Oman


Oman
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oman (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mascate et Oman.
Saltanat Uman
سلطنة عُمان
Sultanat d'Oman
Oman (fr)
Drapeau d'Oman Emblème d'Oman
(Drapeau d'Oman) (Emblème d'Oman)
Devise nationale : aucune
carte
Langue officielle Arabe
Capitale Mascate
23° 36' N, 58° 37' E
Plus grande ville Mascate
Forme de l’État Sultanat
 - Sultan Qabus ibn Said
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 82e
309 500 km2
0 %
Population
 - Totale (2010)
 - Densité
Classé 135e
2 694 094[1] hab.
8,7 hab./km2
Indépendance
 - Date
Expulsion des Perses
1744
Gentilé Omani(e) ou Omanais(e)
IDH (2004) en augmentation 0,810 (élevé) (56e)
Monnaie rial omanais (OMR)
Fuseau horaire UTC +4
Hymne national Ya Rabbana Ehfid Lana Jalalat Al Sultan
Code ISO 3166-1 OMN, OM
Domaine internet .om
Indicatif
téléphonique
+968


Oman, en forme longue le Sultanat d'Oman, en arabe ʻUmān, عمان et Salṭanat ʻUmān, سلطنة عمان, est un pays du Moyen-Orient, au sud de la péninsule d'Arabie, sur les bords du golfe d'Oman et de la mer d'Arabie. Il est bordé par les Émirats arabes unis au nord, l'Arabie saoudite à l'ouest et le Yémen au sud-ouest.

C'est une monarchie indépendante depuis le milieu du XVIIIe siècle. L'économie du pays est particulièrement dépendante de l'extraction de ses ressources de pétrole.

Sommaire

Histoire

Articles détaillés : Histoire d'Oman et Mascate et Oman.

La région d'Oman était connue à l'époque sumérienne sous le nom de Magan. Oman constitua l'une des satrapies de l'Empire perse lorsqu'elle y fut incorporée, vers 536 av. J.-C.

L’histoire d’Oman ne commence véritablement qu'en l'an 751 de notre ère, avec l’élection du premier imam ibadite à Nizwa. Le pays fut partiellement occupé par les Portugais de 1507 à 1650, puis par les Persans de 1737 à 1744. La lignée actuelle des sultans d'Oman, fondée en 1749 par Ahmed ibn Said, établit sa capitale à Mascate en 1779.

Au début du XIXe siècle, l'Oman était devenu le centre d'un véritable empire colonial, qui s'étendait du Balouchistan à Zanzibar. Le sultanat fut placé de fait sous protectorat britannique de 1891 à 1971, tout en conservant nominalement son indépendance. De 1965 à 1976, le pays fut le théâtre d'une violente insurrection communiste, dite guerre du Dhofar, provoquée par les mauvaises conditions socioéconomiques d'une partie de la population : ce soulèvement fut réduit avec l'aide des forces britanniques et iraniennes[2].

En 1970, le sultan Said ibn Taymour, d'une nature despotique, a été évincé par son fils, l'actuel sultan Qabus bin Said Al Said. Qabus a entrepris depuis l'amélioration économique du pays, tout en maintenant la paix avec tous les autres pays du Moyen-Orient. L'ONU a classé le sultanat parmi les dix pays ayant connu le plus fort développement depuis 1970. En 1980, un accord est signé pour une base militaire des États-Unis sur l'île Masirah, utilisée ensuite pour des opérations dans le golfe Persique.

En 1996, le sultan a promulgué un décret clarifiant les règles de succession, instituant un conseil bicaméral doté de certains pouvoirs législatifs, un Premier ministre et garantissant des libertés civiles de base pour les citoyens omanis. En 2003, la chambre basse du conseil a été librement élue pour la première fois.

Aujourd'hui (2011), le sultanat est prospère. Le revenu par habitant atteint 25 000 dollars par an. Selon le rapport de l'ONU (2010), les secteurs de la santé et de l'éducation ont nettement progressé : 85 % de la population - soit 2,8 millions d'habitants - est alphabétisée et éduquée.

Politique

Article détaillé : Politique d'Oman.

Le chef de l'État et du gouvernement est le sultan (Qabus bin Said Al Said depuis 1970) qui désigne un cabinet pour l'assister. À partir des années 1990, le sultan institua un comité consultatif élu nommé Majlis ach-Choura au suffrage censitaire. Le sultan institua le suffrage universel direct pour les Omanais de plus de 21 ans le 4 octobre 2003. Plus de 190 000 personnes (74 % des inscrits) votèrent pour élire 83 représentants. Deux femmes furent élues.

Plusieurs femmes siègent au gouvernement.

N'ayant pas d'enfant, le sultan a établi une règle de succession visant à garantir la continuité de la dynastie.

Subdivisions

Article détaillé : Subdivisions d'Oman.
Régions et gouvernorats

Depuis le redécoupage d'octobre 2006, Oman est divisé en cinq régions (mintaqah) et quatre gouvernorats (muhafazat; au singulier - muhafazah ), ces derniers étant comparables à des villes autonomes. Les régions sont à leur tour divisées en 62 districts plus petits (wilayas).

Régions 
Gouvernorats 

Géographie

Carte d'Oman
Article détaillé : Géographie d'Oman.

Oman est située à l'extrême sud-est de la péninsule d'Arabie. Le pays est bordé par la mer d'Arabie au sud et au sud-est, le golfe d'Oman au nord-est, les Émirats arabes unis au nord, l'Arabie saoudite à l'ouest et le Yémen au sud-ouest.

Une vaste plaine désertique couvre la majeure partie du centre du pays et plusieurs chaînes de hautes montagnes (Jebel ach-Chams, 3 009 m) s'étendent le long de ses côtes nord et sud-est, où la plupart des villes sont situées : Mascate, la capitale, Matrah et Sur au nord, Salalah au sud. La principale ville située à l'intérieur des terres est Nizwa, ancienne capitale du sultanat. Le climat d'Oman est chaud et sec à l'intérieur des terres, mais humide au bord de la mer. Dans les montagnes, de nombreuses oasis tempérées utilisent les eaux souterraines et des systèmes de falajs pour leurs cultures en terrasses.

La côte omanaise est parsemées de milliers de criques désertes. Les plaisanciers ont l'embarras du choix, mais ils évitent la région frontalière avec le Yémen, au sud, où des pirates somaliens ont fait quelques incursions. De la mer d'Oman au sud, contigüe au Yémen, au golfe d'Oman au nord, face à l'Iran, la côte omanaise offre, sur 1 300 kilomètres, de grandes plages aux eaux turquoise, des fonds marins d'exception et un patrimoine naturel d'une rare richesse.

La péninsule de Musandam, stratégiquement placée à l'entrée du détroit d'Ormuz, est séparée du reste du territoire par les Émirats arabes unis (les frontières d'Oman avec les Émirats ne sont pas toutes bien définies). Oman possède en plus une enclave à l'intérieur du territoire des Émirats, la ville de Madha. L'île de Masirah, au large du Ramal al Kabir, abrite une importante station émettrice de la BBC et sert de base à la septième flotte américaine.

Le cyclone Gonu, a été le premier de classe 3 à atteindre la mer d'Oman en juin 2007.

Économie

Article détaillé : Économie d'Oman.

L'économie d'Oman est dominée par sa dépendance au pétrole. Une coentreprise appelée IPC fora un grand nombre de puits de sondage à partir de 1956 malgré des problèmes de logistique causés par un manque d'infrastructures pour le transport.

Aujourd'hui, Oman via sa compagnie nationale Petroleum Development of Oman (PDO) produit environ 600 000 barils par jour. Le pays dispose d'une raffinerie qui ne satisfait pas les besoins du pays en hydrocarbures. Une nouvelle étape est lancée depuis 2005 avec le lancement de l'exploitation des réserves de gaz effectuée par la compagnie nationale Oman LNG. Celle-ci dispose d'une usine de traitement au nord de la ville de Sur.

Les réserves d'or noir ne sont pas énormes : le stock, évalué à 5,5 milliards de barils, représente une broutille en comparaison des 320 milliards contenus dans le sous-sol de l'Arabie Saoudite. D'ici à 2020, les prévisons du ministère de l'Information n'évaluent plus la part du pétrole brut dans le PNB qu'à 9 %, celle du gaz à 10 %.

Plus de 65 % du PIB dépend de l'extraction du pétrole, viennent ensuite le tourisme (région de Mascate et Salalah) et l'agriculture (autour de la ville de Sohar, ville natale de Sinbad le Marin).

Hôtel Hyatt à Mascate

Le pays s'oriente vers le développement de son secteur touristique avec la construction de complexes hôteliers comme le nouveau Shangri-La Bar al Jissa ou encore l'hôtel Chedi. En moins de dix ans, le nombre d'hôtels aux normes internationales est passé de 200 à plus de 6 000. Conséquence logique, le nombre de touristes augmente chaque année de 30 %, selon le ministère du Tourisme.

Sur le plan des transports, Oman s'est retiré en 2007 du capital de la compagnie aérienne Gulf Air (Bahreïn) pour se concentrer sur l'expansion de sa compagnie nationale Oman Air qui ouvre à la fin 2007 des lignes directes vers l'Europe et l'Asie (Londres, Paris, Francfort et Bangkok). Le principal aéroport est l'aéroport international de Mascate.

Pour diversifier son économie, Oman s'est lancé dans un programme de construction d'une usine d'aluminium basée à Sohar. Il investit dans les semi-conducteurs et la robotique, consolide ses acquis dans les mines de cuivre et de marbre, les infrastructures portuaires... et mise à fond sur le tourisme de luxe.

Démographie

Article détaillé : Démographie d'Oman.
Famille bédouine dans les Wahiba Sands

Oman est le pays arabe le plus oriental. La majorité des Omanais sont arabes, mais il existe une importante minorité baloutche, un peuple originaire du sous-continent indien. Au sud, les Jabalis, d'origine et de langue sud-arabique, forment la majeure partie de la population du Dhofar. Comme dans la plupart des autres pays arabes, un grand nombre de travailleurs étrangers vivent dans le pays et sont principalement originaires d'Inde, du Pakistan et d'Iran. La langue officielle est l'arabe, mais les minorités parlent leur propre langue.

La population d'Oman est estimée à 2 694 094 habitants lors du recensement de 2010[1] et à 3 027 959 par le CIA World Factbook en juillet 2011[3].

L'islam, tout particulièrement le mouvement ibadite, est la principale religion d'Oman ; un certain nombre des immigrés d'origine indienne pratiquent l'hindouisme.

La population est à majorité ibadite avec quelques villages au nord ouest à majorité chiite.

Religion

La religion officielle du sultanat d'Oman est l'islam ibadiste, une branche du kharidjisme. Cette religion est pratiquée par 75% de la population et c'est aussi la religion de la famille royale. Ce qui en fait le seul pays musulman dont la religion majoritaire n'est ni le sunnisme ni le chiisme.

Culture

Éducation

Fêtes et jours fériés

La plupart des jours fériés d'Oman font partie des fêtes religieuses, qui suivent le calendrier musulman :

Date Nom français Nom local Remarques
1 mouharram Nouvel an musulman Awal Muharram
12 rabi al Awal Naissance du prophète de l'islam, Mahomet Al Mawlid Annabawi Asharif
17 rajab Ascension de Mahomet Al Isra'a wa'l Mi'raj
1 chawwal Fin du ramadan Aïd el-Fitr
10 dhou al Hijja Fin du pèlerinage à La Mecque Aïd el-Kebir

Trois jours fériés laïcs d'Oman se tiennent selon le calendrier grégorien :

Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Jour de l'an
23 juillet Jour de la renaissance Commémore l'ascension au pouvoir du sultan Qabous bin Said Al Said en 1970
18 novembre Fête nationale Commémore l'anniversaire du sultan Qabous né en 1940

Parmi les jours de la semaine, le vendredi est le jour férié.

Codes

Oman a pour codes :

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Le sultanat d'Oman. Une révolution en trompe-l'œil, Marc Valeri, Karthala, 2007
  • L'Oman contemporain, Marc Lavergne et Brigitte Dumortier (dir), Karthala, 2002
  • Le sultanat d'Oman, Bruno Le Cour Grandmaison, Karthala, 2000
  • Monarchies du Golfe, Rémy Leveau, Frédéric Charillon (dir), La Documentation française, 2005

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oman de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • OMAN — Borné sur trois côtés par la mer et sur le quatrième par le désert, l’Oman est une sorte d’île située à l’extrémité sud est de la péninsule arabique. De cette insularité géographique que renforça l’histoire, l’Oman tient cette caractéristique… …   Encyclopédie Universelle

  • Oman — Oman; s: Staat auf der Arabischen Halbinsel. * * * Oman,     Kurzinformation:   Fläche: 309 500 km2 (amtliche Angaben 1996; früher 212 457 km2)   Einwohner: (2000) 2,5 Mio.   Hauptstadt: Maskat   Amtssprache: Arabisch …   Universal-Lexikon

  • Oman TV — Création 1974 Langue Arabe Pays  Oman Statut Généraliste …   Wikipédia en Français

  • Oman FC — Oman Club نادي عمان Full name Oman Club Nickname(s) Al Ahmar (The Red(s)) Founded 1942 Ground Sultan Qaboos Sports Complex/ Royal Oman Polic …   Wikipedia

  • oman — òman m DEFINICIJA bot. rod biljaka (Inula) iz porodice glavočika (Compositae) s o. 120 vrsta (npr. veliki o. I. helenium, podzemni dijelovi služe u medicini); bušinak ONOMASTIKA pr. (nadimačka ili etnici): Òman (Split, sred. Dalmacija, Podravina) …   Hrvatski jezični portal

  • oman — OMÁN s. v. iarbă mare. Trimis de siveco, 05.08.2004. Sursa: Sinonime  omán ( ni), s.m. – Iarbă mare (Inula Helenium). – var. homan. bg., sb., slov., pol. oman (Tiktin; Conev 47). Trimis de blaurb, 27.10.2008. Sursa …   Dicționar Român

  • Oman — Oman, 1) Landschaft in Arabien, begreift den[290] nordöstlichen Küstenstrich vor dem Eingange zum Persischen Meerbusen; bergig im Innern, an der Küste theils flach, theils hoch aufsteigend, hat einige gut bewässerte, fruchtbare Striche u. erzeugt …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Oman — [ō män′] 1. SE coastal region of Arabia, on the Arabian Sea 2. country in this region: an independent sultanate: 119,499 sq mi (309,500 sq km); pop. 2,070,000; cap. Muscat 3. Gulf of arm of the Arabian Sea, between Iran & Oman in Arabia: c. 350… …   English World dictionary

  • Omân — Omân, unabhängiges Sultanat an der Ostküste Südostarabicus, umfaßt den Küstenstrich einschließlich der gegen die Straße von Hormus vorspringenden Halbinsel bis zur Südostspitze von Arabien im Ras el Hadd und zerfällt in die Landschaften Ras el… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Omân — Omân, Staat an der Ostküste Arabiens, längs des Pers. Golfs und des Golfs von O. [Karte: Asien I], (ohne das brit. Schutzgebiet der Bahraininseln) 193.600 qkm, 1 Mill. E., im Innern bis 3030 m hoch. Handel s. Beilage: ⇒ Asien. Anfang des 19.… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Oman — Oman, s. Arabien …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.