Nom Arabe


Nom Arabe

Nom arabe

Animation montrant le Tuğra du sultan Ottoman Mahmud II en turc : Mahmoud Han ben Abdelhamid Mouzaffir Dayma — محمود حان بن عبد الحميد مظفر دايما, ces mots signifie littéralement « Mahmud - Khan - fils de - Abdülhamid Ier - victorieux - à jamais. »

Le nom arabe est composé de plusieurs parties, dont l'ordre n'est pas systématiquement conservé, et dont certaines peuvent être omises.

Sommaire

Noms arabes classiques

Article détaillé : Liste des prénoms arabes.

Les noms arabes classiques se décomposent en cinq parties, écrites traditionnellement dans l’ordre : le surnom (abu, père de, suivi du (pré)nom arabe du fils aîné, ou pseudonyme souvent omis dans les états civils officiels, correspond au nom d’usage en français), nom (indispensable, correspond au prénom actuel en français), nom honorifique (correspond au surnom en français, devenu souvent dans l’époque moderne un nom de famille français, pas toujours présent mais généralement recommandé pour qualifier le (pré)nom), filiation (ben, fils de, suivi du (pré)nom arabe du père ; la filiation peut être répétée aux aïeux mais se limite souvent au seul père), origine (gentilé, souvent omis, souvent aussi la source des noms de famille en français).

Kunya (كنية )

Le « surnom » (père de) : c'est l'expression Abou qqn. où qqn. est le nom du fils aîné, mais cela peut être un surnom ou pseudonyme dû à la personnalité. Pour une femme cela prend la forme Umm qqn.

  • Abû Ahmed (أبو أحمد) Père d’Ahmed.
  • Abû `Ammâr (أبو عَمَّار) Père du maçon. Pseudonyme de Yasser Arafat ; son premier métier était architecte (père des maçons).
  • Abu Taymour : (ابو تيمور). Surnom de Walid Joumblatt.
  • Umm Kulthûm (أُمّ كُلثُوم) Celle aux bonnes joues.

Ism (إسم)

Le « nom » : c'est le nom "proprement dit" qui est devenu le prénom dans les états civils de type napoléonien.

  • simples : Ahmed ; Ibrâhîm ; Mohammed ; Yusef ; `Alî ; `Omar.
  • composés : `Abd allah (Abdallah) ; `Abd al-Krim (Abdelkrim).

Laqab (لقب)

Le « nom honorifique » : en général c'est un adjectif ou une expression plutôt flatteuse. Attribué durant la vie d’une personne pour ses actions, il vient compléter le nom proprement dit.

  • Al-Mansûr (المنصور) Le vainqueur
  • Al-Kâtib (الكاتب) L'écrivain

Nasab (نسب)

La « filiation » (fils de) : sous la forme « fils de xxxx, fils de yyyy, etc. » Dans ces filiations on utilise la forme ben (بن [bin]) au lieu du mot ibn (اِبن [ibn], fils ou descendant [de]). Cette filiation peut remonter jusqu'à Adam d'après les traditionalistes.

  • ben Abî Ibrâhîm Ishâq ben Yûsuf ben `Abd al-Mû'min (بن أبي إبراهيم اسحاق بن يوسف بن عبد المؤمن) Fils d’Abû Ibrâhîm Ishâq, (petit-)fils de Yûsuf, (arrière petit-)fils d’`Abd al-Mû'min

Au féminin, on utilise bint (arabe : بنت, fille [de]) à la place de ben :

A noter qu'on cite toujours le père et non la mère, pour les fils comme pour les filles.

Nisba (نسبة)

L'« origine » : en général le nom de la tribu, de la ville ou de la province d’origine, sous forme de gentilé ().

  • Al-Andalusî (الأَنْدَلُسيّ) L'Andalou.
  • Al-Misrî (المِصْريّ) L'Égyptien.
  • El-Fassi (الفاسي) De Fès.
  • Al-Boukharî (البخاري) Le natif de Boukhara.
  • At-Tabarî (الطبري) Le natif du Tabaristan.
  • Ach-chammarīy, en arabe الشمّري : le chammarien ou de la tribu des Chammar.

Autres formes

Les usages courants différent sensiblement de la forme classique ci-dessus. Dans beaucoup de pays, sous l'influence de l'administration coloniale, le nom officiel a adopté un nom de famille à l'occidentale (choisi par les intéressés), même si la forme traditionnelle reste utilisée.

D'autres formes sont aussi utilisées :

  • Le prénom d'un ancêtre, largement connu et utilisé comme une sorte de nom de famille, utilisant le nom Al (arabe : آل transcrit ’āal, voulant dire famille [de]), qui reste détaché du mot qui le suit et se transcrit sans tiret, à ne pas confondre avec l'article défini al- (arabe : ال, transcrit ’al- ou l-) qui s'attache avec le nom qui le suit et dont la prononciation est plus brève et très variée selon le contexte — par exemple :
    • Al Saoud (arabe : آل سعود) comme dans Khaled ben Fayçal ben Abdelaziz Al Saoud (arabe : خالد بن فيصل بن عبد العزيز آل سعود), Khaled, fils de Fayçal fils de Abdelaziz, de la famille de Saoud — moyen commode d'éviter d'avoir à décliner la filiation complète jusqu'à son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père Saoud, ce qui donnerait « Khaled ben Fayçal ben Abdelaziz ben Abderrahman ben Fayçal ben Turki ben Abdallah ben Mohammed ben Saoud »
  • une variante du précédent, mais utilisé seul, ibn suivi d'un prénom comme dans ibn Saoud (arabe : ابن سعود ou ’ibnou Sa°oûd, « descendant de Saoud »), qui désigne semble-t-il le plus connu des descendants en vie du patriarche — le « Ibn Saoud » célèbre en Occident depuis la première guerre mondiale est Abdelaziz ben Abderrahman Al Saoud, fondateur de l'Arabie Saoudite moderne, mais le terme s'appliquait au XVIIIe siècle à son ancêtre Mohammed ben Saoud, à l'origine du nom de l'Arabie saoudite[1] et fondateur des wahhabites avec son allié Mohammed ben Abdelwahhab, lui-même dit « ibn Abdelwahhab »...
  • Pour la filiation (Nasab), une variante formée avec l'article défini al- (arabe : ال) à la place de ben (arabe : بن), avec un sens voisin :
    • Khaled al-Fayçalarabe : خالد الفيصل le Khaled de Fayçal — équivalent de Khaled ben Fayçalarabe : خالد بن فيصل Khaled, fils de Fayçal — comme dans Khaled al-Fayçal ben Abdelaziz Al Saoud[2].

Notes et références

  1. et paradoxalement pas son père Saoud qui est un illustre inconnu
  2. le fait que le père soit célèbre — ici Fayçal ben Abdelaziz Al Saoud qui fut roi d'Arabie saoudite — explique peut-être l'usage de cette variante
Ce document provient de « Nom arabe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nom Arabe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nom arabe — Animation montrant le tuğra du sultan ottoman Mahmud II en turc : Mahmoud Han ben Abdelhamid Mouzaffir Dayma محمود حان بن عبد الحميد مظفر دايما, ces mots signifient littéralement « Mahmud Khan fils de Abdülhamid Ier victorieux à… …   Wikipédia en Français

  • Arabe (langue) — Arabe Pour les articles homonymes, voir Arabe (homonymie). Arabe العربية [al …   Wikipédia en Français

  • Nom Patronymique — Un nom patronymique est, dans certains pays, un nom que les gens portent en plus de leur prénom et de leur nom de famille, parfois même à la place du nom de famille, et qui exprime le prénom du père de celui qui le porte. Typiquement, un nom… …   Wikipédia en Français

  • NOM — L’analyse grammaticale distinguait les noms communs et les noms propres. Les premiers correspondent, selon l’analyse logique classique, aux termes généraux qui se disent de plusieurs, et les seconds aux termes singuliers qui ne se disent que d’un …   Encyclopédie Universelle

  • Arabe sicilien — L arabe sicilien était un dialecte arabe parlé entre le Xe et le XIIe siècle en Sicile, en Calabre et aux îles Kerkennah, petit archipel proche de la côte tunisienne. Appelé en arabe siqili ou sqili (de Siqiliya, nom arabe de l île), il fait …   Wikipédia en Français

  • Nom indonésien — En Indonésie, l anthroponymie est déterminée par plusieurs facteurs. Ils sont principalement : Le groupe ethnique, La classe sociale, La religion. L état civil indonésien se contente d enregistrer le nom que les parents déclarent à la… …   Wikipédia en Français

  • Nom des Hab. — Gentilé Le gentilé ou l’ethnonyme sont les termes par lesquels on désigne les habitants d’un lieu, d’une région, d’une province, d’un pays, d’un continent, ou une identité nationale ou ethnique, etc. C’est un gentilé si ce terme désigne les… …   Wikipédia en Français

  • Nom patronymique — Un nom patronymique est, dans certains pays, un nom que les gens portent en plus de leur prénom et de leur nom de famille, parfois même à la place du nom de famille, et qui exprime le prénom du père de celui qui le porte. Typiquement, un nom… …   Wikipédia en Français

  • ARABE - Littérature arabe — La littérature arabe a vécu jusqu’au XIXe siècle sur ses propres concepts, en définissant ses propres catégories. C’est dire qu’en ce domaine toute manipulation imprudente conduit à l’incompréhension, tout rapprochement hasardeux altère la… …   Encyclopédie Universelle

  • ARABE - Langue — Aux environs du IVe siècle de l’ère chrétienne, au moment où nous en saisissons les premières manifestations, et jusqu’au début du VIIe siècle, l’arabe était l’idiome de quelques tribus nomades pour la plupart, errant dans les immenses déserts de …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.