Nicolas De Staël


Nicolas De Staël

Nicolas de Staël

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Staël.
Cet article fait partie de
la série Peinture
Hiuppo PL.svg

Liste des peintres
Portail de la Peinture

Nicolas de Staël (baron Nicolaï Vladimirovitch Staël von Holstein, en russe Николай Владимирович Шталь фон Гольштейн), né le 5 janvier 1914 à Saint-Pétersbourg, mort le 16 mars 1955 à Antibes (il repose toutefois dans le cimetière de Montrouge), fut un peintre français originaire de Russie dont la méthode le rapproche d'un sculpteur, où même le noir était lumière, et la texture unique de ses toiles ont exploré des lignes de force inédites.

Sommaire

Biographie

Le père de Nicolas de Staël était vice-gouverneur de la forteresse Pierre et Paul à St-Pétersbourg jusqu'en 1917. Sa famille est contrainte à l’exil en 1919 en Pologne après la révolution. Les parents de Nicolas de Staël y meurent. Orphelin, il est confié par sa marraine à une famille de Bruxelles, les Fricero, en 1922. Il étudie à l'Académie royale des Beaux-Arts de la Ville de Bruxelles, et, en cours du soir, à l'Académie des Beaux-Arts de la Commune de Saint-Gilles-lez-Bruxelles. Il suit les cours dans la même classe que Willy Anthoons. Dans les années 1930, il voyage à travers l'Europe, vit à Paris 1934 et au Maroc 1936 (où il rencontre sa compagne, la peintre Jeannine Guillou, qui apparait dans ses peintures de 1941 et 1942). Il rejoint la Légion étrangère en 1939 et est démobilisé en 1941.

Il vit alors à Nice où il rencontre Alberto Magnelli, Jean Arp, Sonia Delaunay et Robert Delaunay qui inspirent ses premières peintures abstraites, les Compositions. En 1943 (sous l'occupation nazie), De Staël retourne à Paris avec Jeannine; ces années de guerre sont très difficiles (Jeannine meurt en 1946). Il rencontre alors Braque et une première exposition en 1944 avec Kandinsky et Magnelli attire sur lui la critique. Il connait un grand succès aux États-Unis et en Angleterre au début des années 1950 mais en 1953 une dépression l'isole dans le sud de la France puis à Antibes), où il se suicide en se jetant de la fenêtre de son atelier en 1955.

La carrière de de Staël s'étale sur 15 ans à partir de 1940 et sur plus de mille œuvres, influencées par Cézanne, Matisse, Picasso, Fernand Léger et Chaim Soutine, aussi bien que par les maîtres néerlandais Rembrandt, Vermeer et Hercules Seghers.

A partir de 1942, de Staël rompt avec la peinture classique, figurative, pour une abstraction radicale. Pendant dix ans, il travaille une pâte sur-nourrie d’huile, l’alourdissant ou l’allégeant, à l’aide de couteaux, de truelles ou même de taloches à mortier (Grand Parc des Princes, 1952). Ces épaisseurs et ces opalescences se trouvent parfois rassemblées, comme éléments de la composition, dans une seule toile (Ciel à Honfleur, 1952).

Après avoir vu le match France-Suède au parc des Princes en 1952, il peint la série des Footballeurs.

Puis il revient à la fluidité du pinceau, à la dilution de l’huile étalée au coton ou à la gaze, et la matière de ses toiles, d’accidentée et rugueuse, se fait de plus en plus légère, impalpable. Elle se dissout comme dans son ultime toile, Le Concert.

Œuvres

Quelques pièces classiques :

  • De la danse, 1946, (Centre Pompidou)
  • Brise-Lames, 1946-1947
  • La Vie dure, 1946, (Centre Pompidou)
  • Les Toits, 1952, (Centre Pompidou)
  • Le Lavandou, 1952, (Centre Pompidou)
  • Figures au bord de la mer, 1952, (Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf)
  • Parc des Princes (Les Grands Footballeurs), 1952 (collection particulière)
  • L'Orchestre, 1953, (Centre Pompidou)
  • Les Musiciens, souvenir de Sidney Bechet 1953, (Centre Pompidou)
  • Agrigente, 1953, Zürich, Kunsthaus
  • Portrait d'Anne, 1953, Colmar, Musée d'Unterlinden
  • La Tour Eiffel, 1954, Troyes, musée d'art moderne
  • Agrigente, 1954, collection particulière
  • La Cathédrale, 1954, Lyon, musée des Beaux-Arts
  • Sicile, 1954, Grenoble, musée des Beaux-Arts
  • Le Concert (Le Grand Concert), 1955, Antibes, Musée Picasso
  • Nature morte au poêlon, 1955, collection particulière
  • Coin d'atelier, fond bleu, 1955, collection particulière

Entre les tableaux, les collages et les dessins, ce sont au total plus de mille pièces (compositions abstraites, nus, natures mortes) qui sont dans les musées et les collections particulières.

Sa cote

  • Nature morte au poêlon, 1955, huile sur toile, 65 x 81 cm, adjugé 625 232 euros en octobre 2007.

Bibliographie

  • Laurent Greilsamer, Le prince foudroyé, la vie de Nicolas de Staël. Fayard, 1998 (ISBN 2213595526).
  • Guy Dumur, Nicolas de Staël. Ed. Flammarion, 1975
  • Jean-Louis Andral (sous la direction de), Nicolas de Staël, un automne, un hiver. Catalogue de l'exposition du Musée Picasso à Antibes. Ed. Hazan, Paris, 2005.
  • Jean-Paul Ameline (sous la direction de), Nicolas de Staël. Catalogue de l’exposition. Editions du Centre Pompidou, 2003.
  • Marie du Bouchet, Nicolas de Staël, une illumination sans précédent. Découvertes Gallimard Arts, 2003
  • Françoise de Staël, Nicolas de Staël. Catalogue raisonné de l'œuvre peint, avec les lettres du peintre commentées par Germain Viatte. Présentation d'André Chastel. Ed. Ides et Calendes, Neuchâtel, 1997.
  • Arno Mansar, Nicolas De Staël. La Manufacture, 1990.
  • Jean-Pierre Jouffroy, La mesure de Nicolas De Staël. Ed. Ides et Calendes, Neuchâtel, 1981.
  • André Chastel, "Staël", exposition Maeght, 1972
  • Daniel Dobbels, "Staël" Editions Hazan, 2000.

Filmographie

Liens externes

  • Portail de la peinture Portail de la peinture
Ce document provient de « Nicolas de Sta%C3%ABl ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nicolas De Staël de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nicolas de Staël — (January 5, 1914, Saint Petersburg – March 16, 1955, Antibes) (French nationality, of Russian origin) was a painter known for his use of a thick impasto and his highly abstract landscape painting. He also worked with collage, illustration and… …   Wikipedia

  • Nicolas de Staël — (* San Petersburgo, 5 de enero de 1914 Antibes, 16 de marzo de 1955) fue un pintor de nacionalidad francesa y origen ruso que se conoce sobre todo por su uso de un espeso impasto y sus paisajes intensamente abstractos. También trabajó con… …   Wikipedia Español

  • Nicolas de Stael — Nicolas de Staël Pour les articles homonymes, voir Staël. Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Nicolas de staël — Pour les articles homonymes, voir Staël. Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Nicolas de Staël — (* 5. Januar 1914 in Sankt Petersburg; † 16. März 1955 in Antibes) war ein französischer Maler russisch baltischer Herkunft. Er war ein Vertreter der informellen Malerei, fand jedoch bald zu seinem eigenen Stil. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2… …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas de Stael — Nicolas de Staël (* 5. Januar 1914 in Sankt Petersburg; † 16. März 1955 in Antibes) war ein französischer Maler russisch baltischer Herkunft. Er war ein Vertreter der informellen Malerei, fand jedoch bald zu seinem eigenen Stil. Leben Nicolas de… …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas de Staël — Pour les articles homonymes, voir Staël. Nicolas de Staël Nom de naissance Nicolas de Staël (baron Nicolaï Vladimirovitch Staël von Holstein) Activité Peinture, dessin, lithographie, gravure, collage, lithograph …   Wikipédia en Français

  • Liste des œuvres de Nicolas de Staël — Article principal : Nicolas de Staël. Entre les tableaux, les collages et les dessins, ce sont au total plus de mille pièces (compositions abstraites, nus, natures mortes, paysages, marines), réalisées par le peintre Nicolas de Staël, qui… …   Wikipédia en Français

  • STAËL (N. de) — STAËL NICOLAS DE (1914 1955) Peintre français d’origine russe, né à Saint Pétersbourg. Lorsque Nicolas de Staël se donne la mort le 16 mars 1955, son geste est perçu de la façon la plus contradictoire par les observateurs de la vie artistique.… …   Encyclopédie Universelle

  • Stael — Staël oder Stael ist der Name folgender Personen, die alle zum Adelsgeschlecht Staël von Holstein gehören (norddeutsch skandinavisch baltisch). Anne Louise Germaine de Staël (1766–1817), französische Schriftstellerin Nicolas de Staël (1914–1955) …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.