Osaka-jo


Osaka-jo

Ōsaka-jō

Château d'Ōsaka
Château d'Ōsaka

Le château d'Ōsaka (大坂城 / 大阪城, Ōsaka-jō?, anciennement prononcé Ōzaka-jō) est un château à Ōsaka (Chuo-ku). C'est un des châteaux les plus célèbres du Japon. Il a joué un rôle majeur durant l'unification du Japon au XVIe siècle au cours de l'une des dernières grandes révoltes contre les Tokugawa. Elle fut réprimée lors du siège d'Osaka en 1614 et 1615.

Le château est situé sur une parcelle de terrain de terre d'environ un kilomètre carré. Il est construit sur deux plate-formes élevées supportées par des murs de roche, chacun donnant sur un fossé. Le château central est fait de cinq étages à l'extérieur et huit à l'intérieur.

Histoire

  • 1583 : Hideyoshi Toyotomi commence la construction sur le site du temple Ikko-ikki d'Ishiyama Honganji. Le plan de base est modelé d'après le château d'Azuchi, quartier général de Nobunaga Oda. Toyotomi veut construire une image du château d'Oda, mais le surpasse de toute part : le château est constitué de 5 étages sur un socle de pierre cachant trois étages souterrains, et les poutres dorées impressionnent les visiteurs.
  • 1585 : Fin de la construction du donjon intérieur. Toyotomi continue à agrandir le château, le rendant de plus en plus difficile d'accès pour des attaquants.
  • 1598 : Fin de la construction. Hideyoshi meurt. Le château d'Osaka passe à son fils, Hideyori Toyotomi.
  • 1600 : Ieyasu Tokugawa défait les troupes loyales à Hideyori, commandées par Mitsunari Ishida, à la bataille de Sekigahara, et débute sa prise de pouvoir à Edo (il devient shogun en 1603.
  • 1614 : Tokugawa attaque Hideyori, qui avait commencé à rassembler des troupes, au cours de l'hiver. Bien que numériquement deux fois inférieurs, les forces du clan Toyotomi remportent la bataille contre les 200 000 hommes de Tokugawa et parviennent à protéger les murs extérieurs du château. Cependant, Tokugawa réussit à affaiblir Toyotomi en remplissant les douves extérieures.
  • 1615 : Pendant l'été, Hideyori entreprend de creuser à nouveau la douve extérieure. Tokugawa, en représailles, renvoie ses armées sur le château d'Osaka et établissent le siège du château le 4 juillet. Osakajo tombe au main de Tokugawa, et le clan Toyotomi disparaît.
  • 1620 : L'héritier du shogun, Hidetada Tokugawa, commence la reconstruction du château. Il reconstruit le donjon, et ordonne aux clans de samouraïs de reconstruire les murs. Ce sont encore ces murs qui existent aujourd'hui. Il s'agit de blocs de pierre juxtaposés, sans mortier. La taille de certaines pierres dépasse largement les deux mètres dans toutes les dimensions.
  • 1843 : Collecte pour des réparations après des années de négligence.
  • 1865 : Incendie du donjon.
  • 1868 : Sous l'ère Meiji, le château est converti en baraquements pour la création d'une armée moderne de style occidental.
  • 1928 : La mairie d'Osaka parvient à reconstruire le donjon.
  • 1945 : Destruction du donjon par les raids aériens américains.
  • 1995 : Le gouvernement d'Osaka approuve un projet de nouvelle restauration, pour rendre au donjon sa splendeur de l'époque Edo.
  • 1997 : Fin de la reconstruction.

Aujourd'hui

Le château est accessible au public et facilement accessible par la gare Osakajo Koen Eki sur la ligne circulaire de JR.

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du Japon Portail du Japon
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Ce document provient de « %C5%8Csaka-j%C5%8D ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Osaka-jo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ōsaka — shi 大阪市 Geographische Lage in Japan …   Deutsch Wikipedia

  • Ôsaka — Ōsaka Vue du centre ville à partir du Umeda Sky Building …   Wikipédia en Français

  • Ōsaka — Vue du centre ville à partir du Umeda Sky Building …   Wikipédia en Français

  • Osaka — • Large city in Japan Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Osaka     Osaka     † Catholic Encycl …   Catholic encyclopedia

  • Ôsaka-jô — Ōsaka jō Château d Ōsaka …   Wikipédia en Français

  • Osaka GP — L IAAF Osaka GP est un meeting international d athlétisme qui se déroule une fois par an à Osaka. Cette compétition est l une des étapes du Grand Prix de l IAAF 2008. Liens externes IAAF Osaka GP sur le site de l IAAF Tour mondial d athlétisme… …   Wikipédia en Français

  • Osáka — (bis Ende des 15. Jahrh. Naniwa), Hauptstadt der japan. Provinz Setsu auf der Südwestküste der Insel Hondo, die zweite Stadt des Reiches und mit Tokio und Kioto eine der drei Fu oder großen Hauptstädte, unter 34°41´ nördl. Br., an der Mündung des …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • OSAKA — 牢SAKA Troisième ville du Japon avec 2 589 000 habitants selon les estimations de 1993, 牢saka s’est développée sur le delta de la Yodogawa qui débouche à l’extrémité orientale de la mer Intérieure, sur le littoral du Kansai (ou Kinki) dans le sud… …   Encyclopédie Universelle

  • Osaka — Osaka, Stadt an der gleichnamigen Bai auf der Südwestküste der japanischen Insel Nipon, an der Mündung des Oomi od. Jodogawaflusses; großer Hafen, starke Citadelle; 320,000 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Osáka — Osáka, früher Naniwa, Stadt auf der Südwestküste der japan. Insel Nippon, an der Bai von O. und der Mündung des Jodogawa [Karte: Ostasien I], (1903) 995.945 E.; zweitgrößte Stadt und wichtigster Binnenhandelsplatz Japans. [S. auch Beilage: ⇒… …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.