Muses


Muses
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muse.
Sarcophage des Muses, IIe siècle, musée du Louvre

Dans la mythologie grecque, les Muses sont les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne.

Sommaire

Mythe

À l'origine (selon Pausanias), elles étaient trois : Aédé (le « chant », la « voix »), Mélété (la « méditation ») et Mnémé (la « mémoire »). Ensemble, elles représentent les pré-requis de l'art poétique dans la pratique du culte.

À Delphes, elles portent le nom des trois premières cordes d'une lyre : Aigüe (Nété), Médiane (Mésé) et Grave (Hypaté).

Cicéron en compte quatre : Thelxinoé, Aédé, Arché et Mélété.

La tradition leur attribuait deux résidences : une sur le mont Parnasse, l'autre sur l'Hélicon.

C'est Platon (dans Ion) vers 401 av. J.-C., puis les néo-platoniciens, qui font des neuf Muses les médiatrices entre le dieu et le poète ou tout créateur intellectuel. Cette conception de l'art (le poète est possédé, transi par le dieu) sera plus tard contestée par le classicisme de Nicolas Boileau, le mouvement de l'Art pour l'Art, ou l'éloge de l'effort de Paul Valéry.

De l'âge pré-socratique à l'âge classique leurs attributs ont évolué :

Nom usuel Racine Attribut initial Évolution
Calliope Καλλιόπη / Kalliópê, « qui a une belle voix » le « bien dire » éloquence, poésie épique
Clio Κλειώ / Kleiố, « qui est célèbre » épopée histoire
Érato Ἐρατώ / Eratố, « l’aimable » élégie et poésie amoureuse, érotique et anacréontique art lyrique et choral
Euterpe Εὐτέρπη / Eutérpê, « la toute réjouissante » musique à danser musique
Melpomène Μελπομένη / Melpoménê, « la chanteuse » chant tragédie (ou toute poésie grave et sérieuse)
Polymnie Πολυμνία / Polymnía, « celle qui dit de nombreux hymnes » chants nuptiaux, de deuil, pantomime rhétorique
Terpsichore Τερψιχόρα / Terpsichóra, « la danseuse de charme » danse et poésie légère danse
Thalie Θάλεια / Tháleia, « la florissante, l’abondante » comédie poésie pastorale
Uranie Οὐρανία / Ouranía, « la céleste » astrologie astronomie

Contrairement à une croyance répandue, il n'y a pas de lien direct entre les Muses de la mythologie grecque et la définition des arts dits « traditionnels ». Ainsi, le philosophe Hegel, dans son Esthétique, n'en dénombre que cinq : architecture, sculpture, peinture, musique et poésie.

Attributs

Trois muses sur un bas-relief de Mantinée attribué à l'atelier de Praxitèle, IVe siècle av. J.‑C.

Les muses sont facilement identifiables dans l'art, notamment quand elles sont au nombre de neuf et accompagnées d'Apollon. Cependant, leurs différents attributs permettent aussi de les reconnaître dans des représentations isolées.

  • Calliope : couronne d'or, livre, tablette et stylet, trompette ;
  • Clio : couronne de laurier, cygne, livre ou rouleau, tablette et stylet, quelquefois trompette[1] ;
  • Érato : couronne de myrte et de rose, tambourin, lyre, viole, cygne ;
  • Euterpe : flûte simple ou double et un autre instrument de musique (trompette) ;
  • Melpomène : cor, couronne de pampre de vigne, épée, masque tragique, sceptre à ses pieds ;
  • Polymnie : couronne de perles, instrument de musique (souvent un orgue) ;
  • Terpsichore : couronne de guirlande, instrument de musique à cordes (viole, lyre par exemple) ;
  • Thalie : couronne de lierre, instrument de musique (souvent viole), masque comique, rouleau ;
  • Uranie : compas, couronne d'étoiles, globe[2].

Sources

Notes et références

  1. Eustache Le Sueur, Les Muses - Clio, Euterpe et Thalie, ca 1652-1655
  2. Aghion, Irène ; Barbillon, Claire ; Lissarrague, François. Héros et dieux de l'antiquité. Guide iconographique. Paris : Flammarion, 1994. p. 195 - 196

Annexes

Article connexe

Bibliographie

  • I. Aghion, C. Barbillon, F. Lissarrague, Héros et Dieux de l'antiquité, Flammarion, Paris, 1994.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Muses de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • musės — statusas T sritis ekologija ir aplinkotyra apibrėžtis Trumpaūsių dvisparnių pobūrio vabzdžiai (Muscidae). Vienos yra pavojingi augalų kenkėjai (pvz., kopūstinės musės, minamusės, runkelinės musės, smidrinės musės, svogūninės musės, vasarojinės… …   Ekologijos terminų aiškinamasis žodynas

  • Muses B — (Haruka) Organización JAXA Estado Activo Fecha de lanzamiento 12 de febrero de 1997 Aplicación Observatorio espacial (radioastronomía) …   Wikipedia Español

  • Muses — [myo͞oz′iz] pl.n. Gr. Myth. the nine goddesses who preside over literature and the arts and sciences: Calliope, Clio, Euterpe, Melpomene, Terpsichore, Erato, Polyhymnia (or Polymnia), Urania, and …   Universalium

  • Muses — [myo͞oz′iz] pl.n. Gr. Myth. the nine goddesses who preside over literature and the arts and sciences: Calliope, Clio, Euterpe, Melpomene, Terpsichore, Erato, Polyhymnia (or Polymnia), Urania, and Thalia …   English World dictionary

  • Muses —    In mythology, muses are the goddesses of art and science, and they provide inspiration to those who engage in the practice of these fields. The daughters of Jupiter and Mnemosyne, their birth place is Pieria at the foot of Mount Olympus where… …   Dictionary of Renaissance art

  • Musès — Charles Arthur Musès (* 28. April 1919 in New Jersey; † 2000) war ein US amerikanischer Wissenschaftler und Archäologe, Chefredakteur und Gründer des Verlagshauses Falcon s Wing Press . Musès entdeckte 1957 in Ägypten in Dahschur eine Mastaba aus …   Deutsch Wikipedia

  • MUSES-B — Highly Advanced Laboratory for Communications and Astronomy Highly Advanced Laboratory for Communications and Astronomy Vue d artiste du satellite HALCA. Caractéristiques Organisation …   Wikipédia en Français

  • MUSES-B — HALCA (MUSES B) HALCA (jap. はるか, Haruka, dt. „weit entfernt“; früher MUSES B) ist die Abkürzung für Highly Advanced Laboratory for Communications and Astronomy und ist ein japanischer Satellit des Institute of Space and Astronautical Science für… …   Deutsch Wikipedia

  • MUSES-C — Ein Modell der Raumsonde Hayabusa beim Entnehmen von Bodenproben. Auf der linken Bordseite sind die vier Düsen der Ionentriebwerke zu sehen. Hayabusa (japanisch はやぶさ, zu deutsch: Falke, vor dem Start „Muses C“ genannt) ist eine Raumsonde der… …   Deutsch Wikipedia

  • Muses A — Sonda Hiten. La sonda Hiten (conocida antes del lanzamiento como MUSES A) construida por el Institute of Space and Aeronautical Science de Japón fue lanzada el 24 de enero de 1990. La sonda entró en órbita lunar y soltó un pequeño orbitador… …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.