Minneapolis

ÔĽŅ
Minneapolis
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Minneapolis (homonymie).

44¬į 58‚Ä≤ 48‚Ä≥ N 93¬į 15‚Ä≤ 07‚Ä≥ W / 44.9801, -93.251867

Minneapolis
Image illustrative de l'article Minneapolis
Armoiries Drapeau
Devise : En Avant
Surnom : City of Lakes et Mill City
Administration
Pays Drapeau des √Čtats-Unis √Čtats-Unis
√Čtat Minnesota Minnesota
Comté Hennepin
Maire R.T. Rybak
Site web Consulter
Historique
Fondation Années 1850
Démographie
Population (2005) 372 811 hab.
Densit√© 2 464 hab./km¬≤
Géographie
Coordonn√©es 44¬į 58‚Ä≤ 48‚Ä≥ Nord
       93¬į 15‚Ä≤ 07‚Ä≥ Ouest
/ 44.9801, -93.251867
Altitude 264 m
Superficie totale 151,3 km2
¬∑ dont terre 142,2 km2 (93,99 %)
¬∑ dont eau 9,1 km2 (6,01 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Voir la carte administrative
City locator 14.svg
Voir la carte topographique
City locator 14.svg

Minneapolis est une ville des √Čtats-Unis, si√®ge du comt√© de Hennepin dans l'√Čtat du Minnesota.

Localis√©e dans le sud-est de l‚Äô√Čtat et au bord du Mississippi, situ√©e √† environ 650 km au nord-ouest de Chicago, elle est voisine de sa capitale, Saint Paul, une autre ville importante avec laquelle elle forme la principale agglom√©ration de l‚Äô√Čtat du Minnesota. En 2005, Minneapolis comptait 372 811 habitants pour la ville en elle-m√™me et 3 467 108 habitants pour l'agglom√©ration de Minneapolis - Saint Paul (qui comprend d'autres communes plus petites), ce qui classait l'aire urbaine comme la 16e plus grande agglom√©ration des √Čtats-Unis et la 105e plus vaste √† l'√©chelle mondiale[1]. Ces deux cit√©s au bord du Mississippi sont connues sous le nom de ¬ę villes jumelles ¬Ľ (Twin Cities).

Sommaire

Héraldique

Comme toute ville américaine, Minneapolis possède son propre drapeau et ses armoiries.

Pour des pr√©cisions sur leur contenu et leur signification, voir les articles : Drapeau de Minneapolis et Sceau de Minneapolis.

Géographie

Situation de Minneapolis aux √Čtats-Unis.

Minneapolis se situe au nord du Midwest des √Čtats-Unis, r√©gion du centre de l'Am√©rique du Nord. Le pays √©tranger le plus proche est le Canada dont elle est distante d'environ 400 km. Plus pr√©cis√©ment, la ville est localis√©e au centre-est de l'√Čtat du Minnesota, dans le comt√© de Hennepin non loin de la fronti√®re avec le Wisconsin.

Minneapolis s'est construite au confluent de la rivi√®re du Minnesota et du Mississippi sur un terrain relativement plat. Pas moins de 16 lacs sont situ√©s √† l'int√©rieur des limites de la ville, la plupart d'entre eux √©tant n√©anmoins r√©duits et peu profonds, mais couverts par la glace en hiver. Selon le Bureau du recensement des √Čtats-Unis, la ville de Minneapolis poss√®de une aire totale de 151,3 km2 (58,4 mi2). 142,2 km2 (54,9 mi2) de sa superficie sont situ√©s en surface tandis que 9,1 km2 (3,5 mi2) (6,01%) sont constitu√©s d'eau[2]. Son altitude varie entre 209 et 323 m√®tres au-dessus du niveau de la mer.

Le centre-ville est situ√© juste au sud de la latitude du 45e degr√© nord. Du c√īt√© sud de la Golden Valley Road √† l'est de la Wirth Parkway, une borne est d'ailleurs dispos√©e indiquant le passage du 45e parall√®le nord.

Climat

Le climat de Minneapolis est un climat continental typique de celui que l'on rencontre dans les r√©gions du Middle West des √Čtats-Unis. √Ä cause de sa position septentrionale, les hivers y sont particuli√®rement froids avec un courant Arctique se dirigeant vers le sud en provenance du Canada. Comme tout climat continental, le temps peut √™tre quelquefois relativement impr√©visible avec l'arriv√©e avanc√©e du beau temps d√®s avril-mai alors habituellement sp√©cifique aux mois de juin √† ao√Ľt.

Parmi toutes les grandes m√©tropoles des √Čtats-Unis, Minneapolis-Saint Paul est la plus froide avec seulement 7,4 ¬įC (45,46 ¬įF) de moyenne de temp√©ratures[3]. Les quatre saisons sont tr√®s marqu√©es avec des changements de temp√©rature importants et relativement brefs notamment √† cause de courants climatiques propres √† chacune d'elles pouvant parcourir la ville. Si les hivers sont g√©n√©ralement froids et secs, les √©t√©s sont souvent doux, quelquefois chauds et fr√©quemment humides. La ville subit un large panel de manifestations climatiques allant de la neige, du verglas et du givre √† la pluie, aux orages et au brouillard.

La plus haute temp√©rature jamais enregistr√©e √† Minneapolis fut de 42 ¬įC (108 ¬įF) le 14 juillet 1936, alors que la plus froide fut constat√©e le 21 janvier 1888 avec -40,55 ¬įC (-41 ¬įF). L'hiver le plus neigeux fut celui de 1983-84 lorsqu'au total 2,50 m de neige tomb√®rent sur la ville[4].

Hiver

Les rues de Minneapolis en hiver.

L'hiver √† Minneapolis est caract√©ris√© par le froid (les temp√©ratures sont g√©n√©ralement n√©gatives) et des chutes de neige. Alors que la haute pression atmosph√©rique venue des plaines du Canada apporte un vent l√©ger, un ciel d√©gag√© et un froid sec, le courant provenant de la province canadienne de l'Alberta alterne avec ces hautes pressions et apporte des temp√©ratures l√©g√®rement plus douces mais accompagn√©es de fr√©quentes pr√©cipitations de neige. Occasionnellement, des temp√™tes venues de l'oc√©an Pacifique peuvent entra√ģner l'arriv√©e de blizzard, submergeant alors la ville de neige.

Printemps

Au printemps, il n'est pas rare que le froid persiste avec des chutes de neige jusqu'à fin avril ou début mai. Cependant, c'est surtout la saison des orages, conséquence de l'arrivée de courants venus du Pacifique mêlés à un air chaud et humide originaire du golfe du Mexique. En raison de sa position vis-à-vis des différents courants climatiques, Minneapolis est tout particulièrement exposée à ces orages qui se transforment quelquefois en de dangereux derechos, mais présente aussi un fort risque de tornades, notamment en juin.

√Čt√©

Bords du lac Harriet de Minneapolis en automne.

L'√©t√© voit l'arriv√©e d'une atmosph√®re plus chaude, humide, mais ponctu√©e par des temp√©ratures plus stables que dans les autres saisons, bien que des courants froids puissent bri√®vement r√©appara√ģtre d'o√Ļ les orages et tornades qui sont toujours possibles en juillet et ao√Ľt.

Automne

L'automne est une saison totalement opposée au climat que l'on retrouve au printemps à Minneapolis. Les températures deviennent plus variables et arrivent différents courants climatiques et tempêtes chaque fois plus froides, à l'image de la pluie qui fait place à la neige généralement vers octobre.

Moyennes et données

Températures moyennes mensuelles à Minneapolis-Saint-Paul (1971-2000)
Mois Jan F√©v Mar Avr Mai Jui Jui Ao√Ľ Sep Oct Nov D√©c Ann√©e
Temp maximales moyennes (¬įC) -5 -2 5 14 21 26 29 27 22 15 5 -3 12,8
Temp√©ratures minimales moyennes (¬įC) -15 -11 -5 2 9 15 17 16 10 4 -4 -12 2,2
Précipitations moyennes mensuelles à Minneapolis-Saint-Paul (1971-2000)
Mois Jan F√©v Mar Avr Mai Jui Jui Ao√Ľ Sep Oct Nov D√©c Total
Précipitations moyennes (mm) 26,4 20,1 47,2 58,7 82,3 110,2 102,6 102,9 68,3 53,6 49,3 25,4 747
Chutes de neige moyennes mensuelles à Minneapolis-Saint-Paul (1971-2000)
Mois Jan F√©v Mar Avr Mai Jui Jui Ao√Ľ Sep Oct Nov D√©c Total
Précipitations moyennes (mm) 248,9 213,4 271,8 71,1 2,5 - - - - 12,7 200,7 236,7 1257,3
Source: Climate.umn.edu - Minnesota Climatology Working Group - Normals, Means, and Extremes for Minneapolis/St. Paul (1971-2000)

Histoire

L'avant Minneapolis

Statue du père Hennepin, premier européen à explorer la région de Minneapolis.

Avant la seconde moiti√© du XIXe si√®cle, l'histoire de Minneapolis est intimement li√©e √† celle des Sioux, tribu d'Am√©rindiens qui occupaient √† l'origine son territoire bien avant l'arriv√©e des premiers Europ√©ens dans les ann√©es 1680, dont le p√®re Louis Hennepin qui, mandat√© par la France, fut le premier √† explorer la r√©gion.

Depuis cette √©poque, la r√©gion de Minneapolis appartint successivement √† plusieurs pays europ√©ens avant d'int√©grer plus tard le territoire am√©ricain. La mainmise de la France sur ce territoire commen√ßa d√®s 1680 apr√®s l'exp√©dition de Louis Hennepin. √Ä la suite du trait√© de Paris d√©coulant de la guerre de Sept Ans en 1763, la zone du Minnesota actuel √† l'ouest du Mississippi et au sud de la baie d'Hudson fut c√©d√©e √† l'Espagne. Faisant partie de la Nouvelle-France, le territoire ouest de Minneapolis revint bri√®vement sous contr√īle fran√ßais en 1803 avant d'√™tre int√©gr√© d√©finitivement dans les √Čtats-Unis √† la suite de la vente de la Louisiane. La partie de la ville situ√©e √† l'est du Mississippi fut transf√©r√©e √† l'Angleterre √©galement √† l'issue du trait√© de Paris de 1763. Cette portion de terre, qui abrite une partie du Minnesota, mais aussi de Minneapolis, fut remise aux √Čtats-Unis apr√®s l'ind√©pendance du pays.

Dans l'objectif d'asseoir son autorit√© dans l'ouest des √Čtats-Unis de l'√©poque, l'arm√©e am√©ricaine b√Ętit le Fort Snelling[5] sur un territoire achet√© aux Sioux en 1805. Ce terrain qu'occupait le fort d√®s sa construction en 1819 correspond aujourd'hui √† la totalit√© de Minneapolis et √† la moiti√© de Saint Paul.

Le fort permettait la surveillance du confluent du Mississippi et du Minnesota. Le p√©rim√®tre de s√©curit√© sous son contr√īle √©tait interdit √† toute implantation civile. Ce n'est qu'en 1850 que le tout premier non-militaire fut autoris√© √† s'y installer, il s'agissait de John H. Stevens qui avait obtenu ce droit en √©change de son offre d'un service de bac √† travers les fleuves pour relier le fort √† la commune proche de Saint Anthony. Symboliquement, il peut √™tre consid√©r√© comme le premier r√©sident du territoire occup√© aujourd'hui par Minneapolis.

Le Fort Snelling, en service de 1825 à 1946.

Peu après, en 1852, le président Millard Fillmore approuva un acte du Congrès accordant une réduction de la surface sous protection de Fort Snelling, ouvrant alors la partie à l'ouest du fleuve aux implantations civiles. La même année, fut créé le comté de Hennepin nommé en l'honneur du père Louis Hennepin qui l'a découvert.

Naissance de la ville

Bien qu'il n'y ait alors encore aucune commune √† l'ouest des chutes de Saint Anthony, la premi√®re commission du comt√© de Hennepin choisit cet emplacement comme si√®ge du comt√© de Hennepin. Plusieurs noms furent propos√©s pour le nouveau lieu, le premier s√©lectionn√© fut ¬ę Albion ¬Ľ. Cependant face √† certaines r√©ticences, d'autres noms furent par la suite mis en comp√©tition. C'est finalement ¬ę Minneapolis ¬Ľ qui sera retenu apr√®s qu'un professeur d'√©cole aura propos√© ¬ę Minnehapolis ¬Ľ au St. Anthony Express, journal local qui publia l'id√©e le 5 novembre 1852 qui fut adopt√©e une semaine plus tard.

Minneapolis fut considérée comme une ville dès 1856 par la législation territoriale du Minnesota (Minnesota Territorial Legislature). En 1867, Dorilus Morrison fut élu en tant que premier maire de la ville. Longtemps mise en suspens, la fusion de St Anthony avec Minneapolis ne fut effectuée qu'en 1872 après que l'agglomération se fut rapidement développée suite à la guerre de Sécession.

Le fleuve coulant en direction du sud-est, la construction originale de la ville s'est faite parall√®lement au cours d'eau afin de maximiser la quantit√© de terre qui pouvait √™tre employ√©e. La croissance ult√©rieure de Minneapolis se fit avec la r√©alisation de rues principalement dans les sens nord-sud/est-ouest, entra√ģnant ainsi la naissance de nombre d'intersections (la plus c√©l√®bre est probablement celle des ¬ę sept coins ¬Ľ (seven corners en anglais), sur la p√©riph√©rie est du centre-ville).

Le Metropolitan Building, détruit en 1961 dans le cadre du renouvellement urbain.

Apr√®s s‚Äô√™tre d√©velopp√©e en premier autour de l‚Äôindustrie du bois, l‚Äô√©conomie de la ville s‚Äôorienta vers la transformation c√©r√©ali√®re gr√Ęce √† l'activit√© de la r√©gion des Grandes Plaines environnante. Avec la naissance des premi√®res multinationales du secteur en son sein comme General Mills ou Pillsbury, Minneapolis fut souvent surnomm√©e la ¬ę capitale des minoteries ¬Ľ notamment car jusqu'en 1932, elle fit partie de la r√©gion du monde avec la plus forte production de grains.

¬ę Murderapolis ¬Ľ

Les ann√©es 1920 et 1930 constitu√®rent une p√©riode relativement noire pour la r√©putation de Minneapolis avec le d√©veloppement du crime organis√© et de la corruption illustr√© par le parrain le plus c√©l√®bre alors, ¬ę Kid cann ¬Ľ (de son vrai nom Isadore Blumenfeld). En 1931, le ch√īmage et la mis√®re provoqu√©s par la Grande D√©pression entra√ģne des √©meutes de la faim dans la ville[6].

Pour rem√©dier √† ces probl√®mes, un vaste plan de renouvellement urbain fut lanc√© avec la destruction d'environ 200 b√Ętiments (soit pr√®s de 40 % de la ville) aussi bien insalubres que parfois √† l'architecture recherch√©e. L'un des plus regrett√©s d'entre eux fut le Metropolitan Building, plus connu sous le nom de ¬ę the Met ¬Ľ qui avait obtenu de nombreux soutiens (au final sans succ√®s) quant √† sa conservation. Cet √©v√®nement a tout de m√™me contribu√© √† une relative prise de conscience des habitants et des dirigeants concernant la pr√©servation du patrimoine de leur ville.

Bien qu'elle ne f√Ľt jamais officielle et institutionnalis√©e, la s√©gr√©gation raciale √©tait fr√©quente entre Noirs et Blancs. Aujourd'hui, certains probl√®mes persistent encore, bien qu'un programme de d√©s√©gr√©gation dans l'√©ducation ait √©t√© engag√© d√®s 1972. Tandis que la diversit√© ethnique grandit dans la r√©gion, certaines communaut√©s comme les Am√©rindiens ou les Afro-am√©ricains se plaignent d'√™tre souvent les cibles de la police. De plus, Minneapolis d√©tient le plus fort taux de pauvret√© chez les noirs que n'importe quelle autre ville des √Čtats-Unis.[citation n√©cessaire]

La seconde p√©riode trouble pour la ville dura pendant les ann√©es 1990 lorsque le taux de criminalit√© avec l'influence montante des gangs augmenta consid√©rablement, notamment dans les quartiers pauvres. Parmi eux, le quartier de Phillips fut particuli√®rement touch√© par ce fl√©au. Apr√®s avoir atteint un nombre record de 97 homicides en 1995, Minneapolis gagna le surnom de ¬ę Murderapolis ¬Ľ (murder signifiant meurtre en anglais). √Ä l'origine, ce pseudonyme √©tait celui d'un magasin d'armes local. Il fut popularis√© par le New York Times qui l'utilisa lorsque la ville d√©passa le taux de criminalit√© par habitant de celui de New York. Bien que l'ins√©curit√© ait baiss√© dans les ann√©es qui suivirent, le terme est encore quelquefois utilis√© lors des p√©riodes de regain de violence.

Minneapolis aujourd'hui

Quartier d'affaires de Minneapolis

De nos jours, l‚Äôindustrie pharmaceutique et les √©tablissements financiers ont partiellement remplac√© les activit√©s agricoles et industrielles. On y trouve √©galement la plus grande galerie marchande des √Čtats-Unis (the Mall of America) qui permet √† la ville d'accro√ģtre son rayonnement √©conomique et commercial. De nombreuses mesures environnementales ont √©t√© prises, comme en 2005, lorsque l'interdiction de fumer dans les lieux publics fut adopt√©e.

Minneapolis s'est √©galement beaucoup tourn√© vers la culture en devenant un important p√īle pour les arts. Le Walker Art Center (ouvert en 1927) fut un des initiateurs du mouvement pop art alors que le Guthrie Theater (cr√©√© en 1963) accueillit de nombreux artistes r√©compens√©s par les Emmy Awards ou les oscars du cin√©ma. Le nouveau Guthrie Theater, dot√© d'une architecture avant-gardiste, a ouvert ses portes en 2006 au milieu des anciens moulins reconvertis. Dans les ann√©es 1980, une nouvelle vague de musiciens repr√©sent√©e par des artistes comme Prince, les H√ľsker D√ľ, The Replacements ou encore Soul Asylum contribu√®rent √©galement √† b√Ętir la r√©putation artistique de la ville, et donn√®rent naissance √† un courant musical propre √† elle, le Minneapolis sound.

Vie politique

L'h√ītel de ville (Minneapolis City Hall)[7], construit d√®s 1888.

Minneapolis est une ville connue pour ses tendances politiques ¬ę lib√©rales ¬Ľ et comme √©tant une place forte pour le parti d√©mocrate. John Kerry avait d'ailleurs remport√© la ville par une large majorit√© aux √©lections pr√©sidentielles en 2004.

Le pouvoir politique de la ville est divisé entre plusieurs entités qui se partagent les différents domaines d'action. La plus importante est le conseil municipal (Minneapolis City Council) qui détient le plus fort pouvoir de décision. Le maire peut prendre certaines décisions individuelles, comme lorsqu'il nomme le chef de la police par exemple, mais il doit se coordonner avec son conseil municipal dans la plupart des autres cas, traduisant son faible pouvoir de décision personnel.

Les autres groupes de pouvoir sont semi-indépendants mais limités à des domaines bien précis. Ainsi, le Minneapolis Park and Recreation Board régit tout ce qui concerne les parcs et espaces verts, le Minneapolis Public Library's Board of Trustees des bibliothèques et le Neighborhood Revitalization Program de la réhabilitation urbaine.

Maire

Le maire actuel de Minneapolis est R.T. Rybak, membre du Democratic-Farmer-Labor fut √©lu en 2001 en2005 et en 2009. De nombreuses personnalit√©s politiques ont √©t√© par le pass√© maires de la ville. Parmi elles, Hubert Humphrey d√©mocrate qui, devenu maire en 1945, fut vice-pr√©sident des √Čtats-Unis de 1965 √† 1968, ann√©e durant laquelle il se pr√©senta sans succ√®s √† la pr√©sidence du pays contre Richard Nixon.

Sharon Sayles Belton fut la première femme et afro-américaine à être élue au poste de maire de Minneapolis de 1994 à 2001 alors qu'Arthur Naftalin fut le premier homme de religion juive à occuper cette même fonction de 1961 à 1969.

Conseil municipal

Le Minneapolis City Council (conseil municipal de Minneapolis) est composé de 13 membres representants les 13 wards de la ville. Actuellement, il est dominé par le Democratic-Farmer-Labor qui détient 12 sièges ainsi que sa présidence alors que le parti vert détient la dernière place.

Architecture et paysage urbain

Sommet de la 225 South Sixth vu du sol.

Minneapolis pr√©sente les caract√©ristiques urbanistiques typiques des villes nord-am√©ricaines avec en son centre un quartier d'affaires (Central business district) dot√© de gratte-ciels et entour√© par une large agglom√©ration. La ville tient cependant sa principale particularit√© en son statut de ¬ę ville jumelle ¬Ľ √† Saint Paul, l'aire urbaine constitu√©e par Minneapolis se confondant avec celle de sa voisine.

Les trois plus hauts buildings de Minneapolis sont[8]:

  1. L'IDS Center[9] (1973) : 241m
  2. La 225 South Sixth[10] (1992) : 237m
  3. Le Wells Fargo Center[11] (1988) : 236m

La plupart des gratte-ciel du CBD sont reliés entre eux au premier étage par des passages vitrés qui abritent les piétons des rigueurs de l'hiver[12].

Subdivisions de la ville

La ville est divisée en 11 communities assimilables à des districts, eux-mêmes constitués de plusieurs quartiers (neighborhoods).

Les 11 communities (districts):

  • Camden
  • Northeast
  • University
  • Longfellow
  • Nokomis
  • Southwest
  • Calhoun Isles
  • Near North
  • Central
  • Phillips
  • Powderhorn

Les 76 neighborhoods (quartiers):

  • Armatage
  • Audubon Park
  • Bancroft
  • Beltrami
  • Bottineau
  • Bryant
  • Bryn Mawr
  • Calhoun
  • Webber-Camden
  • Cedar-Riverside
  • Cedar-Isles-Dean
  • Central
  • Cleveland
  • Columbia Park
  • Corcoran
  • Diamond
  • Downtown East
  • Downtown West
  • East Harriet
  • East Isles
  • East Calhoun
  • East Phillips
  • Elliot Park
  • Field
  • Folwell
  • Fuller Tangletown
  • Fulton
  • Hale
  • Harrison
  • Hawthorne
  • Holland
  • Jordan
  • Kenny
  • Kenwood
  • Kingfield
  • Lind-Bohanon
  • Linden Hills
  • Logan Park
  • Longfellow
  • Loring Park
  • Lowry Hill
  • Lowry Hill East
  • Lyndale
  • Lynnhurst
  • Marcy-Holmes
  • Marshall Terrace
  • McKinley
  • Midtown Phillips
  • Northrop
  • Page
  • Nicollet Island/East Bank
  • Nokomis East
  • North Loop
  • Northeast Park
  • Near North
  • Powderhorn Park
  • Prospect Park
  • Regina
  • Seward
  • Sheridan
  • Shingle Creek
  • Southeast Como
  • St. Anthony West
  • St. Anthony East
  • Standish Ericsson
  • Stevens Square
  • Sumner-Glenwood
  • Ventura Village
  • Victory
  • Waite Park
  • West Calhoun
  • Phillips West
  • Whittier
  • Willard-Hay
  • Windom
  • Windom Park

Démographie

Composition de la population
en % (2005)
[13],[14]
Groupe : Minneapolis Flag of Minnesota.svg Minnesota Drapeau des √Čtats-Unis √Čtats-Unis
Blancs 65,2 88 74,7
Noirs 16,6 4,1 12,1
Asiatiques 5,8 3,6 4,3
Métis 3,0 1,5 2,0
Amérindiens 1,3 1,1 0,8
Autres 8,1 1,7 6,1
Total 100 100 100

Le Minnesota a historiquement toujours √©t√© une terre d'accueil pour les populations scandinaves et germaniques. Les premiers ont toujours cherch√© √† s'√©tablir de pr√©f√©rence dans les for√™ts du nord de l'√Čtat tandis que les seconds s'install√®rent plus souvent dans les plaines du sud. Minneapolis √©tant situ√©e entre les deux r√©gions poss√®de en cons√©quence une large partie de sa population descendant de ces ethnies.

Durant la grande vague d'immigration d'Europe de l'Est des ann√©es 1870 au d√©but du XXe si√®cle, de nombreux groupes venant de Pologne, des pays baltes ou de Russie s'√©tablirent dans le quartier du Northeast. Jusqu'√† r√©cemment, le Nordeast district fut fortement associ√© √† ces populations. Minneapolis a √©galement une communaut√© am√©rindienne tr√®s d√©velopp√©e, parmi les plus vastes des √Čtats-Unis. Apr√®s la guerre du Vietnam, la ville devint une destination pour les populations hmong et tous les r√©fugi√©s vietnamiens. Plus r√©cemment, un nouveau flux de r√©fugi√©s somaliens a modifi√© la d√©mographie de Minneapolis[15],[16]. Des communaut√©s plus mineures de Laotiens, Cambodgiens, √Čthiopiens ou de Mexicains peuvent √©galement √™tre rencontr√©es au sein de la ville o√Ļ l'on trouve par ailleurs la plus grande population de r√©fugi√©s Tib√©tains des √Čtats-Unis.

Le nombre de r√©sidents √† Minneapolis (hors agglom√©ration) d√©crut significativement apr√®s son pic de 521 718 habitants en 1950, m√™me si l'on constate une remont√©e de la population depuis les ann√©es 1990. Ce renversement r√©cent de situation est d√Ľ √† une augmentation de la population non-blanche des r√©sidents, le nombre de blancs ayant continu√© √† d√©cro√ģtre pour aujourd'hui atteindre son plus bas niveau depuis le d√©but du XXe si√®cle. De mani√®re g√©n√©rale, l'aire urbaine de Minneapolis-Saint Paul a connu une forte croissance de sa population, qui a doubl√© depuis les ann√©es 1950 pour aujourd'hui s'√©tablir √† environ trois millions de personnes.

Le centre-ville fut longtemps en d√©clin jusqu'√† ce que des politiques de repeuplement soient instaur√©es. La population au sein de ce dernier a augment√© ces derni√®res ann√©es gr√Ęce √† la construction de nouveaux immeubles HLM et √† la conversion d'anciennes industries en lofts. Selon le recensement des USA de 2000, le centre-ville comptait environ 20 201 habitants alors que cinq ans plus tard ; une autre √©tude ramenait ce chiffre √† 29 350. Le nombre de r√©sidents du centre-ville de Minneapolis a rattrap√© le niveau qu'il avait avant les ann√©es 1960 et 70. En comptabilisant le nombre de logements en construction ou en projet, cette statistique pourrait atteindre la barre symbolique des 40 000 citoyens en 2010. Dans la journ√©e en semaine, on estime que la population occupant le centre-ville atteint 165 000 personnes gr√Ęce en partie aux flux de travailleurs provenant de la banlieue.

Toujours d'apr√®s le recensement de 2000, il y avait √† Minneapolis, 382 618 habitants[17], 162 352 m√©nages et 73 870 familles r√©sidant √† l'int√©rieur des limites de la ville (donc hors agglom√©ration). La densit√© de population √©tait de 2 691,4 habitants/km¬≤ et il y avait 168 606 logements pour une densit√© moyenne de 1 186 logements/km¬≤.

En 2000, il y avait √† Minneapolis 162 352 m√©nages dont 22,6 % avec enfant(s) dont l'√Ęge est inf√©rieur √† 18 ans. 29 % concernent des couples mari√©s vivant ensemble, 12,3 % une femme sans mari pr√©sent et 54,5 % sans famille appartenante. 40,3 % de ces m√©nages vivaient individuellement et 8 % √©taient constitu√©s d'au moins une personne de plus de 65 ans. La taille moyenne d'un m√©nage est de 2,25 individus alors que celle d'une famille est d'environ 3,15 personnes.

La population de Minneapolis se r√©partit de la mani√®re suivante en fonction des √Ęges :

  • - de 18 ans (22 %)
  • 18-24 ans (14,4 %)
  • 25-44 ans (36,6 %)
  • 45-64 (17,9 %)
  • + de 65 ans (9,1 %)

L'√Ęge m√©dian est de 33,6 ans et l'on compte approximativement 100,1 hommes pour 100 femmes.

Le revenu m√©dian fut de 43 369 $ pour un m√©nage et de 55 361 $ pour une famille en 2006. Le revenu par t√™te pour la ville √©tait de 27 487 $ (contre 25 267 $ pour la moyenne nationale des √Čtats-Unis). Environ 17,8% des familles et 22,7% de la population totale vivaient sous le seuil de pauvret√©.

Comparativement √† la moyenne nationale des √Čtats-Unis, Minneapolis poss√®de une part plus restreinte de sa population dans les cat√©gories de personnes blanches, hispaniques, sans-emploi et √Ęg√©es de plus de 18 ans[18].

Graphique population Minneapolis.PNG

√Čconomie

Anciens moulins reconvertis en musée et lofts.

Si l'√©conomie et l'essor de Minneapolis se firent en premier lieu autour du secteur primaire, aujourd'hui la ville s'est diversifi√©e dans des domaines aussi vari√©s que les produits m√©dicaux, √©lectroniques, agroalimentaires ou encore les arts graphiques. 16 des 500 plus grandes entreprises am√©ricaines (et 30 parmi les plus riches du monde) ont implant√© leur si√®ge social dans l'agglom√©ration, ce qui en fait le p√īle √©conomique le plus d√©velopp√© entre la c√īte ouest des √Čtats-Unis et Chicago.

Minneapolis poss√®de l'un des plus grands regroupements high-tech du pays gr√Ęce aux formations propos√©es par l'Universit√© du Minnesota et plusieurs √©coles technologiques d'o√Ļ proviennent de nombreux chercheurs qui sont ensuite employ√©s par les entreprises de haute technologie qui sont au nombre de 1 300 dans l'agglom√©ration.

Parmi les banques et autres organismes financiers faisant de Minneapolis-Saint Paul, le p√īle financier du haut-Midwest, sept des plus riches sont implant√©es √† Minneapolis. Les banques locales, les organismes d'√©pargne et de pr√™t et les compagnies d'assurance d√©tiennent √©galement une importance majeure dans le tissu √©conomique de la ville.

De nombreuses entreprises ont leur si√®ge √† Minneapolis ou dans son agglom√©ration, parmi lesquelles :

  • General Mills, un conglom√©rat de l'alimentation grand public.
  • Cargill, leader mondial du commerce de c√©r√©ales.
  • Honeywell, fond√©e en 1885 √† Minneapolis[12].
  • Target Corporation, une des principales cha√ģnes de grandes surfaces aux √Čtats-Unis.
  • 3M (Minnesota Mining and Manufacturing), autrefois sp√©cialis√©e dans l'exploitation du minerai de fer est aujourd'hui un g√©ant de la chimie (fabrication du papier Scotch et des bandes magn√©tiques[12]).
  • Carlson, groupe de tourisme.
  • Ameriprise Financial, firme de conseils financiers poss√®de son si√®ge social dans le CBD de Minneapolis[12].

On peut aussi relever le Mall of America[19], plus grand centre commercial des √Čtats-Unis et le plus fr√©quent√© du monde qui bien que situ√© en dehors de la ville tient une part pr√©pond√©rante dans le rayonnement commercial de Minneapolis. Chaque ann√©e, il attire pr√®s de 40 millions de visiteurs dans ses 520 commerces et emploie environ 12 000 personnes.

Minneapolis poss√®de son propre centre de convention, le Minneapolis Convention Center[20] ouvert en 1990 et r√©nov√© en 2002. Il est reli√© √† pr√®s de 3 000 chambres d'h√ītels externes au b√Ętiment accessibles sans sortir dehors, via le r√©seau skyways de la ville[21].

En f√©vrier 2005, le taux de ch√īmage s'√©levait √† 4,2% de la population active[22] (5,2% en moyenne nationale).

Vie sociale

√Čducation

Enseignement primaire et secondaire

La premi√®re √©cole sur le territoire de Minneapolis fut cr√©√©e en 1835 avant m√™me l'existence de la ville, elle accueillait les enfants des militaires du Fort Snelling[23]. L'administration qui r√©git aujourd'hui les diff√©rents √©tablissements scolaires publics de Minneapolis est le Minneapolis Public Schools qui administre pr√®s de 99 √©coles au sein de la ville et 43 329 √©l√®ves. On compte pr√®s de 19 √©l√®ves par professeur et un budget par √©l√®ve de 10 226 $ en 2003. De nombreuses subventions sont vers√©es aux √©coles par des fondations afin qu'elles int√®grent l'art ou des suppl√©ments en sciences dans les cursus qu'elles proposent aux √©l√®ves. Voici comment se r√©partissent les diff√©rents √©tablissements scolaires publics[24] :

Le comté de Hennepin est également doté de 45 écoles privées.

Enseignement supérieur

Le Folwell Hall sur le campus de l'université du Minnesota.

L'enseignement sup√©rieur de Minneapolis est domin√© par l'Universit√© du Minnesota[25] qui se situe en son sein et ouvrit d√®s 1857 avec 26 √©l√®ves[26]. Commune √† Saint Paul, elle accueille aujourd'hui pr√®s de 45 000 √©l√®ves et fait partie des 20 plus grandes universit√©s des √Čtats-Unis[27]. Cinq degr√©s d'enseignement sont dispens√©s dans pr√®s de 250 domaines comme l'architecture, la m√©decine, le journalisme ou encore l'√©conomie. Parmi ses anciens √©l√®ves, l'universit√© du Minnesota compte au total 12 prix Nobel (physique, m√©decine, chimie, √©conomie et paix)[27].

D'autres établissements extérieurs à l'université existent comme le Minneapolis College of Art and Design qui propose un cursus de quatre ans en art et certaines écoles technologiques. On compte également une seconde université, elle aussi publique mais moins importante, la Metropolitan State University.

Bibliothèques

La nouvelle bibliothèque centrale ouverte en 2006.

La Minneapolis Public Library gère la librairie centrale de Minneapolis ainsi que ses 14 antennes. En 2000, un référendum permit d'allouer 140 millions de dollars à l'organisme afin de construire une nouvelle bibliothèque centrale et d'améliorer les autres. Actuellement, on dénombre au total près de six millions d'ouvrages dans les différentes bibliothèques de Minneapolis[27].

Santé

En 2005, le comt√© de Hennepin poss√©dait 26 h√īpitaux et 16 cliniques. Les principaux d'entre eux sont le University of Minnesota Children's Hospital, le Shriner's Hospital, le Veteran's Administration Medical Center, le Hennepin County Medical Center et le Sister Kenny Rehabilitation Institute.

Minneapolis voit une partie importante de son √©conomie stimul√©e par les industries pharmaceutiques et la recherche m√©dicale. C'est d'ailleurs dans le centre m√©dical de l'Universit√© du Minnesota que fut effectu√©e en 1954 la premi√®re chirurgie cardiaque √† cŇďur ouvert[28].

Sécurité

Le Minneapolis Police Department comptait en 2003 1 139 employ√©s dont 861 officiers de police asserment√©s[29].

Selon les donn√©es d√©voil√©es par le FBI, Minneapolis a vu son taux de criminalit√© augmenter de 15 % en 2005 alors que la hausse au niveau national est √©valu√©e √† 2,5 %. Bien que l'√©poque de ¬ę Murderapolis ¬Ľ soit r√©volue, ces statistiques en font la 23e ville la plus dangereuse des √Čtats-Unis. En 2002, la police a d√©nombr√© 69 563 crimes ou d√©lits[30].

Environnement

Le Cedar Avenue Bridge enjambant le Mississippi.

Le maire actuel de la ville, R.T. Rybak a orienté une partie de sa politique sur les questions environnementales depuis son élection en 2001.

Minneapolis est devenue l'une des premi√®res villes des √Čtats-Unis √† r√©duire ses √©missions de gaz √† effet de serre en dessous des seuils prescrits par le protocole de Kyoto. Bien que la pollution automobile soit en augmentation, les √©missions polluantes d'autres sources ont √©t√© r√©duites de 15 % ces dix derni√®res ann√©es. Les nouvelles constructions et infrastructures de la ville (comme les lampadaires) ont √©t√© rendues plus efficientes et le recyclage des d√©chets a √©t√© approfondi. La caserne de pompiers du centre-ville poss√®de un toit solaire financ√© par l'Environmental Protection Agency (EPA) tout comme un poste de police, d√©sormais aliment√© par des panneaux solaires. Petit √† petit, les feux de signalisation sont dot√©s de lumi√®res LED et la ville a accru son utilisation de papier recycl√© de 95 % en quatre ans, repr√©sentant aujourd'hui environ 30 % de l'ensemble du papier utilis√©. En dehors de l'agglom√©ration, trois centrales √©lectriques qui fonctionnaient autrefois au charbon ont √©t√© converties en centrale √† gaz naturel[31]. Aujourd'hui, Minneapolis compte huit b√Ętiments dot√©s de l'energy Star, label fourni par l'EPA aux √©difices respectant certaines normes environnementales. Par ailleurs, l'utilisation du v√©lo comme mode de transport a √©t√© largement incit√©e par la construction d'un r√©seau dense de pistes cyclables et pour l'avenir, la mairie teste un nouveau syst√®me de bus fonctionnant √† l'√©nergie hybride.

Culture

Arts

Le State Theatre en centre-ville.
  • Th√©√Ętres

Apr√®s New York et Chicago, Minneapolis est la ville am√©ricaine ayant le taux de fr√©quentation de ses th√©√Ętres et de ses √©v√®nements artistiques le plus haut par habitant. L'agglom√©ration est rapport√©e comme √©tant le troisi√®me march√© th√©√Ętral des √Čtats-Unis[32]. Le Guthrie Theater est le th√©√Ętre le plus c√©l√®bre de la ville.

Minneapolis poss√®de par ailleurs deux th√©√Ętres ayant gagn√© un jour le Tony Award (r√©compense annuelle pour le th√©√Ętre aux √Čtats-Unis) : le Children's Theatre Company et le Theater de la Jeune Lune. Dans son plan de r√©habilitation du centre-ville et de certains quartiers d'entrep√īts en d√©clin √† partir de la deuxi√®me moiti√© du XXe si√®cle, la municipalit√© racheta et r√©nova plusieurs th√©√Ętres sur l'avenue Hennepin pour cr√©er le Hennepin Theatre District, quartier o√Ļ l'on retrouve aujourd'hui, √† la mani√®re de Broadway √† New York, de nombreuses salles de th√©√Ętre.

  • Mus√©es

Le plus grand mus√©e de la ville est le Minneapolis Institute of Arts (Institut des arts). L'art moderne est expos√© au Walker Art Center qui poss√®de notamment un jardin ext√©rieur de sculptures avec entre autres la c√©l√®bre ¬ę Spoonbridge and Cherry ¬Ľ qui est devenue l'un des symboles de la ville.

  • Autres

Le North Loop (ancien quartier industriel surnomm√© ¬ę Warehouse District ¬Ľ) qui fut rapidement int√©gr√© au centre-ville √©tait le rep√®re de nombreux studios et galeries d'artistes dans les ann√©es 1980. Cependant, la hausse des loyers obligea la plupart d'entre eux √† d√©m√©nager.

Un nombre important de festivals sont organis√©s annuellement dans la ville. La plupart d'entre eux sont d'√©chelle mineure mais les autres peuvent attirer des visiteurs d‚Äô√Čtats voisins.

Minneapolis poss√®de plusieurs feux d'artifices, l‚ÄôAquatennial est r√©put√© comme √©tant le quatri√®me plus grand spectacle pyrotechnique des √Čtats-Unis, bien qu'il ne se tienne pas le 4 juillet (f√™te nationale) mais plusieurs jours plus tard.

L'enseignement des arts est également très développé à Minneapolis, à l'image du Perpich Center for Arts Education, du Minneapolis College of Art and Design, ou encore du Art Institutes International.

  • Musique

Musicalement, la naissance du ¬ę Minneapolis Sound ¬Ľ au sein de la ville joua un r√īle majeur dans le d√©veloppement de la musique pop. Prince est le plus c√©l√®bre des chanteurs issus de Minneapolis, certaines de ses chansons faisant m√™me quelque fois r√©f√©rence √† la ville. Les producteurs Jimmy Jam et Terry Lewis ont √©galement contribu√© √† l'essor du ¬ę Minneapolis Sound ¬Ľ aux c√īt√©s de Prince.

Par ailleurs, le Rock alternatif joua √©galement un grand r√īle avec la naissance de groupes tels que les H√ľsker D√ľ ou The Replacements dans les ann√©es 1980 et des Semisonic dans les ann√©es 1990. Aujourd'hui, de nouveaux styles musicaux √©mergent plut√īt dans la ville comme le hip-hop. L'Orchestre symphonique du Minnesota est l'un des plus reconnu des √Čtats-Unis.

La sc√®ne Hip Hop de Minneapolis a √©merg√©e durant les ann√©es 1990. Le groupe Atmosphere ayant √©t√© le premier a faire reconna√ģtre la sc√®ne locale √† l'√©chelle du pays et mondialement. Ils ont ensuite fond√© le label Rhymesayers qui a depuis fait conna√ģtre de nombreux artistes de la ville.

Médias

Imprimés

Le principal journal généraliste de Minneapolis est le Star Tribune en complément de nombreux autres périodiques traitant de sujets spécifiques. Il existe aussi le Mpls. St.Paul, un magazine ayant pour sujet les évènements et la vie dans l'agglomération de Minneapolis-Saint Paul alors que l'université du Minnesota publie son propre quotidien sur son campus, le Minnesota Daily. D'autres publications (à distribution nationale quant à elles) sont basées à Minneapolis à l'instar du The Utne Reader.

Télévision et radios

Les principales cha√ģnes de t√©l√©vision locales de Minneapolis et de ses environs sont :

  • KTCA Channel 2 (PBS)
  • WCCO Channel 4 (CBS)
  • KSTP Channel 5 (ABC)
  • KMSP Channel 9 (FOX)
  • KARE Channel 11 (NBC)
  • KTCI Channel 17 (PBS)
  • WUCW Channel 23 (CW)
  • WFTC Channel 29 (MyNetworkTV)
  • KPXM Channel 41 (i)
  • KSTC Channel 45 (Ind√©pendant)

On compte également près de 14 stations de radio AM et 20 de radio FM dont les deux plus connues sont WCCO et KQRS.

Technologies

Un √©tude du magazine scientifique am√©ricain Popular Science publi√©e en 2005 consacra Minneapolis comme la ¬ę Top Tech City ¬Ľ (¬ę ville la plus technologique ¬Ľ) des √Čtats-Unis[33]. Parmi de nombreux facteurs qui ont amen√© √† cette conclusion, Minneapolis arriva en premi√®re place dans le domaine des solutions technologiques dans les transports et quatri√®me sur les questions √©nerg√©tiques.

√Čchantillon de crit√®res ayant amen√© Minneapolis √† √™tre class√©e "Top Tech City"
Catégorie Moyenne nationale Minneapolis
Nombre de compagnies high-tech 1 260 3 939
Pourcentage de la population étant très qualifiée 9 10
Nombre de points Wi-Fi 61 110
Pourcentage de déploiement de "solutions de transports intelligentes" 34 61
Pourcentage des systèmes de transport acceptant le paiement électronique 44 100
Nombre annuel d'essais médicaux 206 333
Dépenses universitaires annuelles en Recherche & Développement 200M$ 462M$
B√Ętiments titulaires de l'Energy-star de l'EPA 4 8
Source : Popsci.com - Top Tech City: Minneapolis, MN

√Ä Minneapolis, les nouvelles technologies occupent une place importante autant dans le tissu √©conomique que dans l'urbanisme. Dans le paysage urbain tout d'abord, on constate une utilisation avanc√©e des ¬ę syst√®mes de transport intelligents ¬Ľ. En effet, √† de nombreuses intersections sont install√©s des micro-capteurs sous la chauss√©e rassemblant des informations concernant l'occupation du trafic. Gr√Ęce √† cette innovation, la synchronisation des feux de signalisation est ajust√©e r√©gulant alors la circulation automobile. Dans les transports en commun, les horaires du nouveau m√©tro l√©ger ont √©t√© coordonn√©s avec ceux des bus en vue d'optimiser le temps de transport des utilisateurs. Par ailleurs, les abribus sont chauff√©s √©lectriquement et contrairement √† d'autres villes comme New York, le paiement √©lectronique dans les taxis est accept√©[33].

Sports

Intérieur du Metrodome durant un match de baseball.

Minneapolis poss√®de une √©quipe professionnelle pour chaque sport majeur aux √Čtats-Unis. Bien qu'aucune d'entre elles ne fut jamais particuli√®rement en r√©ussite dans le gain de son championnat, la ville fut √† l'origine l'h√īte de l'une des plus c√©l√®bres franchises de la NBA, les Los Angeles Lakers (autrefois Minneapolis Lakers, 1 fois champion NBL, 6 fois champions NBA). A noter que les Minnesota Twins furent par deux fois vainqueurs des World Series.

Aujourd'hui ces √©quipes sont r√©parties dans quatre stades :

Franchises sportives professionnelles basées à Minneapolis
√Čquipe Ligue Stade Fondation
Minnesota Twins MLB (baseball) Target Field 1901
Minnesota Timberwolves NBA (basket-ball) Target Center 1989
Minnesota Vikings NFL (football américain) Hubert H. Humphrey Metrodome 1961
Minnesota Lynx WNBA (basket-ball) Target Center 1999
Wild du Minnesota LNH (hockey sur glace) Xcel Energy Center 2000
Minnesota Swarm NLL (Crosse) Xcel Energy Center 2004
Minnesota Thunder USL (football) James Griffin Stadium 1990
Minnesota Golden Gophers NCAA (omnisports) Hubert H. Humphrey Metrodome -

Personnalités nées à Minneapolis

Transports

Autoroutes en direction de Minneapolis.

Réseau routier

La plupart des habitants de Minneapolis se déplacent à travers la région qui se trouve à la jonction de l'Interstate 94 et de l'Interstate 35. En arrivant dans l'aire urbaine, l'I-35 se divise en deux, la partie ouest (I-35W) passe à travers le centre-ville alors que l'autre branche (I-394) connecte la banlieue ouest au centre-ville. L'Interstate 94 se dédouble également en deux parties avec l'I-494 et l'I-694 qui font le tour de l'agglomération à la manière d'un périphérique.

Le mercredi 1er ao√Ľt 2007, en pleine heure de pointe du soir, un pont de l'I-35W s'effondre dans le Mississippi, pr√©cipitant dans les flots une cinquantaine de v√©hicules. La catastrophe fait 13 morts et 80 bless√©s. Petit miracle : un bus scolaire transportant 54 d'enfants se trouvait sur le pont au moment du drame, mais tous ses occupants sont sains et saufs.

Aéroport

Vue aérienne du terminal Lindbergh-C

L'agglom√©ration est desservie par l'a√©roport international de Minneapolis-Saint-Paul qui, situ√© au sud de la ville, √©tablit principalement des liaisons int√©rieures ou vers d'autres pays d'Am√©rique du Nord. Les seules liaisons intercontinentales sont celles avec les a√©roports de Londres-Heathrow, TŇćkyŇć-Narita, Amsterdam-Schipol, Paris Charles de Gaulle et Reykjavik/Keflavik. L'ouverture de cette nouvelle ligne avec Paris Charles-de-Gaulle √©tait n√©cessaire pour r√©pondre √† la demande croissance de trafic vers l'Europe.

L'a√©roport de Minneapolis-Saint-Paul poss√®de deux terminaux, le Lindbergh terminal (divis√© de A √† G) et le Humphrey terminal plus petit. Principal hub de Delta Air Lines et de Sun Country Airlines, c'est le trenti√®me a√©roport du monde en termes de trafic de passagers. Delta Air Lines est la principale compagnie a√©rienne de l'a√©roport en occupant plus de 70 % de l'ensemble du trafic. Outre le transport de passagers, l'a√©roport est √©galement desservi par 16 compagnies a√©riennes cargo transportant annuellement pr√®s de 170 000 tonnes de fret[22].

Possédant son propre tramway avec ses deux lignes connectant les différents terminaux, l'aéroport est relié à Minneapolis par autoroute via la Minnesota State Highway 5 et par bus, métro léger et taxi.

Transports en commun

L'Hiawatha Line est la première ligne du nouveau réseau de métro léger.

Beaucoup d'habitants utilisent pour leurs d√©placements les transports en commun ou les taxis. Pour la plupart d'entre eux, ceci fait suite √† un choix financier tandis que d'autres pr√©f√®rent substituer l'automobile par le v√©lo ou la marche. Le r√©seau descend de celui auparavant constitu√© par les tramways autrefois extr√™mement pr√©sents dans les rues de Minneapolis mais peu √† peu remplac√©s par les bus dans les ann√©es 1950. √Ä cette √©poque, la Twin City Rapid Transit faisait office de principal gestionnaire des transports en commun au sein de la ville, mais la soci√©t√© fut rachet√©e par Metro Transit en 1970 avant de dispara√ģtre sous cette appellation. Le syst√®me de transports de Minneapolis est continu √† celui de Saint Paul, les deux cit√©s partageant Metro Transit en tant qu'unique op√©rateur.

Un nouveau système de métro léger est mis en place depuis 2004 et rencontre un franc succès auprès de la population. Pour le moment, seule l'Hiawatha Line est en service, connectant l'aéroport international de Minneapolis-Saint-Paul et le Mall of America au centre-ville. Elle utilise la voiture Flexity Swift de Bombardier Transport. De nouvelles lignes sont actuellement en projet avec la banlieue et le conseil municipal étudie la possibilité d'un éventuel retour du tramway en tant que mode de transport à Minneapolis dans les années futures.

Déplacement piéton

Passerelle reliant deux immeubles.

Un syst√®me de passerelles couvertes et en hauteur (les skyways) relient entre eux pr√®s de 60 blocs de b√Ętiments, constituant un r√©seau de pr√®s de 13 km permettant aux pi√©tons de se d√©placer √† travers la ville sans avoir √† affronter le froid.

La circulation piétonne au niveau de la rue est donc réduite en hiver et de nombreux commerces, qui normalement se seraient trouvés au rez-de-chaussée dans une autre ville se situent au second étage. Ces passages interconnectés contiennent parfois eux-mêmes des commerces ou des restaurants, Minneapolis étant alors à l'image d'un gigantesque centre commercial.

À l'origine, Minneapolis et Saint Paul possédaient l'un des premiers réseaux ferrés à traverser le Mississippi. Aujourd'hui, le trafic ferroviaire ayant décliné, de nombreux ponts comme le Stone Arch Bridge ont été transformés pour dorénavant accueillir les cyclistes et les piétons.

Voies cyclables

Ces vingt derni√®res ann√©es ont vu une expansion importante du r√©seau de pistes et de voies cyclables. Aujourd'hui, le r√©seau est constitu√© de 55 km de routes √©quip√©es de pistes et de 90 km de voies uniquement cyclables[36]. Parmi elles, les principales sont :

  • The Midtown Greenway
  • The Kenilworth Trail
  • The Cedar Lake Trail
  • The West River Parkway (longeant le Mississippi)

Minneapolis est l'une des villes des √Čtats-Unis ayant le plus fort taux d'habitants utilisant le v√©lo (2,63 % de la population). Chaque jour sur l'ann√©e, c'est en moyenne pr√®s de 10 000 personnes qui se d√©placent gr√Ęce √† ce moyen de transport autant pour un usage pratique que pour les loisirs.

Relations internationales

Jumelages

Minneapolis est jumel√©e avec huit villes √† travers le monde :

Elle entretient √©galement des relations rapproch√©es avec Drapeau du Japon Hiroshima (Japon) et Drapeau : Ouganda Kampala (Ouganda).

Diplomatie

Le Canada[37], la Norv√®ge et l'√Čquateur[38] sont les trois derniers pays √† maintenir un consulat √† Minneapolis.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
44¬į 58‚Ä≤ 48‚Ä≥ N 93¬į 15‚Ä≤ 51‚Ä≥ W / 44.980100, -93.264100 : Vue satellite de Minneapolis.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Palmar√®s des plus grandes villes du monde, populationdata.net. Consult√© le 07-08-2007
  2. ‚ÜĎ (en) Minnesota‚ÄĒPlace and County Subdivision, U.S. Census Bureau, 2000. Consult√© le 03-12-2007
  3. ‚ÜĎ (en) Normals 1971‚Äď2000, National Climatic Data Center. Consult√© le 03-12-2007
  4. ‚ÜĎ (en)Fisk, Charles, ¬ę Links to Some of the More Interesting Years With Accompanying Notes ¬Ľ, 3-12-2007. Consult√© le 03-12-20072007-03-25
  5. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Fort Snelling sur WikiMapia
  6. ‚ÜĎ Andr√© Kaspi, Franklin Roosevelt, Paris, Fayard, 1988, (ISBN 2213022038), p.224
  7. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Minneapolis City Hall sur WikiMapia
  8. ‚ÜĎ (en)Emporis.com - Buildings of Minneapolis
  9. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite de l'IDS Center sur WikiMapia
  10. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite de la 225 South Sixth sur WikiMapia
  11. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Wells Fargo Center sur WikiMapia
  12. ‚ÜĎ a, b, c et d Roger Brunet (dir.), G√©ographie universelle : √Čtats-Unis, Canada, Paris, Hachette-Reclus, 1992, ISBN 2-01-014829-0, p.198
  13. ‚ÜĎ (en) Fact Sheet. Minneapolis city, Minnesota, Bureau du recensement am√©ricain. Consult√© le 26-07-2007
  14. ‚ÜĎ (en) Fact Sheet. Minnesota, Bureau du recensement am√©ricain. Consult√© le 26-07-2007
  15. ‚ÜĎ Philippe Coste, ¬ę Un musulman au Capitole ? ¬Ľ dans L'Express du 07/11/2006, [lire en ligne]
  16. ‚ÜĎ Fr√©d√©ric Martel, De la culture en Am√©rique, Paris, Gallimard, 2006, (ISBN 2070779319), p.479
  17. ‚ÜĎ (en) Fact Sheet. Minneapolis city, Minnesota, Bureau du recensement am√©ricain. Consult√© le 26-07-2007
  18. ‚ÜĎ (en) Factfinder.census.gov - Minneapolis city, Minnesota
  19. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Mall of America sur WikiMapia
  20. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Minneapolis Convention Center sur WikiMapia
  21. ‚ÜĎ (en) City-data.com - Minneapolis: Convention Facilities
  22. ‚ÜĎ a et b (en) City-data.com - Minneapolis: Economy
  23. ‚ÜĎ (en) Mpls.lib.mn.us - Public and Private Schools
  24. ‚ÜĎ (en) Mpls.k12.mn.us - 2006-07 Facts
  25. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du campus de l'universit√© du Minnesota sur WikiMapia
  26. ‚ÜĎ (en) Mpls.lib.mn.us - University of Minnesota
  27. ‚ÜĎ a, b et c (en) City-data.com - Minneapolis: Education and Research
  28. ‚ÜĎ (en) City-data.com - Minneapolis: Health Care
  29. ‚ÜĎ (en) Ci.minneapolis.mn.us - Inside MPD
  30. ‚ÜĎ (en) [PDF] Ci.minneapolis.mn.us - Minneapolis Police Department - 2002 annual report
  31. ‚ÜĎ (en) Northstar.sierraclub.org - North Star Journal North Star Journal, n¬į 25 (octobre/novembre 2005).
  32. ‚ÜĎ Jeff Horwich, (en) Minnesota Public Radio - 06/04/2005 - Council moves closer to theater deal, but concerns remain, Jeff Horwich.
  33. ‚ÜĎ a et b (en) Popsci.com - Top Tech City: Minneapolis, MN Matthew Power, page 2
  34. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Metrodome sur WikiMapia
  35. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Target Center sur WikiMapia
  36. ‚ÜĎ (en) Ci.minneapolis.mn.us/bicycles - Bicycling in Minneapolis
  37. ‚ÜĎ (fr) - Geo.international.gc.ca Consul g√©n√©ral du Canada √† Minneapolis
  38. ‚ÜĎ (fr) Norway.org/Minneapolis - Consul g√©n√©ral de l'√Čquateur √† Minneapolis
  39. ‚ÜĎ Erioll world.svg Vue satellite du Hennepin County Gouvernment Center sur WikiMapia

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bon article
Cet article est reconnu comme ¬ę bon article ¬Ľ depuis sa version du 17 d√©cembre 2007 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Minneapolis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Minneapolis ‚ÄĒ Skyline von Minneapolis ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Minneapolis ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Este art√≠culo es sobre la ciudad de Minnesota. Para otras ciudades, v√©ase Minneapolis (desambiguaci√≥n) Minneapolis, Minnesota ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • MINNEAPOLIS ‚ÄĒ Avec Saint Paul, sa ville jumelle (twin city ), Minneapolis constitue la plus importante agglom√©ration du centre ouest des √Čtats Unis, au contact des Hautes Plaines. Mais, si Saint Paul (272 200 hab. en 1990) doit l‚Äôessentiel de son essor √† une… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Minneapolis ‚ÄĒ ¬† [englisch m…™n…™ √¶p…ôl…™s], Stadt in Minnesota, USA, am oberen Mississippi, 609 000 Einwohner; die Metropolitan Area Minneapolis/Saint Paul hat 2,87 Mio. Einwohner; University of Minnesota (gegr√ľndet 1851) u. a. Bildungs und kulturelle… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • Minneapolis ‚ÄĒ Minneapolis, KS U.S. city in Kansas Population (2000): 2046 Housing Units (2000): 914 Land area (2000): 1.743371 sq. miles (4.515310 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.743371 sq. miles (4.515310… ‚Ķ   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Minneapolis, KS ‚ÄĒ U.S. city in Kansas Population (2000): 2046 Housing Units (2000): 914 Land area (2000): 1.743371 sq. miles (4.515310 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.743371 sq. miles (4.515310 sq. km) FIPS code ‚Ķ   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Minneapolis, MN ‚ÄĒ U.S. city in Minnesota Population (2000): 382618 Housing Units (2000): 168606 Land area (2000): 54.892267 sq. miles (142.170314 sq. km) Water area (2000): 3.506658 sq. miles (9.082201 sq. km) Total area (2000): 58.398925 sq. miles (151.252515 sq ‚Ķ   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • MinneapŇŹlis ‚ÄĒ MinneapŇŹlis, Hauptort der Grafschaft Hennepin im Staate Minnesota (Nordamerika), am Mississippi River ‚Ķ   Pierer's Universal-Lexikon

  • Minneapolis ‚ÄĒ Minneapolis, Hauptstadt der Grafschaft Hennepin des nordamerikan. Staates Minnesota, an beiden Ufern des Mississippi, der hier, 600 m breit, die 6 m hohen Anthonyf√§lle bildet, und auf der Strominsel Nicollet, Knotenpunkt von 20 Eisenbahnen, hatte ‚Ķ   Meyers Gro√ües Konversations-Lexikon

  • Minneapolis ‚ÄĒ Minnńēapolis (spr. √§ppŇŹ ), gr√∂√üte Stadt des nordamerik. Staates Minnesota, am Mississippi, (1903) 214.112 E. (viel Skandinavier), Universit√§t, Kunstschule; Industrie unter Benutzung der Wasserkraft der St. Anthonyf√§lle, bes. Getreidem√ľhlen,… ‚Ķ   Kleines Konversations-Lexikon

  • Minneapolis ‚ÄĒ [minőĄńď ap‚Ä≤…ô lis] [after nearby Minnehaha Falls (< Dakota mn√≠, water + xaxa, waterfall) + Gr polis, city] city in E Minn., on the Mississippi, adjacent to St. Paul: pop. 383,000 ‚Ķ   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.