Militaire

ÔĽŅ
Militaire
De gauche √† droite : un soldat indochinois, fran√ßais, s√©n√©galais, anglais, russe, italien, serbe, grec et indien durant la premi√®re guerre mondiale.
Soldats de l'ex-Nationale Volksarmee en RDA).

Un militaire est un membre des forces arm√©es ¬ę r√©guli√®res ¬Ľ, c'est-√†-dire institu√©e officiellement au sein d'un √Čtat. On emploie √©galement le terme soldat lorsqu'il s'agit d'un combattant.

En revanche, on parlera plut√īt de mercenaires lorsque des hommes d'arme agissent au sein d'une unit√© combattante priv√©e organis√©e, au service d'un √Čtat (on parle aussi d'unit√© paramilitaire), de terroristes ou de r√©sistants (selon le point de vue et la tournure historique des √©v√®nements) lorsque des individus, organis√©s ou non, agissent de mani√®re violente contre les pouvoirs institu√©s (exemple: branche militaire de l'IRA, r√©sistants FFI, du FLN, etc.).

Les forces militaires sont constitu√©es :

  • de personnels sous contrat, volontaires qui ont choisi de s'enr√īler pour une dur√©e d√©termin√©e ;
  • de personnels de carri√®re (il s'agit en g√©n√©ral des cadres, sous-officiers et officiers) ;
  • de personnels enr√īl√©s par l'√Čtat par devoir civique, dans le cadre de la conscription (service militaire obligatoire) ;
  • √©ventuellement, en cas de troubles et de conflit, de personnels enr√īl√©s sous la contrainte de la mobilisation, s√©lective ou g√©n√©rale.

D'une façon générale, les droits individuels d'un militaire en temps de guerre sont très limités, le refus d'obéir ou la désertion sont rigoureusement punis, que ce soit dans une armée de métier ou de conscrits. Il est généralement proscrit, pour un militaire, d'être syndiqué, membre d'une association ou d'un parti politique.

De nombreux groupes arm√©s en Afrique, en Asie et en Am√©rique du Sud int√®grent des enfants √† partir de six ans. On estime le nombre de ceux-ci √† 250 000 au cours de l'ann√©e 2010[1].

Sommaire

Fonctions dans l'armée

Un militaire peut avoir une activit√© de terrain, de commandement ou administrative. En effet, la mise en Ňďuvre d'une arm√©e n√©cessite une composante commandement (coordination des troupes) et logistique importante (approvisionnement). On parle souvent d'√©chelons : √©chelon de commandement, √©chelon logistique, √©chelon op√©rationnel.

Parmi les emplois op√©rationnels, on distingue :

Co√Ľt d'un militaire

Le co√Ľt global d'un militaire pour l'√Čtat qui l'emploie (solde, formation, nourriture, logement, assurance, mat√©riels, retraite, pensions d'invalidit√©, etc.) est extr√™mement divers selon les situations. Alors que la grande majorit√© des soldats de l'Antiquit√© devaient se payer leur √©quipement, situation qui pr√©valut jusqu'au Moyen √āge avec les chevaliers ayant leur propre harnachement, celui-ci est d√©sormais fourni dans l'immense majorit√© par les arm√©es r√©guli√®res.

Un simple conscrit employ√© comme fantassin durant les guerres industrielles du d√©but du XXe si√®cle et dans des √Čtats du Tiers-Monde co√Ľte √©videmment beaucoup moins cher qu'un pilote de combat professionnel des ann√©es 2000 dont la formation s'√©tire sur des ann√©es.

Cas extr√™me, un militaire professionnel dans les forces arm√©es des √Čtats-Unis, de la signature du contrat d'engagement √† la mise en terre, co√Ľte en moyenne cinq millions de dollars am√©ricains au d√©partement de la D√©fense en 2005 et ces frais ne cessent d'augmenter[2].

Le d√©ploiement de troupes bien √©quip√©s sur les th√©√Ętres d'op√©rations lointains est √©galement on√©reux.

En 2010, un soldat des Forces canadiennes de la Force internationale d'assistance et de s√©curit√© en Afghanistan, pays enclav√© et ne disposant pas d'importantes infrastructures, revient, hors solde, hors acheminement initial, √† environ 525 000 dollars canadien (350 000 euros)[3]; la d√©pense par soldat engag√© outre-mer se situant en moyenne annuelle 5,16 millions d‚Äôeuros dans l‚ÄôUnion europ√©enne en 2011. Pour le soutien et le fonctionnement de base d'un militaire engag√©s en OPEX, il faut en moyenne, toujours dans l'Union europ√©enne, 16 militaires et 15 civils √† domicile (35 militaires et 15 civils en Allemagne, 8 militaires et 2 civils en France, 9 militaires et 4 civils au Royaume-Uni)[4]..

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Militaire de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.