où il représente l'Espagne jusqu'au congrès de Bruxelles en 1868.
Il participe à la Commune de Paris en 1871, puis gagne l'Espagne où il fonde, à Madrid, une section marxiste (1871) de la Ire Internationale.

Le Parti ouvrier français

Après s'être rendu au Portugal, Lafargue revient à Londres où il rencontre Jules Guesde, avec qui, en France, il fonde le Parti ouvrier (1880) et son périodique, Le Socialiste (1885-1904).

Il est incarcéré en 1883. Il devient député de Lille en novembre 1891 alors qu'il est à nouveau emprisonné à la suite d'une condamnation pour « provocations au meurtre » après les fusillades de Fourmies (1er mai 1891) qui avaient fait neuf morts chez les ouvriers.

À 69 ans, en 1911, il se suicide à Draveil avec sa femme, en se justifiant dans une courte lettre :
« Sain de corps et d'esprit, je me tue avant que l'impitoyable vieillesse qui m'enlève un à un les plaisirs et les joies de l'existence et qui me dépouille de mes forces physiques et intellectuelles ne paralyse mon énergie, ne brise ma volonté et ne fasse de moi une charge à moi et aux autres ».

Paul Lafargue et Laura Marx sont enterrés au cimetière du Père-Lachaise (division 77), face au mur des Fédérés.

L'œuvre

Une des nombreuses éditions militantes du texte.

Paul Lafargue est l'auteur, entre autres, du pamphlet fameux Le Droit à la paresse (1880) :
« Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis deux siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture... »

Il est également l'auteur d'un Cours d'économie sociale (1884), du Communisme et l'Évolution économique (1892), et du Socialisme et la Conquête des pouvoirs publics (1899) et de nombreux textes polémiques ou de circonstance.

Citation

« Les socialistes révolutionnaires ont à recommencer le combat qu'ont combattu les philosophes et les pamphlétaires de la bourgeoisie ; ils ont à démolir, dans les têtes de la classe appelée à l'action, les préjugés semés par la classe régnante. » (Le Droit à la paresse, 1880)

Hommage

Publications

De Paul Lafargue

Articles et textes

  • Le Droit à la paresse (Réfutation du « Droit au travail » de 1848), 1880, Wikisource-logo.svg (version numérique disponible sur wikisource) et nouvelle édition, 1883, Wikisource-logo.svg (sur wikisource)
  • Le Parti socialiste allemand, 11 décembre 1881
  • La Politique de la bourgeoisie, 18 décembre 1881
  • Que veulent donc les seigneurs de l'industrie du fer ?, 18 décembre 1881
  • Au nom de l'autonomie, 18 décembre 1881
  • Le Sentimentalisme bourgeois, 25 décembre 1881
  • M. Paul Leroy-Beaulieu, 25 décembre 1881
  • L'Autonomie, 25 décembre 1881
  • L'Ultimatum de Rothschild, 8 janvier 1882
  • Les Luttes de classes en Flandre de 1336-1348 et de 1379-1385, 22 & 29 janvier 1882
  • La Journée légale de travail réduite à huit heures, 26 février 1882
  • Un moyen de groupement, 12 mars 1882
  • La Base philosophique du Parti ouvrier, 1882
  • Essai critique sur la Révolution française du XVIIIe siècle, 1883
  • Le Matérialisme économique de Karl Marx, cours d'économie sociale, 1884
  • La Légende de Victor Hugo, 1885, écrit pamphlétaire écrit quelques jours après l'enterrement de ce dernier et l'accusant de n'être qu'un bourgeois opportuniste, Wikisource-logo.svg sur Wikisource
  • Une visite à Louise Michel, 1885
  • Sapho, 1886
  • Les Chansons et les cérémonies populaires du mariage, 1886
  • Le Matriarcat, étude sur les origines de la famille, 1886
  • La Circoncision, sa signification sociale et religieuse, 1887
  • La Religion du Capital, 1887, Wikisource-logo.svg sur Wikisource
  • Le Parti ouvrier français, 1888
  • Pie IX au Paradis, 1890
  • Le Darwinisme sur la scène française, 1890
  • Souvenirs personnels sur Karl Marx, 1890
  • Appel aux électeurs de la 1re circonscription de Lille, 1891
  • Origine de la propriété en Grèce, 1893
  • Un appétit vendu, 1893
  • Campanella, étude sur sa vie et sur la Cité du Soleil, 1895
  • Idéalisme et matérialisme dans la conception de l'histoire, 1895
  • Le Mythe de l'Immaculée Conception, étude de mythologie comparée, 1896
  • Les Origines du Romantisme, 1896
  • Le Socialisme et la Science sociale, 1896
  • La Fonction économique de la bourse, contribution à la théorie de la valeur, 1897
  • Le Socialisme et la Conquête des pouvoirs publics, 1899
  • Origine de l'idée du Bien, 1899
  • Le Socialisme et les Intellectuels, 1900
  • Les trusts américains : leur action économique, sociale, politique[3], 1903
  • Souvenirs personnels sur Friedrich Engels, 1904
  • La Question de la femme, 1904
  • Le Mythe de Prométhée, 1904
  • Le Patriotisme de la bourgeoisie, 1906
  • Origine des idées abstraites, 1909
  • La Croyance en Dieu, 1909
  • Le Problème de la connaissance, 15 décembre 1910

Textes choisis

  • Paul Lafargue, Paresse et Révolution - écrits 1880-1911, Tallandier, coll. dirigée par Jean-Claude Zylberstein, 431 p., nov. 2009

Sur Paul Lafargue

  • Jacques Macé, Paul et Laura Lafargue. Du droit à la paresse au droit de choisir sa mort, L'Harmattan, 220 p., 2001
  • Françoys Larue Langlois, Paul Lafargue, Paris, Punctum, 2007
  • Le Droit à la paresse (1999), pièce de théâtre de Roger Gouze, mise en scène par Christian Le Guillochet, avec Annie Bertin, Jean Bertho, Mario Pecqueur, Jacques Philipson. L'action se situe peu avant la décision des époux Lafargue de mettre fin à leur jour

Notes et références

Liens

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paul Lafargue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Paul Lafargue — 1869, Fotograf German Fehrenbach Paul Lafargue (* 15. Januar 1842 in Santiago de Cuba; † 26. November 1911 in Draveil, Seine et Oise, heute Essonne) war ein französischer Sozialist und Arzt …   Deutsch Wikipedia

  • Paul Lafargue — (June 16, 1842–November 26, 1911) was a French revolutionary Marxist socialist journalist, literary critic, political writer and activist; he was Karl Marx s son in law, having married his second daughter Laura. His best known work is The Right… …   Wikipedia

  • Paul Lafargue — (Santiago de Cuba, 15 de enero de 1842 Draveil, 26 de noviembre de 1911) fue un periodista, médico, teórico político y revolucionario francés. Aunque en un principio su actividad política se orientó a pa …   Wikipedia Español

  • LAFARGUE (P.) — LAFARGUE PAUL (1842 1911) Né à Santiago de Cuba, Français de souche bordelaise, Paul Lafargue se vante de réunir en lui le sang de trois races opprimées: les races juive, caraïbe, mulâtre. Pendant qu’il poursuit ses études à la faculté de… …   Encyclopédie Universelle

  • Lafargue — ist ein französischer Familienname: Laura Lafargue (1845–1911), Sozialistin Paul Lafargue (1842–1911), Sozialist Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Paul — Saltar a navegación, búsqueda Paul hace referencia a distintas personas: Paul Cattermole, actor y cantante inglés, ex miembro del grupo S Club 7; Chris Paul, basketbolista NBA; Paul Badura Skoda, pianista austriaco; Paul Bowles, escritor,… …   Wikipedia Español

  • Lafargue, Paul — (1842 1911)    socialist writer    Born in Santiago de Cuba, Paul Lafargue was a medical student when he began to follow socialist doctrines, being initially a disciple of pierre joseph proudhon. In London he met Friedrich Engels and Karl Marx,… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Lafargue — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Personnalités François Lafargue, (1970 ), universitaire français ; Jean Fernand Lafargue (1856 1903), écrivain français ; Maurice Lafargue (? ) …   Wikipédia en Français

  • Paul Guiraud — Pour les articles homonymes, voir Guiraud. Marie Raymond Paul Guiraud, né à Cenne Monestiés dans l Aude le 15 janvier 1850 et mort le 25 février 1907, est un historien français. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Paul Jaurès — Jean Jaurès Pour les articles homonymes, voir Jaurès. Jean Jaurès Naissance …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.