Music-Hall


Music-Hall

Music-hall

Le music-hall est une grande salle de spectacle où se produisent des artistes de variétés. Anglicisme au départ, ce mot sera utilisé par Joseph Oller pour désigner un spectacle de variétés.

Sommaire

Théorie

Le thème de la peinture est fort utilisé. Le music-hall comme le cirque a influencé la musique. Cirque et music-hall divertissent en proposant une succession de numéros et en faisant appel à différentes émotions du public. Il y a une forme de collage, de rupture et de liaison entre les numéros. Tout s’écarte du réalisme et de la psychologie (comme l’ont fait Satie et Marinetti dans leur musique).

Le futurisme expliquerait sa vision du mouvement :

  • Le music-hall est nouveau et sans traditions.
  • Il y a du comique et une excitation érotique.
  • Les acteurs créent éternellement.
  • Le sacré et le sérieux sont détruits.
  • Il y a un dynamisme de forme et de couleurs.
  • Le public collabore.

Histoire

La grande époque du music-hall court, avec l'urbanisation croissante, de la moitié du XIXe siècle jusqu'aux années 1920, où la banalisation du gramophone, de la radio et du cinéma parlant va inexorablement provoquer son déclin. En France, en Angleterre, en Allemagne et ailleurs, des millions de spectateurs allaient chaque semaine au music-hall.

À Londres

Les music-halls étaient nombreux à Londres. En 1907, le milieu du music-hall a connu d'importants mouvements de grève[1].

À Paris

  • Les music-halls de Paris, dits « de variétés », étaient assez nombreux : l’Olympia, l’Empire, l’Apollo, l’Alhambra, le Music-hall des Champs-Élysées, Bobino, les Étoiles… De nombreuses salles en province et même à l'étranger ont porté le nom de « music-hall de Paris ».
  • Le 12 avril 1893, La Goulue, artiste de Montmartre, inaugure l'Olympia, music-hall construit par Joseph Oller sur le terrain vague d'un petit parc forain. Après de nombreux changements de propriétaires et de rénovations (les frères Isola, Jacques Charles, Raphel Beretta et Leon Volterra, Paul Franck…), les années 1911-1914 sont les plus fastes, jusqu'aù krach de 1929 qui contraint Jacques Haïk à la transformer en cinéma. Il faudra attendre l'arrivée de Bruno Coquatrix pour y voir le retour de quelques opérettes en 1953 et le premier spectacle de music-hall le 5 février 1954.
  • Entre temps, alors que le music-hall traversait une crise due aux progrès du cinéma, Mitty Goldin avait ouvert en 1934 l' A.B.C. qui devint rapidement le grand music-hall de Paris où se produisirent jusqu'en 1950 les plus grands artistes de variétés. A partir de 1950, l'A.B.C se consacra surtout à l'opérette, avant de disparaître en 1964.

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « music-hall » sur le Wiktionnaire.

Notes et références

  • Portail de la musique Portail de la musique

Ce document provient de « Music-hall ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Music-Hall de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MUSIC-HALL — Au milieu du XIXe siècle, un cabaretier londonien a l’idée de présenter sur une scène des chanteurs professionnels. Il ouvre un établissement sous le nom de Canterbury Music Hall. Le terme est lancé, il fera le tour du monde. Music hall se dit du …   Encyclopédie Universelle

  • Music hall — Le music hall est une grande salle de spectacle où se produisent des artistes de variétés. Anglicisme au départ, ce mot sera utilisé par Joseph Oller pour désigner un spectacle de variétés. Sommaire 1 Théorie 2 Histoire 2.1 À Londres …   Wikipédia en Français

  • music hall — music halls also music hall 1) N UNCOUNT: oft N n Music hall was a popular form of entertainment in the theatre in the nineteenth and early twentieth century. It consisted of a series of performances by comedians, singers, and dancers. [mainly… …   English dictionary

  • Music hall — Music Mu sic, n. [F. musique, fr. L. musica, Gr. ? (sc. ?), any art over which the Muses presided, especially music, lyric poetry set and sung to music, fr. ? belonging to Muses or fine arts, fr. ? Muse.] 1. The science and the art of tones, or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Music hall — A place for public musical entertainments; specif. (Eng.), esp. a public hall for vaudeville performances, in which smoking and drinking are usually allowed in the auditorium. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • music hall — n BrE 1.) [U] a type of entertainment in the theatre in the 19th and early 20th century consisting of performances by singers, dancers, and people telling jokes = ↑vaudeville 2.) a theatre used for music hall shows …   Dictionary of contemporary English

  • music-hall — (del inglés; pronunciamos miúsic jol ) sustantivo masculino 1. Espectáculo de variedades en el que alternan los números musicales con los cómicos y los de magia: Santiago quería trabajar como ilusionista en un music hall …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • music hall — [n] concert hall amphitheater, auditorium, opera house, theater; concepts 263,293,439,448 …   New thesaurus

  • music hall — music hall. (Voz ingl.). m. Sala que ofrece espectáculos de variedades. || 2. Espectáculo de variedades. || 3. Género al que pertenece este tipo de espectáculos …   Enciclopedia Universal

  • music-hall — / mju:zik hɔl/, it. /mjuzi k:ɔl/ s. ingl. (propr. sala di musica ), usato in ital. al masch. (teatr.) [tipo di spettacolo di intrattenimento che alterna brani recitati e brani cantati e, anche, il locale in cui si allestiscono tali spettacoli]… …   Enciclopedia Italiana


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.