Michnah


Michnah

Mishnah

Littérature rabbinique

Littérature de Hazal
MishnaTossefta
GuemaraTalmud
Talmud de Jérusalem
Talmud de Babylone
Traités mineurs
Baraïta


Midrash Halakha

Baraïta de Rabbi Ishmaël
Mekhilta deRabbi Ishmaël (Exode)
Mekhilta deRabbi Shimon (Exode)
Sifra (Lévitique)
Sifre (Nombres & Deutéronome)
Sifre Zoutta (Nombres)
Mekhilta le-Sefer Devarim (Deutéronome)


Midrash Aggada

—— Tannaïtique ——
Seder Olam Rabba
Alphabet d'Akiva ben Joseph
Baraïta des Quarante-Neuf Règles
Baraïta des Trente-deux Règles
Baraïta de la Construction du Tabernacle
—— 400–600 ——
Bereshit Rabba • Eikha Rabba
Pesikta de-Rav Kahana
Esther Rabbah • Midrash Iyyov
Vayiqra Rabba • Seder Olam Zoutta
Midrash Tanhouma • Meguilat Antiochus
—— 650–900 ——
Avot deRabbi Natan
Pirkei deRabbi Eliezer
Tanna Devei Eliyahou
L'Aleph-bet de Ben Sira
Kohelet Rabba • Cantiques Rabbah
Devarim Rabbah • Devarim Zoutta
Pesikta Rabbati • Midrash Samuel
Midrash Mishlei • Ruth Rabbah
Baraita de Samuel • Targoum sheni
—— 900–1000 ——
Ruth Zoutta • Eikha Zoutta
Midrash Tehillim • Midrash Hashkem
Shemot Rabba • Cantiques Zoutta
—— 1000–1200 ——
Midrash Tadshe • Sefer haYashar
—— Ultérieurs ——
Yalkout Shimoni • Yalkut Makiri
Midrash Yona • Ein Yaakov
Midrash ha-Gadol • Bemidbar Rabba
Midrashim mineurs


Targoum rabbinique

—— Torah ——
Targoum Onkelos
Targoum Pseudo-Jonathan
Fragment de Targoum • Targoum Neofiti

—— Nevi'im ——
Targoum Jonathan

—— Ketouvim ——
Targoum Tehillim • Targoum Mishlei
Targoum Iyyov
Targoum des cinq rouleaux
Targoum Sheni d'Esther
Targoum des Chroniques


Halakha

Sefer Hamitzvot leRambam
Sefer HaHinoukh
Mishneh Torah
Arbaa Tourim
Shoulhan Aroukh
Responsa


Voir aussi

—— Exégèse biblique ——
Rachi
Abraham ibn Ezra
Mikraot Gedolot

—— Philosophie juive ——
Emounot veDeot • Hovot haLevavot
KuzariGuide des Égarés

—— Kabbale ——
BahirZohar

—— Moussar ——
Messilat Yecharim


La Mishnah (en hébreu משנה, "répétition") est la première et la plus importante des sources rabbiniques obtenues par compilation écrite des lois orales juives, projet défendu par les pharisiens, et considéré comme le premier ouvrage de littérature rabbinique.

La Mishnah est écrite en hébreu. Le terme Mishnah fait à la fois référence à l'ouvrage recensant l'opinion et les conclusions des rabbins de l'époque - on parle alors de La Mishna - et aux conclusions des rabbins elles-mêmes - on parle alors d'une ou des mishnayot (pluriel de mishna).

Elle comporte six ordres, eux-mêmes divisés en traités. Chaque traité comporte plusieurs chapitres. Il est d'usage de faire référence à une Mishna par : le nom du traité, suivi du numéro du chapitre, lui-même suivi du numéro de la mishna.

Les auteurs sont les "Tannaïm" ou répétiteurs, car ils "répétaient" les traditions apprises de leurs maîtres. Cet ouvrage dont l'élaboration s'étendit sur trois siècles commença avec les disciples de Rabban Yohanan ben Zakkaï et s'acheva au IIe siècle avec Rabbi Yehuda haNassi (Juda le Prince), dit simplement Rabbi, ou Rabbenou Haqadosh (notre saint maître). Ce fut Rabbi qui entreprit le travail du rassemblement, puis du tri des michnayot; c'est lui qui partagea les michnayot en traités et chapitres. Le reste des enseignements qui ne figure pas dans les michnayot constituent les Beraïtot et les Tosseftot.

La Mishnah compile les différentes traditions orales, leurs polémiques et leurs résolutions, lorsqu'il y en a. Ces textes décrivent un univers religieux centré autour du Temple de Jérusalem, détruit un siècle plus tôt. Les lois concernant les services au temple constituent un des six ordres de la Mishnah. De cette époque datent d'autres textes légaux non inclus dans la Mishnah, comme les Tosseftot (ajouts de Rabbi Hiyya et Rabbi Ochaya, disciples de Rabbi) ou les Braïtot ("extérieurs").

Les commentaires rabbiniques sur la Mishnah, écrits pour une grande part en araméen, ont été compilés sous le nom de la Gémara par les Amoraïm. L'exposé de la Mishnah et son développement dans la Gémarah forme le corpus du Talmud. Chaque Amora connaissait toutes les Michnayot (c'est-à-dire des milliers) par coeur .

Liste canonique des traités de la Mishnah

Les traités de la Mishnah sont regroupés en six "ordres" sédarim. Chaque traité aborde un thème principal et de très nombreux autres thèmes aussi variés qu'inattendus. La Mishnah comprend 63 traités :

  • Zéra'im (semences) : Cet ordre traite principalement des lois relatives à l'agriculture et aux bénédictions.
Il est composé de 11 traités :
bérakhot, péa, demaï, kilaïm, chevi'it, treroumot, ma'asrot, ma'asser chéni, hala, orla et bikourim.
  • Mo'èd (rendez-vous / fête) : Cet ordre traite principalement des lois relatives au calendrier comme le chabbat et les fêtes.
Il est composé de 12 traités :
shabbat, érouvin, péssa'him, chekalim, yoma, souka, bétsa, roch hachana, Taanit, méguila, mo'èd katane et haguiga.
  • Nachim (femmes) : Cet ordre traite principalement des lois relatives au mariage et de sujets qui y sont liés comme le divorce ou la fidélité conjugale mais aussi des vœux et du naziréen.
Il est composé de 7 traités :
yévamot, ketouvot, nédarim, nazir, sota, guitine et kidouchine.
Il est composé de 10 traités :
baba kama, baba metsi'a, baba batra, sanhédrine, makot, chevou'ot, édouyot, avoda zara, avot (pirké-) et horayot.
Il est composé de 11 traités :
zéva'him, ména'hot, houline, békhorot, arakhine, témoura, kritout, mé'ila, tamid, midot et kinim.
  • Taharot (puretés) : Cet ordre traite principalement des lois relatives à la pureté et à l'impureté rituelle.
Il est composé de 12 traités :
kélim, ohalot, néga'im, para, taharot, mikvaot, nida, makhchirim, zavim, tvoul yom, yadayim et ouktsine.


Lien externe

Cours audio

  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « Mishnah ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michnah de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enfant juif — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Enfants juifs — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Feuj — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Feujs — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Israëlites — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Judéophilie — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Juif — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Juifs — Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie). Juifs יְהוּדִים ( …   Wikipédia en Français

  • Juive — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Juives — Juifs Pour les articles homonymes, voir Juif (homonymie) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.