Miguel Primo De Rivera


Miguel Primo De Rivera

Miguel Primo de Rivera

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Primo de Rivera.
Miguel Primo de Rivera
Monument dédié à Miguel Primo de Rivera, à Jerez de la Frontera

Miguel Primo de Rivera y Orbaneja est un général et un homme politique espagnol, (né à Jerez de la Frontera, ville d'Andalousie, le 8 janvier 1870 , et décédé en exil à Paris, le 16 mars 1930). Il dirige le pays de 1923 à 1930 sous un régime dictatorial à prétentions sociales.

Sommaire

Biographie

Enfance et formation

Issu d'une des grande familles de propriétaires terriens d'Andalousie, il compte dans son ascendance des militaires illustres dont son oncle Fernando Primo de Rivera, héros de la dernière guerre carliste, gouverneur des Philippines et plusieurs fois ministre de la guerre. Miguel est enrôlé dès ses 14 ans et passe la majeure partie de sa carrière dans des destinations coloniales (Maroc, Cuba, Philippines). Ceci lui permet de monter rapidement en grade : dès 1912, il est général.

Après 1919 il revient dans la péninsule ibérique et se trouve au contact des problèmes sociaux et politiques de l'époque. Il est capitaine général de Valence, de Madrid et de Barcelone. C'est à ce dernier poste, occupé en 1922 qu'il se voit confronté à de graves problèmes d'ordre public. En effet, il doit lutter contre les milices patronales, les milices anarchistes, les velléités autonomistes catalanes et composer avec un système politique en déliquescence.

Le régime dictatorial du Directoire (1923 - 1930)

Article principal : Dictature de Primo de Rivera.

L'Espagne s'étant tenue à l'écart de la Première Guerre Mondiale, cela lui valut de s'enrichir et de se développer. Mais elle subit un échec militaire en Juillet 1921, à la bataille d'Anoual dans le Rif, avec l'insurrection du chef Abd el-Krim. Cette humiliation entraînera le général de Catalogne à concrétiser ses idéaux militaristes, nationalistes et autoritaires en lançant avec succès un coup d'État le 13 septembre 1923. Deux années plus tard, en 1925, il interdira la franc-maçonnerie.

Il lance un pronunciamento et trouve facilement des soutiens. La constitution espagnole de 1876 est suspendue, le Parlement dissous et la dictature instaurée. Au départ, le dictateur a le soutien du Roi Alphonse XIII (qui, résigné, l'appelle à former le gouvernement et lui donne les pleins pouvoirs) et d'une bonne partie de l'opinion : personne ne défend le régime précédent.

Sur le plan militaire, après avoir signé une alliance avec l’armée française, il obtient la reddition Abd el-Krim (1925-1926), ce succès dans la guerre au Maroc lui ont valu un grand prestige. S'inspirant du fascisme italien, il organise un parti unique, l'Union patriotique, et crée une Assemblée nationale suprême, formée d'hommes dévoués, n'ayant qu'un rôle consultatif.

Si les efforts de redressement économique et social donnent au début quelques résultats, le corporatisme social, lui, n'en donne guère, en dépit de quelques initiatives originales comme les comités paritaires d'arbitrage des conflits sociaux, auxquels des socialistes comme Francisco Largo Caballero consentent à participer. Dès 1927, l'opposition devient vive dans les milieux d'affaires, et les provinces se montrent rebelles aux tendances centralisatrices du régime. De plus, le dictateur souffre d'un diabète qui l'affaiblit de plus en plus.

Sous la pression du Roi et devant la disparition du soutien de l'armée à son encontre, Primo de Rivera se retire en janvier 1930 et s'exile à Paris où il meurt deux mois plus tard.

Son fils José Antonio Primo de Rivera fondera en 1933 la Phalange espagnole.

Bibliographie

  • (es) Mario P Diaz Barrado, Palabra de dictador: General Primo de Rivera, análisis de discursos (1923-1930), Biblioteca de bolsillo.
  • (en) James H. Rial, Revolution from Above: The Primo De Rivera Dictatorship in Spain, 1923-1930.

Notes et références


Commons-logo.svg

  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Miguel Primo de Rivera ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Miguel Primo De Rivera de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Miguel Primo de Rivera — General Miguel Primo de Rivera y Orbaneja (1870 1930) …   Wikipedia Español

  • Miguel Primo de Rivera — y Orbaneja, 2. Marqués de Estella (Jerez de la Frontera, January 8, 1870 Paris, March 16, 1930) was a Spanish dictator, aristocrat, and a military official who was appointed Prime Minister by the King and who for seven years (1923 1930) was a… …   Wikipedia

  • Miguel primo de rivera — Pour les articles homonymes, voir Primo de Rivera. Miguel Primo de Rivera …   Wikipédia en Français

  • Miguel Primo de Rivera — Miguel Primo de Rivera …   Deutsch Wikipedia

  • Miguel Primo de Rivera — y Orbaneja (n. Jerez de la Frontera Cádiz, 8 de enero de 1870 † París, 16 de marzo de 1930). Militar y dictador español. Procedía de una familia de militares ilustres, en la que había destacado su tío …   Enciclopedia Universal

  • Miguel Primo de Rivera — Pour les articles homonymes, voir Primo de Rivera. Miguel Primo de Rivera …   Wikipédia en Français

  • Miguel Primo de Rivera Orbaneja — Miguel Primo de Rivera. Primo de Rivera (rechts) und König Alfons XIII. im Mär …   Deutsch Wikipedia

  • Miguel Primo de Rivera y Sáenz de Heredia — (* 11. Juli 1904 in San Sebastián; † 8. Mai 1964) war ein spanischer Diplomat und Botschafter von Francisco Franco bei Georg VI.. Er war 2. Herzog von Primo de Rivera und 4. Marquis de Estella Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Operation Willi …   Deutsch Wikipedia

  • Miguel Primo de Rivera y Orbaneja — Miguel Primo de Rivera Pour les articles homonymes, voir Primo de Rivera. Miguel Primo de Rivera …   Wikipédia en Français

  • Miguel Primo de Rivera, 2nd Marquis of Estella — This name uses Spanish naming customs; the first or paternal family name is Primo de Rivera and the second or maternal family name is Orbaneja. The Most Excellent The Marquis of Estella GE …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.