Océanides (mythologie)

ÔĽŅ
Océanides (mythologie)

Océanides

Dans la mythologie grecque, les Oc√©anides (ou Oc√©anines dans la plupart des traductions d'H√©siode, notamment de la Th√©ogonie) sont des nymphes des eaux. Selon H√©siode, au nombre de trois mille, elles sont les filles d'Oc√©an et de T√©thys, sŇďurs des dieux fleuves (√©galement trois mille). Chacune √©tait la gardienne d'un fleuve, d'un lac, bref d'un point d'eau particulier (cela concernait aussi les eaux du monde souterrain, voir par exemple Styx). Une autre de leur pr√©rogatives divines consistait √† veiller sur l'enfance des jeunes gar√ßons, fonction re√ßues de la main de Zeus et qu'elles exer√ßaient en compagnie de leurs fr√®res, les trois mille dieux fleuves, et d'Apollon (Th√©ogonie, 346 √† 349).

Certaines d'entre elles ont eu un destin glorieux. Parmi les plus connues, on peut citer :

Certains ¬ę abstractions ¬Ľ personnifi√©es √©taient fr√©quemment rang√©es parmi les Oc√©anides, ainsi M√©tis (l'Intelligence rus√©e), Tych√© (la Fortune ou le Hasard), Peith√ī (la Persuasion), toutes port√©es par H√©siode (Th√©ogonie, ibidem) au nombre des filles de l'Oc√©an et de T√©thys. Il en est de m√™me de N√©m√©sis, la d√©esse de la Vengeance, donn√©e par diverses sources (Pausanias 7.5.3 ; Nonnos, Dionysiaques, 48.375 ; Tzetzes √† Lycophron 88) comme n√©e d'Oc√©an sans que le nom de sa m√®re (T√©thys ?) soit mentionn√© par un seul de ces auteurs).

Sources

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail des cr√©atures imaginaires Portail des cr√©atures imaginaires
Ce document provient de ¬ę Oc%C3%A9anides ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Océanides (mythologie) de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.