Néo-roman


Néo-roman

Néoroman

Exemple de style roman richardsonien, le palais de justice du comté de Bexar à San Antonio au Texas.
Détails néo-romans du capitole en style néorenaissant de l'état de New York à Albany.
En Bretagne, dans le Morbihan (France),l'église Saint-Melaine
Le clocher néo-roman (1876) de l'église Saint-Jean-Baptiste (Valence) par l'architecte A. Chauffeur

Le style néoroman était un style en vogue à la fin du XIXe siècle inspiré par le style architectural roman du XIe siècle et XIIe siècle. Les caractéristiques distinctives les plus couramment employées dans les bâtiments néo-romans étaient les voûtes en berceau, et les fenêtres en arc semi-circulaire et les bandeaux. À la différence du style roman classique, cet « éclectisme » roman avait tendance à aller vers des arches et des fenêtres simplifiées par rapport à leur modèles historiques.

Ce style fut couramment employé aux États-Unis à la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle pour l'architecture des palais de justice et des campus universitaires. Dans ce dernier cas, l'exemple le plus connu étant est sans doute l'Université de Californie.
Le style néoroman fut aussi largement employé pour construire des églises mais aussi parfois pour des synagogues, dont l'exemple le plus remarquable est sans doute le bâtiment de la congrégation Emanu-El de New York sur la cinquième Avenue, datant de 1929.

De loin Henry Hobson Richardson est l'architecte américain le plus important et le plus influent ayant développé un style propre inspiré librement de l'architecture romane. Aux États-Unis on appelle même « roman richardsonien » le style dérivé d'exemples établis par lui.

Au Royaume-Uni, le style néoroman rentra dans le cadre de ce que nous appelons aujourd'hui l'Architecture victorienne. Le bâtiment du Musée d'histoire naturelle de Londres dut à Alfred Waterhouse, construit de 1873 à 1880, sera un des exemple les plus significatif.

France

En France, c'est Eugène Viollet-le-Duc qui, à la suite de la publication de son Dictionnaire, lance un mouvement durable en faveur du vocabulaire de formes médiéval. Grâce à sa connaissance des styles médiévaux, il exerce d'abord dans la restauration (basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, basilique Saint-Sernin de Toulouse), qui va souvent jusqu'à la re-création de modèles qui n'ont pas existé, avant de susciter de nombreux continuateurs. L'un des exemples de ce style est Musée Dobrée à Nantes, construit à partir de 1862 pour abriter les collections d'art de Thomas Dobrée. Une multitude d'églises sont construites sur des modèles romans plus ou moins interprétés, dont un style romano-byzantin qui connaîtra un grand succès (Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, à Paris, par Paul Abadie, qui a participé à la restauration de Saint-Sernin). On peut citer l'église Saint-Denys d'Argenteuil (1862-65), l'église Notre-Dame de l'Assomption à Villefranche-du-Périgord par Paul Abadie (1864-69), la poste centrale de Metz, la Gare de Metz-Ville (1905-08)...

Au XXe siècle, on peut aussi citer l'église Saint Melaine, bâtie dans les années 1950, par le chanoine Alphonse Thommerot, à Rieux (Morbihan), dans une des variantes du style néoroman, mais breton.

Voir

Commons-logo.svg


  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Ce document provient de « N%C3%A9oroman ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Néo-roman de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • NÉO-CLASSICISME — La définition que les dictionnaires usuels donnent du terme néo classicisme est assez évasive. «Tendance artistique et littéraire inspirée de l’Antiquité classique ou du classicisme du XVIIe siècle. // Tendance qui retourne à un certain… …   Encyclopédie Universelle

  • Roman polytheistic reconstructionism — Ceremony of the Roman revivalist group Nova Roma to Concordia at Aquincum (Budapest), Floralia 2008 Roman polytheistic reconstructionism, also known as Cultus Deorum Romanorum (Latin for Worship of the Roman Gods), Religio Romana (Latin for Roman …   Wikipedia

  • Neo-Platonism — Eyjólfur K.Emilsson GENERAL INTRODUCTION Neo Platonism is usually defined as the philosophy of Plotinus, who lived in the third century AD, and his followers in the pagan Graeco Roman world in late antiquity. The most significant philosophers… …   History of philosophy

  • ROMAN — QUAND un genre littéraire, depuis plus de deux mille ans, produit par milliers des œuvres de qualité, et ce dans la plupart des grandes littératures – c’est le cas de ce qu’on appelle aujourd’hui en français le roman – qui, sans ridicule,… …   Encyclopédie Universelle

  • Neo-Assyrian Empire — ←   ←   …   Wikipedia

  • Neo-Pythagorean Philosophy — • An ethico religious society founded by Pythagoras, which flourished especially in Magna Graecia in the fifth century B.C. Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Neo Pythagorean Philosophy     Neo Pythagorean Philoso …   Catholic encyclopedia

  • Roman Academies —     Roman Academies     † Catholic Encyclopedia ► Roman Academies     The Italian Renaissance at its apogee [from the close of the Western Schism (1418) to the middle of the sixteenth century] found two intellectual centres, Florence and Rome.… …   Catholic encyclopedia

  • Roman Academies — includes a description of papal academies in Rome including historical and bibliographical notes concerning the more important of these. Roman Academies were associations of learned men and not institutes for instruction.These Roman Academies… …   Wikipedia

  • Neo-Catholicism — is a term that some traditionalist Catholics use to describe a set of beliefs pertaining to both theology and political ideology. While a person does not necessarily subscribe to Neo Catholic thought on both the theological and ideological levels …   Wikipedia

  • néo-platonicien — néo platonicien, enne adj. et n. De l école néo platonicienne. Plotin, philosophe néo platonicien. || Subst. Des néo platoniciens. ⇒NÉO PLATONICIEN, NÉOPLATONICIEN, IENNE, adj. et subst. masc. I. Adj. Relatif au néo platonisme (v. ce mot A).… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.