Miramas


Miramas

43° 34′ 56″ N 5° 00′ 07″ E / 43.5822222222, 5.00194444444

Miramas
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Arrondissement d'Istres
Canton Canton d'Istres-Nord
Code commune 13063
Code postal 13140
Maire
Mandat en cours
Frédéric Vigouroux
2008-2014
Intercommunalité Syndicat d'agglomération nouvelle Ouest Provence
Site web http://www.miramas.org
Démographie
Population 25 257 hab. (2007)
Densité 981 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 34′ 56″ Nord
       5° 00′ 07″ Est
/ 43.5822222222, 5.00194444444
Altitudes mini. 0 m — maxi. 125 m
Superficie 25,74 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Miramas (en occitan provençal: Miramàs selon la norme classique ou Miramas selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Sommaire

Géographie

Situation

Le territoire de la commune se situe au nord de l’étang de Berre, à environ 60 km au nord-ouest de Marseille.

Miramas, ville moyenne de 25 257 habitants, située entre Arles et Aix-en-Provence, connaît un nouvel essor économique.

Au croisement des 4 chemins (voie romaine) s'érige un petit mont Miramas le Vieux où l'on peut voir l'étang de Berre, car il n'est pas visible de Miramas ville. Située sur la plaine de la Crau, elle marque la fin de la dernière couronne périphérique marseillaise.

Climat

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la periode 1971-2000 :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 11,0 12,4 15,2 17,4 21,8 26,0 29,6 29,3 25,2 20,0 14,4 11,8 19,5
Températures moyennes (°C) 6,8 7,9 10,3 12,6 16,7 20,6 23,9 23,7 20,1 15,5 10,3 7,8 14,7
Températures minimales (°C) 2,6 3,4 5,3 7,7 11,6 15,2 18,1 18,1 14,9 11,0 6,2 3,8 9,9
Précipitations (hauteur en mm) 62 48 47 56 40 37 15 31 64 99 54 56 606,2
Source: Météo France / Station de Istres[1]

Histoire

Le chemin de fer

La station PLM de Miramas a été crée sur le lieu-dit du Paty, au croisement de la route reliant Istres à Salon. La gare est reliée successivement à Arles et Rognac (1847), à Marseille (1848), à Salon (1872) et Port-de-Bouc (1882. Constantine, le quartier de la gare est rebaptisé Miramas-gare et supplante démographiquement le village historique (Miramas-le-Vieux). L'Hôtel de Ville est déplacé près de la station en 1893.

La rocade ferroviaire est achevée en 1913, les voies sont doublées et permettent depuis la liaison directe entre Avignon et Port-de-Bouc. L'achèvement complet de la ligne de la Côte Bleue est réalisée en octobre 1915.

Ce développement des chemins de fer s'accompagne parallèlement d'un essor économique de Miramas et des communes voisines avec l'apogée de l'industrie huilo-savonnière de Salon-de-Provence[2], La poudrerie de St-Chamas[3], l'ouverture d'un aérodrome, la création d'un autodrome, l'installation de la Société Coopérative du Crédit Agricole (silos à blé) et ainsi que celle des Etablissements Kuhlmann (chimie).

Enfin, en 1923, l'Armée de terre installe une zone d'entrepôt en lieu et la place de l'aérodrome (devenant l'Entrepôt de réserve générale de munitions de Miramas, ERGMU en 1935).

Miramas, épargné des combats la Grande Guerre, subit au cours de son développement plusieurs explosions de la Poudrerie nationale de Saint-Chamas (dont la plus meurtrière [4]), le 5 août 1940[5] celui d'un dépôt de 240 tonnes de nitrate d'ammonium pur en sacs, après un incendie générant un cratère de 3 m de profondeur (et jusqu'à 39 m de diamètre) sans faire de morts.

Miramas, en raison de ses installations ferroviaires et militaro-industrielles, devint une cible stratégique lors de la préparation du débarquement des Alliés en Provence. Le 12 juillet puis le 6 août 1944, on dénombrera 17 morts après les bombardements[6] de l'US Air Force. La ville est libérée, le 23 août 1944.

Désormais exploité par la S.N.C.F, le réseau sur le secteur de Miramas commence à s'atrophier avec les fermetures progressives des lignes : le pont ferroviaire de Trinquetaille détruit en 1944 et ne sera jamais reconstruit d'où la fin d'exploitation d'Arles-Saint Gilles,

Salon-Fontvieille ferme en 1951,

Salon-Saint Cannat ferme en 1953.

Héraldique

Armes de Miramas

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur, à une clef d'or, posée en pal, le peneton entouré de sept besans d'argent, trois à dextre et quatre à senestre, et l'anneau en losange adextré de la lettre M, aussi d'argent.

Politique et administration

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
         
1939 1944 Jean Quercy   médecin
         
1978 1989 Georges Thorrand PCF  
1989 1995 Pierre Carlin UDF médecin
1995 2001 Georges Thorrand PCF  
2001 2008 Pierre Carlin UDF médecin
2008 2014 Frédéric Vigouroux PS  

Population et société

Démographie

Évolution démographique
(Sources : CASSINI[7])

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
416 376 391 489 547 498 585 858 669
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
734 918 1 057 1 170 1 040 1 250 1 318 1 520 2 129
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 324 2 487 2 975 5 065 5 161 5 922 6 594 7 310 8 325
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007  
9 943 10 544 15 585 20 414 21 602 22 526 24 517 25 257[8]  

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Manifestations culturelles et festivités

Loisirs

  • Golf de Miramas : 18 trous sont proposés à tous les adhérents.
  • un centre équestre, près de l'entrée du golf.
  • Plan d'eau de Saint-Suspi : bassin artificiel crée entre le lycée et le domaine de Cabasse.
  • Théâtre La Colonne : un bâtiment couplé au Lycée Jean Cocteau à l'esthétique étonnante, avec une acoustique parfaite. L'intérieur est volumineux, et une partie s'ouvre sur l'extérieur en été.
  • Centre culturel Le Comoedia : ancien cinéma toujours en activité, qui fait aussi office de centre culturel.
  • Médiathèque intercommunale : lieu calme où l'on trouve énormément de documentations. La médiathèque est intégrée avec les autres médiathèques de Ouest Provence et met à disposition de nombreuses ressources (notamment sur le patrimoine). Elle organise régulièrement des expositions d'œuvres d'art.
  • Sport : Miramas possède trois stades libre d'accès pour les jeunes.
  • Le domaine de Cabasse :une zone boisée autour du « château de Cabasse Â» où les centres aérés de la ville s'organisent.

Personnalités liées à la commune

Économie

Culture et patrimoine

Les ruines d’un oppidum romain se trouvent sur le site de la commune. Miramas viendrait de « Voir la mer Â» (mir ; mira ; la mar) mais il s'agit de l'étang de Berre, ouvert à la mer, d'où son eau salée.

La commune dispose de la Poudrerie, ancien dépôt d'explosifs et d'armes de guerre, ouverte partiellement au public.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Miramas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Miramas — Miramàs Escudo …   Wikipedia Español

  • Miramas — Miramas …   Deutsch Wikipedia

  • Miramàs — Miramas, Mirama n. de l. Miramas Bouches du Rhône …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Miramas — for the village in New Caledonia see Miramas, Maré Miramas …   Wikipedia

  • Miramas — Original name in latin Miramas Name in other language Mirama, Miramas, Miramas Gare, mirama, Мирама State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.58666 latitude 5.00464 altitude 52 Population 24173 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Miramas en Provence — Miramas Miramas Détail Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Gare de Miramas — Miramas Gare entrée côté ville Localisation Pays France Commune Miramas Adresse …   Wikipédia en Français

  • Ligne d'Avignon à Miramas — Ligne Avignon Miramas Ligne de Avignon à Miramas via Salon La ligne vue depuis les quais de la gare de Salon Pays …   Wikipédia en Français

  • SSMC Miramas — Société Saint Maurice Cheminots Miramas SSMC Miramas …   Wikipédia en Français

  • Société Saint-Maurice Cheminots Miramas — Infobox club sportif SSMC Miramas Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Nom complet Société Saint Maurice Cheminots M …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.