Milieu de terrain

ÔĽŅ
Milieu de terrain
Les positions possible d'un milieu de terrain.

Au football, le milieu de terrain est un joueur dont le r√īle est de r√©aliser la liaison entre la d√©fense et l'attaque. Apr√®s la r√©cup√©ration de la balle, les milieux doivent la transmettre aux attaquants dans les meilleures conditions possibles. Inversement, ils doivent g√™ner le d√©veloppement du jeu adverse pour ne pas compliquer la t√Ęche des d√©fenseurs. Il est fr√©quent d'entendre des grands tacticiens affirmer qu'un match se gagne ou se perd au milieu de terrain.

Le milieu de terrain est peut-√™tre la ligne de jeu qui propose le plus d'options tactiques diff√©rentes. On peut avoir deux, trois, quatre voire cinq milieux de terrain, selon le dispositif choisi et selon la possession du ballon et de l'adversaire. Traditionnellement, un milieu de terrain doit √™tre endurant, c'est le joueur qui parcourt le plus de chemin au cours d'une partie. C'est peut-√™tre d'ailleurs la seule caract√©ristique commune aux milieux, qui peuvent montrer par ailleurs des aptitudes totalement diff√©rentes. Si le milieu forme un bloc, on diff√©rencie bien souvent les milieux d√©fensifs, des milieux offensifs, m√™me si ceux-ci se doivent d'√™tre compl√©mentaires, et de ne surtout pas ¬ę couper l'√©quipe en deux ¬Ľ (les uns derri√®re, les autres devant).

Sommaire

Spécialités

Les milieux défensifs

Les milieux d√©fensifs naturels car il s'agit bien d'un poste bien particulier en lui-m√™me sont g√©n√©ralement positionn√©s juste devant la d√©fense. √Ä ce titre, ils jouent un r√īle crucial autant dans les dimensions physiques et techniques du jeu de football. Ils doivent emp√™cher la construction du jeu adverse, avant m√™me que le ballon ne puisse √™tre transmis aux avants-centres. La phase de r√©cup√©ration du ballon au milieu de terrain peut s'av√©rer souvent d√©cisive puisque qu'elle donne l'avantage de multiplier les espaces dans le dos de la d√©fense, de multiplier les appels et les contr√īles mais aussi de cr√©er des occasions de but par un relance pr√©cise et accompagn√©e d'une certaine cr√©ativit√© offensive qui consiste un r√īle de soutien √† l'attaque alors. Les milieux d√©fensifs doivent donc poss√©der des qualit√©s techniques ou physiques notamment en termes de capacit√© √† remporter les duels mais ils doivent aussi assurer la conservation du cuir le plus que possible ce qui en bout de ligne consiste soulager ses co√©quipiers mais aussi √† priver l'adversaire de ballon et donc par le fait neutraliser la formation conccurente sur la dur√©e.

Le terme de milieu d√©fensif englobent deux postes particuliers :

  • le milieu d√©fensif dit "r√©cup√©rateur" (ou n¬į 6) qui a un r√īle purement d√©fensif. Exemples type de milieux r√©cup√©rateurs : Claude Mak√©l√©l√© (Paris SG), Gennaro Gattuso (Milan AC).
  • le milieu d√©fensif dit "relayeur" (ou n¬į 8) qui est en fait un milieu central ayant un r√īle de r√©cup√©ration, mais qui est aussi le lien entre le bloc d√©fensif (d√©fense + milieu(x) r√©cup√©rateur(s)) et le bloc offensif. (milieu(x) offensif(s) + attaquant(s)). Il se doit d'√™tre capable de se projeter vers l'avant et doit donc poss√©der d'excellentes qualit√© technique et ou de puissance physique. Exemples types de milieux relayeurs : Steven Gerrard (Liverpool), Andrea Pirlo (Milan Ac) ou encore Xavi (Barcelone) souvent consid√©r√© comme le meilleur √† son poste √† la fin des ann√©es 2000[1]. G√©n√©ralement, il y a un r√©cup√©rateur associ√© √† un relayeur. Mais un entraineur plus d√©fensif, peut mettre deux r√©cup√©rateurs, comme l'a fait Raymond Domenech √† l'Euro 2008. Cela reste cependant moins conseill√© dans le football moderne qui se veut plus offensif. Il se peut aussi qu'un syst√®me de jeu ait deux relayeurs, mais il y aura alors un troisi√®me milieu d√©fensif, r√©cup√©rateur. Jamais un entraineur ne se prive de r√©cup√©rateur sous peine de d√©s√©quilibrer l'√©quipe.

Certaines ¬ę paires ¬Ľ de r√©cup√©rateur-relayeur deviennent c√©l√®bres √† force de jouer ensemble. On pense √† Vieira-Makelele (√©quipe de France), Pirlo-Gattuso (Milan AC et √©quipe d'Italie), Frings-Ballack (√©quipe d'Allemagne), Xavi-Iniesta (FC Barcelone et √©quipe d'Espagne). Souvent, plusieurs milieux d√©fensifs peuvent compenser une faiblesse en d√©fense (par exemple une d√©fense √† trois joueurs), et inversement, des milieux jouant tr√®s haut peuvent totalement remplacer l'attaque.

Outre l'endurance, l'esprit d'anticipation, les qualités techniques, un bon milieu défensif doit avoir d'autres qualités fondamentales pour gérer positivement toutes les balles récupérées sans aucun risque ou danger.

Dans une configuration d√©fensive :

Dans la zone du milieu défensif, il a des priorités selon les cas, pour se dégager de son camp ou exploiter une balle récupérée:

  • S'il n'est pas g√™n√©, il doit :
    • contr√īler sur son c√īt√© et jamais devant lui,
    • puis passer en priorit√© √† l'arri√®re lat√©ral de son c√īt√© ;
    • si celui-l√† est charg√©, il doit alors remettre sur l'ailier un peu plus loin du c√īt√© le plus proche;
    • si c'est impossible dans ces deux cas, il progresse en diagonale dans l'espace libre vers le couloir le plus proche pour servir l'ailier ou‚Ķ
    • si ce n'est pas possible, il pivote sur sa balle -- (du c√īt√© de la touche et jamais du c√īt√© de l'axe) pour remettre en arri√®re √† son soutien (libero ou un autre joueur qui soutient) ou au gardien qui d√©gage ou qui change d'aile ;
  • si ces solutions ne sont pas possibles √† cause du pressing des adversaires, il d√©gage alors plus loin, mais toujours sur l'aile de son c√īt√© car l'avant doit alors faire appel pour l'aider √† se d√©barrasser de cette balle vicieuse dans une tentative de contre rapide en profondeur.
  • s'il juge √† l'avance que toutes ces solutions seraient impossibles, il ne doit m√™me pas effectuer le 1er contr√īle mais plut√īt d√©gager plus loin, car la priorit√© dans ce cas est dans le r√īle purement d√©fensif.

Toute tentative contraire √† ces techniques ne pourrait qu'√™tre regrettablement fatale pour lui et son √©quipe (Rappel : des mauvais contr√īles de Boban et de Jarni exploit√©s par Lilian Thuram - 2 √† 1 pour la France lors du Mondial 1998; de Cordoba dans les √©liminatoires du mondial 2006 contre l'Uruguay‚Ķ et les cas sont tr√®s nombreux √† citer).

Dans une configuration offensive, sa position idéale est le soutien constant près des partenaires opérant l'offensive, de façon à créer le surnombre qui fait pression sur l'adversaire (pressing offensif).

Le cas d'une perte de balle : gr√Ęce √† ce pressing, la r√©cup√©ration est facile.

  • Lorsqu'il re√ßoit comme soutien, la balle d'un partenaire, il la joue sur le joueur d√©marqu√© (de pr√©f√©rence sur l'aile la plus proche‚Ķ).
  • Et s'il re√ßoit ou r√©cup√®re une balle seule dans le milieu axial, il doit avancer en diagonale vers le c√īt√© o√Ļ il est possible de mener une attaque plac√©e‚Ķ
  • S'il ne trouve personne, il centre derri√®re les adversaires lui faisant obstacle, sur un milieu offensif ou un attaquant de pointe qui doit faire appel dans l'espace libre (g√©n√©ralement en transversale ou en diagonale sur le c√īt√©, si le hors-jeu est bris√© par une fausse position d'un d√©fenseur adverse.)
  • Et si cette solution n‚Äôest pas possible, il remet sur un d√©fenseur en soutien ‚ÄĒ √† l'instar d'un milieu d√©fensif ‚ÄĒ pour a√©rer le jeu en conservant la balle.
  • Lequel d√©fenseur qui lit bien le jeu, choisit le couloir le plus favorable pour la construction d'une tentative offensive (attaque plac√©e).

Avec deux milieux d√©fensifs :

Les milieux de terrain offensifs

Les milieux offensifs ont un r√īle d'attaquant, mais leur position reste en retrait. Il y a deux types de milieux offensifs : les milieux offensifs axiaux et les milieux offensifs lat√©raux.

Les milieux offensifs axiaux √©voluent dans l'axe de l'attaque, derri√®re les attaquants. Ils sont charg√©s d'organiser le jeu offensif de l'√©quipe. C'est le poste qui permet la meilleure expression du potentiel technique du joueur. En effet, le milieu offensif doit ma√ģtriser un registre technique et tactique tr√®s complet pour √™tre efficace et v√©ritablement influer sur le jeu de son √©quipe. Il doit √™tre un bon passeur car ce sont ses passes qui offrent des occasions de but √† ses attaquants, mais aussi avoir une bonne lecture du jeu, pour trouver les failles du dispositif d√©fensif adverses. C'est √† lui donc que revient l'orientation du jeu, c'est-√†-dire le choix tactique de servir ses attaquants ou ses ailiers en fonction des actions du match. Il est en g√©n√©ral aussi un bon dribbleur, car il peut √™tre amen√© √† emmener le ballon soit pour aspirer la d√©fense et offrir des espaces √† ses attaquants, soit √©liminer des joueurs adverses et cr√©er du surnombre offensif. D'un ou l'autre cas de figure, il doit aussi faire preuve d'une certaine efficacit√© devant les buts pour le cas √©ch√©ant, concr√©tiser les actions de jeu qu'il a r√©ussi √† cr√©er. Les meilleurs milieux offensifs d'une √©quipe se voient souvent attribu√©s le r√īle de meneur de jeu, c'est-√†-dire qu'ils deviennent l'unique organisateur du jeu de l'√©quipe. Dans cette configuration, la majorit√© des ballons passe par ce type de joueur qui devient v√©ritablement le d√©positaire du jeu. Appel√©s ¬ę meneur de jeu ¬Ľ ou ¬ę num√©ro 10 ¬Ľ, ils doivent pouvoir servir des ballons de buts aux joueurs offensifs, et parfois en marquer eux m√™mes. N√©anmoins, ce syst√®me est tr√®s d√©pendant de la qualit√© m√™me du joueur ayant r√īle de meneur de jeu. Il n'est pas rare que certains dispositifs de jeu √©cartent ce r√īle de joueur au profit de milieux offensifs plus nombreux et excentr√©s sur les ailes, pour varier les possibilit√©s offensives.

Les joueurs les plus c√©l√®bres sont la plupart du temps des milieux offensifs, c'est par exemple le cas de Wesley Sneijder, de Zico, de Frank Lampard, de Bobby Charlton, de Michel Platini, de Kak√†, de Zinedine Zidane, ou de Mesut √Ėzil.

Les milieux offensifs lat√©raux ont sensiblement le m√™me r√īle que les milieux offensifs axiaux sur le plan offensif. N√©anmoins, du fait de leur √©loignement sur les c√īt√©s du terrain, leur possibilit√©s de jeu sont plus limit√©s et leur vision du jeu relativement amoindrie. Ils ont surtout un r√īle de d√©bordement, ils aspirent la plupart du temps √† centrer le ballon devant le but pour que les attaquants puissent tenter de marquer. Cependant, le fait d'√™tre exil√© sur les c√īt√©s leur offre aussi des avantages. En effet, ils ont moins de joueurs adverses dans leur zone de jeu (en g√©n√©ral, un d√©fenseur lat√©ral et parfois le milieu lat√©ral adverse) et de ce fait, une plus grande libert√© de jeu (en comparaison de l'axe o√Ļ l'on retrouve un plus grand nombre de joueurs). Les milieux offensifs lat√©raux b√©n√©ficient souvent d'une plus grande marge de manŇďuvre pour centrer ou de revenir au centre pour tenter des tirs. C'est en partie pour cela que dans le football moderne, on retrouve depuis quelques ann√©es les meilleurs joueurs d'une √©quipe sur les c√īt√©s droit ou gauche du milieu: √† l'image de Lionel Messi au FC Barcelone, Cristiano Ronaldo au Real Madrid ou Franck Rib√©ry au Bayern Munich. On notera aussi que depuis quelques ann√©es, la position du joueur est souvent l'inverse du pied qu'il utilise le plus fr√©quemment. Ainsi, par exemple, Messi est gaucher et joue √† droite, Cristiano Ronaldo est droitier et joue √† gauche et le Bayern Munich fait jouer Franck Rib√©ry (droitier) √† gauche et Arjen Robben (gaucher) √† droite. Il semblerait que ce positionnement tente √† favoriser les possibilit√©s de tir pour les joueurs √† ce poste (un droitier a souvent un plus grand angle de tir lorsqu'il utilise l'int√©rieur du pied et qu'il est positionn√© √† gauche). Cette volont√© tactique n'a pas toujours √©t√©: pendant longtemps, le positionnement du lat√©ral √©tait en partie dict√© par le pied qu'il utilise avec le plus de facilit√©. Ainsi, les lat√©raux gauchers jouaient √† gauche. Dans ce dispositif, ils √©taient moins bien plac√©s pour tirer mais avaient un meilleur angle pour centrer de l'int√©rieur du pied. D'une certaine fa√ßon, cette volont√© tactique pourrait t√©moigner d'une certaine primaut√© du r√īle du lat√©ral comme tireur plut√īt que centreur.

Attention, il ne faut surtout pas confondre milieux latéral et ailiers. Les milieux latéraux doivent bloquer leur couloir. C'est-à-dire qu'ils doivent empêcher les latéraux adverses de passer en phase offensive. Les ailiers eux sont de véritables attaquants, et ne sont utilisés que dans un système à trois attaquants, et surtout pas dans un 4-4-2.

Les milieux latéraux

Les milieux lat√©raux, souvent appel√©s milieux droits ou milieux gauches, √©voluent sur un c√īt√© du terrain (droit ou gauche). Ils sont g√©n√©ralement plac√©s devant les arri√®res lat√©raux dans un 4-4-2 ou derri√®re les ailiers dans un 3-4-3. Ils ont pour objectifs de construire le jeu sur leur aile et de mener les attaques le long de la ligne de touche. Ce sont eux qui g√©n√©ralement effectuent les centres pour trouver les attaquants dans la surface de r√©paration. Ils poss√®dent une bonne vision du jeu et savent se d√©marquer pour offrir des solutions √† leurs co√©quipiers quand le jeu est bloqu√© dans l'axe.

Il est souvent demand√© aux milieux lat√©raux modernes d'√™tre √† l'aise sur les deux c√īt√©s, comme c'est le cas pour le Br√©silien Michel Bastos, afin de satisfaire les changements tactiques de l'entra√ģneur durant un match.

Parmi les plus c√©l√®bres milieux lat√©raux, on peut citer :

Milieux gauches : John Barnes (Angleterre), Francisco Gento (Espagne), Ryan Giggs (Pays de Galles), Pavel Nedvńõd (R√©publique tch√®que), Robert Pires (France), Rivelino (Br√©sil), David Silva (Espagne), Florent Malouda (France), Luis Su√°rez (Espagne), Cristiano Ronaldo (Portugal).

Milieux droits : David Beckham (Angleterre), Mauro Camoranesi (Italie), Roberto Donadoni (Italie), Luis Figo (Portugal), Garrincha (Br√©sil), Jimmy Johnstone (√Čcosse), Stanley Matthews (Angleterre), Park Ji-sung (Cor√©e du Sud).

Joueurs emblématiques

Quelques milieux d√©fensifs c√©l√®bres : Frank Rijkaard Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas, Edgar Davids Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas, Lothar Matth√§us Drapeau d'Allemagne Allemagne, Johan Neeskens Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas, Paul Breitner Drapeau d'Allemagne Allemagne, Dunga Drapeau : Br√©sil Br√©sil, Didier Deschamps Drapeau de France France, Andrea Pirlo Drapeau d'Italie Italie, Patrick Vieira Drapeau de France France, Josep Guardiola Drapeau d'Espagne Espagne, Marco Tardelli Drapeau d'Italie Italie, Fernando Hierro Drapeau d'Espagne Espagne, Claude Mak√©l√©l√© Drapeau de France France, Mauro Silva Drapeau : Br√©sil Br√©sil, Steven Gerrard Drapeau d'Angleterre Angleterre, Xabi Alonso Drapeau d'Espagne Espagne, Roy Keane Drapeau d'Irlande Irlande.

Parmi les plus c√©l√®bres milieux offensifs, on citera le N√©erlandais Wesley Sneijder Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas, les Br√©siliens ZicoDrapeau : Br√©sil Br√©sil, Ronaldinho Drapeau : Br√©sil Br√©sil, Kak√° Drapeau : Br√©sil Br√©sil et Pel√© Drapeau : Br√©sil Br√©sil, le portugais Rui Costa Drapeau du Portugal Portugal, les Argentins Diego Maradona Drapeau d'Argentine Argentine et Lionel Messi Drapeau d'Argentine Argentine, les Fran√ßais Michel Platini Drapeau de France France, Zinedine Zidane Drapeau de France France et Samir Nasri Drapeau de France France, l'Anglais Bobby Charlton Drapeau d'Angleterre Angleterre,Frank Lampard Drapeau d'Angleterre Angleterre et Steven Gerrard Drapeau d'Angleterre Angleterre, les Italiens Gianni Rivera Drapeau d'Italie Italie et Omar Sivori Drapeau d'Italie Italie, le Su√©dois Nils Liedholm Drapeau de Su√®de Su√®de, les Allemands Gunter Netzer Drapeau d'Allemagne Allemagne et Mesut Ozil Drapeau d'Allemagne Allemagne et le Hongrois Ladislao Kubala Drapeau de Hongrie Hongrie.

Et quelques joueurs de la nouvelle g√©n√©ration tel que Ganso Drapeau : Br√©sil Br√©sil

Références

Article connexe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Milieu de terrain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Milieu de terrain ‚ÄĒ ‚óŹ Milieu de terrain au football, joueur charg√© d assurer la liaison entre d√©fenseurs et attaquants ; ensemble des joueurs tenant ce r√īle dans une √©quipe ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Meilleur milieu de terrain de l'ann√©e UEFA ‚ÄĒ UEFA club football awards Les UEFA Club Football Awards sont des r√©compenses d√©livr√©es par l UEFA aux meilleurs joueurs de la saison √©voluant dans les clubs europ√©ens de football. Les vainqueurs re√ßoivent leur troph√©e lors d un gala √† Monaco… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • milieu ‚ÄĒ [ milj√ł ] n. m. ‚ÄĘ XIIe; de mi et 1. lieu I ‚ô¶ 1 ‚ô¶ (Dans l espace) Partie d une chose qui est √† √©gale distance de ses bords, de ses extr√©mit√©s. Scier une planche en son milieu, par le milieu, dans le sens de la longueur. ‚áí axe. Le milieu d une… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • terrain ‚ÄĒ [ ter…õŐÉ ] n. m. ‚ÄĘ 1155; du lat. terrenum, de l adj. terrenus ¬ę form√© de terre ¬Ľ I ‚ô¶ 1 ‚ô¶ √Čtendue de terre (consid√©r√©e dans son relief ou sa situation). ‚áí 1. sol. Terrain accident√©. Accident, plis de terrain, du terrain. La route √©pouse tous les… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Terrain de basket ball ‚ÄĒ Cet article pr√©sente les caract√©ristiques d un terrain FIBA de basket ball. Sommaire 1 Aux abords du terrain 2 Dimensions 3 Lignes 3.1 Lignes de tir ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Milieu (homonymie) ‚ÄĒ Milieu Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Milieu relayeur ‚ÄĒ Dispositifs tactiques en football Le gain ou la perte d un match de football ne d√©pend pas seulement de l habilet√© des joueurs √† manier le ballon. Le football √©tant un sport d √©quipe, les questions d intelligence collective sont primordiales. L… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Milieu R√©cup√©rateur ‚ÄĒ Lexique du football Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A Action : Ensemble de combinaisons menant √† une situation devant le but. Aile de pigeon : Terme d√©signant un typ ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Milieu recuperateur ‚ÄĒ Lexique du football Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A Action : Ensemble de combinaisons menant √† une situation devant le but. Aile de pigeon : Terme d√©signant un typ ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Milieu r√©cup√©rateur ‚ÄĒ Lexique du football Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A Action : Ensemble de combinaisons menant √† une situation devant le but. Aile de pigeon : Terme d√©signant un typ ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.