Oscar de la Hoya


Oscar de la Hoya
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoya.
Oscar de la Hoya
Oscardelahoya vs pacquiao.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Oscar de la Hoya
Surnom Golden Boy
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 4 février 1973 (1973-02-04) (38 ans)
Lieu de naissance Los Angeles (Californie)
Taille 1,79 m (5 10)
Catégorie Poids super-plumes à moyens
Palmarès
Professionnel Amateur
Combats 45 229
Victoires 39 224
Victoires par KO 30
Défaites 6 5
Titres professionnels Champion du monde poids super-plumes WBO (1994)

Champion du monde poids légers WBO (1994-1996), IBF (1995)

Champion du monde poids super-légers WBC (1996-1997)

Champion du monde poids welters WBC (1997-1999)

Champion du monde poids super welters WBC (2001-2003, 2006-2007) et WBA (2002-2003)

Champion du monde poids moyens WBO (2004)
Titres amateurs Champion olympique aux Jeux de Barcelone en 1992 (poids légers)

Oscar de la Hoya, surnommé le Golden Boy, est un boxeur mexico-américain né le 4 février 1973 à Los Angeles. Il a notamment remporté une médaille d'or aux Jeux olympiques de Barcelone. En 1995, De la Hoya est désigné « boxeur de l'année » par Ring Magazine et KO Magazine. On le considère comme la plus grosse « attraction » hors poids lourds, puisque, au long de sa carrière, ses combats ont généré un total de presque un milliard de dollars rien que par Pay-Per-View[1]. Il fut également le premier combattant dans l'histoire de la boxe à avoir remporté six ceintures de champion du monde différentes (record battu par Manny Pacquiao). Le 5 mai 2007, il est battu aux points par Floyd Mayweather et perd son titre des super welters[2]. Il est également dominé par Manny Pacquiao le 6 décembre 2008 (retrait à l'issue du 8e round)[3].

Son palmarès en amateur est de 224 victoires (dont 167 KO) contre 5 défaites. Il fut le plus grand espoir des États-Unis pour les Jeux olympiques en boxe anglaise. Tandis qu'on diagnostiqua un cancer des poumons à sa mère, sur son lit de mort, il lui promit de remporter une médaille d'or olympique.

Il est à ce jour le seul boxeur à être devenu champion du monde dans six catégories de poids différentes reconnues par les 4 principales fédérations internationales (WBA, WBC, IBF & WBO).

Oscar a disputé 29 championnats du monde (24 victoires dont 17 avant la limite et au total 288 rounds disputés). Il annonce officiellement la fin de sa carrière le 14 avril 2009 lors d'une conférence de presse organisée à Los Angeles[4].

Sommaire

Années 1996 à 1999 : Chávez, Whitaker et Trinidad

Le 7 juin 1996, Oscar de la Hoya rencontre la légende vivante de la boxe mexicaine, Julio Cesar Chavez (96-1-1), pour le championnat WBC des poids welters. De la Hoya, moins expérimenté avec un profil de 21-0 dont 20 K.O, bât Chavez par arrêt de l’arbitre à la fin du 3e round. Une revanche aura lieu deux ans plus tard, mais l’âge avancé de Chavez sera pour beaucoup dans sa défaite, combat encore une fois arrêté par l’arbitre à la huitième reprise.
Le 12 avril 1997, De La Hoya est opposé au meilleur combattant de la catégorie, Pernell Whitaker (40-1-1). Il remporte la victoire aux points dans un match serré, et s’empare de la ceinture WBC des poids welters et devient le champion le plus redouté de la catégorie.
Après une série de victoires contre de grands combattants (David Kamau, Hector Camacho, Wilfredo Rivera, Patrick Charpentier, Julio César Chávez, Ike Quartey et Oba Karr) le 18 septembre 1999, De La Hoya, rencontre son homologue, le champion IBF, Félix Trinidad (35-0) dans l'un des plus grands évènements de l'histoire du « pay-per-view » (paiement de la diffusion télévisée par la carte de crédit) dépassant le précédent record détenu pour un combat de poids lourds. Trinidad l’emporte finalement à la majorité des juges. Les fans et la presse spécialisée ont souhaité une revanche qui ne s'est jamais faite.

Montée dans la catégorie des poids super welters

De La Hoya dispute trois autres combats en poids welters après sa rencontre avec Felix Trinidad. D’abord contre Derell Colley (34-1-2) où il l’emporte par KO à la 7e. Puis, il rencontre Shane Mosley (34-0) où il perd sur une décision très controversée. Puis, il croise sur sa route, Arturo Gatti (33-4), qu’il bat à la 5e par TKO.
Passé en super welters, il défie l'Espagnol, Javier Castillejo, champion WBC des poids moyens. De La Hoya domine le combat en remportant tous les rounds et récupère la ceinture WBC des super welters.

Sa rivalité avec Fernando Vargas

Après 15 mois sans combat, De La Hoya rencontre le champion poids moyens WBA, Fernando Vargas (22-1) dit le "féroce". Ils se connaissent des rangs amateurs et existe depuis ce temps-là une tension entre eux deux. Vargas explique qu’elle est due à une moquerie de De La Hoya suite à une chute dans un amas de neige (ref).
De La Hoya accepte de rencontrer Vargas en début 2002, mais se retire en raison d'une blessure. Le match a finalement eu lieu le 14 septembre 2002, au Mandalay Bay à Las Vegas pour l'unification du titre des super welters, intitulé "Bad Blood". La rencontre est âpre lors des six premiers rounds. De La Hoya prend finalement le dessus lors du septième round, puis finit par envoyer Vargas à terre, avec un crochet gauche à la 11e reprise pour finalement le stopper définitivement suite à l'arrêt du combat par l'arbitre. Cette victoire est considérée, par la presse, comme la plus importante de sa carrière. En plus, après le combat, on apprend que Vargas est déclaré positif au stanozolol.
Le 3 mai 2003 à Las Vegas, De La Hoya défend son titre unifié contre Luis Ramon Campas (80-5) et l’emporte au 6e par KO, avant d'affronter Shane Mosley (38-2) pour une revanche. Le combat est nommé « Retribution » et mis en scène au Grand Casino du MGM de Las Vegas le 13 septembre 2003. Mosley l’emporte par une décision unanime très controversée, avec un score identique pour l’ensemble des juges, 115-113 en sa faveur, même si la Compubox montre que De La Hoya a touché beaucoup plus. Plus tard, on découvre que Mosley s’est dopé pour ce match en prétextant qu’il croyait utiliser des suppléments vitaminiques en plus d'avouer lui même ne pas avoir gagné le combat.

Montée dans la catégorie des poids moyens

Après une défaite plutôt serrée face à Mosley pour De la Hoya son défi est de conquérir le titre WBO des poids moyens face à Felix Sturm (20-0) le 5 juin 2004. Il obtient un jugement unanime mais la décision est controversée. Les trois juges ont noté le combat 115-113 en faveur de De La Hoya. A contrario, la Compubox annonce 234(coups reçus)-541(coups nacés) pour Sturm contre 188-792 pour De La Hoya (en comptant le voyage au tapis)
Avec cette nouvelle ceinture, il devient le premier boxeur de l'histoire à remporter un titre mondial dans six catégories de poids.

De La Hoya vs Bernard Hopkins

Le 18 septembre 2004 à Las Vegas, De la Hoya, champion WBO des poids moyens, rencontre Bernard Hopkins (44-2-1), champion WBC, WBA, IBF des poids moyens. Ce combat est considéré comme un super challenge pour les deux hommes. Bien que leurs poids soient identiques (158 livres), beaucoup de spécialistes de boxe pensent que De La Hoya est de taille insuffisante pour cette catégorie de poids, et ainsi Hopkins est considéré comme le favori.
Malgré une coupure à la pommette gauche, De La Hoya mène un combat intelligent et est devant au score à la fin du 8e round (77-75). Dans le neuvième round, De La Hoya est touché au foie par un crochet du gauche d’Hopkins et pour la première de sa carrière reste à terre. Plus tard, De la Hoya déclarera ne pas avoir eu de vertiges, mais avoir été incapable de se lever suite à une douleur insupportable. Malgré sa défaite, De La Hoya empoche 30 millions de dollars pour ce seul match.

Come-back face à Ricardo Mayorga

Après 10 mois de trêve, De La Hoya signe un contrat de match contre le champion des poids moyens WBC, Ricardo Mayorga. À l’approche du combat, Mayorga provoque De La Hoya, en s’en prenant à sa sexualité, à sa femme et à son enfant. Le 6 mai 2006 dès la 1re reprise, De La Hoya l’envoie au tapis, d’un crochet du gauche en contre ; et cela sans haine par rapport à ses insultes. Puis il gagnera le match par hors-combat au 6e round et remportera un dixième titre mondial cela en WBC des poids super welters.

Rencontre attendue contre Floyd Mayweather Jr.

Début 2007, De La Hoya signe une défense du titre WBC des moyens contre le redoutable Floyd Mayweather Jr (37-0). Ce dernier est considéré comme le meilleur combattant au monde. Les billets sont vendus en trois heures de temps. Les paris donnent De la Hoya favori à deux contre un. Le combat a lieu le 5 mai 2007 au MGM de Las Vegas. De La Hoya rencontre un adversaire très difficile qui remporte la plupart des rounds et la victoire.
Un an après, le 3 mai 2008, au Home Depot Center, à Carson, en Californie, De La Hoya rencontre Steve Forbes (33-5) en combat de reprise, un test afin d’envisager une revanche contre Mayweather. De La Hoya remporte le match à l’unanimité des juges avec plus de style que son habitude, un jeu de jambe qu’on ne lui connaît pas souvent et très haut sur les pointes de pieds, et après une coupure de l’œil de Forbes à la sixième reprise. La revanche contre Mayweather n’aura jamais lieu car ce dernier annonce sa retraite de la boxe le 6 juin 2008.

Le match de rêve

La rencontre face au fameux Manny Pacquiao (47-3-2) reconnu comme le meilleur boxeur de l’année 2008 toutes catégories confondues a lieu le 6 décembre 2008 au MGM de Las Vegas. Elle est présentée par la société d’organisation de Oscar De La Hoya, la Golden Boy Promotions et Top Rank Inc. Bien que Pacquiao soit considéré comme le favori, certains experts ont signalé que la limite de 147 livres était exagérée pour un combattant dont le poids naturel est bien plus faible ; surtout face à un gabarit plus important comme De La Hoya. Toutefois, l'entraîneur de Pacquiao, Freddy Roach, est convaincu qu'une défaite face à De La Hoya ne pourrait pas le discréditer à ce stade de sa carrière. La veille à la pesée, Pacquiao est à 142 livres et De La Hoya à 145. Toutefois, il s’avère que le jour du combat que De La Hoya était à 147 livres et Pacquiao à 148,5
Finalement, De La Hoya perd le combat par KO au 8e round, après un match dominé Manny Pacquiao. On peut remarquer que son gros physique et sa vivacité d’antan se sont émoussés. Pacquiao était en avance sur les cartons des trois juges avant l'arrêt définitif du combat, avec un score des deux premiers juges à de 80-71 et le troisième à 79-72. Après le match Freddy Roach a déclaré : « Nous savions qu’il fallait gagner en première partie de match. Car on supposait que De La Hoya n'aurait pas suffisamment de ressources physiques pour rivaliser et qu’il serait hésitant ». Le coach de De La Hoya a confirmé les dires de Roach en rappelant qu’Oscar était bien plus âgé et donc en baisse de capacités physiques. Interrogé par les journalistes, De La Hoya a répondu : « Vous comprenez, mon cœur veut encore combattre mais mon physique ne répond pas comme avant ! Que pouvez-vous faire contre ça ? Ainsi, je dois gérer maintenant mes combats avec intelligence. En plus, je vous rassure, je réfléchis sérieusement à mon devenir !»

Son style de boxe

Oscar De La Hoya est un boxeur au style très classique dans sa façon de boxer et également dans sa façon d’entrer en scène. Mais, il a quelque chose de plus que ses adversaires, une facilité à gérer l’opposition comme personne.
Du côté de ses qualités physiques, De La Hoya fait preuve d’une facilité déconcertante en termes de vitesse d’action et de puissance de frappe. Son talent est tel qu’il donne l’impression de ne pas forcer.
Il a rencontré, avec brio, les meilleurs combattants de son époque cela dans six catégories de poids successives. Sa réussite, il la doit, outre à ses qualités physiques et à sa clairvoyance, mais surtout à son sens de l’adaptation et de l’exploitation du jeu adverse.

Distinction

Vie hors du ring

  • De la Hoya est le producteur d'une émission sur la boxe sur la chaîne américaine HBO appelée Boxeo de Oro.
  • Il possède une ligne vestimentaire distribuée dans les magasins « Mervyns ».
  • Il a réalisé un CD musical nommé aux Grammy Awards, intitulé Óscar de la Hoya. Ce CD de pop latino est sorti le 10 octobre 2000 sous le label « EMI International ». Il comprend 13 morceaux en anglais et espagnol.
  • A l'été 2004, il est apparu dans l'émission de télé réalité The Next Great Champ, diffusé sur Fox et Fox Sports Net.
  • En septembre 2007, son entreprise Golden Boy Enterprises a racheté, à Kappa Publishing Group, les magazines The Ring Magazine, KO Magazine, World Boxing Magazine et Pro Wrestling Illustrated.

Références

Titres majeurs

En boxe amateur

  • Palmarès en boxe amateur : 224 victoires - 5 défaites
  • médaille d'or en 1989 au National Golden Gloves
  • médaille d'or en 1990 à l’US National Championships
  • médaille d'or en 1990 aux Goodwill Games
  • médaille d'or en 1991 à l’US National Championships
  • médaille d'or en 1991 à l’US Olympic Festival
  • médaille d'or en 1992 aux World Championships Challenge
  • médaille d'or en 1992 aux Jeux olympiques de Barcelone (poids légers)

En boxe professionnelle

Précédé par Champion du monde poids super-plumes Suivi par
Jimmi Bredahl
Oscar de la Hoya
5 mars 1994 - 1994 (WBO)
Regilio Tuur
Précédé par Champion du monde poids légers Suivi par
Giovanni Parisi
Oscar de la Hoya
29 juillet 1994 - 1996 (WBO)
Artur Grigorian
Rafael Ruelas
Oscar de la Hoya
6 mai 1995 - Juillet 1995 (IBF)
Philip Holiday
Précédé par Champion du monde poids super-légers Suivi par
Julio César Chávez
Oscar de la Hoya
7 juin 1996 - 1997 (WBC)
Kostya Tszyu
Précédé par Champion du monde poids welters Suivi par
Pernell Whitaker
Oscar de la Hoya
12 avril 1997 - 18 septembre 1999 (WBC)
Felix Trinidad
Précédé par Champion du monde poids super welters Suivi par
Javier Castillejo
Oscar de la Hoya
23 juin 2001 - 13 septembre 2003 (WBC)
Shane Mosley
Fernando Vargas
Oscar de la Hoya
14 septembre 2002 - 13 septembre 2003 (WBA)
Ricardo Mayorga
Oscar de la Hoya
6 mai 2006 - 5 mai 2007 (WBC)
Floyd Mayweather Jr.
Précédé par Champion du monde poids moyens Suivi par
Felix Sturm
Oscar de la Hoya
5 juin 2004 - 18 septembre 2004 (WBO)
Bernard Hopkins


Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oscar de la Hoya de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oscar De La Hoya — Statistics Nickname(s) The Golden Boy Rated at Super Featherweight Lightweight …   Wikipedia

  • Óscar de la Hoya — Nombre Óscar de la Hoya Nacimiento 4 de febrero de 1973 (38 años) …   Wikipedia Español

  • Oscar de la hoya — Pour les articles homonymes, voir Hoya. Oscar de la Hoya Fiche d …   Wikipédia en Français

  • Oscar de la Hoya — Óscar de la Hoya Daten Geburtsname Óscar de la Hoya Kampfname(n) …   Deutsch Wikipedia

  • Óscar de la Hoya — Daten Geb …   Deutsch Wikipedia

  • Oscar de la Hoya — Oscar de la Hoya, boxeador mexicano nació un (4 de febrero de 1973 en los Los Ángeles, California EE.UU.), actualmente esta casado con la cantante puertoriqueña Millie Corretjer, ha ganado varios premios en los campeonatos de esta disciplina… …   Enciclopedia Universal

  • Oscar De La Hoya vs. Manny Pacquiao — The Dream Match Date December 6, 2008 Location MGM Grand Garden Arena, Las Vegas, United States Title(s) on the line None (Fought at welterweight) …   Wikipedia

  • Oscar De La Hoya vs. Floyd Mayweather — De La Hoya vs. Mayweather: The World Awaits Date May 5, 2007 Title(s) on the line WBC Light Middleweight Championship …   Wikipedia

  • Hoya (Begriffsklärung) — Hoya steht für: Die Stadt Hoya in Niedersachsen, Deutschland Die Samtgemeinde Grafschaft Hoya im Landkreis Nienburg (Weser) in Niedersachsen, Deutschland Den ehemaligen Kreis Hoya (1885 1932) Den ehemaligen Landkreis Grafschaft Hoya (1932 1977)… …   Deutsch Wikipedia

  • Oscar — Oscar, The Oscar, OSCAR or Oskar may refer to: Academy Award or Oscar, presented by the American Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) for cinematic film achievements OSCAR Radio, a radio station run by the pupils of Oundle School… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.