Nouvelle-Galles-du-Sud

ÔĽŅ
Nouvelle-Galles-du-Sud

Nouvelle-Galles du Sud

Page d'aide sur les redirections ¬ę NSW ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir NSW (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'√Čtat d'Australie. Pour l'ancienne r√©gion du Canada, voir Nouvelle-Galles du Sud (Canada).
New South Wales
(Nouvelle-Galles du Sud)
Flag of New South Wales.svg New South Wales coa.png
Drapeau Armoiries
Localisation de la Nouvelle-Galles du Sud (en rouge) à l'intérieur de l'Australie
Localisation de la Nouvelle-Galles du Sud (en rouge) à l'intérieur de l'Australie
Administration
Pays Australie Australie
Statut politique √Čtat
Capitale Sydney
Gouvernement :
¬∑ Gouverneur Marie Bashir
¬∑ Premier Nathan Rees
Repr√©sentation f√©d√©rale :
¬∑ Chambre 50
¬∑ S√©nat 12
Géographie
Superficie :
¬∑ Totale 809 444 km¬≤ (5e)
¬∑ Terre 800 642 km¬≤ (98,91%)
¬∑ Eau 8 802 km¬≤ (1,09%)
Altitude :
¬∑ Maximale Mont Kosciuszko
2 228 m
¬∑ Minimale 0 m
Démographie
Population (2006) 6 817 100 hab. (1er)
Densit√© 8,42 hab./km¬≤ (3e)
√Čconomie
PIB (2004-05) 305 437 M$ (1er)
PIB/hab. 44 805 $ (4e)

La Nouvelle-Galles du Sud (en anglais New South Wales, en abr√©g√© NSW) est le plus peupl√© des √Čtats australiens. Elle est situ√©e au sud-est du continent et partage ses fronti√®res avec le Queensland au nord, avec l'Australie-M√©ridionale √† l'ouest et avec le Victoria au sud. Elle est bord√©e par la mer de Tasman √† l'est. La Nouvelle-Galles du Sud encercle le Territoire de la capitale australienne (ACT), o√Ļ se trouve Canberra, la capitale de l'Australie.

Historiquement, c'est le premier √Čtat d‚ÄôAustralie. Cr√©√© en 1788, il couvrait √† l'origine la plus grande partie du continent australien ainsi que la Nouvelle-Z√©lande, les √ģles Lord Howe et Norfolk, mais au cours du XIXe si√®cle de grandes parties ont √©t√© s√©par√©es pour former les colonies britanniques de Tasmanie (1825), d'Australie m√©ridionale (1836), de Victoria (1851) et du Queensland (1859).

En mars 2007, on estimait sa population à 6,89 millions habitants[1].

L'√Čtat tire son nom de la r√©gion Galles du Sud du Pays de Galles. Les services officiels australiens √©crivent ¬ę nouvelle ¬Ľ au singulier[2]

Sommaire

Histoire

Article d√©taill√© : Histoire de la Nouvelle-Galles du Sud.

√Čpoque aborig√®ne

Les premiers habitants du pays ont √©t√© des tribus aborig√®nes qui sont pr√©sentes depuis 40 000 √† 60 000 ans.

D√©couverte et √Čtablissement des europ√©ens

En 1770, le capitaine James Cook d√©couvre la c√īte est de la Nouvelle-Hollande, qui sera, par la suite, renomm√©e ¬ę Nouvelle-Galles du Sud ¬Ľ.

Le 26 janvier 1788, jour maintenant de la f√™te nationale australienne, arrive la First fleet command√©e par le capitaine Arthur Phillip avec ses 11 bateaux, ses 700 prisonniers, ses gardiens. Il √©tablit une colonie p√©nale britannique √† Port Jackson, sur le site o√Ļ se trouve aujourd'hui la ville de Sydney. Il sera le premier gouverneur de l'√Čtat de 1788 √† 1792.

Apr√®s quelques ann√©es de chaos et d'anarchie qui virent le renversement du gouverneur William Bligh lors de la r√©bellion du rhum, un nouveau gouverneur, le lieutenant Lachlan Macquarie qui sera √† la t√™te de l‚Äô√Čtat de 1810 √† 1821, commence √† faire construire des routes, des quais, des √©glises, des b√Ętiments publics. Il organise les premi√®res exp√©ditions pour explorer la r√©gion.

En 1813, William Wentworth, Gregory Blaxland et William Lawson m√®nent une exp√©dition d'exploration et r√©ussissent √† se frayer un passage pour traverser la r√©gion montagneuse (connue sous le nom des ¬ęBlue Mountains¬Ľ) √† l‚Äôouest de Sydney. Ils ouvrent ainsi une voie aux vastes zones agricoles qui y existent actuellement.

Ruée vers l'or

En 1851, la d√©couverte d'or dans la r√©gion va attirer une foule de chercheurs et la population de la r√©gion va atteindre les 100 000 habitants en 1860.

Fédération

Les frontières de la Nouvelle-Galles du Sud au cours du temps.

Les habitants vont rapidement demander la création d'un gouvernement local et obtenir du parlement britannique le New South Wales Constitution Act en 1855. La loi créait un parlement de Nouvelle-Galles du Sud formé de deux chambres dont une chambre basse, l'assemblée législative, qui comprenait 54 députés.

Comme la population va continuer d'augmenter, un certain nombre de colonies vont se séparer de la Nouvelle-Galles du Sud, réduisant d'autant sa superficie et formant la Tasmanie, le Victoria…

Chaque √Čtat va mener sa propre politique, cr√©ant des fronti√®res avec les √Čtats voisins, notamment sur le Murray qui forme la fronti√®re entre la Nouvelle-Galles du Sud et le Victoria et tr√®s rapidement des voix vont s'√©lever pour demander la cr√©ation d'un √Čtat f√©d√©ral dont notamment celle du Premier ministre de l'√Čtat, Sir Henry Parkes, avec son discours √† Tenterfield en 1889. Edmund Barton qui deviendra par la suite le premier Premier ministre d'Australie en fut un autre partisan et une r√©union se d√©roula en 1893 √† Corowa pour esquisser un projet de constitution.

En 1898, un r√©f√©rendum fut organis√© sur le projet de f√©d√©ration en Nouvelle-Galles du Sud (comme au Victoria, en Australie-M√©ridionale et en Tasmanie) et le oui l'emporta comme dans les autres √Čtats mais le Premier ministre George Reid (surnomm√© "Oui-Non Reid" √† cause de son comportement changeant) estima que la majorit√© de oui n'√©tait pas suffisante.

En 1899 eurent lieu de nouveaux référendums qui virent augmenter le nombre de partisans du oui et la Nouvelle-Galles du Sud accepta les résultats du référendum sous la condition que la future capitale soit située sur son territoire.

Le 1er janvier 1901, la Nouvelle-Galles du Sud participe à la création de la fédération australienne, un dominion britannique dont la première capitale sera, en attendant le choix du lieu et la création de la ville, Melbourne. En 1911, la Nouvelle-Galles du Sud cèdera une partie de son territoire qui deviendra le Territoire de la capitale australienne et Canberra deviendra officiellement la capitale fédérale de l'Australie en 1927.

D√©but du XXe si√®cle

Dans les ann√©es qui suivront la Premi√®re Guerre mondiale, les fermiers de la r√©gion se montreront les plus actifs au niveau politique surtout pour montrer leur m√©contentement. Les prix des marchandises avaient fortement augment√© pendant la guerre et le volume du commerce mondial avait fortement diminu√© alors que les prix de leurs productions restaient bloqu√©s par le premier ministre Billy Hughes. En 1919, les fermiers cr√©ent le Country Party, men√© au plan f√©d√©ral par Earle Page, un m√©decin de Grafton et au niveau de l'√Čtat par Michael Bruxner, un petit fermier de Tenterfield. Le parti n√©gociera son soutien aux diff√©rents gouvernements non travaillistes contre l'obtention d'avantages pour les fermiers et la r√©alisation d'investissements publics dans les zones rurales.

La grande d√©pression de 1929 entrainera une p√©riode de situation tr√®s difficile pour l'√Čtat. La flamb√©e du ch√īmage et l'effondrement du prix des mati√®res premi√®res provoqu√®rent la mis√®re des ouvriers et la ruine des paysans entrainant non le d√©veloppement du parti communiste australien qui resta toujours marginal mais l'arriv√©e du gouvernement travailliste populiste de Jack Lang. Le second gouvernement Jack Lang fut √©lu en novembre 1930 sur un programme pr√©voyant le non remboursement des emprunts faits aupr√®s des britanniques et l'utilisation de la ¬ę planche √† billets ¬Ľ plut√īt que le soutien √† l'emploi gr√Ęce √† des travaux d'int√©r√™ts publics. Ces mesures furent d√©nonc√©es comme ill√©gales par les conservateurs ainsi que par le gouvernement f√©d√©ral du travailliste James Scullin. Il en r√©sulta un l√Ęchage de Scullin par les supporters de Lang et une grave crise au sein du parti travailliste. En mai 1932, le gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud, Sir Philip Game, d√©missionna le gouvernement Lang et aux √©lections suivantes les conservateurs furent √©lus.

Au d√©but de la Seconde Guerre mondiale en 1939, les diff√©rences de d√©veloppement entre la Nouvelle-Galles du Sud et les autres √Čtats s'√©taient effac√©es apr√®s la cr√©ation de la f√©d√©ration et gr√Ęce aux mesures de protection douani√®res f√©d√©rales. La Nouvelle-Galles du Sud devan√ßait le Victoria cependant au point de vue industriel, commercial et financier. Le parti travailliste revint au pouvoir en 1941 sous la direction du mod√©r√© William McKell et y resta pendant 24 ans, jusqu'en 1965.

L'après-guerre en Nouvelle-Galles du Sud

En 1965, sa chute fut en partie provoqu√©e par le projet de construction d'un op√©ra √† Bennelong Point, un quartier de Sydney et par la controverse sur le co√Ľt du projet. Le parti lib√©ral obtint la majorit√© et le gouvernement fut conduit par Sir Robert Askin, une figure politique controvers√©e avec ses partisans qui voient en lui un r√©formateur qui a redress√© l'√©conomie de l'√Čtat et ses adversaires qui voient en lui un homme v√©reux.

À la fin des années 1960, un mouvement de sécession eut lieu en Nouvelle-Angleterre. Il aboutit à un référendum qui fut légèrement défavorable aux partisans de la séparation.

La démission d'Askin en 1975 fut suivie par le passage sur des durées courtes de plusieurs premiers ministres libéraux. Aux élections générales de 1976, le parti travailliste mené par Neville Wran revint au pouvoir avec un siège de majorité que Wran sut transformer en une large majorité aux élections suivantes de 1978 et 1981.

Apr√®s avoir remport√© une confortable quoique moins importante majorit√© en 1984, Wran d√©missionna de son poste et quitta le parlement. Il fut remplac√© par Barrie Unsworth qui eut beaucoup de peine √† s'imposer et fut battu aux √©lections de 1988 par un parti lib√©ral en pleine renaissance conduit par Nick Greiner. Unsworth fut remplac√© √† la t√™te du parti travailliste par Bob Carr. Au d√©part, Greiner fut un premier ministre populaire gr√Ęce notamment √† la cr√©ation d'une commission ind√©pendante de lutte contre la corruption. Greiner organisa des √©lections surprises qu'il pensait remporter facilement mais le parti lib√©ral perdit sa majorit√© absolue et dut s'associer aux ind√©pendants pour garder sa majorit√©.

Par la suite, Greiner fut accusé de corruption par la commission qu'il avait créée pour avoir proposé un poste officiel à un député indépendant (un ancien député libéral) afin de le faire démissionner du parlement et de récupérer son siège à la faveur d'élections partielles. Greiner démissionna de son poste mais fut blanchi par les juges. Il fut remplacé par John Fahey. Bien qu'il fut personnellement populaire, son gouvernement souffrit de nombreux scandales: évasion fiscale, enregistrement illégal de conversations, harcèlement sexuel, menaces de mort. Aux élections de 1995 le parti libéral fut battu de peu et le travailliste Bob Carr arriva au pouvoir.

Comme Wran avant lui, Carr fut capable de transformer son étroite majorité des élections de 1995 en une large majorité aux élections de 1999 et 2003. C'est à cette époque que Sydney accueillit les jeux olympiques d'été de 2000 qui furent perçus dans le monde entier comme un vaste succès ce qui favorisa sa popularité. Carr surprit tout le monde en démissionnant de son poste en 2005. Il fut remplacé par Morris Iemma qui est toujours premier ministre et qui a été réélue aux élections de mars 2007.

Géographie

Carte géographique de Nouvelle-Galles du Sud

La Nouvelle-Galles du Sud est bordé au nord par le Queensland, à l'ouest par l'Australie-Méridionale, au sud par le Victoria et à l'est par la Mer de Tasman.

Géographiquement, la Nouvelle-Galles du Sud peut-être divisée en quatre régions:

  • √† l'est, une bande c√īti√®re avec un climat allant du temp√©r√© au sud jusqu'au subtropical au nord, √† la limite du Queensland. C'est cette r√©gion qui contient la plus grande partie de la population de l'√Čtat notamment dans les trois villes principales de l'√Čtat‚ÄČ: Newcastle et son agglom√©ration au nord, Sydney au centre et Wollongong au sud. On y trouve les r√©gions des C√ītes du sud, de l'Illawarra, des la C√ītes du centre et de la C√īte Nord.
  • plus √† l'ouest, une zone montagneuse correspondant √† la Cordill√®re australienne avec ses hauts plateaux et quelques monts dont la plupart ne d√©passent pas les 1‚ÄČ000 m√®tres. C'est l√† que l'on trouve le point culminant du continent australien: le mont Kosciuszko (2 229 m√®tres). On y trouve les r√©gions des Hautes Terres du sud (Southern Highlands en anglais) au sud, des Plateaux du centre (Central Tablelands) au centre et de la Nouvelle-Angleterre (New-England) au nord.
  • encore plus √† l'ouest, une vaste zone de plaines se r√©tr√©cissant du sud au nord, avec une importante mise en valeur agricole, √† la population plus clairsem√©e que sur la c√īte. Ce sont les r√©gions de la Riverina et de la zone de Wagga Wagga
  • sur la moiti√© ouest, une zone plus ou moins d√©sertique s'√©largissant du sud au nord: le Far West australien avec quelques rares campements et la seule ville mini√®re de Broken Hill.

Il faut signaler deux enclaves dans l'√Čtat: le territoire de la capitale australienne et le territoire de la baie de Jarvis

Climat

L'√Čtat connait un climat subtropical humide sur une majeure partie de son territoire. Les hivers sont souvent doux, et les √©t√©s moites. L'influence d√©sertique se fait toutefois de plus en plus sentir vers l'int√©rieur des terres. Il peut connaitre de grandes variations de temp√©ratures. Le maximum de 50,0¬įC a √©t√© atteint le 11 janvier 1939 √† Wilcannia. Le minimum de -23,0¬įC a √©t√© atteint √† Charlotte Pass le 29 juin 1994. Ce minimum est aussi la temp√©rature la plus basse jamais enregistr√© en Australie en dehors de l'Antarctique.[3]

Démographie

En juin 2007 la population de Nouvelle-Galles du Sud s'élevait à 6,89 millions de personnes. La population augmente de 1,1% par rapport à l'année précédente, [4] en dessous de la moyenne nationale de 1,5%.

62,9% de la population de Nouvelle-Galles du Sud vit à Sydney.[5]

Villes principales

Villes principales et population
Ville Population (juin 2007)[6]
Sydney 4 336 374
Newcastle 523 662 [7]
Wollongong 280 159
Wagga Wagga 56 147
Tweed Heads 51 788
Tamworth 44 970
Albury 44 787
Port Macquarie 42 042
Orange 37 333
Queanbeyan 36 331
Dubbo 36 150
Nowra-Bomaderry 32 556
Bathurst 32 385
Lismore 31 865
Sydney avec The Rocks à gauche et Darling Harbour à droite

Gouvernement

Le pouvoir ex√©cutif est incarn√© par le Gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud, qui repr√©sente et est d√©sign√© par √Člisabeth II. L'actuel gouverneur est Son Excellence Marie Bashir (Lady Shehadie). Le gouverneur choisit comme Premier ministre le chef du parti politique ayant la majorit√© √† l'Assembl√©e L√©gislative. Le Premier ministre recommande alors les autres membres des deux chambres au Minist√®re, sous le principe du Syst√®me de Westminster. Le gouvernement est dirig√© par le premier ministre, actuellement, et depuis le 5 septembre 2008, Nathan Rees de l‚ÄôALP (Australian Labor Party).[8]

La Parliament House de Nouvelle-Galles du Sud

Constitution

La Nouvelle-Galles du Sud est une monarchie constitutionnelle. La reine √Člisabeth II en est la souveraine et y est repr√©sent√©e par le gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud.

Le mode de gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud est déterminé par la Constitution de 1856, modifiée à nombreuses reprises depuis lors. Depuis 1901, la Nouvelle-Galles du Sud fait partie du Commonwealth d'Australie, et la Constitution australienne règle les relations avec le Commonwealth.

Sous la Constitution australienne, la Nouvelle-Galles du Sud cède certains pouvoirs législatif et judiciaires au Commonwealth, mais conservent son indépendance dans d'autres domaines. La constitution de la Nouvelle-Galles du Sud dit: "La Législature doit, soumis aux dispositions de la Constitution du Commonwealth d'Australie, avoir le pouvoir de faire des lois pour maintenir la paix, le bien-être et la bonne gouvernance de la Nouvelle-Galles du Sud dans tous les situations."[9] En pratique, cependant, l'indépendance des états australiens a été énormément réduite par la domination financière croissante du Commonwealth.

Parlement

Parti
Politique
Assemblée
Législative
Conseil
Législatif
ALP 52 (56%) 19 (45%)
Libéral 22 (24%) 10 (24%)
National 13 (14%) 5 (11%)
Indépendant/Autre 6 (6%) 8 (20%)
Source: Parlement de Nouvelle-Galles du Sud.[10]

Le parlement de Nouvelle-Galles du Sud comprend deux chambres : l'Assembl√©e l√©gislative (la chambre basse) et le Conseil l√©gislatif (la chambre haute). Les √©lections se tiennent tous les 4 ans le quatri√®me samedi du mois de mars, les plus r√©centes ayant eu lieu le 24 mars 2007. √Ä chaque √©lection un membre est √©lu √† l'Assembl√©e L√©gislative pour chacun des 93 districts √©lectoraux et la moiti√© des 42 membres du Conseil l√©gislatif est √©lu par l'√©lectorat de l'√Čtat.

Services d'urgence

Les Forces de Police de Nouvelle-Galles du Sud, cr√©√©es en 1862, enqu√™tent sur les crimes et d√©lits dans tout l'√Čtat.
Les services de pompiers sont au nombre de deux: les volontaires de la New South Wales Rural Fire Service, actifs principalement dans les petites villes et la campagne, et les New South Wales Fire Brigades, une agence gouvernementale chargée de la protection des aires urbaines. Les zones d'intervention de ces services se chevauchent parfois à cause des nouvelles banlieues.
Les ambulances sont gérées par l’Ambulance Service of New South Wales.
Les services de secours (accident de la route, confinement, ...) sont traités conjointement par tous les services d'urgence, avec les ambulances, les équipes de la police et les unités de lutte contre le feu.

√Čconomie

Article d√©taill√© : √Čconomie de la Nouvelle-Galles du Sud.
Port Kembla est remarquable pour ses acieries.

Depuis les ann√©es 1970, la Nouvelle-Galles du Sud a subi une transformation √©conomique et sociale rapide. Les anciennes industries telles que les aci√©ries et la construction navale ont disparu et, bien que l'agriculture reste importante sa part dans les revenus de l'√Čtat sont de plus en plus faibles. Les nouvelles industries telles que les technologies de l'information et les services financiers sont principalement concentr√©es sur Sydney et ont leurs bureaux dans le centre de Sydney.

Le charbon et ses produits d√©riv√©s sont les premi√®res exportations de l'√Čtat. Il repr√©sente 5 milliards de dollar australien soit 19% des exportations de Nouvelle-Galles du Sud.[11]

Le tourisme est aussi devenu important. Il est surtout centr√© sur Sydney mais aussi sur la c√īte nord pr√®s de Coffs Harbour et de la Byron Bay. Il repr√©sente 23 milliards de dollars dans l'√©conomie de la Nouvelle-Galles du Sud et emploie 8% des travailleurs.[12]

En 2006, le PIB de l'√Čtat s'√©levait √† 310 milliards de dollars soit un revenu par t√™te d'habitant de 45 584 dollar.[13]

La communaut√© des affaires de Nouvelle-Galles du Sud est repr√©sent√©e par la NSW Business Chamber qui compte 30 000 membres.

La Vallée Hunter est connue pour ses vignobles.

√Čducation

Primaire et secondaire

Le système éducatif de Nouvelle-Galles du Sud va de la maternelle jusqu'à l'année 12. Le primaire correspond aux 6 premières années et le secondaire va de la septième à la la douzième année. L'école est obligatoire jusqu'à 15 ans.[14]

Il existe deux types d'écoles, les gouvernementales et les non-gouvernementales.

Le gouvernement classifie les 12 années d'écoles primaire et secondaire en six niveaux, commençant au niveau 1 (année 1 et 2) et finissant au niveau 6 (année 11 et 12).

School Certificate

Article d√©taill√© : School Certificate.

Le School Certificate est donné par le Board of Studies aux étudiants ayant atteint l'année 10. Il entre en compte dans l'examen à la fin de l'année 10.

Il se divise en cinq tests: littérature anglaise, mathématiques, sciences, histoire de l'Australie, géographie. Les étudiants ne reçoivent aucune mention. Le test est fait pour évaluer les capacités des étudiants. Les résultat se subdivise en six, allant de la bande 1, la plus basse, à la bande 6, la plus haute.[15]

Higher School Certificate

Article d√©taill√© : Higher School Certificate.

Le Higher School Certificate (HSC) est le cerficat décerné à ceux ayant atteint l'année 12 en Nouvelle-Galles du Sud. Les étudiants le passent avant d'entrer sur le marché travail ou de commencer des études en Université. Ce certificat est nécessaire pour postuler dans une université afin de déterminer sa place par rapport aux autres candidats et accepter ou rejeter son inscription.

√Čtudes sup√©rieures

Il y a onze université qui se trouvent principalement en Nouvelle-Galles du Sud. Sydney accueille la première université d'Australie, l'Université de Sydney, fondé en 1850, de même que l'Université de Nouvelle-Galles-du-Sud, l'Université Macquarie, l'Université de Technologie (Sydney) et l'Universite de Sydney Ouest. L'Université catholique australienne a deux de ses six campus à Sydney.

En dehors de Sydney, les universités majeures sont celles de Newcastle et de Wollongong.

Culture

La Big Golden Guitar à Tamworth représente la culture country

La Nouvelle-Galles du Sud accueille un certain nombre d'institutions culturelles importantes en Australie.

En musique, la Nouvelle-Galles du Sud accueille le Orchestre symphonique de Sydney, le plus grand des orchestres d'Australie. La plus grande compagnie d'opéra en Australie, l'Opéra d'Australie, a son siège à Sydney. Ces deux organisations offre la possibilité de souscrire à un abonnement à l'Opéra de Sydney. L'autre corps musical est l'orchestre de chambre d'Australie. Sydney accueille aussi la Compagnie de Ballet d'Australie lors de son passage dans la région (le siège du ballet est à Melbourne). Mis à part l'Opéra de Sydney, les représentations musicales majeures sont données au City Recital Hall et au Sydney Town Hall.

Il y a aussi un certain nombre de galeries d'art. La Galerie d'Art de Nouvelle-Galles du Sud (abr√©g√©e AGNSW), poss√®de une collection importante d'Ňďuvres d'art australiennes, tandis que le Mus√©e d'art comptemporain de Sydney n'expose que de l'art comptemporain.

Les musées majeures sont l'Australian Museum (histoire naturelle), le Powerhouse Museum (technologie), et le Musée de Sydney (histoire). Il y a aussu le Sydney Jewish Museum.

Sport

Article d√©taill√© : Sport en Nouvelle-Galles du Sud.
Le Bathurst 1000, qui se tient au Mount Panorama Circuit à Bathurst

Les NSW Blues participent aux compétions de cricket de la Ford Ranger One Day Cup et Sheffield Shield, les Waratahs à la compétition de Super 14 et les 'Blues' représentent la Nouvelle-Galles du Sud lors du State of Origin.

De même que le State of Origin, les sièges de l'Australian Rugby League et de la National Rugby League (NRL) sont à Sydney, qui accueille 9 des 16 équipes de la NRL (South Sydney Rabbitohs, Sydney Roosters, Parramatta Eels, Cronulla-Sutherland Sharks, Wests Tigers, Penrith Panthers, Canterbury Bulldogs et Manly Sea Eagles). Une dixième équipe, les Newcastle Knights sont basé à Newcastle. Le principal sport d'été est le cricket.

Sydney a accueillit les Jeux olympiques d'été de 2000 et les Jeux de l'Empire britannique de 1938. Le stade olympique, connu aujourd'hui sous le nom de ANZ Stadium accueille chaque année la finale de la NRL. La final de la Coupe du monde de rugby à XV 2003 s'y est tenue.

Le Sydney Cricket Ground accueille le Test cricket du 2 au 6 janvier de chaque année, et est aussi l'un des sites pour les finales du One-day International.

La course annuelle Sydney-Hobart commence dans le port de Sydney le Boxing Day.

Galerie

Vue depuis l'Illawarra Escarpment au dessus de Wombarra dans le nord de l'Illawarra

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. ‚ÜĎ (en)Donn√©es d√©mographiques australiennes en 2004 sur Australian Bureau of Statistics. Consult√© le 17 janvier 2007
  2. ‚ÜĎ (fr)Informations g√©n√©rales sur l'Australie sur Ambassade d'Australie en France. Consult√© le 17 janvier 2007
  3. ‚ÜĎ Temp√©ratures extr√™mes de part le monde
  4. ‚ÜĎ Statistiques d√©mographiques Australienne, juin 2007
  5. ‚ÜĎ Nouvelle-Galles du Sud, 2007
  6. ‚ÜĎ Croissance r√©gionale de la population (Australie)
  7. ‚ÜĎ Ce nombre repr√©sente la population totale des 5 zones d'administration locale (Newcastle, City of Lake Macquarie, City of Cessnock, City of Maitland, Port Stephens Council) constituant le Greater Newcastle. L'article sur Newcastle ne fait r√©f√©rences qu'√† cette ville.
  8. ‚ÜĎ Nathan Rees
  9. ‚ÜĎ ¬ę The Legislature shall, subject to the provisions of the Commonwealth of Australia Constitution Act, have power to make laws for the peace, welfare, and good government of New South Wales in all cases whatsoever. ¬Ľ
  10. ‚ÜĎ Statistiques
  11. ‚ÜĎ Exportations
  12. ‚ÜĎ Tourisme
  13. ‚ÜĎ New South Wales in Focus, 2007
  14. ‚ÜĎ Education Act 1990 (NSW), Section 22
  15. ‚ÜĎ Introduction to the School Certificate - Board of Studies NSW
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalit√© issu d‚Äôune traduction de l‚Äôarticle de Wikip√©dia en anglais intitul√© ¬ę New South Wales ¬Ľ.
  • Portail de l‚ÄôAustralie Portail de l‚ÄôAustralie
  • Portail de la g√©ographie Portail de la g√©ographie
Ce document provient de ¬ę Nouvelle-Galles du Sud ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nouvelle-Galles-du-Sud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nouvelle-galles du sud ‚ÄĒ ¬ę NSW ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir NSW (homonymie).  Cet article concerne l √Čtat d Australie. Pour l ancienne r√©gion du Canada, voir Nouvell ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Nouvelle Galles-du-sud ‚ÄĒ ¬ę NSW ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir NSW (homonymie).  Cet article concerne l √Čtat d Australie. Pour l ancienne r√©gion du Canada, voir Nouvell ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Nouvelle Galles du Sud ‚ÄĒ ¬ę NSW ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir NSW (homonymie).  Cet article concerne l √Čtat d Australie. Pour l ancienne r√©gion du Canada, voir Nouvell ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Nouvelle Galles du sud ‚ÄĒ ¬ę NSW ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir NSW (homonymie).  Cet article concerne l √Čtat d Australie. Pour l ancienne r√©gion du Canada, voir Nouvell ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • NOUVELLE-GALLES DU SUD ‚ÄĒ Le plus peupl√© des √Čtats de l‚ÄôAustralie, la Nouvelle Galles du Sud ne comptait que 4 800 000 habitants en 1972, dont 15 000 aborig√®nes seulement, pour une superficie de 801 600 kilom√®tres carr√©s. En 1992, la population √©tait estim√©e √† 5 985 000… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Nouvelle-Galles du Sud ‚ÄĒ Cet article concerne l √Čtat d Australie. Pour l ancienne r√©gion du Canada, voir Nouvelle Galles du Sud (Canada). ¬ę NSW ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir NSW (homonymie) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Nouvelle-Galles du Sud (Canada) ‚ÄĒ 50¬į 06‚Ä≤ 39‚Ä≥ N 75¬į 23‚Ä≤ 30‚Ä≥ W / 50.1107, 75.3918 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čquipe de Nouvelle-Galles du Sud de rugby √† XIII ‚ÄĒ Nouvelle Galles du Sud Donn√©es cl√©s Surnom ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire de la Nouvelle-Galles du Sud ‚ÄĒ Cet article d√©crit l histoire de l √©tat australien de Nouvelle Galles du Sud. Les premiers habitants du pays √©taient les Aborig√®nes de la Nouvelle Galles du Sud, depuis environ 40,000 ans. Le premier Europ√©en √† apercevoir le pays fut le… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud ‚ÄĒ Les b√Ętiments du Parlement de Nouvelle Galles du Sud. La mode de gouvernement de la Nouvelle Galles du Sud est inscrit dans la Constitution, qui date de 1856, m√™me si elle a √©t√© modifi√©e plusieurs fois depuis lors. Depuis 1901, la Nouvelle Galles ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.