Niddhog

Nídhögg

Nídhögg ou Níðhöggr en vieux norrois (« Celui qui frappe férocement[1]») est un dragon ou un serpent[2] de la mythologie nordique. Il vit sous Yggdrasil.

Sommaire

Le rongeur des racines d'Yggdrasil

Selon les Grímnismál (35), Nídhögg ronge Yggdrasil d'en bas. Snorri Sturluson précise (Gylfaginning, 15) que c'est la troisième racine d'Yggdrasil que ronge le serpent, celle qui se situe au-dessus de Niflheim et de la source Hvergelmir.

Par l'intermédiaire de l'écureuil Ratatosk, Nídhögg échange des messages avec l'aigle qui vit au sommet d'Yggdrasil (Gylfaginning, 16 ; les Grimnismál, 32, n'évoquent que les messages de l'aigle à Nídhögg, mais pas leur nature ni les réponses du dragon).

Le tourmenteur des cadavres

Dans la Völuspá (39), Nídhögg est présenté comme vivant à Naströnd, où il suce les cadavres des parjures, des meurtriers et des adultères. Snorri reprend ces informations, avec cette différence, déjà mentionnée, que Nídhögg vit dans Hvergelmir (Gylfaginning, 52).

Nídhögg lors du Ragnarök

La dernière strophe de la Völuspá (66) décrit l'arrivée de Nídhögg volant par-dessus la plaine, portant des cadavres dans ses ailes. La signification de cette scène est disputée : pour certains[3], elle clôt l'épisode du Ragnarök : le dragon emporte les corps de ceux qui sont morts pendant les évènements ; pour d'autres[4], elle annonce au contraire son début.

Notes

  1. François-Xavier Dillmann, notes de : Snorri Sturluson, L'Edda : récits de mythologie nordique, 2003 [détail de l’édition]. Il existe toutefois un doute sur la longueur du [i]. Si l'orthographe exacte était Niðhöggr, son nom signifierait alors, toujours selon F.-X. Dillmann, « Celui qui frappe vers le bas ». La plupart des chercheurs adoptent toutefois la leçon avec le [i] long, et proposent donc une signification analogue à la première proposée.
  2. Les deux termes sont souvent synonymes en vieux norrois. La strophe 66 de la Völuspá qualifie ainsi successivement Nídhögg de dreki (« dragon ») et de naðr (« vipère », « serpent »).
  3. Voir par exemple Régis Boyer, présentation de : L'Edda poétique, 2002 [détail de l’édition].
  4. Voir par exemple John Lindow, Norse Mythology: A Guide to the Gods, Heroes, Rituals, and Beliefs, 2002 [détail des éditions].
  • Portail de la mythologie nordique Portail de la mythologie nordique
  • Portail des créatures imaginaires Portail des créatures imaginaires
Ce document provient de « N%C3%ADdh%C3%B6gg ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Niddhog de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thjazi — (Þjazi en vieux norrois) est un géant de la mythologie nordique. Il est le père de Skadi et le ravisseur d Idunn. Sommaire 1 L enlèvement d Idunn 2 L héritage d Ölvaldi 3 Note …   Wikipédia en Français

  • Uriel — (אוּרִיאֵל : Aur El Feu de Dieu , Hébreu Standard : Uriʾel, Hébreu Tibérien : ʾÛrîʾēl) est le nom d un ange de la tradition monothéiste. Il apparaît dans plusieurs traditions pseudépigraphiques ou apocryphes juives, est révéré par… …   Wikipédia en Français

  • Age of Mythology: The Titans — Este juego es una expansión . Para comprender completamente este artículo, es recomendable que lea el artículo predecesor antes de continuar: Age of Mythology Age of Mythology: The Titans Expansion Desarrolladora(s) Ensemble Studios… …   Wikipedia Español

  • Age of Mythology: The Titans — Developer(s) Ensemble Studios Publisher(s) Microsoft Game Studios …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.