Noisetier


Noisetier
Aide à la lecture d'une taxobox Corylus (Noisetier)
 Corylus avellana
Corylus avellana
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Fagales
Famille Betulaceae
Genre
Corylus
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Fagales
Famille Betulaceae
Taxons de rang inférieur
  • Voir texte
 Feuille de Noisetier à long bec

Feuille de Noisetier à long bec

Le noisetier (Corylus L.), anciennement appelé coudrier, est un genre d'arbre et d'arbuste de la famille des Bétulacées (sous-famille des Coryloïdées) des régions tempérées de l'hémisphère nord.

Sommaire

Étymologie

Corylus signifie « casque » en latin en référence à la forme de ses cupules (bractées) membraneuses et frangées qui entourent la noisette.

Cependant le terme français coudrier, jadis coudre (avec suffixe français -ier, comme dans peuplier, noisetier, etc.), est issu du bas latin *colurus par métathèse, devenu *colrus, puis coudre, sous l'influence possible du gaulois *collos, noisetier[1].

Principales espèces

Le genre Corylus compte 11 espèces.

  • Corylus maxima
    • Noisetier à feuille pourpre, C. maxima purpurea avec son feuillage pourpre intense et son port arrondi et large.
    • Noisetier franc, originaire du pourtour méditerranéen.
    • Noisetier de Lombardie.
  • Corylus colurna - Noisetier de Byzance, peut atteindre jusqu'à 35 m de haut, adapté au sols secs et calcaires.
  • Corylus chinensis – Noisetier de Chine, Noisetier de Chine, grand arbre de 35 à 40 m de haut.
  • Corylus americanaNoisetier d'Amérique
  • Corylus avellana – Noisetier, Noisetier commun
  • Corylus cornutaNoisetier à long bec
  • Corylus ferox
  • Corylus heterophylla – Noisetier du Japon
  • Corylus jacquemontii
  • Corylus sieboldiana – Noisetier de Mandchourie
  • Corylus tibetica

Homonymes

D'autres espèces peuvent porter le nom de noisetier sans en être, par exemple le noisetier des sorcières.

Histoire

Le noisetier serait une des rares espèces de l'ère secondaire (- 70 millions d'années) à avoir survécu jusqu'à nos jours.

De tout temps le coudrier apparaît dans la littérature si l'on s'en réfère notamment à Virgile : il est dit dans les Bucoliques que les coudriers et les fleuves ont été témoins de la douleur des nymphes occasionnée par la mort de Daphnis. Par ailleurs, dans Tristan et Iseut, l'amour existe à la seule condition que le coudrier puisse s'enlacer au chèvrefeuille. Dans le cas contraire, les deux dépérissent. Le coudrier a toujours été source d'histoires magiques. Il était utilisé pour des incantations par les druides. Il a aussi été utilisé par les sourciers et les chercheurs d'or.

Production

La Turquie est le premier producteur et exportateur mondial de noisettes. Celles-ci font vivre environ 2 millions de personnes. Elles sont cultivées sur les bords de la mer Noire au nord-est du pays. La récolte représentait entre 70 % et 80 % de la production mondiale en 2005. D'autres pays producteurs et exportateurs au marché mondial de la consommation sont l'Italie, l'Espagne, l'Azerbaïdjan, la Géorgie et les États-Unis (Orégon).

Utilisation

  • Comme matière première dans la vannerie
  • Pour faire les baguettes des sourciers

Pour la santé

Son fruit, la noisette, est un des oléagineux parmi les plus riches en omega 3 (contre le mauvais cholestérol). Elle est aussi très riche en vitamine E (contre le vieillissement cellulaire), en fibres (contre le cancer du côlon), en cuivre (contre les rhumatismes et les maladies infectieuses), en fer (contre l'anémie), en magnésium (contre le stress), en phosphore (contre la fatigue intellectuelle) et en vitamine B.

Les écorces et les feuilles ont des propriétés astringentes et antidiarrhéiques.

L'huile sert de vermifuge chez les enfants. Au XXe siècle, on l'utilisait en application externe pour soigner les crevasses aux seins.

Symbole

Le noisetier est symbole de sagesse et de justice[Où ?].

Les Anciens[Qui ?] lui attribuaient de nombreux pouvoirs magiques, dont celui de conférer la fertilité.

Toujours pratiqué de nos jours, l'usage d'une branche de noisetier taillée en fourche pour détecter l'eau souterraine remonte à l'époque des Celtes[réf. nécessaire].

Une branche taillée peut aussi servir de baromètre.En effet, la branche de coudrier est, notamment pour les habitants de l'Isle-aux-Coudres, un instrument pour prévoir le temps qu'il fera. On peut ici parler de météorologie traditionnelle ou populaire. La branche de coudrier (de la famille des noisetiers) se courbe en fonction de la pression atmosphérique, annonçant la pluie et le beau temps. L'arbre réussit, en ramenant ses branches vers lui, à conserver l'humidité près de son tronc durant les périodes d'ensoleillement, et, dans le sens inverse, à attirer l'eau près de son tronc. On coupe les branches au printemps (en y laissant un segment), alors que la sève monte dans l'arbre, pour assurer une meilleure fiabilité. On leur enlève par la suite leur écorce. Afin de faciliter la lecture des prévisions et de la fixer correctement, on ajoute un point noir servant de repère : il indique la partie de la branche la plus près du tronc. L'utilisateur a ainsi le choix de la fixer, où il le désire, à l'aide de clous à l'endroit (une courbure par le bas indiquera le beau temps) ou à l'envers (une courbure par le haut indiquera le beau temps). Plusieurs préfèrent l'installer à l'envers. Pour l'installation, il n'y a qu'une règle : elle doit être à l'extérieur, à l'air libre. Ces branches sont vendues dans plusieurs boutiques de la région, notamment à l'Isle-aux-Coudres. Cette branche ne semble pas connaître d'essoufflement : celle de Marcelle Desgagnés a été installée dans les années 1980 et continuent de prédire le temps qu'il fera. La branche annonce normalement la météo pour une période de 24 heures (habituellement, on consulte la branche le soir pour le lendemain) et ce, été comme hiver. Marcelle Desgagnés nous a même dit que cette branche a annoncé une tornade à deux heures d'avis. L'utilisateur, qui doit connaître le fonctionnement de base de la branche de coudrier, apprivoise au fil des jours les différentes subtilités des prévisions de son baromètre naturel. Pour les touristes, qui n'ont jamais entendu parler de la branche de coudrier, le fonctionnement de base (qui se fait par transmission orale et/ou par écrit) accompagne généralement l'objet dans des lieux de vente. Le père de Marcelle Desgagnés a appris à lire la météo grâce aux conseils d'un Amérindien. La branche de coudrier (cette fois en forme de Y), sensible aux sources d'eau, est également utilisée par des sourciers.

Notes

  1. Pierre-Yves Lambert, La langue gauloise, éditions Errance, 1994.

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Noisetier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • noisetier — [ nwaz(ə)tje ] n. m. • 1530 noisettier; de noisette ♦ Arbrisseau des bois et des haies (bétulacées), qui donne la noisette. ⇒ avelinier, coudrier. Baguette de noisetier. ● noisetier nom masculin Arbrisseau (bétulacée) des régions tempérées,… …   Encyclopédie Universelle

  • noisetier — Noisetier, ou Noisillier, Corylus …   Thresor de la langue françoyse

  • noisetier — (noi ze tié ; l r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des noi ze tié z en fleurs) s. m. Arbrisseau de la famille des cupulifères (corylus avellana, L.), dit aussi coudrier.    Noisetier franc, variété, selon de Candolle …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • noisetier — paprastasis lazdynas statusas T sritis vardynas apibrėžtis Lazdyninių šeimos dekoratyvinis, maistinis, vaistinis augalas (Corylus avellana), vedantis valgomus riešutus. Iš jo lapų gaunamas eterinis aliejus. Paplitęs Europoje ir Azijoje.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • NOISETIER — s. m. Arbre qui porte les noisettes, et qu on appelle autrement Coudrier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • NOISETIER — n. m. Arbrisseau de la famille des Cupulifères, qui produit les noisettes et qu’on appelle autrement Coudrier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • noisetier — nm., coudre, coudrier : ALONYÎ nm. (Albanais.001.arbre fruitier, Gruffy, Megève, Thônes.004, Villards Thônes.028), alanyézh, pl. alanyér (St Martin Porte), alanyî (Trévignin), âlonyé (Montagny Bozel), alonyé(r) (Albertville, Chambéry, Conflans |… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Noisetier Commun — Noisetier …   Wikipédia en Français

  • Noisetier De Byzance — Noisetier de Byzance …   Wikipédia en Français

  • Noisetier de byzance — Noisetier de Byzance …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.