Ngugi Wa Thiong'o


Ngugi Wa Thiong'o

Ngugi wa Thiong'o

Ngugi wa Thiong’o, est un écrivain kenyan. Il est né en 1938. Il est actuellement professeur et directeur de l'International Center for Writing & Translation à l'Université de Californie à Irvine.

Biographie

Figure dominante de la littérature des années Moi, il a très tôt adopté des positions radicales sur la « politique néocoloniale de l’establishment kenyan ». À partir de 1967, il enseigne successivement au Kenya et en Ouganda. En 1971, il publie un premier recueil d'essais, Rentrer chez soi. Puis, tout en travaillant à sa chronique Pétales de sang (1977, traduite en français), l'écrivain « afro-saxon », comme il se définit, se consacre au théâtre avec Le Procès de Dedan Kimathi (1975) et Ngaahika Ndeenda (1977), « Je me marierai quand je voudrai »). Cette dernière pièce, jouée en kikuyu devant un public populaire de plus en plus large, dérange les hautes sphères du pouvoir. Ngugi est arrêté en décembre 1977.

Il passera un an en prison et ce séjour radicalise cet auteur marxisant, qui adopte un ton de plus en plus critique envers le gouvernement. Il réécrit en kikuyu Caithani Matharaba-ini (« Le Diable sur la croix) rédigé en prison dans les marges de sa Bible et sur du papier toilette. Sa pièce suivante, Maitu Njugira (1982) est interdite, et le théâtre où elle devait être jouée, rasé. La tentative de coup d'État de 1982 surprend Ngugi en Europe ; il ne rentrera pas au pays. Pour décoloniser l'esprit, est son adieu à l'écriture en anglais - depuis lors, il écrit ses romans uniquement en sa langue maternelle, kikuyu (et de cette langue ils sont traduits en anglais, swahili, et autres).

Exilé à Londres, puis en Californie, professeur à l'université de New York, Ngugi wa Thiong'o continue de publier régulièrement pièces et essais, jusqu'à ce dernier livre, Murogi wa Kagogo lancé en 2004 à Nairobi au moment où il décide de rentrer d’exil. « Nous avons beaucoup parlé de l'exil politique/[...]/Ta douce figure m'a rappelé notre terre natale/Ma maison à Limuru et la tienne à Mang'u/Un jour nous rentrerons chez nous/Et nous parlerons notre propre langue. » Ainsi s'exprimait Ngugi wa Thiong'o, dans le poème « Kuri Njeeri » qu’il avait dédié à sa femme.

Murogi wa Kagogo, qui veut dire en effet « sorcier du corbeau » est le livre le plus long jamais composé dans une langue de l'Afrique sub-sahariènne.

Article connexe

Liens externes

Ce document provient de « Ngugi wa Thiong%27o ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ngugi Wa Thiong'o de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ngũgĩ wa Thiong'o — signs copies of his book Wizard of the Crow, at the Congress Centre in central London. Wizard was his first book in 20 years, following 22 years of exile due to his highly political work. Born January 5, 1938 (1938 01 05) (ag …   Wikipedia

  • Ngugi wa Thiong'o — Ngũgĩ wa Thiong o (born January 5, 1938) is a Kenyan author, formerly working in English and now working in Gĩkũyũ. His work includes novels, plays, short stories, essays and scholarship, criticism and children s literature. He is the founder and …   Wikipedia

  • Ngugi wa Thiong'o — Ngugi wa Thiong’o, né le 5 janvier 1938 à Kamiriithu (près de Nairobi), est un écrivain kényan de langue kikuyu et anglaise. Il est actuellement professeur et directeur de l International Center for Writing Translation à l Université de… …   Wikipédia en Français

  • Ngugi wa Thiong'o — Ngũgĩ wa Thiong o, 2007, London Ngũgĩ wa Thiong’o (* 5. Januar 1938 in Kamiriithu, Limuru, Kenia) ist ein kenianischer Schriftsteller und Kulturwissenschaftler, er gilt als einer der bedeutendsten Schriftsteller Ostafrikas. Ngũgĩ lehrte als… …   Deutsch Wikipedia

  • Ngũgĩ wa Thiong'o — Ngũgĩ wa Thiong o, 2007, London Ngũgĩ wa Thiong’o (* 5. Januar 1938 in Kamiriithu, Limuru, Kenia) ist ein kenianischer Schriftsteller und Kulturwissenschaftler, er gilt als einer der bedeutendsten Schriftsteller Ostafrikas. Ngũgĩ lehrte als… …   Deutsch Wikipedia

  • Ngũgĩ wa Thiong'o — Ngũgĩ wa Thiong o, 2007, London Ngũgĩ wa Thiong o (Plantilla:IPA ki; Limuru, Kenia, 5 de enero de 1938[1] ) es un escritor kikuyu. Ha escrito varias novelas, ensayos y cuentos; fundado el periódico …   Wikipedia Español

  • Ngugi wa Thiong’o — Ngugi wa Thiong o Ngugi wa Thiong’o, est un écrivain kenyan. Il est né en 1938. Il est actuellement professeur et directeur de l International Center for Writing Translation à l Université de Californie à Irvine. Biographie Figure dominante de la …   Wikipédia en Français

  • Ngugi wa thiong'o — Ngugi wa Thiong’o, est un écrivain kenyan. Il est né en 1938. Il est actuellement professeur et directeur de l International Center for Writing Translation à l Université de Californie à Irvine. Biographie Figure dominante de la littérature des… …   Wikipédia en Français

  • Ngũgĩ wa Thiong’o — (* 5. Januar 1938 in Kamiriithu, Limuru, Kenia) ist ein kenianischer Schriftsteller und Kulturwissenschaftler. Er gilt als einer der bedeutendsten Schriftsteller Ostafrikas. Ngũgĩ lehrte als Vergleichender Literaturwissenschaftler unter anderem… …   Deutsch Wikipedia

  • NGUGI WA THIONG’O (J.) — NGUGI WA THIONG’O JAMES (1938 ) Né à Kamarithu (Kenya), James Ngugi wa Thiong’o fit ses études à Makerere University College, à Kampala, où il dirigea la revue Penpoint et fit jouer, en 1964, sa pièce The Black Hermit («L’Hermite noir»). La même… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.