Morchella esculenta


Morchella esculenta

Morille

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morille (outil).
Comment lire une taxobox
Morchella
 Morille conique
Morille conique
Classification classique
Règne Fungi
Division Ascomycota
Classe Pezizomycetes
Sous-classe Pezizomycetideae
Ordre Pezizales
Famille Morchellaceae
Genre
Morchella
Dill. ex Pers., 1794
Espèces de rang inférieur
Principales espèces :

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les morilles sont des champignons du genre Morchella, ascomycètes appartenant au groupe des pézizomycètes (anciennement appelés discomycètes[1]. Elles font partie de l'ordre des Pezizales et de la famille des Morchellaceae.

Ce sont des champignons printaniers (dès la fonte des neiges), saison assez pauvre pour les mycophages et les amateurs de champignons (mycophiles). Toutes sont d'excellents comestibles, à condition toutefois d'être suffisamment cuites (toxiques à l'état cru).

Il existe plusieurs genres proches, certains comestibles comme les mitrophores, parfois appelés "morillons", d'autres sans intérêt comme les verpes, voire vénéneux comme les gyromitres.

Sommaire

Description

Les morilles sont des champignons assez petits : même s'il y a des exceptions, leur taille ne dépasse généralement pas 10 cm (maximum 20 cm). Leur pied, de couleur blanche, est creux. Leur chapeau est alvéolé, de consistance un peu caoutchouteuse.

Deux groupes peuvent être distingués par leur couleur et leur forme : les morilles blondes, au chapeau assez semblable à une éponge ronde, et les morilles brunes, aux alvéoles moins profonds et au chapeau conique.

Elles aiment les terrains frais, les terrains calcaires, les vergers, les décombres, ou encore les lieux récemment brûlés. Poussant rarement seules, on les trouve souvent sous les frênes en bordure de bois.

Principales espèces

Morille.JPG
Morille "noire" Morchella conica
  • Morchella rotunda : morille ronde. Le chapeau et le pied ont à peu près la même longueur. Elle fait partie des morilles blondes, avec un chapeau dont les couleurs varient du jaune pâle au brun clair. Les alvéoles sont profonds et disposés de façon irrégulière.
  • Morchella esculenta : morille commune. À peu près identique à la précédente (certains font de M. rotunda une variante de M. esculenta), son chapeau est un peu plus brun et les côtes séparant les alvéoles plus épaisses.
  • Morchella costata : morille costée. Le chapeau, brun pâle à grisâtre, porte des côtes verticales brun sombre, épaisses, qui donnent l'impression de loin que le champignon est noir. Les alvéoles, moins profonds que dans les espèces précédentes, sont également délimités par des côtes horizontales moins épaisses. Il est difficile de différencier cette espèce d'autres qui lui sont à peu près semblables, M. elata et M. deliciosa (morille délicieuse).
  • Morchella conica : morille conique. Espèce voisine de la précédente, mais qui affectionne la montagne (bois de conifères) et a un chapeau plus conique.

On doit aussi rattacher aux morilles le morillon, Mitrophora semilibera, au pied beaucoup plus long et au chapeau très court, conique, brun, à côtes longitudinales et transversales, bon comestible lui aussi. Assez semblable au morillon, la verpe (Verpa conica) s'en distingue par son chapeau couleur miel et son absence d'alvéole, mais c'est un très médiocre comestible.

Gastronomie

Blason d'Hellikon

La morille ne doit en aucun cas être consommée crue ou insuffisamment cuite. Elle contient en effet une toxine entraînant un syndrome hémolytique et urémique (destruction de globules rouges). Une consommation répétée de champignons frais peut aussi provoquer quelques troubles gastriques. En cas de récolte abondante, il est préférable de faire sécher une partie de cette récolte, d'autant que la dessiccation élimine la toxine contenue dans les champignons frais.

La morille est un excellent champignon qui, lorsque la récolte est peu copieuse, sera parfait pour confectionner une omelette aux morilles. Elle est exquise à la crème, avec un peu de porto ou de banyuls. Les morilles sèches (trempées deux bonnes heures dans l'eau tiède) peuvent être utilisées toute l'année, soit pour relever une blanquette de veau, soit pour accompagner un poulet ou un coq au vin jaune, soit pour farcir les chapons de Noël.

Quelques recettes

Galerie photos

Confusions possibles

Les gyromitres sont parfois confondues avec les morilles et vendues sur les marchés sous l'appellation de "morille ronde". Ceci constitue un délit en France, cette dénomination ayant été interdite par décret en 1991[2].

Mais le chapeau de la gyromitre évoque plus une forme de cervelle. On n'y trouve aucun alvéole dit "clôturé". Il est également plus foncé que celui de la morille.

Attention : malgré les dires de certains amateurs qui ont pu consommer des gyromitres sans problèmes particuliers, ces champignons peuvent se révéler hautement toxiques, voire mortels. Il est donc plus prudent de ne pas les ramasser en cas de doute et se limiter uniquement à la cueillette de morilles connues et reconnues.

Voir aussi

Bibliographie

  • Pierre Montarnal, Le petit guide : Champignons, Editions Paris-Hachette, 1969.
  • Régis Courtecuisse et Bernard Duhem, Guide des champignons de France et d'Europe, Editions Delachaux & Niestlé, 1994 (rééd. 2004).

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes et références

  1. Discomycètes : groupe sans valeur scientifique mais pratique pour classer divers ascomycètes
  2. Journal Officiel de la République française, 11 octobre 1991
  • Portail de la mycologie Portail de la mycologie
  • Portail de la botanique Portail de la botanique
  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie
Ce document provient de « Morille ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Morchella esculenta de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Morchella esculenta — Scientific classification Kingdom: Fungi Division …   Wikipedia

  • Morchella esculenta —   Morchella esculenta …   Wikipedia Español

  • Morchella esculenta — Morchella esculenta …   Wikipédia en Français

  • Morchella esculenta — Speisemorchel Speisemorchel (Morchella esculenta) Systematik Reich: Pilze (Fungi) Klasse …   Deutsch Wikipedia

  • Morchella esculenta — morel mor el (m[o^]r [e^]l), n. [See {moril}.] (Bot.) An edible fungus ({Morchella esculenta}), the upper part of which is covered with a reticulated and pitted hymenium. It is used as food, and for flavoring sauces. [Written also {moril}.] [1913 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Morchella esculenta — noun an edible and choice morel with a globular to elongate head with an irregular pattern of pits and ridges • Syn: ↑common morel, ↑sponge mushroom, ↑sponge morel • Hypernyms: ↑morel • Member Holonyms: ↑Morchella, ↑ …   Useful english dictionary

  • Morchella esculenta — …   Википедия

  • Morchella conica — Scientific classification Kingdom: Fungi Division …   Wikipedia

  • Morchella — Morel redirects here. For other uses, see Morel (disambiguation). Morel A black morel in Poland Scientific classification Kingdo …   Wikipedia

  • Morchella — Morille Pour les articles homonymes, voir Morille (outil) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.