Out of the Body Experience

ÔĽŅ
Out of the Body Experience

Voyage astral

Représentation imagée d'une projection de conscience (voyage astral).

L'expression voyage astral désigne l'impression que l'esprit d'une personne se dissocie de son corps physique, vivrait une existence autonome et pourrait explorer librement l'espace environnant.

Il existe plusieurs synonymes de cette expression[1] : "d√©corporation", "d√©doublement astral", "excursion psychique", "exp√©rience hors du corps" (E.H.C.), Out-of-Body Experience en anglais (O.B.E.), "projection astrale", "projection du corps astral", "sortie hors du corps" (S.H.C.), "transe ecsomatique", "voyage hors du corps". L'expression "voyage astral" appartient aux occultistes, qui croient en un corps astral ou en un plan astral. L'expression "exp√©rience de hors-corps" est plus r√©cente, elle rel√®ve davantage de la psychologie.

Selon les partisans d'une interpr√©tation r√©aliste du ph√©nom√®ne, l'exp√©rience se produirait en diverses occasions : √† l'approche de la mort, au cours d'une m√©ditation, lors du sommeil profond, sous l'emprise de drogues hallucinog√®nes. "Les exp√©riences de sortie du corps (E.S.C.) v√©ridiques ne se limitent pas aux situations de mort imminente et aux cas de mort clinique. Elles peuvent aussi survenir durant la pratique spirituelle ou au cours de s√©ances de psychoth√©rapies exp√©rientielles puissantes telles que la th√©rapie primale, le rebirth ou la respiration holotropique."[2]

Il n'existe pas de preuve accept√©e par la communaut√© scientifique quant √† la possibilit√© d'un ¬ę voyage astral ¬Ľ et ce concept est utilis√© dans certaines Ňďuvres de science-fiction ou fantastiques ou dans des "fictions √©sot√©riques" (comme dans les ouvrages de Lobsang Rampa).

Une autre représentation du voyage astral

Sommaire

Introduction et définitions

On distingue le voyage astral de l'autoscopie. Dans l'autoscopie, la personne verrait son double depuis son corps physique, à l'extérieur d'elle-même, alors que dans un voyage astral, la personne a la sensation de voir son corps physique depuis l'extérieur de celui-ci[3].

On trouve des descriptions de ces sensations dans l'occultisme, dans la magie ou le chamanisme. Elles sont connues des milieux √©sot√©riques, dans le mouvement hippie (les drogues pouvant induire la sensation) et √©tudi√©e par la m√©tapsychique[4] et la parapsychologie. Elles furent d'abord connues sous les noms de ¬ę bilocation ¬Ľ, de ¬ę translation ¬Ľ puis de ¬ę d√©doublement ¬Ľ ou de ¬ę d√©corporation ¬Ľ.

De nos jours, elles sont √©tudi√©es par plusieurs communaut√©s et associations[5] qui consid√®rent qu'elles proc√®dent d'un ph√©nom√®ne r√©el de sortie du corps physique[r√©f. n√©cessaire].

Les r√©centes recherches m√©dicales donnent plut√īt une explication neurologique √† cette sensation.[3].

D'après une étude récente, environ 10% de la population a expérimenté dans sa vie une telle sensation de sortie du corps [6].

Aspects historiques

Ce passage du Dao De Jing (Voie de l'harmonie) est parfois cité comme une description du voyage astral (ou d'une extase chamanique).

¬ę 

Conna√ģtre le monde,
sans sortir par la porte.
Voir la voie du ciel,
sans l'épier par la fenêtre.
Sa sortie pénètre loin.
Sa connaissance pénètre peu de personnes.
C'est pourquoi l'homme sacr√© conna√ģt sans se d√©placer,
décrit sans avoir vu,
accomplit sans agir. [7]

 ¬Ľ

Le Moyen √āge occidental chr√©tien s'est davantage int√©ress√© aux bilocations, une forme du voyage astral[8]. dans lequel un individu aurait √©t√© vu en m√™me temps en des endroits diff√©rents. Les historiens citent les noms suivants : Antoine de Padoue (1195-1231), Fran√ßois-Xavier (1506-1552), Philippe Neri (1515-1595), Jean de la Croix (1542-1591), Joseph de Copertino (1603-1663), Alphonse de Liguori (1696-1787), Padre Pio. Alphonse de Liguori a affirm√© √™tre all√© assister √† Rome le pape Cl√©ment XIV sur son lit de mort (1774), alors qu'il est rest√© au palais √©piscopal. H√©l√®ne Renard note une diff√©rence entre bilocation et √©tat hors du corps : dans la bilocation, les t√©moins disent avoir touch√©, entendu le mystique d√©doubl√©, avoir dialogu√© avec lui, alors que dans l'√©tat hors du corps, le sujet d√©doubl√© ne se fait ni voir ni entendre, il ne communique pas, et il ne peut agir, d√©placer les objets.

L'ext√©riorisation de la sensibilit√© et le d√©doublement ont √©t√© √©tudi√©s √† l'√©poque du magn√©tisme animal par Pelletier, Hector Durville[9], le docteur Sicard et le docteur Luys notamment[10]. Ces exp√©riences ont √©t√© confirm√©es par Gurney, Myers, de la Psychic Research Society (Londres), par Lancelin[11], et par Camille Flammarion, qui ont recueilli plus d'un millier d'observations tendant √† confirmer les sensations[r√©f. n√©cessaire].

Ernest Hemingway, bless√© d'un √©clat d'obus au cours de la Seconde Guerre Mondiale, a eu l'impression de quitter son corps : "Mon √Ęme ou quelque chose qui sortait de mon corps comme quand vous tirez un mouchoir de soie de votre poche, mon √Ęme, donc, se d√©ploya autour de moi, puis revint et r√©int√©gra mon corps, mais je n'√©tais pas mort." [r√©f. n√©cessaire]

La premi√®re exp√©rience de voyage astral contr√īl√©e scientifiquement a √©t√© conduite par Charles Tart, de l'universit√© de Californie[12]. Mme Z. devait lire ce qui √©tait inscrit sur une feuille de papier et l'heure affich√©e sur une horloge, objets qu'elle ne pouvait atteindre, alors qu'elle se trouvait en sortie astrale. Exp√©rience r√©ussie, et attest√©e par le fait que l'√©lectroenc√©phalogramme enregistre √† l'heure vue par Mme Z. diverses anomalies. [r√©f. n√©cessaire]

Robert Monroe[13] dit avoir trouv√© des t√©moignages tr√®s anciens de ce ph√©nom√®ne dans le christianisme : Eccl√©siaste, 12:6-7 : la corde d'argent ; Ez√©chiel, 3:14 : "L'esprit m'enleva et me prit" ; Deuxi√®me √©p√ģtre aux Corinthiens 12:2-4 : "Cet homme-l√† fut ravi jusqu'au troisi√®me ciel." ; Apocalypse de Jean 1:10 : "Je tombai en extase." Surtout, Robert Monroe, qui dit avoir r√©alis√© plus de 600 voyages astraux, a donn√© diverses techniques pour y arriver. L'une consiste √† se relaxer, puis √† inhiber les sens, puis √† concentrer sur l'emplacement du troisi√®me oeil (entre les sourcils), puis √† projeter vers le haut deux rayons lumineux qui partent des yeux pour se rejoindre √† un point situ√© √† trente centim√®tres, enfin √† imaginer le point visualis√© comme s'il √©tait soumis √† une pression et qu'il √©tait projet√© en arri√®re jusqu'√† ce qu'il tombe sur le sol.

Jeanne Guesné a laissé de nombreux témoignages sur ses dédoublements volontaires[14].

Synthèse des témoignages

Les auteurs et "projecteurs" (un nom parfois donn√© √† ceux qui disent vivre une "projection astrale" ou "voyage astral") relatent que les exp√©riences de sensations extra-corporelles sont limit√©es dans le temps et ne durent g√©n√©ralement pas plus de quelques dizaines de minutes ou, au maximum, quelques heures. Selon ces personnes, le temps lors de ce voyage astral diff√®re du temps dans la r√©alit√©. [r√©f. n√©cessaire]

Cependant, Robert Monroe, quant à lui, notait des voyages d'une durée de moins de 10 minutes à plus d'une demi-heure. [15]

Trois différentes conceptions du phénomène

Trois approches diff√©rentes se partagent les explications du ph√©nom√®ne des sensations de ¬ę sortie du corps ¬Ľ: L'approche √©sot√©rique, l'approche parapsychologique, l'approche scientifique

L'approche ésotérique

Selon le tao√Įsme[16], le bouddhisme, la th√©osophie, en √Čgypte[17], ou encore chez Platon[18], il existerait plusieurs corps dont les plus connus sont le corps √©th√©rique et le corps astral qui pourraient se d√©tacher du corps physique.

Le corps énergétique/éthérique

Ce corps bio√©nerg√©tique serait constamment li√© au corps physique duquel il serait enti√®rement d√©pendant. Les organes du corps √©nerg√©tique sont connus, dans la tradition yogique, sous le nom de ¬ę chakras ¬Ľ. Le corps √©nerg√©tique/√©th√©rique entrerait, pendant la relaxation, transe, ou sommeil, en expansion, afin de s'√©nergiser. En temps normal, il resterait contract√©. Son expansion semble √™tre n√©cessaire pour que puisse intervenir une exp√©rience de sortie hors du corps, ce qui explique l'utilisation des techniques de transe et relaxation. [19] [20]

L'astral

Ce terme d√©signe, chez les occultistes (Paracelse, Eliphas L√©vi[r√©f. n√©cessaire], Helena Blavatsky, Papus, Rudolf Steiner) des plans de conscience non physiques, mais aussi un des corps subtils de l'homme. Des mouvements comme la th√©osophie s√©parent l'astral en sept niveaux, alors que certains boudhistes en font √©tat de 31. La majorit√© des auteurs distinguent de nombreux plans et sous-plans, comme le bas-astral, moyen-astral, et haut-astral. Ces notions sont non scientifiques et rel√®vent de la subjectivit√© des exp√©rimentateurs.

Plus le plan de conscience serait √©lev√©, moins il serait ¬ę dense ¬Ľ et plus il serait ¬ę lumineux ¬Ľ. Par ailleurs, il semble que l'exp√©rimentateur se retrouve dans le milieu lui convenant le mieux, parfois m√™me entra√ģn√© par des entit√©s.

Les entit√©s que les principaux auteurs sur la projection disent rencontrer sont de natures tr√®s diverses. Selon les auteurs plus √©sot√©riques (dans la Wicca par exemple) Il existerait une ¬ę faune astrale ¬Ľ[21], compos√©e de nombreux organismes aux formes vari√©es, qui se nourrissent d'√©nergie comme le sugg√®re √©galement Carlos Castadena. Il y aurait √©galement des ¬ę negs ¬Ľ (entit√©s n√©gatives) plus ou moins intelligentes, qui elles tentent de se nourrir de l'√©nergie de l'esprit.

Selon certaines croyances [22], le danger serait plus grand une fois le corps astral d√©tach√© du corps physique. Il est dit que l'on peut rencontrer d'autres entit√©s nous ressemblant dans d'autres mondes, et parfois des entit√©s plus √©volu√©es ou protectrices comme le relatent les exp√©riences de mort imminentes. [r√©f. n√©cessaire]

Ces informations sont données par les auteurs sur la projection, la majorité des scientifiques considérant ces phénomènes comme hallucinatoires ou oniriques.

L'approche parapsychologique

Niveaux de conscience lors des PA

La th√©orie d√©fendue par les milieux √©sot√©riques ou occultes se base sur la croyance en l'esprit. Lorsque nous dormons l'esprit ou l'√Ęme sortirait du corps physique et irait dans l'astral, les r√™ves √©tant la cr√©ation d'un monde de formes-pens√©es o√Ļ l'√Ęme visite un plan astral qu'il a con√ßu ou pas.

Un certain état d'esprit et de détente (méditation), permettrait à la conscience de rester éveillé et ainsi de sortir du corps matériel lors d'un sommeil paradoxal. On appelle cela une transe [23] Ainsi, le corps astral pourrait se promener comme bon lui semble jusqu'à ce qu'il retourne, volontairement ou non au corps physique. Selon l'après-vie, de Hélène Renard, ou selon d'autres auteurs plus ésotériques comme Silver Raven Wolf. Les sorties hors du corps peuvent intervenir sous diverses conditions; comme par exemple lors d'une intervention chirurgicale, lors d'une émotion ou stress intense, ou lors d'états modifiés de conscience spécifiques (transes chamaniques ou transes des derviches tourneurs par exemple).

Diff√©rents niveaux de conscience peuvent √™tre observ√©s :

- Niveau de conscience aussi élevé ou plus élevé que lors d'un état de conscience normal (veille). C'est le cas lors de projections volontairement induites depuis une transe (sans qu'il n'y ait d'interruption de conscience), ou lors de certaines NDE.

- Projection en semi-conscience. Elle peut √™tre induite pendant le sommeil (depuis un r√™ve lucide par exemple), et elle pr√©sente des interruptions de conscience au moment de la sortie ou de la r√©int√©gration. Les projections semi-conscientes sont les plus fr√©quentes. Lorsque le niveau de conscience est tr√®s bas, l'exp√©rimentateur se souvient juste, au r√©veil, qu'il est sorti de son corps, mais sans plus de pr√©cisions. Avec l'entra√ģnement, le niveau de conscience lors des projections peut √™tre consid√©rablement augment√©.

Sensations liées à un état favorable à la PA

Ces ¬ę sympt√īmes ¬Ľ les plus fr√©quemment not√©s lors de l'√©tat d'un √©tat de conscience modifi√© favorable au voyage astral se retrouvent dans plusieurs ouvrages traitant sur le sujet, comme par exemple le livre de William Buhlman : Voyages au del√† du corps ou encore Journey's Out of the Body de Robert A. Monroe :

  • Bourdonnement ou rugissement,
  • Sensations inhabituelles de fourmillement ou d'√©nergie s'irradiant depuis la nuque
  • Des voix, des rires, ou bien des appels
  • Sensation d'apesanteur ou l√©g√®ret√©
  • Toute vibration interne sortant de la norme
  • Sensation d'√©nergie semblable √† un courant √©lectrique
  • Un balancement, tournoiement, sensation de vertige l√©ger
  • Bras ou jambes qui semblent s'√©lever
  • Afflux soudain d'√©nergie √† travers le corps
  • Tout bruit sortant de l'ordinaire, vent, moteur, musique, cloches, ...
  • Impression de rater une marche √† l'endormissement ou au r√©veil (signe d'un d√©phasage et retour brusque du corps astral dans le corps physique) Cette forte secousse est dite ¬ę hypnique ¬Ľ. Elle est souvent associ√©e √† une sensation de chute dans un trou (ou une impression de rater une marche).

Ces ¬ę sympt√īmes ¬Ľ seraient le signe d'un √©tat favorable √† une d√©corporation. Le sujet aurait alors la possibilit√© de faire un voyage astral plus ou moins conscient.

Techniques de projection

Projecao astral img 001.jpg

Les auteurs et projecteurs ont d√©velopp√© de nombreuses m√©thodes afin de produire le voyage astral. Il faudrait d'abord un √©tat modifi√© de conscience passant par la m√©ditation, appel√©e la condition A, (relaxation), puis une transe l√©g√®re dans laquelle on pourrait percevoir des sons √©tranges et des visions. Ensuite, surviendrait une transe profonde o√Ļ l'on perdrait l'usage de son corps entier tout en restant conscient[24]. Enfin, appara√ģtrait un √©tat vibratoire plus ou moins aigu[25] Une action mentale (fort d√©sir, volont√© de sortir de son corps, ...), apr√®s avoir d√©pass√© ses limites de peur (peur de l'inconnu, peur de mourir, peur de la possession, peur de ne pas pouvoir r√©int√©grer son corps, ...) et qui s'articulent, en g√©n√©ral, autour de ces √©l√©ments[26] : Tous ces √©l√©ments seraient tr√®s semblables √† la marche √† suivre pour provoquer un r√™ve lucide par le biais d'un endormissement conscient, le r√™ve lucide dont l'existence, contrairement √† la projection astrale, est prouv√©e scientifiquement.

  • Visualisation
    Exemples : visualiser son double et y d√©placer sa conscience ou encore : visualiser un endroit, un lieu, une personne, et y d√©placer sa conscience. Techniques de la "cible". [27]
  • Auto-suggestion
    Exemples : se r√©p√©ter en journ√©e et avant de s'endormir que l'on va sortir de son corps.[28]
  • Induction √† partir du r√™ve lucide
    Exemples : prise de lucidit√© dans un r√™ve et on se jette sur le ventre ce qui stoppe le r√™ve et provoque une sortie. Induire une sortie depuis un r√™ve lucide est une tr√®s bonne technique pour le d√©butant. [29]
  • Utilisation des vibrations
    Le phénomène vibratoire peut être amplifié et permettre une sortie. Puis appliquer une pression directe sur le corps astral
    Exemples : pousser vers le haut, se sentir s'√©lever, rouler sur le c√īt√©, imaginer une corde et y grimper, etc. [30]
  • Utilisation de programmes d'ondes c√©r√©brales
    D√©velopp√©s par l'Institut Monroe, les Brainwaves permettent la modification des ondes c√©r√©brales. Les Brainwaves peuvent favoriser le ph√©nom√®ne de PA. Le processus √©quilibre l'activit√© du cerveau et centre la force c√©r√©brale au milieu de celui-ci, les deux h√©misph√®res intervenant √† parts √©gales. [31] Par ailleurs, c'est de cette mani√®re que l'explique D.J. Conway : Lorsque les ondes c√©r√©brales de l'h√©misph√®re droit oscillent entre le niveau alpha et theta surviennent g√©n√©ralement les exp√©riences d'alt√©ration de conscience(entre Alpha : 4 √† 13 cycles secondes et th√™ta : 4 √† 7 cycles secondes) le cerveau est semi-conscient, semi-endormi, sachant que les ondes c√©r√©brales de sommeil atteignent un tr√®s bas niveau (Delta : 0.5 √† 3.) [32]
  • Par l'hypnose ou magn√©tisme
    Il est possible d'induire, par l'hypnose ou le magnétisme[33], l'extériorisation de la conscience.[34]
  • Par m√©ditation
    À l'aide de la méditation qui relaxe le corps et la pensée, la transe peut être activée. Il s'agit alors de ne pas penser ni bouger. Si l'environnement est favorable (calme, sans interaction avec l'expérimentateur), certaines conditions favorables apparaissent comme un cillement dans l'oreille, puis un bourdonnement intense qui parcourt le corps. Ces conditions peuvent alors être poussées au maximum par l'autosuggestion et l'hypnose ou autres méthodes.
  • Par l'usage de drogues hallucinog√®nes
    Comme le LSA ou le LSD, qui bien que ne garantissant pas une expérience de dissociation durant le 'trip', est le moyen le plus simple pour vivre une expérience de ce type.

La réintégration

D'après Robert Monroe, la fin d'un voyage astral peut aussi être causée par un manque d'énergie. Dans ce cas, une des techniques pour éviter de sombrer dans l'inconscience est de regarder sa main ou bras astral et "d'aspirer" l'énergie de son "corps énergétique" ou physique[35]

L'approche scientifique

A l'heure actuelle, la recherche scientifique sugg√®re que ces sensations sont li√©es √† un dysfonctionnement de la jonction temporo-pari√©tale[3]. Plusieurs personnes affirment avoir flott√© au-dessus de leur corps apr√®s un accident (c'est l'exp√©rience de mort imminente) ou lors d'un voyage astral. Des chercheurs suisses pensent avoir trouv√© une explication tr√®s rationnelle √† ce ph√©nom√®ne. Selon les neurologues Olaf Blanke et Margitta Seeck, les exp√©riences de mort imminente (EMI) proviendraient de perturbations d'un processus complexe de coordination, qu'ils localisent maintenant dans le cerveau. Pour eux, la repr√©sentation corporelle est troubl√©e lorsqu'on stimule √©lectriquement la jonction temporo-pari√©tale du cerveau. √Ä ce moment, le cerveau g√©n√®re une image d√©localis√©e, comme projet√©e sous le corps, en face de lui ou derri√®re lui. Dans les deux premiers cas, les personnes reconnaissent encore leur propre image. Toutefois, dans le dernier, ils ressentent une pr√©sence autre, parfois sombre et mena√ßante. Ces observations ont √©t√© r√©alis√©es par hasard pendant que les scientifiques stimulaient √©lectriquement des zones cl√©s du cerveau afin d'√īter des parties du cortex responsables de formes s√©v√®res d'√©pilepsie. Les chercheurs travaillent au D√©partement de neurosciences cliniques de la Facult√© de m√©decine de l'Universit√© de Gen√®ve (UNIGE) et √† l'Institut des neurosciences de l'√Čcole polytechnique f√©d√©rale de Lausanne (EPFL).

Les communautés de rêveurs lucides quant à elles sont relativement persuadées que les projections astrales ne sont qu'un genre de rêve dans lequel nous pensons sortir de notre corps, les sensations des projections astrales étant semblables à celles des rêves lucides.

Autour de la projection de la conscience

Conséquences psychologiques

Les souvenirs de ces expériences demeurent longtemps vivaces, mais sont parfois volontairement refoulés. De nombreuses personnes font état, après de telles sensations, d'un intérêt accru pour la spiritualité, la philosophie, les sciences, la psychologie, ainsi qu'une diminution de la peur de la mort.[36]

Projection de la conscience et drogues

Les drogues (narcotiques, √©lectuaires, entheogene, LSD, etc.) et produits psych√©d√©liques permettraient d'augmenter l'illusion d'un voyage astral (cf. Albert Hofmann), on les retrouve d'ailleurs dans le chamanisme amazonien (ayahuasca) [37]. La k√©tamine, plus particuli√®rement, a la r√©putation de provoquer des ¬ę sorties du corps ¬Ľ.

Cependant, tous les auteurs sur la projection d√©conseillent leur consommation : en effet, l'exp√©rimentateur en g√©n√©ral, ne contr√īle plus le ph√©nom√®ne (risque d'un bad trip, ou √©pisode d√©lirant). Le voyage astral induit sans drogues est donc bien plus avantageux, l'exp√©rimentateur est alors en pleine possession de ses moyens[38]. En revanche, l'usage de sons (Hemi-Sync de Monroe par exemple), de parfums et d'ambiances color√©es, ionis√©es (Yram) [39] peuvent √™tre des auxilaires sans effets n√©fastes.

"Voyage astral" et "voyage mental"

Ceux qui se revendiquent sp√©cialistes du mystique distinguent le "voyage astral" du "voyage mental" ou "randonn√©e spirituelle". Le voyage mental, qui serait sup√©rieur et mystique, ne concernerait plus les corps subtils inf√©rieurs (√©th√©rique, astral), mais les corps subtils sup√©rieurs, le "corps de gloire". Ensuite, il ne pourrait √™tre v√©cu que par de grands yogins, initi√©s. En outre, le voyage mental ne se limiterait pas √† une exploration psychique de l'environnement mais il consisterait √† pouvoir se rendre en esprit partout o√Ļ l'esprit jugerait bon.

En science-fiction

  • De nombreux personnages de science-fiction sont capables de voyage astral. Dans le comic Les X-Men, tous les t√©l√©pathes peuvent se projeter (et combattre) sur le plan astral.
  • Dans le livre Les Thanatonautes de Bernard Werber qui parle de la d√©couverte du continent des morts, les explorateurs (ou thanatonautes) utilisent des techniques m√©dicales d'anesth√©sie ou la m√©ditation pour provoquer une d√©corporation (ou Voyage Astral) et voyager √† la d√©couverte du "paradis".
  • Dans l'√©pisode 'Corps astral' de la troisi√®me saison de The X-Files, un homme-tronc se sert d'une technique asiatique d'auto hypnose pour projeter son corps astral, pleinement membr√©.
  • Dans THE MATRIX

Bibliographie

Témoignages

(par ordre chronologique)

  • T. Lobsang Rampa, Le troisi√®me Ňďil (1957), Les secrets de l‚Äôaura (1965), Les cl√©s du Nirvana (1969), Histoire de Rampa (1971), Cr√©puscule (1974), L'ermite (1987) - √©dition - J'ai lu - (collection "L' aventure myst√©rieuse").
  • Robert Monroe, Le voyage hors du corps. Techniques de projection du corps astral (1971), trad., Monaco, Editions du Rocher, 1989, isbn=978-2268008615; Fantastiques exp√©riences de voyage astral, Robert Laffont, 1990.
  • Jeanne Guesn√©, Le grand passage. Les le√ßons de mes voyages hors du corps (1978), Le Courrier du livre, 1978.
  • Anne Givaudan et Daniel Meurois, R√©cits d'un voyageur de l'Astral, Le corps hors du corps... (1983); √Čdition Le Pers√©a ISBN 2-922397-04-1
  • William Buhlman, Voyage au-del√† du corps, AdA, 1996 (ISBN 2-921892-23-5)  (Adventures beyond the body : how to experience out-of-body travel, 1996) ; Le Secret de l'√Ęme (1997).
  • Didier Meyre, Libre hors de mon corps (2007), √Čditions B√©n√©vent, 2007.
  • Roger Gascon, Techniques secr√®tes de Projection Astrale; √Čdition Alain Labussi√®re 2008, ISBN 978-2-84988-070-8

√Čtudes

  • Sylvan Muldoon, Hereward Carrington, La projection du corps astral (1929), Presses de la cit√©, 1980 (ISBN 2268000869) 
  • Yram, L'√©volution dans les mondes sup√©rieurs (1925), GVP, 2000 (ISBN 2-914303-11-4) 
  • E. Bozzano, Les ph√©nom√®nes de bilocation (1934), JMG, 2006 (ISBN 978-2915164749) 
  • R. Crookall, The Study and Practice of Astral Projection, Londres, Aquarian Press, 1961.

Romans, fictions ésotériques

(par ordre chronologique)

Notes et références

  1. ‚ÜĎ P. A. Riffard, Nouveau dictionnaire de l'√©sot√©risme, Payot, 2008, p. 306.
  2. ‚ÜĎ Stanislav Grof, Quand l'impossible arrive, 2006, trad., Guy Tr√©daniel √©diteur, 2007, p. 201.
  3. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ et c‚ÄČ Blanke, Landis, Spinelli & Seeck: Out-of-body experience and autoscopy of neurological origin
  4. ‚ÜĎ travaux de Charles Tart
  5. ‚ÜĎ Telles que l' International Association of Consciousness ou l' Institut Monroe
  6. ‚ÜĎ √Čtude de David Wilde, mentionn√©e par la BBC
  7. ‚ÜĎ Dao De Jing, chapitre 47
  8. ‚ÜĎ H. Thurston, Les ph√©nom√®nes physiques du mysticisme, trad., Gallimard, 1961. H√©l√®ne Renard, Des prodiges et des hommes (1989), chap. 10 : "Le d√©doublement".
  9. ‚ÜĎ Hector Durville, Manifestations du fant√īme des vivants.
  10. ‚ÜĎ Annales de Psychiatrie, 1893
  11. ‚ÜĎ Charles Lancelin, M√©thode de d√©doublement personnel, Fernand Lanore / Sorlot
  12. ‚ÜĎ (Journal of the American Society for Psychical Research, 1968, vol. II, n¬į 1, p. 3-27)
  13. ‚ÜĎ Robert Monroe, Journeys out of the body (1971), trad. : Le voyage hors du corps, Monaco, √Čditions du Rocher, 1989.
  14. ‚ÜĎ (Le grand passage. Les le√ßons de mes voyages hors du corps, 1978).
  15. ‚ÜĎ Voir la fin de plusieurs de ses t√©moignages dans son livre Journeys Out of the body : Voyage hors du corps (FR)
  16. ‚ÜĎ Portail d'informations
  17. ‚ÜĎ Portail d'informations
  18. ‚ÜĎ [http://www.mediterranees.net/mythes/enfers/catabases/platon.html Le mythe d'Er de Platon - La R√©publique, livre X
  19. ‚ÜĎ Robert Bruce : http://www.spiritoile.com/livres/projection/projection-03-french.html#EnergyBodyExpansion
  20. ‚ÜĎ SPIRITOILE: Trait√© de Projection
  21. ‚ÜĎ Astral Dynamics | Environment | Astral Beings & Wildlife by Robert Bruce
  22. ‚ÜĎ T. Lobsang Rampa Les trois vie, Ed. J'ai Lu
  23. ‚ÜĎ Robert Bruce : http://www.spiritoile.com/livres/projection/projection-03-french.html#TheTranceState
  24. ‚ÜĎ Robert Monroe : Journeys out of the body : Pages 209 et au del√†
  25. ‚ÜĎ Voir les t√©moignages de Robert A Monroe dans ses livres, ou encore ceux de William Buhlman dans leurs t√©moignages (Il y en partout dans les livres).
  26. ‚ÜĎ William Buhlman : Voyage au-del√† du corps : Chapitre 5 (Comment d√©velopper vos talents naturels) et Robert Monroe : page 206 du livre : Journeys out of the body.
  27. ‚ÜĎ William Buhlman, dans sa section sur les techniques
  28. ‚ÜĎ William Buhlman, dans sa section sur les techniques
  29. ‚ÜĎ Astral Sight
  30. ‚ÜĎ (fr) ¬ę Mettre la pression ¬Ľ dans La Corde Astrale par Robert Bruce
  31. ‚ÜĎ The Monroe Institute - Hemi-Sync Audio Technology
  32. ‚ÜĎ D.J. Conway : Wicca the complete Craft : page 174
  33. ‚ÜĎ Hector Durville, Magn√©tisme personnel ou psychique
  34. ‚ÜĎ William Buhlman : section sur les techniques non naturelles
  35. ‚ÜĎ cf. Robert Monroe
  36. ‚ÜĎ Robert A. Monroe : Voyage hors du corps : dans la notice d'introduction
  37. ‚ÜĎ cf. Jeremy Narby. Marl√®ne Dobkin de Rios, Hallucinogens. Cross Cultural Perspectives, Albuquerque, University Mexico Press, 1984 : les utilisateurs de l'ayahuasca, au P√©rou, "disent que, lorsqu'ils sont sous l'effet de la drogue, ils sont capables de sortir du corps".
  38. ‚ÜĎ Page 210 Robert Monroe : Journeys out of the body
  39. ‚ÜĎ Page 258 : Le m√©decin de l'√Ęme, Adyar, 1926

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la spiritualit√© Portail de la spiritualit√©
Ce document provient de ¬ę Voyage astral ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Out of the Body Experience de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Out-of-the-Body-Experience ‚ÄĒ Voyage astral Repr√©sentation imag√©e d une projection de conscience (voyage astral). L expression voyage astral d√©signe l impression que l esprit d une personne se dissocie de son corps physique, vivrait une existence autonome et pourrait explorer ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Out-of-the-Body Experience ‚ÄĒ Die Seele verl√§sst den K√∂rper (Illustration 1808) Au√üerk√∂rperliche Erfahrung (AKE), englisch Out of Body Experience (OBE, bzw. OOBE), ist ein Erlebnis, bei dem der Betroffene die Empfindung hat, sich au√üerhalb des eigenen K√∂rpers zu befinden und… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • out-of-the-body experience ‚ÄĒ ¬†¬†¬†see out of body experience ‚Ķ   Dictionary of Hallucinations

  • out-of-the-body experience ‚ÄĒ a form of derealization in which there is a sensation of leaving one s body and visions of travelling through tunnels into light or of journeys on another plane of existence. It typically occurs after anaesthesia or severe illness and is often… ‚Ķ   Medical dictionary

  • out-of-the-body experience ‚ÄĒ a form of derealization in which there is a sensation of leaving one s body and visions of travelling through tunnels into light or of journeys on another plane of existence. It typically occurs after anaesthesia or severe illness and is often… ‚Ķ   The new mediacal dictionary

  • –ü—Ä–Ķ–ī—Ā—ā–į–≤–Ľ–Ķ–Ĺ–ł–Ķ –°–Ķ–Ī—Ź –í–Ĺ–Ķ –Ę–Ķ–Ľ–į (Out-Oj'-The-Body Experience) ‚ÄĒ —Ą–ĺ—Ä–ľ–į –ī–Ķ—Ä–Ķ–į–Ľ–ł–∑–į—Ü–ł–ł, –Ņ—Ä–ł –ļ–ĺ—ā–ĺ—Ä–ĺ–Ļ —á–Ķ–Ľ–ĺ–≤–Ķ–ļ—É –ļ–į–∂–Ķ—ā—Ā—Ź, —á—ā–ĺ –ĺ–Ĺ –Ĺ–į—Ö–ĺ–ī–ł—ā—Ā—Ź –≤–Ĺ–Ķ —Ā–ĺ–Ī—Ā—ā–≤–Ķ–Ĺ–Ĺ–ĺ–≥–ĺ —ā–Ķ–Ľ–į, –į –ł–ī–Ķ—ā –Ņ–ĺ –ĺ—Ā–≤–Ķ—Č–Ķ–Ĺ–Ĺ–ĺ–ľ—É —ā—É–Ĺ–Ĺ–Ķ–Ľ—é –ł–Ľ–ł –≤–ĺ–ĺ–Ī—Č–Ķ –Ĺ–į—Ö–ĺ–ī–ł—ā—Ā—Ź –≤ –ī—Ä—É–≥–ĺ–Ļ –Ņ–Ľ–ĺ—Ā–ļ–ĺ—Ā—ā–ł –Ī—č—ā–ł—Ź. –Ę–į–ļ–ĺ–Ķ —Ā–ĺ—Ā—ā–ĺ—Ź–Ĺ–ł–Ķ —á–į—Ā—ā–ĺ –Ĺ–į–Ī–Ľ—é–ī–į–Ķ—ā—Ā—Ź —É —á–Ķ–Ľ–ĺ–≤–Ķ–ļ–į –Ņ–ĺ—Ā–Ľ–Ķ –Ņ—Ä–ł–ľ–Ķ–Ĺ–Ķ–Ĺ–ł—Ź –į–Ĺ–Ķ—Ā—ā–Ķ–∑–ł–ł –ł–Ľ–ł –Ņ—Ä–ł ‚Ķ   –ú–Ķ–ī–ł—Ü–ł–Ĺ—Ā–ļ–ł–Ķ —ā–Ķ—Ä–ľ–ł–Ĺ—č

  • out-of-body experience ‚ÄĒ (OBE or OOBE) ¬†¬†¬†Also known as out of the body experience. In biomedicine, both terms are used to denote atypeof autoscopic phenomenon that may occur either during sleep or wakefulness, involving a sensation of being outside and above one s… ‚Ķ   Dictionary of Hallucinations

  • Out-of-body experience ‚ÄĒ Artist s depiction of the separation stage of an out of body experience, which often precedes free movement. An out of body experience (OBE or sometimes OOBE) is an experience that typically involves a sensation of floating outside of one s body… ‚Ķ   Wikipedia

  • Out-of-Body-Experience ‚ÄĒ Voyage astral Repr√©sentation imag√©e d une projection de conscience (voyage astral). L expression voyage astral d√©signe l impression que l esprit d une personne se dissocie de son corps physique, vivrait une existence autonome et pourrait explorer ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Out of Body Experience ‚ÄĒ Studioalbum von Degradead Ver√∂ffentlichung 2009 Label Dockyard 1 Format ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.