Olivier Jacque


Olivier Jacque
Olivier Jacque
Olivier Jacque 1996 JapanGP.jpg
Surnom OJ
Date de naissance 29 août 1973 (1973-08-29) (38 ans)
Lieu de naissance Villerupt
Nationalité Drapeau de France France
Qualité Pilote de vitesse moto

Olivier Jacque, né le 29 août 1973 à Villerupt (Meurthe-et-Moselle)[1], est un pilote de vitesse moto français, connu pour avoir été Champion du monde dans la catégorie 250 cm³ en 2000[2].

Sommaire

Biographie

Surnommé « OJ », il est connu pour son sens de l'attaque (la Jacque Attack). Les chutes seront ainsi fréquentes, ce qui lui occasionnera quelques graves blessures :

Mais ce sens de l'attaque lui permit également de réaliser des dépassements souvent impossibles.

En 2000, il remporte enfin le titre de Champion du monde 250 cm³ sur Yamaha devant son coéquipier de l'équipe française Tech 3 Shinya Nakano, le doublant sur la ligne d'arrivée lors du dernier grand prix de la saison.

L'année suivante, la structure passe à la catégorie reine. Après une première année d'apprentissage, l'année 2002 est de nouveau difficile : il court sur une deux temps contre les nouvelles MotoGP et, en Allemagne, après avoir réalisé la pole, il est percuté par Alex Barros alors qu'il est en tête à deux tours de l'arrivée.

Après une nouvelle saison 2003 décevante, l'écurie Tech 3 décide de se passer de ses services et ne trouvant pas de guidon, il décide de se retirer.

En 2004, il a fait quelques essais pour l'écurie Moriwaki.

En 2005, il est contacté par Kawasaki pour remplacer Alex Hofmann pour les grands prix de Chine et de France. Lors du grand Prix de Chine, il prouve qu'il n'a pas perdu son talent en terminant 2e du grand prix derrière Valentino Rossi sous un véritable déluge. Grâce à ce résultat inespéré, Olivier Jacque va effectuer plusieurs séances d'essais pour l'équipe japonaise et sera un temps pressenti pour le poste de deuxième pilote pour la saison 2006. Malheureusement, Kawasaki lui préfèrera Randy De Puniet et relèguera Jacque au poste de pilote d'essais.

En 2007, il est de retour en tant que pilote officiel MotoGP chez Kawasaki, aux côtés de Randy De Puniet. Il annonce son retrait et la fin de sa carrière de pilote avant le Grand Prix moto de Grande-Bretagne. En effet, le début de saison ne répond pas à ses attentes : sur 7 grands prix, il chute 3 fois, dont l'une à Shanghai qui le priva également du grand prix suivant. Pour sa sécurité, et pour pouvoir favoriser les espoirs de résultats de son écurie, il décide d'abandonner son rôle de pilote. Il reste toutefois au sein de l'écurie, reprenant son ancien rôle de responsable du développement de la Kawasaki pour les deux prochaines saisons.

Le numéro fétiche sous lequel il court est le 19.

Il a été fait chevalier de l'ordre du Mérite en 2002[3].

Olivier Jacque est également membre du club des Champions de la Paix, un collectif de 54 athlètes de haut niveau créé par Peace and Sport, organisation internationale basée à Monaco et œuvrant pour la construction d'une paix durable grâce au sport.

Palmarès

Bibliographie

  • Palmarès : Grands Prix moto - le mondial des Français (1949 à 2001) de Bruno Macé

Lien externe

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olivier Jacque de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.