ODESSA


ODESSA
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Odessa (homonymie).

ODESSA (Organisazion der ehemaligen SS-Angehörigen, « Organisation des anciens membres SS ») désigne un réseau clandestin d'exfiltration nazi qui aurait été mis en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Organisation mi-fictive bien que partiellement fondée sur des événements réels, ODESSA doit son nom au roman de Frederick Forsyth Le Dossier Odessa (The Odessa File, 1972) : l'auteur imaginait et nommait ainsi un tel réseau, établi par un groupe de SS pour évacuer des criminels de guerre allemands et leurs familles vers le Moyen-Orient et l'Amérique latine.

Le journaliste allemand Guido Knopp avance qu'ODESSA relève du mythe et recouvrirait en réalité différents chemins d'évasions (Rattenlinien en allemand, rat-lines en anglais, littéralement route des rats), souvent éphémères[1] et organisés par des services secrets occidentaux : le CIC américain, le réseau d'espionnage de Reinhard Gehlen (ancien de la Wehrmacht devenu premier président du BND), etc.

Sommaire

Membres réels ou supposés

Otto Skorzeny a été le dirigeant d'ODESSA [2]. Certains soupçonnent également Martin Bormann et Heinrich Himmler, dont les dates de décès sont sujettes à controverse, ainsi que Alfred Naujocks, qui vécut à Hambourg jusqu'en 1966, d'avoir participé au réseau[3],[4]. En Argentine, Rodolfo Freude fut lui aussi soupçonné d'être membre du réseau. En territoire arabe, le contact d'ODESSA était Johann von Leers, alias Omar Amin, l'adjoint de Joseph Goebbels[5].

Personnes exfiltrées

ODESSA possédait des contacts avec Buenos Aires, Le Caire, Bonn, Rome, Genève. Il aurait notamment aidé Adolf Eichmann, Josef Mengele, Erich Priebke, Klaus Barbie, Aribert Heim et beaucoup d'autres à fuir la justice internationale[6],[7],[8]. Ainsi permit-il à Paul Schäfer de se réfugier au Chili, où il fonda la Colonie Dignidad et servit le régime d'Augusto Pinochet.

ODESSA a revendiqué l'attentat du 9 juillet 1979 dirigé contre les militants antifascistes Serge et Beate Klarsfeld. En novembre 2005, le quotidien El Mundo affirmait qu'Aribert Heim, alias « le boucher de Mauthausen », qui sévissait dans le camp de concentration de Mauthausen, avait réussi à se cacher en Espagne près de vingt ans grâce à l'aide d'ODESSA.

ODESSA dans la fiction

Voir aussi

Bibliographie

  • Simon Wiesenthal, Les Assassins sont parmi nous, Stock, Collection "témoins de notre temps" 1967
  • Uki Goñi, The Real Odessa, Granta Books, London-New York, 2002
  • La auténtica Odessa, Paidós, Barcelona-Buenos Aires, 2002
  • Operazione Odessa, Garzanti Libri, Milano, 2003
  • A verdadeira Odessa, Editorial Record, Rio de Janeiro, 2004
  • Odessa: Die Wahre Geschichte, Assoziation-A, Hamburg & Berlin, 2006
  • Resnicna Odessa, Ciceron, Eslovenia, 2006
  • La auténtica Odessa: Edición 2008, Area Paidós, Buenos Aires, 2008

Notes

  1. Guido Knopp, Les SS. Un avertissement de l'histoire ; Presses de la Cité, Paris, 2004.
  2. Jacques de Saint Victor, « Skorzeny et l'internationale nazie », in Figaro littéraire, 7 mai 2009, p.6 (Recension de l'ouvrage de Glenn B. Infield)
  3. Himmler serait mort avant la création d'ODESSA ; il n'aurait donc pas pu en faire partie.
  4. On ne sait pas véritablement ce qui est advenu de Martin Bormann, mais il semble de plus en plus qu'il soit mort en essayant de quitter Berlin, un peu après la mort de Hitler. Dire qu'il faisait partie de ODESSA serait donc inexact.
  5. «contact pour l'organisation des anciens membres des SS (ODESSA) en territoire arabe» Bundesarchiv-Findmittelinfo
  6. Il est incertain qu'Adolf Eichmmann aie utilisé ODESSA pour fuir en Argentine : il se serait échappé avec l'aide d'un père franciscain de Gênes. Quant à l'Argentine, les portes étaient largement ouvertes sans l'aide d'une mystérieuse organisation.
  7. Erich Priebke obtint de faux papiers via la Commission d'assistance pontificale.
  8. Klaus Barbie a plus exactement fui avec l'aide des services secrets américains du CIC (c'est d'ailleurs du CIC, et non de l'allemand, que provient l'appellation Ratline).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ODESSA de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Odessa — (Одеса) …   Deutsch Wikipedia

  • ODESSA — ODESSA, capital of Odessa district, Ukraine. In the 19th century it became the industrial and commercial center for southern Russia. In 1865 a university was founded. Odessa was an important center of the Russian revolutionary movement. Under the …   Encyclopedia of Judaism

  • Odessa — Odessa, MO U.S. city in Missouri Population (2000): 4818 Housing Units (2000): 2011 Land area (2000): 3.487023 sq. miles (9.031348 sq. km) Water area (2000): 0.000134 sq. miles (0.000348 sq. km) Total area (2000): 3.487157 sq. miles (9.031696 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Odessa — Odessa, Kreisstadt im russ. Gouv. Cherson, wichtigster Hafen und Handelsplatz des Schwarzen Meeres und überhaupt Rußlands, liegt 40 km nördlich von der Mündung des Dnjestrlimans und ist Ausgangspunkt der Linie O. Shmerinka Kiew der russischen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • ODESSA — Fondée en 1795, Odessa eut son heure de gloire dans la seconde moitié du XIXe siècle: n’était elle pas en 1897 la première des villes ukrainiennes et la troisième de l’Empire? Victime ensuite de l’avènement dans le pays d’une économie de type… …   Encyclopédie Universelle

  • ODESSA — en España. Unos indicios Aunque no pueda ser un referente práctico en España, debido a la condición de isla con sus inconvenientes pero con sus ventajas, cabe la posibilidad aún no probada de que antiguos agentes alemanes al servicio de la Abwehr …   Enciclopedia Universal

  • Odessa, DE — U.S. town in Delaware Population (2000): 286 Housing Units (2000): 127 Land area (2000): 0.438233 sq. miles (1.135019 sq. km) Water area (2000): 0.013576 sq. miles (0.035162 sq. km) Total area (2000): 0.451809 sq. miles (1.170181 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Odessa, FL — U.S. Census Designated Place in Florida Population (2000): 3173 Housing Units (2000): 1272 Land area (2000): 5.298058 sq. miles (13.721906 sq. km) Water area (2000): 0.335075 sq. miles (0.867841 sq. km) Total area (2000): 5.633133 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Odessa, MN — U.S. city in Minnesota Population (2000): 113 Housing Units (2000): 66 Land area (2000): 0.756241 sq. miles (1.958656 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.756241 sq. miles (1.958656 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Odessa, MO — U.S. city in Missouri Population (2000): 4818 Housing Units (2000): 2011 Land area (2000): 3.487023 sq. miles (9.031348 sq. km) Water area (2000): 0.000134 sq. miles (0.000348 sq. km) Total area (2000): 3.487157 sq. miles (9.031696 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Odessa, NY — U.S. village in New York Population (2000): 617 Housing Units (2000): 261 Land area (2000): 1.211827 sq. miles (3.138618 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.211827 sq. miles (3.138618 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.