Musée archéologique de Makthar


Musée archéologique de Makthar

Musée de Makthar

Musée de Makthar
Makthar mosaïque.jpg
Mosaïque romaine exposée au musée
Informations géographiques
Coordonnées
Pays Tunisie Tunisie
Localité Makthar
Informations générales
Date d'ouverture 1967
Collections Punique
Romaine
Paléo-chrétienne et byzantine
Informations visiteurs
Visiteurs / an
Adresse
Site officiel

Le Musée de Makthar est un petit musée tunisien situé sur le site archéologique de Makthar, l'antique Mactaris. Au départ simple musée de site utilisant un bâtiment construit afin d'en faire un café sur l'emplacement d'un marabout, il se compose de trois pièces dont certains éléments sont exposés à l'extérieur au sein d'un jardin lapidaire. Par ailleurs, juste derrière le musée, se trouvent les vestiges d'une basilique.

La collection, qui se compose principalement d'éléments retrouvés lors des fouilles effectuées sur le site ou dans ses environs immédiats, est représentative de l'histoire de la Tunisie depuis l'époque punico-numide jusqu'à la fin de l'Antiquité, avec les traces du christianisme à l'époque byzantine.

Sommaire

Éléments puniques et néo-puniques

Stèle libyco-punique avec buste de sculpture naïve et inscription

Le site n'a pas livré de vestiges de l'époque la plus ancienne de l'installation phénicienne en Afrique du Nord. Cependant, les collections puniques ou néo-puniques, de civilisation punique mais datées d'une époque postérieure à la destruction de Carthage lors de la Troisième Guerre punique, sont particulièrement intéressantes. Elles sont constituées essentiellement d'ex-votos puniques et néo-puniques et de stèles funéraires parfois munies d'inscriptions aux caractères libyques, puniques et néo-puniques. Certaines possèdent en outre des représentations figurées des défunts, mais au traitement relativement naïf si ce n'est schématique.

Ces découvertes permettent d'appréhender la relation entre les Puniques et les populations autochtones, ainsi que la « punicisation Â» de ceux-ci, y compris dans une période postérieure à l'anéantissement de la grande cité africaine. Les codes culturels puniques continuent de fait à se diffuser, certains perdurant notamment au plan religieux voire politique.

On trouve également dans ce département du musée des éléments architectoniques.

Éléments romains

Les éléments d'époque romaine sont très variés, dont du mobilier d'origine funéraire mais aussi lié à la vie, notamment quotidienne. de la petit cité.

Des éléments architectoniques sont exposés hors du musée, dont le fronton d'un monument funéraire appartenant à des prêtresses de Cérès[1]. On y trouve également des bases de statues et des autels. Au titre des objets de la vie quotidienne, une vitrine présente une collection de lampes à huile de diverses époques, des monnaies, des céramiques mais aussi une vitrine de verroterie antique.

Détail de la mosaïque animalière (lièvre bondissant)

Des mosaïques païennes y sont exposées, dont une grande mosaïque portant de nombreux motifs animaliers (oiseaux et gibiers). Cette thématique est très répandue dans les mosaïques africaines de cette époque. Une autre mosaïque figure Vénus au bain, la divinité se déshabillant, appuyée contre un arbre et entourée de deux petits amours qui lui apportent des fleurs. L'œuvre est remarquable par les jeux d'ombres et de lumières[2].

Il s'y trouve également des fragments de sculptures, en particulier des têtes d'empereurs ou de divinités, qui comportent des traces de dégradations. Un lion, daté du Ier siècle et se rattachant à une tradition numido-punique plus ancienne, est visible même si un exemplaire en meilleur état de conservation se trouve au Musée national du Bardo[3].

Les quatre stèles dites « de la Ghorfa Â», découvertes non loin de Makthar en 1967, à Maghrawa (antique Macota)[4], sont les dernières d'une série importante dont les premières ont été retrouvées au milieu du XIXe siècle, et dont le lieu de provenance était mal connu jusqu'aux travaux d'Ahmed M'Charek[5]. Elles ont permis d'étudier les rites et croyances religieuses dans l'Afrique romaine et de déterminer l'importance du substrat libyco-punique. Ces découvertes obéissent à des formes stéréotypées, organisées en registres superposés où figurent monde divin, dédicant figuré au milieu d'un fronton de temple et représentation d'un sacrifice dans sa partie basse[6].

De manière plus générale, les textes livrés par le site sont très intéressants pour la connaissance de l'Afrique ancienne : l'onomastique qui apparaît dans les œuvres exposées concerne des noms d'individus qui appartiennent à une population locale en voie de romanisation.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Éléments paléo-chrétiens et byzantins

Les découvertes exposées dans ce département du musée témoignent de l'implantation du christianisme dans la région.

La période paléo-chrétienne et byzantine est représentée par des fragments de marbre provenant de pierres tombales de tombes chrétiennes dont certaines comportent de fins décors incisés. Le musée comporte aussi de beaux exemplaires d'épitaphes de la même époque, découvertes en grand nombre sur le site[7].

Le musée abrite aussi de belles mosaïques chrétiennes, notamment funéraires, comportant pour certaines d'entre elles un chrisme ; certaines ornaient des tombes doubles.

À l'arrière du musée se trouvent les vestiges de la basilique dite « de Rutilius Â» ayant fait l'objet d'études, en particulier de Noël Duval[8]. La construction, qui a repris l'emplacement d'un sanctuaire dédié à Saturne, était peut-être la cathédrale de la ville et a beaucoup souffert des fouilles effectuées sur le site depuis le milieu du XIXe siècle.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. ↑ (fr) Gilbert-Charles Picard, « Tombeaux des prêtresses de Cérès à Mactar Â», Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, n°6, 1970, pp. 195-197
  2. ↑ Mohamed Yacoub, Splendeurs des mosaïques de Tunisie, éd. Agence nationale du patrimoine, Tunis, 1995, pp. 193-194
  3. ↑ Nayla Ouertani, « La sculpture romaine Â», La Tunisie, carrefour du monde antique, éd. Faton, Paris, 1995, pp. 99-100
  4. ↑ Nayla Ouertani, op. cit., p. 97
  5. ↑ (fr) Ahmed M'Charek, « Maghrawa, lieu de provenance des stèles punico-numides dites de la Ghorfa Â», Mélanges de l'École française de Rome, vol. 100, n°2, 1988, pp. 731-760
  6. ↑ Collectif, De Carthage à Kairouan. 2 000 ans d'art et d'histoire en Tunisie, éd. Association française d'action artistique, Paris, 1982, p. 109
  7. ↑ Féthi Béjaoui, « Les grandes découvertes de l'Antiquité tardive Â», La Tunisie, carrefour du monde antique, éd. Faton, 1995, p. 39
  8. ↑ (fr) [pdf] Noël Duval, « Une hypothèse sur la basilique de Rutilius à Mactar et le temple qu'il l'a précédée Â», Revue des études augustiniennes, n°31, 1985, pp. 20-45

Voir aussi

Bibliographie

  • Féthi Béjaoui, « Les grandes découvertes de l'Antiquité tardive Â», La Tunisie, carrefour du monde antique, éd. Faton, 1995, pp. 30-39 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Nayla Ouertani, « La sculpture romaine Â», La Tunisie, carrefour du monde antique, éd. Faton, Paris, 1995, pp. 92-101 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Mohamed Yacoub, Splendeurs des mosaïques de Tunisie, éd. Agence nationale du patrimoine, Tunis, 1995 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Collectif, De Carthage à Kairouan. 2 000 ans d'art et d'histoire en Tunisie, éd. Association française d'action artistique, Paris, 1982 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Collectif, La Tunisie, carrefour du monde antique, éd. Faton, Paris, 1995 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Liens internes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
  • Portail de la culture Portail de la culture
  • Portail de la Tunisie Portail de la Tunisie
Ce document provient de « Mus%C3%A9e de Makthar ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Musée archéologique de Makthar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Musée archéologique de Mactar — Musée de Makthar Musée de Makthar Mosaïque romaine exposée au musée Informations géographiques Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Site archéologique de Makthar — Vénus au bain entourée de deux amours, mosaïque romaine située au musée de Makthar Le site archéologique de Makthar, vestige de l antique Mactaris, est un site archéologique du centre ouest de la Tunisie, situé à Makthar, ville sur la bordure… …   Wikipédia en Français

  • Musée de Makthar — Mosaïque romaine exposée au musée Informations géographiques Pays …   Wikipédia en Français

  • Musée de Mactar — Musée de Makthar Musée de Makthar Mosaïque romaine exposée au musée Informations géographiques Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Musée national du Bardo (Tunisie) — Pour les articles homonymes, voir Musée national du Bardo. Musée national du Bardo المتحف الوطني بباردو …   Wikipédia en Français

  • Makthar — Cet article concerne la ville tunisienne moderne. Pour la cité antique, voir Site archéologique de Makthar. 35° 51′ N 9° 12′ E …   Wikipédia en Français

  • Site archeologique de Carthage — Site archéologique de Carthage Site archéologique de Carthage 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO « La dame de Carthage Â» (mosaïque du VIe siècle) …   Wikipédia en Français

  • Site archéologique de Carthage — Site archéologique de Carthage * Patrimoine mond …   Wikipédia en Français

  • Site archéologique de Sbeïtla — Vue partielle du site archéologique de Sbeïtla Le site archéologique de Sbeïtla, vestige de l antique Sufetula, est un site archéologique du centre ouest de la Tunisie, situé à Sbeïtla. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Liste De Musées Tunisiens — La Tunisie compte de nombreux musées répartis sur l ensemble de son territoire et couvrant tous les aspects historiques et culturels du pays : Sommaire 1 Musées nationaux 2 Musées archéologiques 3 Musées patrimoniaux …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.