Mossi


Mossi

Mossis

Mossis
Chef traditionnel Mossi (Burkina Faso)
Chef traditionnel Mossi (Burkina Faso)
Populations significatives par régions
Burkina Faso Burkina Faso
Pays voisins
Population totale
plus de 6 000 000
Langue(s)
Religion(s)
Islam, catholicisme

Les Mossis sont un peuple du Burkina Faso, ainsi que de certaines régions limitrophes de pays environnants (Ghana en particulier). La dénomination « mossi » a été imposée et utilisée depuis la période coloniale, mais l'ethnonyme exact utilisé par la population est moagha (ou moaaga) au singulier et moose au pluriel. Plus de 6 millions de personnes se considèrent comme mossi. L'appartenance à cette communauté ethnique est principalement fondée sur la pratique du moré (moore), le système de parenté et la pratique d'un certain nombre de traditions familiales et communautaires.

Sommaire

Histoire

Origines

L'histoire des sociétés et des royaumes moose est connue par de nombreuses études sur les traditions orales (Leo Frobenius, Michel Izard, Junzō Kawada). La chronologie des formations sociales et politiques moose est donc le produit de recoupement de récits et de chroniques dynastiques. La mythologie et l'histoire permettent d'avancer une origine ghanéenne des moose de la catégorie guerrière et conquérante des nakomse. Elle s'illustre par la légende aujourd'hui populaire de Yenenga, princesse du royaume Dagomba, qui après s'être dirigée vers les contrées situées au Nord, dans la vallée de la Nakambé (Volta blanche), où elle se serait alliée à un chasseur autochtone nommé Riaale. De cette union serait né l'ancêtre de tous les moose de patronyme Ouedraogo, en particulier les nakoomse, conquérants et fondateurs de royaumes.

Les royaumes (à partir du XVe siècle)

Les moose constituèrent en effet, au XVe siècle et plus certainement au XVIe siècle, des royaumes dont les deux principaux étaient ceux du Yatenga, dont la capitale était Ouahigouya, et de Ouagadougou. Ces royaumes dominèrent l'intérieur de la Boucle du Niger et leur histoire se fonde sur les relations qu'ils entretenaient, à diverses périodes, avec l'empire du Ghana, l'empire du Mali, l'empire songhaï, le royaume bambara de Ségou et l'empire peul du Maasina.

Cavaliers mossi (gravure de 1890)

Période coloniale française (1897-1960)

La conquête coloniale française du pays mossi a été réalisée par Paul Voulet en 1897[1].

Si les moose sont restés longtemps réfractaires à la religion musulmane, longtemps représentée dans les cours royales et les grandes chefferies par la catégories des commerçants Yarse (terme équivalent pour désigner les commerçants Dyulas du Mali et de la Côte d'Ivoire), ils se sont massivement convertis à l'islam durant la période coloniale française. Durant cette même période coloniale, les moose ont fourni une main d'œuvre importante au grands travaux d'aménagement routiers et au développement des plantations au Mali, en Côte d'Ivoire et au Ghana. Si, de nos jours, une forte communauté mossi réside en Côte d'Ivoire, depuis la crise ivoirienne qui a commencé en 2001, beaucoup d'entre eux sont revenus s'installer au Burkina Faso.

Aujourd'hui

Culture

Masque mossi (milieu du XXe siècle)

Les Mossi parlent le moré, langue voltaïque.

Société et politique

Le souverain du royaume mossi de Ouagadougou est le Mogho Naba, qui réside toujours dans son palais de Ouagadougou et bénéficie d'une certaine reconnaissance officielle par l'Etat moderne du Burkina Faso. La cérémonie publique hebdomadaire du moogh-naab-yisgu (dite "faux-départ" du roi de Ouagadougou) témoigne de la valeur patrimoniale de cette royauté dans le contexte burkinabé contemporain. Dans les villages, la structure politique traditionnelle mossi est encore très présente. Dans la vie quotidienne, les chefs traditionnels (les naaba) jouent un rôle important d'administration et de justice au sein de leurs communautés.

Notes

  1. Paul Voulet et Julien Chanoine, Dans la boucle du Niger au mossi et au gourounsi : la jonction du Soudan au Dahomey, Société de géographie de Lille, 1897, 33 p.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Michel Benoît, Oiseaux de mil : les Mossi du Bwamu (Haute-Volta), ORSTOM, 1982, 116 p.(ISBN 9782709906265)
  • Doris Bonnet, Le proverbe chez les Mossi du Yatenga, Haute-Volta, Peeters Publishers, 1982, 192 p. (ISBN 9782852971387)
  • Raymond Deniel, De la savane à la ville : essai sur la migration des Mossi vers Abidjan et sa région, Aubier-Montaigne, 1968, 224 p.
  • A. A. Dim Delobsom, L'empire du mogho-naba: coutumes des Mossi de la Haute-Volta, Les éditions Domat-Montchrestien, 1932, 303 p.
  • Pierre Ilboudo, Croyances et pratiques religieuses traditionnelles des Mossi, Franz Steiner, 1990, 156 p. (ISBN 9783515056977)
  • Michel Izard, « Bibliographie générale des Mossi », Etudes voltaïques, nouvelle série, n° 3, 1962, p. 103-111
  • Junzō Kawada, Genèse et dynamique de la royauté : les Mosi méridionaux, Burkina Faso, L'Harmattan, 2002, 396 p. (ISBN 9782747535625)
  • Jean-Paul Lahuec et Jean-Yves Marchal, La mobilité du peuplement bissa et mossi, ORSTOM, 1979, 149 p.
  • Lucien Marc, Le pays Mossi, É. Larose, 1909, 187 p.
  • Robert Pageard, Le droit privé des Mossi : traditions et évolution, CNRS, 1969, 488 p.
  • Yamba Tiendrebéogo et Robert Pageard, Histoire et coutumes royales des Mossi de Ouagadougou, Larhallé Naba, 1964, 208 p.

Discographie

  • Burkina Faso : Bisa, Gan, Lobi, Mossi (enregistrements réunis et commentés par Charles Duvelle), Universal Division Mercury, Collection Prophet, vol. 9, 1999, 1 CD (47' 13") + 1 brochure (15 p.)
  • Mossi du Burkina Faso : musiques de cour et de village (enregistrements réunis et commentés par Charles Duvelle), Universal Division Mercury, Collection Prophet, vol. 27, 2002, 1 CD (56' 7") + 1 brochure (15 p.)

Filmographie

  • Mossi, Burkina Faso, film documentaire de Gilbert Loreaux, IRD Audiovisuel, Bondy, 2007, 26’

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l'anthropologie Portail de l'anthropologie
  • Portail du Burkina Faso Portail du Burkina Faso
  • Portail de la Côte d’Ivoire Portail de la Côte d’Ivoire
Ce document provient de « Mossis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mossi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mossi — (plateau) rég. élevée (env. 1 000 m), couverte de savanes, du centre du Burkina Faso, au S. de Ouagadougou. Terre ancestrale des Mossi. mossi peuple du Burkina Faso, où il constitue l ethnie la plus importante (près de 5 millions de personnes).… …   Encyclopédie Universelle

  • Mossi — may refer to: the Mossi people the Mossi language the Mossi Kingdoms People with the surname Mossi Don Mossi, American baseball player See also mossie This disambiguation page lis …   Wikipedia

  • mossi — mòssi, móussi, mòssi m. mousse navigation; jeune enfant; gosse; gamin > « Deu èstre anada far de cròmpas, amb lei mossis… » Claude Barsotti …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Mossi — Mossi, Negerreich im Innern Nordafrika s, westlich vom mittlern Niger, zwischen Gurma u. den Fellatahgebieten, etwa 1550 QM., die Einwohner sind Heiden. Gegenwärtig ist das Reich in viele kleine Fürstenthümer getheilt, die fast ganz unabhängig… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Mossi — (Moschi), großes westsudân. Reich, innerhalb des Nigerbogens, von hoher Bedeutung, besonders im 14. und 15. Jahrh., mit der Hauptstadt Wagaduga (großer Markt). M. gehört seit 1896 zu Frankreich (s. Sudân) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Mossi — Para otros usos de este término, véase Idioma mossi. Mossi es una población de Burkina Faso, que vive mayoritariamente alrededor de la cuenca del río Volta. Los Mossi son el mayor grupo étnico de Burkina Faso, constituyendo el 40% de la población …   Wikipedia Español

  • Mossi — Die Mossi (auch Mosi genannt, Eigenbezeichnung im Singular Moaaga und Moose im Plural) sind die bevölkerungsreichste Ethnie innerhalb des westafrikanischen Staates Burkina Faso. Sie bevölkern das Zentrum dieses Landes rund um die Hauptstadt… …   Deutsch Wikipedia

  • Mossi — /mos ee/, n., pl. Mossis, (esp. collectively) Mossi for 1. 1. an agricultural people of Africa living mainly in Burkina Faso. 2. Also called Moré. the language of the Mossi people, a Gur language of the Niger Congo family. * * * People of Burkina …   Universalium

  • mossi — ˈmäsē noun (plural mossi or mossis) Usage: usually capitalized 1. a. : a people of the west central Sudan b. : a member of such people 2. : a Gur language of the Mossi people and …   Useful english dictionary

  • Mossi — /ˈmɒsi/ (say mosee) noun 1. a southern African people, inhabiting mainly Burkina Faso. 2. (plural Mossi or Mossis) a member of this people. 3. the language of this people, being part of the Gur branch of the Niger Congo family. –adjective 4. of… …   Australian English dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.