Nécropole royale de la basilique de Saint-Denis

ÔĽŅ
Nécropole royale de la basilique de Saint-Denis

La Nécropole royale de Saint-Denis, abrite les tombes de nombreux souverains francs et français, depuis Dagobert Ier jusqu'à Louis XVIII. Cette nécropole se trouve dans la basilique de Saint-Denis.

Si quelques rois mérovingiens puis carolingiens y établirent leur dernier séjour, c'est avec les Robertiens et les Capétiens, que la nécropole royale installée dans l'église de Saint-Denis acquiert son statut défintif de lieu de rassemblement des sépultures royales.

Ainsi, les rois capétiens, à l'exception de Philippe Ier, de Louis VII et Louis XI y reposèrent tous.

Progressivement, la nécropole reçut les sépultures, non seulement des rois et reines, mais aussi des membres de la famille royale, ainsi que de grands serviteurs du royaume que les rois voulaient honorer en les autorisant à reposer auprès d'eux.

Sommaire

Origine de la nécropole royale

D√®s le Bas-Empire, un cimeti√®re gallo-romain est attest√© sur le site de Saint-Denis. Au IVe si√®cle, un mausol√©e fut √©lev√© √† l'emplacement du ma√ģtre-autel actuel et fit d√©j√† l'objet d'un culte. Puis, vers 475[1], sainte Genevi√®ve acheta les terres alentours et fit construire une √©glise. Cette √©glise est devenue une n√©cropole royale d√®s les origines de la royaut√© fran√ßaise puisque la reine Ar√©gonde, bru de Clovis Ier, y repose.

Personnalités inhumées à Saint-Denis

Rois de France inhumés à Saint-Denis

Monuments funéraires à la mémoire (et non leurs tombes) de Louis XVI et de Marie-Antoinette réalisés par Edme Gaulle et Pierre Petitot en 1830, basilique Saint-Denis.

Louis VII fut inhumé dès sa mort le 19 septembre 1180, et selon ses volontés, à l'abbaye cistercienne de Notre-Dame de Barbeau près de Fontainebleau. Toutefois, le 30 juin 1817, Louis XVIII fit transférer ses cendres à Saint-Denis

Parmi les rois Cap√©tiens, n'ont pas √©t√© inhum√©s √† Saint-Denis :

Reines de France inhumées à Saint-Denis

Saint Louis refusa l'inhumation d'Ingeburge de Danemark. Isabelle de Hainaut, épouse de Philippe Auguste est inhumée à Notre-Dame de Paris

Princes et princesses de France inhumés à Saint-Denis

Gisants de Clovis II et Charles Martel

Serviteurs de la monarchie française inhumés à Saint-Denis

La profanation des tombes de la basilique durant la Révolution (1793)

Pour f√™ter la prise des Tuileries du 10 ao√Ľt 1792, lors de la s√©ance du 31 juillet 1793, un conventionnel, Bar√®re, demande √† ce que les mausol√©es soient tous d√©truits[2].

Dom Poirier, ancien b√©n√©dictin de l'abbaye de Saint-Denis, est nomm√© commissaire de l'Institut, et √† ce titre, charg√© d'assister √† l'exhumation. Le mois d'ao√Ľt doit √™tre consacr√© √† pratiquer l'exhumation des corps. Une d√©cision non totalement appliqu√©e puisqu'un conventionnel, Lequinio, d√©nonce son inapplication le 7 septembre 1793.

Les corps sont jet√©s dans deux fosses communes du cimeti√®re attenant √† la basilique vers le nord puis recouverts en partie de chaux vive, mais Alexandre Lenoir r√©ussit √† sauver les statues et gisants les plus pr√©cieux. Il les envoie √† Paris, au d√©p√īt des Petits-Augustins.

Dom Poirier a √©t√© le principal t√©moin oculaire de l'exhumation et de la profanation des tombeaux royaux (tout comme Alexandre Lenoir). Il a assist√© √† l'exhumation, une premi√®re fois en ao√Ľt 1793[2]. Notamment les tombeaux de :

Mais, c'est lors de la deuxi√®me vague de profanation (octobre 1793), qu'ont √©t√© v√©ritablement r√©alis√©es les exhumations. Les exhumations auxquelles il a √©t√© proc√©d√© en octobre 1793 sont, dans l'ordre, toujours selon le t√©moignage sous forme de proc√®s-verbal de dom Poirier (on ne citera que les principaux personnages) :

12 octobre 1793 :

14 octobre 1793 :

16 octobre 1793 :

17 octobre 1793 :

18 octobre 1793 :

19 octobre 1793 :

20 octobre 1793 :

21 octobre 1793 :

22 octobre 1793 :

24 octobre 1793 :

25 octobre 1793 :

18 janvier 1794 :

Dom Poirier avoue n'avoir pas retrouvé certains personnages comme le cardinal de Retz (mort en 1679) ou Alphonse de Brienne. Plusieurs corps sont retrouvés en état de putréfaction ou réduits en poussière. Le corps d’Henri IV est dans un si bon état de conservation qu’il est exposé aux passants, debout, durant quelques jours devant la basilique.

Restauration de la nécropole royale

En 1816, Louis XVIII demanda √† Alexandre Lenoir de les remettre dans la basilique r√©habilit√©e en 1816. Le 19 janvier 1817, Louis XVIII fit ramener les restes de ses pr√©d√©cesseurs, r√©cup√©r√©s dans les fosses, dans la crypte de la basilique, o√Ļ ils sont rassembl√©s (car la chaux a emp√™ch√© leur identification) dans un ossuaire scell√© par des plaques de marbre sur lesquelles sont inscrits les noms des monarques.

Tombeaux de la nécropole subsistants

Tombeaux royaux à effigies symboliques

  • Dalle fun√©raire de Clovis Ier, roi des Francs
  • Dalle fun√©raire de Childebert Ier, fils de Clovis Ier, roi de Paris et Orl√©ans.
  • Dalle fun√©raire de Clovis II du XIIe si√®cle roi de Neustrie et de Bourgogne.
  • Dalle fun√©raire de Fr√©d√©gonde, reine de Neustrie

Vers 1260, Saint Louis fit exécuter en série des gisants de tous ses prédécesseurs depuis le 7e siècle, qui sont purement symboliques mais révélateurs de la façon dont étaient représentés les personnages royaux dans la statuaire du milieu du 13e siècle.

Tombeaux royaux à effigies réalistes

Tombeaux de Jeanne d'√Čvreux et de Charles IV le Bel

A partir de Philippe III le Hardi, d√©c√©d√© en 1285, appara√ģt le souci de ressemblance dans la repr√©sentation des gisants.

Mausolées royaux de la Renaissance

Mausolée de Louis XII et d'Anne de Bretagne

Les tombeaux deviennent tr√®s imposants et d'une d√©coration somptueuse. Les mausol√©es se pr√©sentent alors sur deux √©tages pr√©sentant deux visions oppos√©es : √† l'√©tage sup√©rieur, le roi et la reine sont en costume d'apparat et agenouill√©s (orant), alors qu'√† l'√©tage inf√©rieur, les souverains sont repr√©sent√©s dans la rigidit√© cadav√©rique et sans v√™tement(transi), ce qui en donne une vision extr√™mement r√©aliste. Trois mausol√©es se pr√©sentent ainsi :

  • Mausol√©e de Louis XII (1498-1515) et Anne de Bretagne.
  • Mausol√©e de Fran√ßois Ier (1515-1547) et Claude de France, r√©alis√© par Philibert Delorme et Pierre Bontemps. C'est une sorte d'arc de triomphe √† l'antique, d√©licatement cisel√©, dont le socle porte de remarquables bas-reliefs dont la bataille de Marignan.
  • Mausol√©e de Henri II (1547-1559) et Catherine de M√©dicis, r√©alis√© sous la direction du Primatice. Catherine de M√©dicis qui fut horrifi√©e en voyant sa repr√©sentation mortuaire telle que le voulait la tradition, commanda un second tombeau √† Germain Pilon, o√Ļ le sommeil se substitue √† la mort. Ainsi Henri II et Catherine de M√©dicis sont les seuls souverains fran√ßais √† avoir deux tombeaux.

Tombeaux de la crypte royale

Au centre de la crypte royale, dans la salle voutée du caveau royal, se trouvent les tombeaux des souverains inhumés après la Révolution française.

A proximité, la chapelle des Bourbons contient des cénotaphes réalisés au XIXe siècle en l'honneur des Bourbons. Y est entreposé, dans un vase translucide, le coeur de Louis XVII.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Tombeaux de souverains transférés à Saint-Denis

Les gisants de plusieurs souverains non inhum√©s √† Saint-Denis y furent transf√©r√©s :

  • Gisant de Clovis Ier,
  • Gisant de Childebert Ier en provenance de l'abbaye de Saint-Germain-des-Pr√©s o√Ļ il fut inhum√© en 558,
  • Dalle fun√©raire de Fr√©d√©gonde en provenance de l'abbaye de Saint-Germain-des-Pr√©s o√Ļ elle fut inhum√©e en 597,
  • Gisant de L√©on VI, roi d'Arm√©nie de la famille fran√ßaise de Lusignan, inhum√© au couvent des C√©lestins √† Paris.

Tombeaux de princes et princesses de France

Tombeau de Charles de Valois

Tombeaux de serviteurs de la monarchie française

Tombeau de Bertrand du Guesclin
Tombeau de Louis de Sancerre

Tombeaux de la nécropole détruits

Tombeaux détruits lors de la Guerre de cent ans

Tombeaux principaux détruits lors de la Révolution Française

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Ville de Saint-Denis : Saint Denis mort vers 250
  2. ‚ÜĎ a et b Max Billard, Les tombeaux des rois sous la Terreur, √Čd. Perrin, 1907

Liens internes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nécropole royale de la basilique de Saint-Denis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Basilique de Saint-Denis ‚ÄĒ Basilique Saint Denis Basilique Saint Denis Vue g√©n√©rale de l √©difice Nom local Basilique de Saint Denis Latitude Longitude ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Basilique de Saint Denis ‚ÄĒ Basilique Saint Denis Basilique Saint Denis Vue g√©n√©rale de l √©difice Nom local Basilique de Saint Denis Latitude Longitude ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Basilique Saint-Denis ‚ÄĒ Pr√©sentation Nom local Basilique de Saint Denis Culte Catholique romain ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Basilique-cath√©drale de Saint-Denis ‚ÄĒ Basilique Saint Denis Basilique Saint Denis Vue g√©n√©rale de l √©difice Nom local Basilique de Saint Denis Latitude Longitude ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Basilique Saint-Denis de Saint-Denis ‚ÄĒ Basilique Saint Denis Basilique Saint Denis Vue g√©n√©rale de l √©difice Nom local Basilique de Saint Denis Latitude Longitude ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-denis (seine-saint-denis) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Denis. Saint Denis ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Denis. 48¬į 56‚Ä≤ 11‚Ä≥ N 2¬į 21‚Ä≤ 17‚Ä≥ E ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Musee d'Art et d'Histoire (Saint-Denis) ‚ÄĒ Mus√©e d Art et d Histoire (Saint Denis) Mus√©e d Art et d Histoire de Saint Denis La Chapelle du mus√©e Informations g√©ogr ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Mus√©e d'Art et d'Histoire (Saint-Denis) ‚ÄĒ Mus√©e d Art et d Histoire de Saint Denis La Chapelle du mus√©e Informations g√©ogr ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Mus√©e d'art et d'histoire (saint-denis) ‚ÄĒ Mus√©e d Art et d Histoire de Saint Denis La Chapelle du mus√©e Informations g√©ogr ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.