Olof Palme


Olof Palme
Olof Palme
Olof Palme statsminister, tidigt 70-tal.jpg
Mandats
33e et 37e ministre d'État suédois
8 octobre 198228 février 1986
(&&&&&&&&&&&012393 ans, 4 mois et 20 jours)
Monarque Charles XVI Gustave
Prédécesseur Thorbjörn Fälldin
Successeur Ingvar Carlsson
14 octobre 19698 octobre 1976
(&&&&&&&&&&&025516 ans, 11 mois et 24 jours)
Monarque Gustaf VI Adolf
Charles XVI Gustave
Prédécesseur Tage Erlander
Successeur Thorbjörn Fälldin
Biographie
Nom de naissance Sven Olof Joachim Palme
Date de naissance 30 janvier 1927
Lieu de naissance Stockholm (Suède)
Date de décès 28 février 1986 (à 59 ans)
Lieu de décès Stockholm (Suède)
Nature du décès Assassinat
Nationalité suédoise
Parti politique Parti social-démocrate des travailleurs
Conjoint Lisbet Beck-Friis
Diplômé de IEP de Paris (1950)
ENA (1957)
Profession Haut fonctionnaire

Coat of Arms of Sweden Lesser.svg
Ministres d'État suédois

Sven Olof Joachim Palme, né le 30 janvier 1927 et mort assassiné le 28 février 1986, est un homme politique socialiste réformiste suédois qui fut de 1968 à son assassinat, dirigeant du parti social-démocrate du travail suédois et à deux reprises ministre d'État.

Sommaire

Biographie

Olof Palme à Norra Bantorget, une place de Stockholm, le premier mai 1973

Né dans un milieu conservateur, Olof Palme étudia au Kenyon College, Ohio (USA) en 1947–1948, où il obtint un BA, ensuite le droit à l'université de Stockholm, d'où il sortit diplômé en 1951, puis se lança dans la politique au sein du parti social-démocate. Cette année passée aux Etats-Unis sera déterminante dans son engagement : il fut très marqué par la ségrégation raciale et les inégalités sociales ; il rédigea son mémoire d'étude sur l'économiste Friedrich Hayek. Dès 1953, il dirigea le secrétariat du chef du gouvernement Tage Erlander, qui le nomma ministre en 1963 après son élection au Parlement, en 1957. Il dirigea le Parti social-démocrate de son pays de 1968 jusqu'à sa mort et fut chef du gouvernement (Ministre d'Etat) entre 1969 et 1976 et entre 1982 et 1986. Ingvar Carlsson lui succéda.

À la fois pragmatique et homme de conviction, Palme mena une politique internationale courageuse pour certains[Qui ?], risquée pour d'autres[Qui ?] (notamment contre la guerre du Viêt Nam, l'apartheid et la prolifération des armes nucléaires). Il provoqua la rupture des relations diplomatiques entre la Suède et les États-Unis pour avoir participé personnellement, en tant que ministre, à une manifestation d'opposants à la guerre du Viêt-Nam. Durant la crise des euromissiles, il prit fermement position contre le déploiement des missiles Pershing américains en Europe, ce qui le rapprochait de l'Union soviétique. Enfin, il ne manifesta jamais la moindre tolérance pour l'apartheid sud-africain et milita toujours pour son abolition.

Il réalisa des réformes ambitieuses sur le plan interne, telles l'introduction de la codécision des travailleurs et travailleuses dans les entreprises, ainsi que les « fonds salariaux ». Ces fonds d'investissements collectifs alimentés par l'impôt étaient destinés à racheter le capital des entreprises privées et permettre ainsi une sorte de socialisation en douceur de l'économie privée. Ces derniers ont été supprimés en 1991 et jamais rétablis.

Assassinat

Plaque commémorative sur le lieu de l'assassinat d'Olof Palme
Croisement des avenues Sveavägen et Tunnelgatan où Olof Palme a été assassiné.

59° 20′ 12″ N 18° 03′ 46″ E / 59.3366, 18.0628 (Assassinat d'Olof Palme)

Olof Palme est mort assassiné le 28 février 1986 dans une rue de Stockholm, alors qu'il rentrait à son domicile, sans escorte de protection comme à son habitude, après être allé au cinéma avec son épouse Lisbet Beck-Friis.

L'enquête officielle conclut à la piste de l'assassin solitaire.

Plusieurs autres théories sont défendues. Un complot monté par les services secrets sud-africains à cause de son opposition déterminée à l'apartheid, ou un complot monté par les protagonistes du contrat Bofors (Affaire Bofors) ; l'entreprise Bofors avait remporté un marché avec le gouvernement indien pour la livraison de matériel d'artillerie, ce qui avait donné lieu aux versements de "commissions" à des hauts-fonctionnaires indiens. Olof Palme aurait voulu rendre le scandale public. Aucune preuve tangible ne permet d'étayer ces théories.

Il a été évoqué la possibilité d'un complot émanant d'une faction d'extrême-droite de la police de Stockholm : « la Ligue de baseball » qui avait été scindée en 1983 avant d'être répartie dans les différents services de police de la capitale suédoise.

Une piste kurde a été également évoquée.

Depuis son assassinat, un prix portant son nom, le Prix Olof Palme est décerné chaque année pour récompenser une œuvre humanitaire. Il existe une Fondation Internationale Olaf Palme, dont la présidente en 2009 est Anna Balletbò. Une fontaine réalisée par Bernard Pagès en 1986 lui est dédiée à La Roche-sur-Yon.

Citations

  • « Je suis fier d'être un socialiste démocrate » (lors du dernier débat télévisé précédant les élections de 1980)

Sources

  • Hans Haste, Olof Palme, Paris: Descartes & Cie, 1994
  • Cyril Mizrahi (avec la collaboration de Joël Burri), « Olof Palme, "fier d'être socialiste" », in Pages de gauche, mensuel d'opinions socialistes, n°43, Lausanne, 2006

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olof Palme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Olof Palme — Palme, early 1970s Prime Minister of Sweden In office 14 October 1969 – 8 October 1976 Monarch …   Wikipedia

  • Olof Palme — in den frühen 1970er Jahren Sven Olof Joachim Palme …   Deutsch Wikipedia

  • Olof Palme — Primer Ministro de Suecia …   Wikipedia Español

  • Olof Palme — Sven Olof Joachim Palme (30 de enero de 1927 28 de febrero de 1986). Político sueco, líder del Partido Socialdemócrata de Suecia desde 1969. Fue Primer Ministro de Suecia entre 1969 y 1976, y reelegido en 1982. Fue asesinado el 28 de febrero de… …   Enciclopedia Universal

  • Olof-Palme-Friedensmarsch — am 19. September 1987 vom KZ Buchenwald nach Kapellendorf Der Olof Palme Friedensmarsch war die einzige legale Demonstration der Opposition in der DDR. Der Marsch setzte sich aus mehreren Pilgerwegen zusammen, die vom 1. bis zum 18 …   Deutsch Wikipedia

  • Olof-Palme-Platz — in Berlin Olof Palme Platz is a small square in central Berlin next to Berlin Zoo, since 1991 named after the murdered Swedish Prime Minister Olof Palme.[citation needed] …   Wikipedia

  • Olof-Palme-Platz — bezeichnet: Olof Palme Platz in Berlin. Olof Palme Platz in Stralsund. Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Olof Palme Street — The name Olof Palme Street may refer to the following streets named after the assassinated Swedish Prime Minister, Olof Palme: The first street was renamed on April 23, 1986, in Sveavägen, Stockholm. Calle Olof Palme, a short street in Buenos… …   Wikipedia

  • Olof Palme assassination — The assassination of Olof Palme, the Prime Minister of Sweden, took place on Friday, 28 February, 1986, in Stockholm, Sweden, at 23:21 hours Central European Time (22:21 UTC). Palme was wounded by gunshots while walking home from a cinema with… …   Wikipedia

  • Olof Palme Prize — The Olof Palme Prize is an annual prize awarded for an outstanding achievement in the spirit of Olof Palme. The Prize consists of a diploma and 75,000 US dollars. Receivers of the Olof Palme Prize 1987 Cyril Ramaphosa 1988 UNs Peace Keeping… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.