Olivier Patru


Olivier Patru

Olivier Patru, né en 1604 à Paris et mort le 16 janvier 1681, est un avocat et écrivain français.

Cet avocat du parlement est surtout connu pour son appartenance à l'Académie française, dont il marqua l'histoire, bien qu'il ait laissé, avant d'y rentrer, de nombreuses traductions, des plaidoyers, et quelques écrits, comme une libelle contre la Roxane de Jean Desmarets de Saint-Sorlin, et des Eclaircissements sur l'histoire de L'Astrée.

Le 17 septembre 1640, à sa réception dans l'Académie française en remplacement de François de Porchères d'Arbaud au fauteuil 19 (et sous le protectorat de Richelieu, dont il fut le dernier à profiter), Patru prononça un discours de remerciements qui inaugura la tradition du discours, par lequel chaque nouvel académicien marque son entrée dans l'Académie. Pellisson dit à ce propos : À sa réception, M. Patru prononça un fort beau remerciement dont on demeura si satisfait, qu'on a obligé tous ceux qui ont été reçus depuis d'en faire autant.

Dans la ligne de Malherbe, Patru travailla activement à l'élaboration de règles de la langue et à l'encouragement systématique de la prose, notamment à travers la traduction d'orateurs et d'historiens célèbres, dont les Huit Oraisons de Cicéron, qu'il rassembla avec la collaboration de Perrot d'Ablancourt et de Louis Giry, sont un bon exemple.

De plus, il participa activement à l'élaboration du Dictionnaire de l'Académie, dont il voulait voir les jugements et les définitions appuyés sur des citations d'auteurs au talent reconnu. Finalement, les académiciens choisirent les exemples forgés. Déçu, il s'éloigna de l'Académie, dont il ne supportait plus, avec Mézeray, la vie d'étiquette, et collabora au Dictionnaire français de Richelet.

Ennemi de toute forme de luxe, Patru vécut dans le plus grand dépouillement. Ses livres, qui allaient être vendus pour payer certaines de ses dettes, furent rachetés par Boileau, qui lui en laissa la jouissance jusqu'à la fin de sa vie. Patru mourut dans la pauvreté le 16 janvier 1681.

Citations à propos d'Olivier Patru

  • On le regardait comme un oracle infaillible en matière de goût et de critique (Pierre-Joseph Thoulier d'Olivet)
  • Il est renfermé dans les matières de jurisprudence ; mais, contre la coutume des avocats, il les traite très élégamment, très éloquemment et très judicieusement (Jean Chapelain)
  • Olivier Patru contribua beaucoup à régler, à épurer le langage ; et quoiqu'il ne passât pas pour un avocat profond, on lui doit néanmoins l'ordre, la clarté, la bienséance, l'élégance du discours : mérites absolument inconnus avant lui au barreau (Voltaire).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par
François d'Arbaud de Porchères
Fauteuil 19 de l’Académie française
1640-1681
Suivi par
Nicolas Potier de Novion

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olivier Patru de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Olivier Patru — (1604, Paris 16 January 1681) was a French lawyer and writer. Preceded by François d Arbaud de Porchères Seat 19 of the Académie française 1640 1681 Succeeded by Nicolas Potier de Novion Persondata …   Wikipedia

  • Patru — Patru, Olivier, geb. 1604 in Paris; Parlamentsadvocat; Wiederhersteller der gerichtlichen Beredtsamkeit in Frankreich; er st. 1661 u. schr.: Plaidoyers; Briefe u. Biographien seiner Freunde, Par. 1732, 2 Bde …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Patru — (–üh), Olivier, geb. 1604 zu Paris, gest. 1661, Parlamentsadvocat, wird der Wiederhersteller der gerichtlichen Beredtsamkeit in Frankreich genannt (Werke, 2 Bde., Paris 1732) …   Herders Conversations-Lexikon

  • Liste des membres de l'Académie française par date d'élection — Article principal : Académie française. Sommaire 1 Liste à puces 2 Tableau 3 Voir aussi Cet article présente la liste des membres de l Académie française. Il en offre deux présentations : une liste à puces ; …   Wikipédia en Français

  • Список членов Французской академии — Приложение к статье Французская академия …   Википедия

  • CHARITÉ — Maisons de charité, de bienfaisance, hôpitaux, hôtels dieu, etc..     Cicéron parle en plusieurs endroits de la charité universelle, charitas humani generis; mais on ne voit point que la police et la bienfaisance des Romains aient établi de ces… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • mieux — (mieû ; l x se lie : de mieû z en mieux) adv. 1°   Comparatif de l adv. bien : d une manière plus accomplie, plus complète. •   Je te connais, Léonce, et mieux que tu ne crois, CORN. Héracl. I, 4. •   Usez en comme moi ; le ciel sait qui vit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Französische Literatur — Französische Literatur. Obgleich auch die F. L. dem allgemein gültigen Gesetze, daß die Literatur eines Volkes nur das geistig durch Rede u. Schrift objectirte Nationalbewußtsein modificirt durch den Zeitgeist, also das Ergebniß des… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • enfant — [ ɑ̃fɑ̃ ] n. • XIe; lat. infans « qui ne parle pas » 1 ♦ Être humain dans l âge de l enfance. ⇒ bambin, fille, 1. fillette, garçon, garçonnet, petit; région. drôle, gone, 2. minot, pitchoun; fam. gamin, gosse, lardon, loupiot, marmot, mioche,… …   Encyclopédie Universelle

  • List of members of the Académie française — This is a list of members of the Académie française (French Academy) by seat number. The primary professions of the academicians are noted. The dates shown indicate the terms of the members, who generally serve for life. Some, however, were… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.